Ses doigts virevoltent en moi...
Je suis comme un papillon sur son corps ; Je m'y pose pour butiner ; Sa saveur et son pistil sont des puissants aphrodisiaques paradisiaques. Je ne suis pas cardiaque. Mais parfois j'ai comme des coups au c½ur. Par coeur je connais son corps qui pourtant encore et parfois souvent me surprend ; c'est lorsque je ne m'y attends pas qu'alors son odeur m'assaille. Elle me tenaille et quoi...
1 Commentaires 0 Partages