Totalement perdue sur mon orientation sexuelle.

Chrishi Chrishi
Zaguien
Inscrit: 2016-12-25 08:12:25
2016-12-25 21:02:44
Bonsoir,
Bon je viens de m'inscrire sur za-gay. A la base je voulais surtout trouver un forum lgbt pour pouvoir parler.

Donc, voilà ma situation: Je vis dans un tout petit village, vais dans un tout petit lycée et je ne connais que très peu de personnes homosexuelles et, je ne peux pas vraiment parler de ça à ceux que je connais. Depuis trois ans, quand j'ai découvert que l'une de mes amies était lesbienne, j'ai commencé à m'interroger sur mon orientation sexuelle. Jusque là je ne sortais qu'avec des mecs sans me poser de questions. Alors j'ai eu une grosse période de doute, je me disais que je ne pouvais pas être attirée par les hommes et par les femmes... Et, plus je me disais ça, plus je commençais à voir les filles différemment. Il y a peu j'ai décider d'accepter ça, de me dire "au pire, vis ta vie et tu verras". Seulement, j'ai tout le temps peur. Peur de n'être qu'une hétéro curieuse qui se fait des films, ou une lesbienne qui ne s'assume pas ou une bi totalement perdu... J'ai peur car je ne sais pas ce que je suis, j'ai comme ce besoin de rentrer dans une case. Je m'imagine sans cesse sortir avec une fille, que ça se sache et que je sois détestée pour ça. Lorsqu'on me demande si j'ai un copain, dans ma tête il y a toujours cette petite voix qui cri "et si c'était une copine?". J'ai longtemps été attirée par l'une de mes amies et je me suis sentie coupable car je ne pensais pas à elle comme elle le croyait, dans ma tête je la "trahissais". Je me sens vraiment mal. Et, c'est comme si c'était un cercle sans fin: J'ai peur, je suis perdue alors je vais me détester car je ne devrais pas prendre la chose comme ça donc je vais être encore plus mal et plus perdu.

Comme je ne peux parler de ça à personne (il y a bien un gars qui l'a découvert mais je ne suis pas plus proche de lui que ça), je commence à penser que j'ai peut être un problème: Quelle personne réagirait aussi mal à l'idée d'être homosexuelle ou bi? Personne.
Donc voilà, je me suis inscrite surtout pour voir si c'était dur aussi pour des gens, si je n'étais pas la seule.

Merci à ceux qui me répondront.
Anonyme
2016-12-25 21:07:57
Bah, j'ai eu à peut près la même chose, je me suis dit qu'on se foutait, du coup perso ça me va ^ .^
Chrishi Chrishi
Zaguien
Inscrit: 2016-12-25 08:12:25
2016-12-25 21:13:23
J'ai essayé de me dire ça aussi, mais ça a pas vraiment fonctionné ^^'
 
Pseudoriginal Pseudoriginal
Zaguien
Inscrit: 2016-11-15 05:11:57
2016-12-25 22:31:25
Moi je l'ai vécu un peu comme toi.. J'ai découvert mon attirance pour les filles peu à peu et tout comme toi, j'ai eu peur. Je me suis beaucoup tracassé et tout s'emmêlait dans ma tête. D'un côté je repoussais cette attirance, de l'autre je m'inquiétais de ce que pourrait penser mon entourage. Et puis à certains moments, je me disais "bon, tant pis, au pire on s'en fout, je suis ce que je suis" et quelques jours plus tard "bah en fait non, on s'en fout pas, cesse de regarder les filles et concentre toi sur les maaâaales". Bref, c'était le bordel. Jusqu'à ce que j'arrive en seconde, où des rencontres fabuleuses m'ont aidé à m'accepter.. En tant que personne d'abord, puis à déstygmatiser (je ne sais pas si ce mot existe, hihi) le fait d'être lesbienne ou bisexuelle. J'ai pu me libérer de moi-même en quelque sorte, parce que finalement, moi qui craignait un rejet de mon entourage, j'étais celle qui me repoussais le plus.
Donc en gros, je pense que la première étape c'est de s'accepter soi. Pas seulement sa sexualité (pas encore determinée pour certain.e.s), mais tel qu'on est dans un sens plus large. Se déclarer à soi-même un amour inconditionnel. Ca peut aider à débloquer quelque chose en soi et arrêter de culpabiliser. Parce qu'aimer n'est pas une honte. Lovuh.
Je sais pas si ça t'aidera, en tout cas je l'espère !
Chrishi Chrishi
Zaguien
Inscrit: 2016-12-25 08:12:25
2016-12-25 22:36:12
Merci beaucoup pour la réponse.
Je me sens un peu moins seule déjà. Après, je ne sais pas non plus si ça va m'aider, mais je suppose que tu as raisons quand tu dis qu'il faut s'accepter sois même avant tout. Je ne sais juste pas encore comment faire.
Anonyme
2016-12-25 23:28:11
J'étais dans le même cas que toi il y a un an et quelques.
J'ai découvert, en fait j'étais depuis 6/7 ans dans un truc du style «non je suis pas attiré par les hommes», mon attirance pour le même sexe à 17 ans. J'ai d'abord cru que j'étais gay puis vers octobre 2015 je me suis rendu compte que je suis bi. , c'est normal d'être dans le flou. Sache juste que la bisexualité c'est une attirance pour les deux sexes, sans qu'il y ait égalité d'attirance pour les deux. Après tu peux toujours te définir comme lesbienne si tu es surtout attiré par les femmes.
Chrishi Chrishi
Zaguien
Inscrit: 2016-12-25 08:12:25
2016-12-26 00:02:40
Donc on peut être défini comme bi mais être plus attiré par un sexe que l'autre?
Anonyme
2016-12-26 00:34:59
Oui.
Anonyme
2016-12-28 11:54:55
J'ai qu'une chose à dire : fonce !
On a qu'une seule vie, et bien que je ne vais pas te mentir le fait d'être LGBT au quotidien peut te poser quelques problèmes c'est déjà mieux que vivre une vie qui te correspond pas. Et puis tu as pas forcément besoin de te définir
Chrishi Chrishi
Zaguien
Inscrit: 2016-12-25 08:12:25
2016-12-28 20:40:08
Merci d'avoir répondu (:
Tu as raison, autant foncer que de vivre une vie qui ne me correspond pas.
Anonyme
2016-12-30 22:55:43
Salut Miss !
Rares sont les personnes qui se réveillent un beau matin, en se disant qu'elles sont lesbiennes, qu'elles sont sures et qu'elles le vivent parfaitement bien. Heureusement il y en a, je ne dis pas le contraire, mais ce n'est ni ton cas, ni le mien, ni celui des quelques personnes LGBT que je connais.
Tu peux avoir peur, c'est normal. Hétéro curieuse, bi, lesbienne sont les trois étiquettes auxquelles tu as songées.
Pour en savoir un peu plus, essaye de te poser des questions sur les sentiments, les attirances que tu as pu éprouver pour tes précédents "crush". Tu dis que tu as été attirée par une de tes amies, que tu t'imagines en couple avec une nana, mais tu relies toujours ça à un sentiment négatif, un sentiment de culpabilité, de honte, voire que les gens portent sur toi un jugement tellement négatif qu'ils en viendraient à te détester. Pourquoi te détesteraient-ils ? Des moqueries, des regards peuvent te perturber. Néanmoins, plus tu auras confiance en ce que tu es, moins tu les ressentiras parce qu'il y en aura de moins en moins vu que tu dégageras de plus en plus d'assurance. Il est super important que tu te rendes bien compte que tu as le droit d'être homo, de toutes façons on ne choisit pas, ça nous tombe un peu dessus, mais ce sentiment que tu as au fond de toi, tu as le droit de le porter à quelqu'un d'être aimée pour ce que tu es en retour, d'être en couple et d'être heureuse.
Mais avant de te lancer dans une relation, essayons de te concentrer sur ce que tu es toi;
Si tu as tant ce besoin de t'affirmer dans l'une des trois, essaye de te dire pendant une semaine, 10 jours 1 mois ( à toi de voir ) que tu es lesbienne. Voilà que c'est affirmé et que c'est comme ça. Et tu verras si tes pensées, tes agissements, tes actes "trahissent" cette définition que tu t'es donnée de toi même. Si tu te rends compte qu'il y a des mecs qui t'intéressent, qu'il n'y a pas que les filles, que tu peux ressentir de l'attraction pour un garçon, alors laisse ces sentiments là s'exprimer et notes les. Au bout du lapse de temps que tu t'es donnée, fais un bilan : ai-je été attirée par un garçon, est ce que le fait de me définir comme lesbienne me dérange plus que ça, bref, comment tu sens la chose. si ce n'est pas assez long, continue ça 2 mois, et fais un point.

Sache aussi que ton orientation sexuelle peut se redéfinir, bouger, elle n'est pas fixe et je suis sure que tu trouveras qui tu es. Je te souhaite bon courage dans ta quête d'identité, qui ne se définit pas seulement par l'orientation sexuelle mais aussi par ce que tu es toi, ce que tu aimes dans la vie, ce que tu n'aimes pas, ce que tu veux faire, ce que tu ne veux pas faire, allant de ta couleur de chaussette préférée à ton projet de vie pro qui te tient le plus à coeur.

J'espère avoir été claire, n'hésite pas à venir me parler si tu le veux
Strokingrid Strokingrid
Zaguien
Inscrit: 2017-02-13 11:02:22
2017-02-14 00:55:15
Hey!
Moi j'ai compris il y a à peu près 2 mois que je suis bi. J'avais toujours su que j'aimais les gars (
Levi Stocke, mon dieu quelle beauté *q*) mais je m'étais toujours demandé si j'aimais les filles...
J'ai vu que pas mal de potes à moi avaient déclarées qu'elles étaient bi et je leur ai demandé comment elles l'avaient su. J'ai ensuite pas mal réfléchis pendant 3-4 jours et j'en suis venue à la conclusion que j'étais bi. D'ailleurs quelques jours plus tard je me suis aussi rendue compte que j'aimais une de mes amies (mais c'est une autre histoire').
Je l'ai dis à mes amies les plus proches puis aux autres amis à qui je fais confiance et enfin mes s½urs, ils l'ont très bien prit. Par contre c'est vrai que je ne l'ai pas dit à mes parents, même si ma famille est très ouverte d'esprits, j'appréhende la réaction de ma mère. Et puis je me dis que ma vie amoureuse,ça ne les regarde pas tellement. J'ai décidé que si un jour j'ai une copine, je dirais à mes parents que je suis bi et que le jour ou je serais en couple depuis 2 mois avec une fille, je leur dirais (j'aime bien prévoir les choses même si souvent rien ne se passe comme prévu )

Je ne sais pas si ma réponse t'aura aidé d'une manière mais j'espère que si c:
Bonne journée à toi!
Brown-willow Brown-willow
Zaguien
Inscrit: 2017-03-04 08:03:05
2017-03-05 10:48:52
Je crois que je vis un peu la même chose que toi christi. Le pire ça reste les parents
Elleminione Elleminione
Zaguien
Inscrit: 2017-03-30 12:03:30
2017-03-30 14:48:12
Oui les parents mais les plus homophobes sont souvent les plus refoul?s je l'ai vu avec mes parents !