HCSP: Recommandations vaccinales contre les infections à papillomavirus pour les jeunes gays

******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-05-05 11:15:26
HCSP : Recommandations vaccinales contre les infections à papillomavirus (IST) pour les jeunes gays

C'était dans l'air du temps depuis plusieurs années, le Haut Conseil de la Santé Publique vient de recommander à la France de vacciner les hommes gays contre le papillomavirus (le plus tôt possible dans l'adolescence).

Source  ,
je cite un extrait de la conclusion :

La grande majorité des hommes et des femmes sont infectés par les papillomavirus humains (HPV) au cours de leur vie. Concernant les hommes, l'infection anale par les HPV et ses manifestations cliniques (lésions pré-cancéreuses, cancers, condylomes anaux) sont plus fréquentes chez ceux ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) et en particulier ceux infectés par le VIH.
Le HCSP a  pris en compte l'efficacité et la tolérance des vaccins HPV, les aspects médico-économiques, l'absence de protection indirecte des HSH par la vaccination des femmes et l'acceptabilité de la vaccination chez les hommes.

Il recommande :
- qu'un accès au vaccin HPV soit proposé dans les centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic (Cegidd) et dans les centres publics de vaccination. Le bénéfice de cette vaccination sera d'autant plus important
- que le début de l'activité sexuelle sera récent et que le nombre de partenaires passés sera faible.
que cette possibilité d'accès soit relayée par des campagnes d'information adaptées.

Par ailleurs, le HCSP rappelle que la vaccination contre les infections à papillomavirus humains est recommandée aux personnes immunodéprimées des deux sexes.
Il rappelle également que l'augmentation de la couverture vaccinale des jeunes filles reste la priorité pour la prévention des maladies liées à l'infection par les HPV et qu'une couverture vaccinale élevée chez les femmes procure une protection indirecte chez les hommes hétérosexuels...



Comme c'est une recommandation, cela nécessitera un certain temps avant qu'elle soit mis en ½uvre dans les centres de dépistage (Cegidd, anciens CDAG), si le gouvernement suit cette recommandation, ce qu'il fait généralement.

Les risque d'évolution vers un cancer de la gorge (suite aux infections par fellation), ou de l'anus (suite aux infections par sodomies non protégées) apparaissent rares, toutes les souches ne seraient pas cancérigènes, mais les condylomes (prolifération d'excroissances en forme de crêtes de coq) sur le pénis et l'anus ne seraient pas rares chez les gays.

Apparemment la limitation aux seuls jeunes gays fait déjà plus ou moins polémique, d'autant que les jeunes gays ne sont pas identifiables à l'adolescence. Si j'ai bien compris cette vaccination aurait un sens jusqu'à 26 ans, mais devrait être faite le plus tot possible dans l'adolescence.

Il faut donc s'attendre à ce que les Cegidd proposent à terme cette vaccination.
(outres qu'ils devraient bientôt proposer la prophylaxie pré-exposition au VIH à certaines conditions de haut risque et de santé, accessible actuellement dans des consultations hospitalières spécialisées).
Bou Bouclette
Zaguien
Inscrit: 2013-01-10 07:01:46
2016-05-05 13:16:43
Et ça sera remboursé par la sécu ? Parce que ça coûte dans les 400¤ les trois doses donc il y aura pas grand monde pour le faire si c'est pas le cas.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-05-07 08:27:34
Actuellement chez les filles il resterait environ 80¤ à leur charge. Une recommandation ne présume pas ce qui sera décidé par le gouvernement.

Dans les CEGIDD (ex CDAG) la prévention est actuellement gratuite, y compris les vaccinations. Mais il semblerait que tous n'ont pas encore atteint depuis le premier janvier 2016 le meme degré d'intégration dans la prévention (dons de préservatifs, dépistages, vaccinations, traitements post-exposition VIH, et à terme pré-exposition VIH, etc, ainsi que conseils), et je ne sais meme pas si tous les textes (et budgets) leurs permettant ces missions sont opérationnels.

Pour être complet, la limitation aux gays de la recommandation vaccinale et non à tous les hommes (ou plutot ados, voire jeunes hommes), vient de l'augmentation de risque de maladie auto-immune grave (syndrome de Guillain-Barré) que provoque ce vaccin, qui si j'ai bien compris passerait de tres rare à un peu moins.

C'est sans doute le fait que les gays explosent tous les diagnostiques d'IST, y compris sans doute le papillomavirus, qui rend le rapport bénéfice sur risque favorable à la vaccination.

J'ai lu aussi dans la presse la polémique inverse, pourquoi que les gays si le sur-risque est faible. Donc comme d'habitude c'est un peu confus.

Se pose aussi la difficulté d'identifier les jeunes gays qui n'ont en général pas fait leur CO. On pourrait peut-etre contourner le problème en conseillant aux jeunes de visiter un Centre de dépistage avant meme d'avoir besoin d'un dépistage, ou en tout cas au tout débuts, de façon à vérifier leurs vaccinations. Car ne faut pas oublier qu'il y a aussi des vaccinations autrement plus urgentes pour les gays, à vérifier dans un centre de dépistage.

En tout cas pour le papillomavirus, après 25 ans l'affaire semble pliée, cette vaccination est hors délais ^^
 
Liffaen Liffaen
Zaguien
Inscrit: 2012-02-24 01:02:28
2016-05-08 22:44:12
Mon copain a des soucis avec ce machin de HPV et ça pose en effet quelques problèmes techniques depuis deux ans >.<