Tableaux bleus (Cr?ation)

Paulo LionFlute
Zaguien
Inscrit: 2014-01-16 11:01:53
2017-04-06 12:33:14
I.-

Enrique se réveille et regarde le plafond. La lumière entre par l'ouverture entre les rideaux qui demeurent fermés et lui annonce le nouvel jour. Enrique souhaiterait que la lumière ne soit pas là et il essaye, tel un sorcier, d'allonger le temps dans le lit, de l'étirer à volonté, histoire de voir si c'est possible. Après cinq minutes il s'aperçoit que c'est inutile. L'alarme commence à sonner et il l'éteint tout de suite. Enrique ne veut pas se lever mais il le fait tout de même, en attendant que quelque chose se passe et lui oblige à reprendre le sommeil. Il n'ouvre pas les rideaux et passe encore cinq minutes à essayer d'étirer le temps avec les mêmes résultats. Il traîne à travers le couloir et entre dans la douche où l'eau tombe sur ses cheveux qui lui couvrent le visage et entrent dans ses yeux, entrent dans sa bouche. Enrique n'en fait rien, il les laisse faire, comme si les cheveux étaient une autre volonté contre laquelle on ne peut pas lutter. Il sort de la douche sans se regarder dans le miroir, il n'aime pas le miroir. Il fouille des fringues dans les tiroirs sans se contenter et il se résigne à la même tenue que le dernier jour. Le ciel est couvert et il pense, « j'espère qu'il va pleuvoir ». Il fixe le regard au ciel au cas où quelqu'un entend sa requête et consent à sa demande, mais rien ne se passe. Finalement il voit au bout de la rue le bus qui s'approche et il regard sa montre. Il pouvait encore sortir en courant, mais ce serait donner la victoire au temps. Il sort en retard.

----------------

Le texte original est en espagnol. Désolé si vous trouvez des choses bizarres en français.
Fdjm-toine Fdjm-toine
Zaguien
Inscrit: 2010-03-20 11:03:39
2017-04-10 20:10:28
C'est très intéressant, c'est un concentré d'images et d'émotions qui semble nous conduire en entonnoir jusqu'au plus profond de ton personnage.

Mais il est vrai que la traduction comporte quelques petites maladresses!
J'aime bien l'espagnol et je serais curieux de le lire en version originale!