Avoir quelqu'un dans le peau

Kg Kg
Zaguien
Inscrit: 2008-06-23 07:06:32
2021-07-14 13:16:46
Comment faites vous qu'en l'absence d'une personne vous manque, que vous l'aviez de plus en plus dans "la peau" comme on dit sans que cette personne soit toutefois au courant ?

Je m'explique, j'ai un ami, un pote et au début je le considérais comme un bon pote (je le considère toujours et encore comme un ami) mais au fil du temps, j'ai commencé à devenir un peu "amoureux" de lui ou en tout cas l'avoir "dans la peau". Des fantasmes se sont réveillés ou j'ai carrement envie de lui faire l'amour (ou plutot qu'il me fasse l'amour). Je suis un peu en manque de sa présence et quand il ne répond pas je... enfin ça me manque.

Là question est comment faire ? Comment déconstruire ou inverser ce processus (ou pas) ? Lui en parler ? C'est un risque de le faire fuir (en tout cas 1 chance sur 2).

On me dira mais si c'est ton ami, il te fuiera pas... alors oui et non. Il me clashera pas, c'est sur ! Et même s'il pourrait dire que rien ne changerait s'il n'est pas dans cette même optique, de fait, il émettra (même sans forcément que ça soit voulu) une distance, un éloignement.

Imaginez quelqu'un, un(e) ami(e) vous avoue qu'il/elle crush pour vous (mais si ce n'est pas réciproque) de fait vous mettrez une certaine réserve, une certaine distance même si vous lui dite que ça ne changera rien. Je me trompe ?

Alors bien sur si c'est réciproque c'est bingo.

En ce moment, bien sur on tchat encore mais j'ai une impression qu'il est un peu plus "lointain", il est moins connecté, il donne moins signe de vie (mais pas forcément qu'à moi d'ailleurs mais à tout notre groupe d'amis.

Donc plein de questions ? Soit il est très occupé, soit il prend de la distance.

Et dans ce dernier cas, est-ce qu'un hétéro [tout ceux dont je ne connais pas leurs orientations, je les catalogue hétéros). En ce qui le concerne, il est soit bi, soit hétéro (car il a déjà eu des petites amies] peut avoir peur de son propre ressenti et donc fuir, mettre de la distance ? Imaginons qu'il est une attirance (ne serait-ce que sexuelle) et vu que ça lui fasse peur, il met de la distance ? Je crois profondément qu'il y a bien plus de gens ayant des attirances bisexuelles qu'on ne le pense et que cela est largement sous représenté. Mais entre avoir des attirances et passer à l'acte il y a plein de raisons pour s'interdire de vivre cette attirance. Je dirais pourquoi et mes arguments pourquoi je pourrais penser qu'il soit au moins bi (j'en ai aucune certitude, juste des "indices").
: : NaniOkonawareru
Modérateur
Inscrit: 2015-08-23 09:08:44

-

2021-07-23 00:58:18
Salut,

Personnellement j'ai déjà eu des amies qui m'ont avoué leurs sentiments, et ça n'a rajouté que le fait que je savais que j'étais un supplice de Tantale pour elles, donc soit je restais ami, soit je mettais de la distance volontairement parce qu'elles me l'avaient demandé. Mais cela ne me dégoûte pas de savoir que quelqu'un m'aime sans que ça soit réciproque, je trouve plutôt ça flatteur, et je sais que c'est un mauvais moment à passer pour l'autre (et éventuellement moi) ; sans que ça soit gênant pour autant.

La technique bien connue pour oublier quelqu'un, c'est de se concentrer sur autre chose ou quelqu'un d'autre. Si on essaie de ne pas penser à l'éléphant rose, on pense à l'éléphant rose. Si on essaie de penser à l'éléphant bleu, on oublie l'éléphant rose.

Ensuite je pense qu'il y a un espace où on peut se contenter parfaitement d'une relation amicale avec quelqu'un dont on est amoureux. Cet espace n'est pas forcément évident, il s'agit de se demander "et si j'étais très ami avec cette personne, à tel point que je passerai le restant de mes jours avec elle, que j'aurais un espace privé entre elle et moi, sans pour autant s'embrasser ni avoir de relation sexuelle, est-ce que ma soif serait épanchée ?". La réponse est possiblement oui.

Enfin tu peux toujours tâter le terrain, lui demander directement ou bien minauder et tourner autour du pot. Si tu demandes directement, au moins tu sera fixé et tu pourras avancer (sans pour autant avouer ton attirance ; cela dit tu peux formuler ça comme une simple attirance et cela peut passer).