Je suis tombé amoureux d'une personne

-Boomerang -Boomerang
Zaguien
Inscrit: 2016-05-04 12:05:57
2018-06-04 22:02:58
Bonjour, bonsoir. Je voudrais vous parler de mes sentiments actuels, je ne cherche pas vraiment de réponses, même si quelques conseils m'aideraient bien. Je veux juste extérioriser mes pensées, me faire entendre dans une large communauté. Mon "histoire" est banale, ne vous attendez pas à quelque chose de bien spécial.

Je suis un garçon, j'ai 17 ans. Je ne situe pas vraiment ma sexualité dans une case bien précise, même si je ne peux nier une très certaine préférence pour les hommes. Enfin, voilà l'histoire :

Je suis tombé amoureux d'une personne. Bien sûr, j'ai déjà aimé des gens, des garçons comme des filles, intensément ou comme un "crush". Leur personnalité pouvait me plaire, parfois beaucoup, parfois peu. En somme, je tombais amoureux d'un corps puis, seulement, j'apprenais à connaître ces personnes. Après tout, ce n'est pas blâmable, je pense que la plupart des gens fonctionnent comme cela, mais je vous raconte cela afin de "contextualiser" ma situation.

En début d'année scolaire, je me suis inscrit dans à un atelier de théâtre. J'y ai fait la rencontre de cette personne, qui est un garçon. Nous l'appellerons V. Timide et assez "impressionné" des plus vieux membres de cet atelier, je n'ai commencé à lui parler qu'à partir de janvier. Entre nous, ça a tout de suite vraiment collé. On s'entendait très bien, le même délire, je le considérais vraiment comme un ami et rien d'autre. Je ne m'imaginais aucun sentiment.
J'en ai discuté avec mes amis, faisant également partie de l'atelier mais que je connaissais déjà auparavant. Je trouvais ce mec vraiment génial , je ne parlais vraiment que de lui, encore une fois uniquement sous un point de vue amical. "V" ne m'attirait pas. Je ne le trouvais pas moche, au contraire. Il a son style à lui, plutôt mignon dans son genre. Mais les choses sont comme elles sont, à ce moment là, V ne m'intéressait pas.
Mes amis, au courant de ma sexualité, m'ont ensuite souvent fait certaines allusions par rapport à ce garçon, m'ont fait remarqué que j'en parlais très souvent. Je ne notais pas ces remarques.

Le temps passe, nous nous parlons de plus en plus, nous restons plus souvent ensemble durant le théâtre, on s'envoie des snaps, on commence à jouer ensemble sur internet, à discuter en dehors de nos cours.
Vient le jour d'une répétition de la pièce. Notre scène commune approchait, nous étions un peu stressé. Pour nous apporter un certain calme, il prit mon crâne entre ses mains et le colla au sien. Nous étions près, nous nous regardions yeux dans les yeux. Ce moment dura deux secondes, je dirais. Pourtant, il m'a paru durer une éternité.

Par la suite, je n'ai pas cessé d'y penser, de me remettre en question, de me rappeler ce que me disait mes amis et du nombre de fois où j'ai parlé de lui. Ça paraissait comme une évidence. J'en reviens donc à ce que je disais au début : je suis tombé amoureux d'une personne (dans le sens ou c'est vraiment lui, sa personnalité, son tout, que j'aime. Parce que évidemment je vais pas tomber amoureux d'un caillou hein).

Petit problème, qui est le problème majeur de tout homosexuel en fait, hé bien il se trouve que notre V n'est pas gay ! Enfin, à ce que je sache. Ce que je sais, c'est qu'il a fait sa première fois avec une fille et qu'il est actuellement en drague sur une autre fille qui est au théâtre avec nous. Il m'a avoué qu'il ne savait pas vraiment s'il était en "crush"/amoureux d'elle, ou s'il voulait juste un plan cul, me disant qu'il était assez perturbé dans sa sexualité et ses sentiments. J'étais heureux qu'il se sente assez proche de moi pour me confier cette chose qu'il n'avait dite qu'a une ou deux personnes (je crois), mais également triste, jaloux.

Se sont suivis divers événements, qui nous ont rapprochés, ont consolidés nos liens. Et me voilà, amoureux comme je ne l'ai jamais été. J'ai des phases de dépression, de bonheur. Je me dis que c'est un ami avant tout, mais je n'arrête pas de penser à lui, de rêver de lui, de fantasmer sur lui. Puis, mes sentiments s'en vont peu à peu. Je l'imagine à nouveau, et ils reviennent de plus belle. Et quand je le vois, une joie indicible s'exprime en moi, mais une tristesse indescriptible m'envahit quand il s'en va. Dernièrement, j'ai fait des crises d'angoisse, j'ai passé des soirées à me lamenter.

Maintenant, je ne sais pas quoi faire. Je pense qu'il faudrait commencé par lui faire connaître mon orientation sexuelle étant donné qu'il n'est pas homophobe. Et puis... c'est là que j'ai peur. C'est là le sujet de mes pleurs.

Qu'est ce que je dois faire ?

Merci de m'avoir lu
: : NaniOkonawareru
Zaguien
Inscrit: 2015-08-23 09:08:44
2018-06-05 03:03:45
Coucou
C'est une obsession amoureuse, c'est pas grave du coup, tant que tu vas pas entrer en dépression si ce n'est pas réciproque. Mais a priori ça pourrait très bien être réciproque.
Parle-lui de ta sexualité de manière naturelle, à un moment qui paraît adéquat (en gros ne mens juste pas par omission) et puis voilà, tout se passera. Si tu as envie de le voir plus, ou de lui faire des câlins, ou que sais-je, pas besoin de te cacher, tu peux le dire avec des mots et/ou des gestes si tu penses que c'est adéquat.

Regarde en toi, en t'imaginant qu'il ne soit pas attiré par toi, est-ce que tu es prêt à être son ami ? Ça ne m'étonnerait pas que tu te sentes bien aussi en étant son ami. Personnellement, mon incapacité à avoir des amis très proches qui sont des garçons sans avoir de relation dite "amoureuse" avec eux, m'a fait me questionner sur la nature réelle du sentiment amical. Je pense que l'amitié c'est de l'amour, tout bêtement, mais qui ne se mêle pas d'attirance sexuelle contrairement à "l'autre" amour.
Enfin peut-être que tu te sens différemment. Mais c'est juste mon point de vue.

Bref du coup mon conseil c'est : laisse les choses se passer en toi, et entre vous. Je vois pas trop d'autre chose à dire de mon point de vue, sinon que j'espère qu'il n'y aura ni souffrance ni frustration.
-Boomerang -Boomerang
Zaguien
Inscrit: 2016-05-04 12:05:57
2018-06-05 16:34:16
hey !
Je pense bientôt lui parler de mon orientation sexuelle et, si je le sens bien, éventuellement de mes sentiments pour lui. Je pense pouvoir rester son ami même si je vais sûrement avoir du mal à enterrer l'amour que je lui porte, dans le cas où je me ferais recaler.
merci beaucoup de ta réponse et de tes conseils, ça m'aide et me réconforte vraiment
 
: : NaniOkonawareru
Zaguien
Inscrit: 2015-08-23 09:08:44
2018-06-06 21:41:07
Oké tant mieux

Si tu as à nouveau des problèmes je suis prêt à répondre dans la mesure de mon possible ! \o/