Fétichisme des pieds : Comment arrêter ?

Tristan Tristan00
Zaguien
Inscrit: 2020-08-14 13:41:25
2020-08-14 13:58:14
Bonjour !

J'aimerais savoir comment arrêter d'être fétichiste des pieds, s'il vous plaît...

Avant, je kiffais l'être à chaque instant quand j'étais avec mon partenaire.
Mais un jour, je me sentais complètement honteux de l'être et je commençais à en être dégoûté !


C'est comme si quelqu'un accro à la bouteille était dégoûté de l'alcool ! (Pour info, je ne bois jamais d'alcool et je ne me drogue pas... Et pourtant, j'étais accro aux pieds !)
Et à force de l'être, je n'arrivais pas à explorer le reste des "plaisirs charnels" !

J'aimerais remplacer ce caractère fétichiste par d'autres choses plus "classiques", histoire de m'alléger (c'est devenu un fardeau du jour au lendemain !)

C'est un message d'appel à l'aide que je lance !

Merci pour vos réponses en avance...
Swann Swann8
Zaguien
Inscrit: 2011-05-08 05:05:13
2020-08-14 17:22:31
Soyons bien d'accord, le fétichisme est une fixation sur un objet de désir (objet au sens large du terme). Ce n'est plus le sexe en lui même qui est excitant mais le fétiche. C'est là le caractère absolu et indispensable du fétiche.

Personnellement ce que j'aurais à te conseiller c'est peut-être de prendre rendez-vous avec un sexologue, cet personne pourra t'accompagner dans un endroit neutre où tu pourras verbaliser le mal être dans lequel tu sembles être face à ta paraphilie, mais aussi de comprendre les origines de ton afflixion et enfin possiblement étendre les zones de plaisirs.

Ici, je ne suis pas sûr qu'on puisse t'offrir de réel solution, hormis de la bienveillance et de l'écoute.

J'imagine aussi que l'introspection peut t'aider à mieux comprendre ta vision du plaisir, et on peut dans ce cas là, probablement tenter d'accompagner tes reflexions pour essayer de te pousser plus loin dans la démarche. Mais encore une fois, il n'y a pas forcément de professionnel sur la question ici. Si véritablement tu es dans le mal être, je pense que tu dois te renseigner pour voir ça dans un terrain garantissant une expertise et le secret professionnel.
Tristan Tristan00
Zaguien
Inscrit: 2020-08-14 13:41:25
2020-08-18 16:01:58
Ah, quelqu'un !
Je commençais à me sentir seul (peut-être j'aurais pu me prendre un vent... et en même temps, j'étais concentré sur autre chose ^^' d'où ma réponse "tardive" )

Je voulais justement aller voir un sexologue mais je me sentais toujours bloqué car je n'ai pas trop confiance en les professionnels en médecine (ironie du sort, je suis étudiant en phytothérapie...)

Je suis bien conscient qu'ici, il n'y a pas de "réels solutions", je cherchais simplement des pistes !

Je fais beaucoup d'introspection depuis quelques temps et la notion de plaisir est quasi-inexistante chez moi, je ne sais pas pourquoi (peut-être le contrecoup du confinement et de la situation sanitaire actuelle ?)

En tout cas, merci beaucoup Swann8 !🙏
 
Swann Swann8
Zaguien
Inscrit: 2011-05-08 05:05:13
2020-08-18 16:30:40
Tu peux toujours t'engager sur un premier rendez-vous, ça reste beaucoup d'humain, si le thérapeute ne te convient pas, ça va forcement jouer sur la réussite ou l'echec de la thérapie. C'est toujours la première impulsion qui est compliqué à avoir. Et puis, ça ne t'engage pas à vie, si tu as l'impression que ça ne fait rien avancer tu peux arrêter et chercher autre chose. De ce que tu témoignes, j'ai quand même l'impression qu'il y a creuser.

Quasi-inexistante ? Même associé à ton fétiche ?

Tu saurais dater cette perte de plaisir ? Identifier ce qui peut encore y être associer ?
Tristan Tristan00
Zaguien
Inscrit: 2020-08-14 13:41:25
2020-08-19 07:33:16
Je pense qu'il y aura une bonne profondeur à creuser !



Oui... Je prenais plaisir avec ça mais un jour, le plaisir s'est barré sans crier gare !

Ca doit dater de Mars (comme je l'avais écrit dans mon message d'avant) sauf que c'était seulement la surface,j'ai atteint le fond entre guillemets il n'y a pas longtemps (1 semaine environ avant mon inscription sur ce forum !)

Peut-être que c'est parce que je réfléchis trop (je ne sais pas pourquoi mon équation : Lacher-prise = angoisse et stress)
Swann Swann8
Zaguien
Inscrit: 2011-05-08 05:05:13
2020-08-19 07:44:23
Peut-être que le lâcher-prise équivaux à une perte de contrôle et que ça n'est pas supportable pour toi.

Donc même avec ton fétiche...

Et autour de ça ta vie ? Pas trop d'épisodes nihiliste/pessimiste ? Tu t'allimentes correctement ? Niveau rapport sociaux ça se passe comment ?

Tu as dis faire pas mal d'introspection et de réfléchir beaucoup, une raison particulière ? Vers quels choses se dirigent tes pensées ?
Tristan Tristan00
Zaguien
Inscrit: 2020-08-14 13:41:25
2020-08-19 08:34:44
Mon humeur est comme la Bourse (ça varie tout le temps,elle est surtout dans le rouge la plupart du temps...) => ça date de presque toujours !

L'alimentation : bof... Mais je boycotte McDo et compagnie donc ça va ^^ (les trucs de la mer : j'évite d'en manger : ce n'est pas une allergie mais ça me donne des nausées systématiquement !)

Et par rapport au social : que dalle ! Et pourtant je fais des efforts pour m'approcher des gens (quelle horreur de sociabiliser en réel !!! #blocage)



On va dire que je suis né avec un cerveau en sur régime tout le temps xD



Quant aux pensées, c'est un brouillard épais mais parfois,il y a des pensées de mort (ironie du sort, j'ai la trouille de la mort !) et de renaissance !
Swann Swann8
Zaguien
Inscrit: 2011-05-08 05:05:13
2020-08-19 09:27:42
Peut-être des symptômes dépressif là dedans... Si tu te sens d'aller contre ton scepticisme envers les psychologues, j'aimerais quand même te conseiller d'aller tenter la démarche. Il n'y a peut-être pas qu'un "problème" relatif à la sexualité, ça à l'air un peu plus global que ça.

Tu te dirais "dans le mal être ?"

Y a l'air d'avoir pas mal de préoccupation (comme beaucoup de monde, faut pas se leurrer) et ces dernières semblent te mener la vie dure.

Tout est dans la mesure, je suis pas un grand social en "réel" mais j'arrive quand même à en entretenir une, certe pas monstrueuse, mais suffisant globalement à mon bien être. Si effectivement tu es sur une extrême sur pas mal de points (0 vie sexuelle, 0 plaisir, 0 vie sociale, dans le rouge moralement et financièrement, paumé et pensée morbide) y a quand même des trucs qui vont pas et faut arriver à faire quelque chose.

Tu as l'air malgré tout d'arriver à te pousser pour faire des choses qui ne sont pas "naturel", ainsi qu'avoir un retour sur soi et une reflexion, c'est déjà important pour la reprise en main.

J'imagine que ça ne te ferais pas de mal d'essayer d'y voir plus clair dans ce marasme.
Tristan Tristan00
Zaguien
Inscrit: 2020-08-14 13:41:25
2020-08-19 10:35:53
Pour les psychologues, j'en ai vu 10 depuis ma petite enfance (les conditions de travail les ont forcés à être remplacés !)

Et je ne suis pas dans le rouge dans "tous" les domaines, financièrement je me porte à merveille et j'ai pu terminer mes études scolaires maintenant !

En revanche, c'est vrai que je suis paumé (car il y a tellement d'opportunités à saisir dans le monde entier qu'il y a l'embarras du choix,c'est comme si tu choisissais entre un éclair au chocolat, une charlotte aux fraises, une tartelette au citron meringuée, un Paris-Brest et que tu es obligé d'en choisir un...) et mon (désormais) ex m'avait largué parce qu'il avait fait une dépression et qu'il veut m'épargner sa dépression !

Je pense que j'ai un pépin corporel qui a provoqué tout ça (en avoir plein le dos)
Swann Swann8
Zaguien
Inscrit: 2011-05-08 05:05:13
2020-08-19 10:46:53
Ah oui, d'où cette circonspection de la profession...

Ok j'ai été trop premier degrès sur l'expression "dans le rouge".

Je ne sais pas trop quoi te conseiller du coup.

Comment as tu vécu ta rupture ?

Qu'est-ce que tu entends par pépin corporel ?
Tristan Tristan00
Zaguien
Inscrit: 2020-08-14 13:41:25
2020-08-19 10:54:28
C'est moi qui l'avais un peu mal interprété au début,excuse-moi...

Je l'ai vécu un peu mal,pourquoi ? Parce qu'il m'avait demandé -de façon un peu sèche et très soudaine- (le jour de la dernière fois qu'on était censés se revoir avant mon déménagement !) de l'oublier définitivement !

J'étais dépité et en colère contre lui (en colère parce que j'ai pris son "souhait" de la mauvaise façon (du genre "il m'envoie voir ailleurs") et dépité à cause de tout ce capharnaüm !)

Et le pépin corporel,c'est que j'ai mal au dos. Psychologiquement,c'est parce que j'accumule les inquiétudes en plus du stress lié aux études et ça "pèse" sur mes épaules !
Tristan Tristan00
Zaguien
Inscrit: 2020-08-14 13:41:25
2020-08-19 12:41:42
Swann8 :

Je viens de me demander ce que ça veut dire ta phrase : "Tu as l'air malgré tout d'arriver à te pousser pour faire des choses qui ne sont pas "naturel" " pourrais-tu me l'expliquer s'il te plaît ?

(Parfois,je suis en "décalé"...)
Swann Swann8
Zaguien
Inscrit: 2011-05-08 05:05:13
2020-08-19 12:50:13
Que tu n'es pas paralysé pour agir (ce qui est en general le cas en depression prononcé).

Ta situation ressemble un peu à un sac de noeud, vue de l'exterieur. Je vois pas trop quel fil tirer. Ou comment t'aider à y voir plus clair.
Tristan Tristan00
Zaguien
Inscrit: 2020-08-14 13:41:25
2020-08-19 13:27:32
Haaaa oui ! Je comprends mieux ^^

En tout cas, merci pour tes conseils (précieux comme le dirait Gollum (Seigneur des Anneaux) ^^)