S.O.S Question

Tristan Tristan00
Zaguien
Inscrit: 2020-08-14 13:41:25
2020-11-23 15:06:32
Bonjour tout le monde !

J'espère que vous allez bien malgré la situation actuelle !

De mon côté, je vais bien ! Sauf que j'ai un problème...assez emmerdant (veuillez m'excuser pour cette expression !)

Je m'explique...

Normalement, la branlette fait du bien de temps en temps.
Mais là, je ne ressens plus rien du tout à part de la fatigue !

Je suis partagé entre arrêter la branlette pendant longtemps (j'ai déjà essayé, et ça m'avait rendu fébrile et ça se voyait...) et je-ne-sais-pas-quoi...

Avant, je me l'astiquais chaque jour (et en 2014, je le faisais 3 fois par jour (quand j'étais malade, c'était 5x/jour) pour m'apaiser vu la situation familiale avec une tension qui monte en famille...)
J'ai pu réduire la fréquence à 1x/jour depuis au moins 2 ans.
Et maintenant, depuis Octobre, c'est 1x tous les 2 jours !

Le souci, c'est qu'en plus de ne ressentir que de la fatigue, je ressens aussi de la frustration !

La branlette me rend "dingue" aussi car elle élimine toute ma motivation (dont j'avais vraiment besoin) pour mes projets.
Je n'arrive pas à concrétiser un projet qui me tient à coeur depuis 10 ans à cause de cette pu***n de branlette, ça me donne envie de renverser la table !  

J'aimerais avoir des conseils, s'il vous plaît, pour "corriger" tout cela...
: : NaniOkonawareru
Zaguien
Inscrit: 2015-08-23 09:08:44
2020-11-28 20:48:42
J'ai l'impression que tu as une vision très précise de ce que la masturbation doit te faire ressentir. Peut-être que la masturbation n'a pas d'autre utilité que de passer le temps ?

On peut être très productif en le faisant souvent, et peu productif sans jamais le faire, etc.
À la limite, je pense que ça peut être un signe qu'on s'ennuie et qu'on a rien de mieux à faire (ce qui pourrait expliquer qu'on l'associe à une baisse de productivité).

Si tu penses que ça t'ennuie et qu'en plus ça ne te fait plus plaisir, ne le fais pas, laisse l'idée de le faire passer sans la prendre, et puis voilà.

(pareil, si tu commences, et que tu te dis que finalement c'est nul, tu peux très bien t'arrêter sans jouir, ça ne change rien)