Les écoles de commerce et d'ingénieurs...

🐈😸🐾 SmithBogossJR
Zaguien
Inscrit: 2017-03-01 04:03:49
2021-01-13 19:20:05
On est d'accord que dès qu'on quitte le top 7 on est dans du bullshit pure et dur niveau qualité pour des qui vont quand même passer devant des étudiants d'université qui ont pourtant un niveau 100 fois meilleurs ?
Bou Bouclette
Zaguien
Inscrit: 2013-01-10 07:01:46

titre

2021-01-14 12:01:01
Je parlerai pas des écoles de commerce parce que c'est pas du tout mon domaine, mais pour les écoles d'ingénieur, je décrirais pas les choses comme ça.

Déjà la quasi-totalité des écoles d'ingé sont publiques, donc gratuites (il y en a qui sont privées mais il me semble que c'est trèèès loin de coûter 14000 balles par an). Pour ce qui est du niveau, c'est variable, bien sûr, mais je ne crois pas qu'il y ait des écoles où on apprend rien à part du bullshit. Une bonne partie d'entre elles recrutent après CPGE, donc ça assure au moins un socle commun de qualité et pour celles qui recrutent post-bac (INSA, INP, UTC, UTT...) le niveau est très bon aussi. Pour la fac c'est pareil, il y a des masters qui sont largement au niveau des meilleures écoles.

Dans le domaine scientifique il y a pas spécialement de pénurie de travail, donc les gens qui sortent de la fac ont pas de problème de chômage. La différence peut exister sur le salaire : dans certaines grandes boîtes il y a même des grilles avec au sommet polytechnique et l'ENS Ulm, tout en bas les petites écoles et la fac. Mais en réalité la plupart des ingénieurs commencent leur carrière chez des marchands de viande (aussi appelés «sociétés de service») ou tout le monde est aussi mal payé.

La seule personne avec qui j'ai travaillé qui ait fait une école de commerce c'était le commercial de la société de service où je travaillais. J'ai jamais compris à quoi il servait puisque c'était nous (les ingénieurs) qui rédigions les propositions techniques aux appels d'offres. Enfin, il remplissait le tableau avec le prix de la prestation sur la dernière page et il empochait des primes pour chaque contrat gagné.
🐈😸🐾 SmithBogossJR
Zaguien
Inscrit: 2017-03-01 04:03:49

Titre

2021-01-14 17:20:27
Au niveau des master de gestion, en ce moment c'est la galère pour trouver un stage ... Étant en contrôle de gestion, j'ose même pas imaginer la galère des étudiants en filière en tension style marketing, ressources humaines.

Évidemment, les étudiants en école de commerce passent devant et quand je parle de diplômes de qualité nulle, ce sont les écoles hors top 7/top 10 que je vise. La force du réseau est plus fort que tout et après tout, ils sont extrêmement endettés. Mais honnêtement, le niveau ne vaut pas le prix.

Depuis que la mode des classements s'est installées, les prix augmentent trop vite : il faut payer des profs internationaux, des intervenants professionnels (par exemple, un prof qui a été cadre dirigeant dans une grande banque d'investissement nous a dit que ma fac payait 4 fois moins que les écoles de commerce...) et des ... enseignants chercheurs. Évidemment, dans une école de commerce ça n'a pas de sens et de toute façon, le rôle des écoles de commerce est rarement de former à la recherche comme je l'ai été pendant 3 ans en licence économie puis gestion et encore un peu en master. Il ne faut pas oublier les critères de semestre à l'étranger voire de plusieurs semestres. Il faut savoir que ces semestres dans des facs ou écoles partenaires sont payants. Il y a aussi les accréditations : elles ont généralement une vraie valeur (même si les critères sont déconnectés de la réalité) mais pour pouvoir être évaluées, les écoles de commerce doivent payer les organismes accréditaires. Sans oublier les campus flamboyants à la Défense qui coûtent extrêmement chers à construire ou louer. Tout ceci fait gonfler le prix des diplômes. Je vois des formations style BBA (qui peuvent être de très bonnes formations introuvables dan sles facs) + 2 ans de "master" à plus de 60 000€ ... Mais cela ne va pas dans la qualité de l'enseignement.

Par bullshit, je voulais plus parler du jargon, de la responsabilité sociétale des entreprises, ... Ce genre de choses. Vraiment, je vois des posts LinkedIn qui sont perchés mais très perchés, du style des pitchs appris en école de commerce. Y a des jargons de startups qui me font sortir les yeux de leur orbite : - journey candidate leader (oui oui) ;

- transformation office leader pour conduite du changement ;

- tech leader ;

- Financial and planning analysts pour ... Contrôleur de gestion

- ...

Il suffit de faire un tour sur Welcome to the Jungle pour se rendre d'à quel point les startups sont enfermés dans un monde spécial.

Maintenant, au niveau des cours, ils sont lights, ils reposent souvent (hors top 5/7/10) sur le fait de faire toujours des exercices encore et encore sans apprendre à avoir un sens critique ce qui est important pourtant. Certains cours sont même des cours abordés mais pas comme il le faudrait. Le meilleur exemple c'est la responsabilité sociétale des entreprises : je vois des formations en RH qui permettent de devenir chargé de RSE mais c'est impossible de tout maîtriser dans ce domaine. Déjà, une partie concerne le domaine financier et économique et un autre est scientifique mais en plus ai niveau social, il existe déjà des postes dédiés.

Bref, le coût des formations augmentent, les entreprises adaptent les rémunérations en conséquence mais pas assez et seulement pendant quelques années, des sommes sont perdus dans du bling-bling, le niveau n'étant pas là les entreprises perdent du potentiel et dépensent trop 🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️.