Grosse depression

Yanis Yanis04
Zaguien
Inscrit: 2021-03-13 22:22:58
2021-03-13 23:40:19
Bonsoir à tous j'espère que vous allez bien. Je suis nouveau sur ce site et c'est la premiere fois que je m'exprime. J'ai bientôt 17 ans mais je traverse une grosse déprime. J'ai des problèmes gastriques liés au stress ce qui fait que je ne mange pas pendant des jours. De plus, je souffre d'insomnie depuis l'âge de 12 ans ce qui ne facilite pas les choses et je ne peux pas dormir sans prendre anxiolytique ou autre. Mais le pire dans tout ça : ma bissexualité. Étant dans un pays majoritairement homophobe (et toute ma famille est de confession musulmane...)Je ne m'imagine meme pas faire mon coming out à mon entourage, et je n'ai jamais rien tenté sexuellement car j'ai peur d'un peu trop m'ouvrir et qu'on découvre ma sexualité. Au dela de tout ça, je suis à bout scolairement. J'ai toujours été un assez bon élève (14 ou 15 de moyenne g en moyenne) mais j'en ai marre. J'ai commencé à sécher la plupart de mes cours, ce bien sur attira l'attention de l'administration qui avait remarqué mon moral récemment. J'ai plus goût à rien, j'ai l'impression que je ne pourrais jamais être moi même toute ma vie et l'idée de devoir faire semblant d'aller bien et de refouler toute ma vie ma sexualité me détruit, j'ai l'impression que je ne serais jamais heureux. Je suis tellement fatigué des cours qu'en rentrant de l'ecole je me demàde chaque soirs "c'est donc ça la vie ?"

Du coup je ne fais que broyer du noir en ce moment en écoutant de la musique et en me demandant si un jour je pourrais être totalement heureux. C'est la première fois que je me livre de cette façon à cœur ouvert mais c'est parce que je n'en peux plus et j'ai besoin de conseil j'ai personne à qui m'identifier et raconter tout ça car j'ai horreur de faire pitié ou des jugements.



je suis desolé pour la longueur du post, merci à ceux qui ont lu jusqu'au bout, c'est deja quelque chose pour moi <3
Anonyme

Réponse beaucoup trop longue ahah

2021-03-14 02:59:16
Bonsoir ^^



Je pense qu'il y aura de biens meilleurs conseils ici, les gens sont top dans la catégorie Forum généralement.
Après pour ma part je n'ai jamais vraiment ressenti de grosses déprimes vis à vis de ça, j'ai appris à vivre avec ^^ Dans le sens où je me disais vers 16-17 ans "comment ferais-je pour vivre avec ce ""secret"", dans les années qui viennent ?" Et trois ans plus tard j'ai appris à mettre cela de côté. Après concernant la sexualité je pense que ce sont deux choses différentes, en gros tu peux très bien developper des rapports avec d'autres garçons, sans systématiquement avoir l'équitte "gay démontré" ou autre. Le fait de ne pas avoir fait ton coming-out ne doit en aucun cas te restreindre dans tes activités sexuelles, enfin de mon point de vue ^^' Y-a-t-il vraiment personne avec qui tu pourrais en toucher un mot ? Pour ma part , personne ne le sait dans ma famille, mais plusieurs amis sont au courant, et c'est assez cool de pouvoir se dire qu'on ne passe pas son temps caché aux yeux des autres, c'est essentiel de pouvoir en parler, ici comme ailleurs...
En tous cas je pense que c'est une très chouette démarche d'avoir pris la peine de t'exprimer ici, il faut du courage pour livrer un tel témoignage, j'espère sincèrement que cela s'arrangera pour toi. Et je sais que c'est difficile, mais veille à toujours garder une certaine frontière entre ce qui se passe avec ta famille, puis ta "vie privée", c'est vrai qu'on a souvent des familles envahissantes, mais il faut se fabriquer une sphère privée, dans laquelle tu es vraiment toi-même... De mon côté je n'ai pas besoin de me sentir gay aux yeux de mes parents pour exister... En gros il faudrait que tu arrives à faire la part des choses, je sais que le coming out est une étape fondamentale dans la vie d'une personne homo, mais ça ne doit en aucun cas te restreindre dans l'immédiat, ou te tuer de ne pas l'avoir encore fait... Même si ça débloque certaines choses qu'ils le sachent, dans l'absolu ça ne doit pas te restreindre pour autant !
Et non tu ne fais pas pitier, on a tous nos moments de faiblesse, on peut se sentir très mal, mais ce n'est jamais éternel ! Il ne faut pas baisser les bras, il faut que tu continues à vivre ! , aller en cours, c'est très important ! Si tu décroches trop, après c'est beaucoup trop compliqué à s'y remettre... Ce sont les clefs pour construire ton avenir, que tu es en train de perdre. Après si ça ne te plaît pas, pas de souci ^^ Il y a toujours quelque chose à faire, récemment j'ai un ami gay qui a tenté un Service Civique, et il en est ravi ! La routine, c'est ce qui me permet de ne pas trop déprimer, tu as une raison de te lever, d'apprendre, de rendre service, bref d'exister. C'est les fondements de notre vie, c'est généralement en étant en activité que l'on se découvre, et concernant la musique, tu as bien raison d'en écouter si ça te fais du bien ! Là dessus je suis pareil ahah



Voilà un long roman comme on les aime ahah. Je ne sais pas vraiment quoi te dire, je manque sûrement d'expérience, mais du point de vue de ma propre existence, voici ce que j'avais à dire !



Ne baisse pas les bras, il faut parfois se mettre un bon coup de pied aux fesses pour aller de l'avant ! Traverser un long moment stressant, à l'issu duquel, et ça j'en suis certain, tu t'endurcieras pour mieux faire face aux difficultés de la vie...
El senor SmithBogossJR
Zaguien
Inscrit: 2017-03-01 04:03:49

Conseils !

2021-03-14 22:55:48
Je comprends parfaitement ce que tu traverses.

Ayant été quelqu'un qui a eu du mal à se confier avant il y a deux/trois ans en fait, donc à prendre sur moi sur n'importe quel sujet (j'ai même fait un burn out à cause ma part de ne pas réussir ma première année de licence ...), je te comprends parfaitement.

Je suis désolé, je n'ai pas énormément de conseils à te donner à part deux.

1) Évite de continuer de sécher en masse. Ça attire l'attention sur toi et en plus ça te pénalise : imagine que tu veuilles immigrer, un visa étudiant est très utile car plus facile d'accès. D'ailleurs, je te donne un conseil dans le conseil : tu peux travailler surement un mi-temps a côté de tes études (si tu viens du Maghreb) mais les stages (rémunérés ou non) et les alternances ne sont pas décomptés (sachant que le total cours + alternance ne dépasse jamais les 5 jours).

2) Tu trouveras sur ce site toute la compréhension dont tu as besoin. Tu y trouveras beaucoup de conseil MAIS il est peu fréquenté. Donc ne t'inquiètes jamais si tu n'as pas de réponse. En plus, le site supprime automatiquement les messages au bout de quelques semaines sans premium (ça m'est déjà arrivé de voir des messages du style "C'est bon c'est pas grave j'ai déjà trouvé mes réponses moi-même" alors même que je n'avais simplement pas vu le message et que le message s'était supprimé ... Je te dis ça car ces sites sont ton seul moyen de t'exprimer librement. Je pense qu'il peut t'être très dangereux de te faire prendre pour ta bisexualité dans le pays où tu dois vivre. Mais ici, tu n'auras aucun problème. Je pense même que peu de gens connaissent ce site.


Ensuite, je comprends parfaitement le manque de visibilité sur ton avenir ou tes déceptions. Moi-même cette année j'en ai traversé énormément. Mais ça finit toujours par s'arranger en prenant de l'avant. Je ne te dis pas de tout faire comme si c'était effacé mais de savoir que tu as un avenir même si tu ne le vois pas encore.