INVS : Augmentation de la syphilis en France chez les gays

******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-03-15 00:07:02
Augmentation de la syphilis en France chez les gays

L'institut de veille sanitaire alarme sur l'augmentation des cas de syphilis en France, plus de 1000 cas en 2014, dont 84 % chez les gays, où le nombre de cas a augmenté de 50 % en 2 ans.




Pour plus d'info sur l'extension de l'épidémie :   (Publié le 02/03/2016 )
Plus d'info sur la maladie et son évolution :  

Tres contagieuse, elle se transmet par voie sexuelle (fellation ou pénétration ) non protégée, et se prévient par utilisation du préservatif.

Quelques semaines apres l'infection elle peut se remarquer par une érosion à bords arrondis et fond un peu dur, de 5 à 20 mm de diamètre, souvent indolore, appelée chancre, qui marque l'entrée de la bactérie dans le corps (parties génitales, bouche, rectum ou elle peut etre douloureuse, etc) .

Elle se dépiste dans les Centres de Dépistage notamment, en même temps que les autres IST dont le VIH.

Elle se traite par des antibiotiques, mais non traitée elle évolue et peut devenir très dangereuse apres quelques années. On est pas immunisé pour autant, et on peut se réinfecter.


BFMTV La syphilis connaît un regain en France :
(leur chiffre retarde, cela dépasserait les 1000 cas par an)




Et j'ai eu beaucoup de mal à trouver une toffe de chancre pas trop horrible, parce que la maladie finit par creuser pas mal les chairs, et finalement j'ai trouvé une toffe sur internet d'un bébé chancre tout mignon, soupçonné d'être syphilitique, et que j'ai recoupée pour ne pas être porno ^^:




Voilà en gros, une joyeuseté de plus dont il vaut mieux connaitre l'existence...
.
... Scipio
Zaguien
Inscrit: 2013-11-28 08:11:27
2016-03-15 01:48:31
Allez, tous en ch½ur ! JCM ! JCM ! JCM !
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-03-15 07:17:21
C'est surtout intéressant à savoir, cela faisait des lustres que la syphilis ne faisait plus parler d'elle, et on ne sait plus la reconnaitre.

Scipio,
Tu confonds Zag avec une arène romaine ^^
Ce serait intéressant de débattre avec les gens qui disent que le mode de prévention est un choix, ou que le préservatif et la prophylaxie du VIH sont équivalents, mais répondre aux délires d'un libéralo-barbaqueur pas toujours à jeun est sans issue.
 
Tartanpionmdr Tartanpionmdr
Zaguien
Inscrit: 2015-09-22 03:09:30
2016-03-15 07:44:45
C'est quand ces maladies reviennent que l'usage du présservatif ou autres méthodes de protection devraient augmenter par la même occasion...
... Scipio
Zaguien
Inscrit: 2013-11-28 08:11:27
2016-03-15 20:05:25
J'invoquais Jcm avec le même état d'esprit que Tartanpionmdr. Et je suis curieux de voir ce que propose Jcm. Le SIDA est loin d'être la seule IST.
Alastair Alastair
Zaguien
Inscrit: 2014-09-26 09:09:17
2016-03-16 18:43:16
La bonne nouvelle c'est qu'au fur et à mesure des siècles, la syphilis devient de moins en moins dangereuse pour l'homme.
Peut-être que dans deux siècles se sera comme l'herpes 1, 70% de contaminé mais la majorité ne s'en rend jamais compte.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-03-16 22:04:39
Je ne sais pas si elle est moins dangereuse que les siècles derniers, mais voilà typiquement ce qu'on lit actuellement :

"La syphilis n'est généralement pas dangereuse si elle est traitée à un stade précoce. Toutefois, si elle n'est pas traitée, la syphilis peut causer de graves dommages à vos organes internes, et peuvent même causer la mort.
La syphilis peut rendre les gens plus vulnérables à d'autres maladies sexuellement transmissibles comme la gonorrhée, la chlamydia, ou le VIH."


Mais il ne faut pas perdre de vue que les conseils de prévention ne visent pas seulement à se protéger, et se faire dépister, mais à connaitre l'existance des principales IST, et savoir comment réagir en cas de truc anormal.

Pour la syphilis il vaut mieux s'inquiéter d'une errosion / ulcération / plaie sur le sexe, ou dans la bouche si on n'en comprend pas l'origine, quelques semaines apres une rencontre.

Cela va sans dire, mais encore mieux en le disant xD
Anonyme
2016-03-17 11:31:41
j'ai déjà répondu à toutes vos remarques autosatisfaites et triomphantes. Pour soigner les IST , sida y compris, nous refusons tout moyen qui utilise la capote dont l'usage détruit tout ce qu'il y a de beau dans la sexualité. Dès qu'on a les moyens ( que l'on n'avait pas ) de soigner et de prévenir par d'autres moyens, il est facile de comprendre , sauf pour vous, que seuls ces moyens ont de l'avenir . L'échec préventif français n'est plus celui du gouvernement, mais celui de toute votre clique qui méprise et censure, bloque tous les relais . De toutes façons, je ne suis plus que dans le rapport de force avec vous comme vous l'êtes avec moi, vous êtes irrécupérables et reciproquement. La seule différence, c'est que vous avez le monopole de l'expression, ce qui vous impute objectivement l'échec de la prévention, puisqu'il s'avère que nous obtenons de meilleurs résultats que vous, là où nous n'avons pas été censurés.
Un pré-requis à toute discussion avec vous serait déjà de supprimer l'accréditation de modérateur à opheoh , qui bloquera mon compte sur ma seule personne en toute indépendance de mes écrits.
par ailleurs je n'ai plus l'intention de discuter sur un site qui va à vau l'eau , à l'instar de toute la ligne pédé réac ou prévention tout capote.
j'ai le choix entre ne rien faire et vous laisser couler, zagay et assimilés, ou initier une action sur le terrain, hors media....l'action sur le terrain a lieu dans les couettes, les tijeunes vous envoient une fin de non recevoir,, parce que ce n'est pas moi qui maitrise la situation, je l'analyse simplement avec justesse, là où vous êtes dans l'incantation d'un groupuscule antigay qui se replie dans sa coquille. Encore une fois, les fautes impardonnables que vous avez cautionné en retardant de plus de 10 ans la visibilité de l'information sur la non transmission du VIh sous traitement vous disqualifient définitivement pour avoir toute autorité morale. Puis l'échec chiffré de votre prévention anéantit du même coup cette excuse que vous vous étiez attribuée , d'être aussi bien plus efficace que plus économique . Vous n'êtes ni efficaces, ni économiques, ni recommandables en matière de morale.

Vive le bareback, vive la nouvelle prévention, nous avons déjà gagné et vous le savez bien.
je me contente de m'inscrire désormais et de faire le tour des nouveaux inscrits en leur indiquant des sites un peu plus documentés que le vôtre.


votre sujet sur la syphilis.
J'en ai déjà eu deux, mon ami aussi, cela se soigne d'autant mieux que nous faisons nos démarches de soins très régulièrement, parce que nous n'avons nullement peur de toutes vos agitations.
Contrairement au VIH, qui se prévient par les médicaments, le trépanome ne se prévient pas ainsi. C'est dans la ville où le bareback triomphe que le sida recule le plus et que la syphilis augmente le plus, pour les raisons ci dessus.

et je vais vous dire : on s'en tape , car en définitive, la syphilis est si mal soignée en france où vous avez détruit non seulement la prévention du sida mais également celle des IST, que la situation des syphilis ne sera pas très différente à SF qu'à paris. Ah, si ! la syphilis prise à temps.....eh oui, prise à temps : je vois déjà venir les syphilis tardives résultant de vos choix fondamentaux de prévenir par la peur : c'est votre problème, pas le mien.

prise à temps, la syphilis c'est rien du tout. je remarque que ans votre topic, vous mentionnez tous les signes que l'on peut confondre avec n'importe quoi ( d'où le surnom de "grande simulatrice" donnée à la syphilis ), et vous oubliez son signalement le plus fréquent et le plus significatif , la roséole qui envahit la paume des mains et la plante des pieds au début de la phase II, environ 3 semaines après la primo infection. 3 piqures de Pénicilline et c'est termine.

Je n'ai eu que 2 syphilis en 35 ans de sexualité .

Il n'y a que le sida qui représente un enjeu, la syphilis, les autres IST , ce n'est rien. Les MST pose un problème pour les grossesses. Bienheureux d'être gay et de ne pas être une femme.
Tout le reste, ce n'est que récupération à des fins moralistes et idéologiques de la pire espèce. La médecine, ou ce qu'il en reste est au service des réacs. Ce ne sont pas les associations qui ont perdu le contact, c'est la médecine elle-même.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-03-17 14:43:39
JCM,
"j'ai déjà répondu à toutes vos remarques autosatisfaites et triomphantes. Pour soigner les IST , sida y compris, nous refusons tout moyen qui utilise la capote dont l'usage détruit tout ce qu'il y a de beau dans la sexualité."

Qu'est-ce que les gens penseraient si j'écrivais de façon comparable :
"j''ai déjà répondu à toutes vos remarques autosatisfaites et triomphantes. Pour soigner les accidents de la route, y compris en cas de conséquence irréversible ou mortelle (*), nous refusons toute restriction d'usage qui détruit ce qu'il y a de beau dans la conduite automobile".
(* il y a encore plusieurs centaines de morts du Sida par an en France, contrairement à ce que les gens pensent).

Tout le monde serait bien d'accord pour jouir pleinement du plaisir de conduire, s'il n'y avait pas des piétons vulnérables, s'il n'y avait pas des morts, si les soins et la réadaptation des blessés (graves 10 fois plus nombreux) ne coutait pas une fortune, si tous les handicaps étaient réversibles, si cela n'entrainait pas des souffrances, etc.

Il y a un mépris de la société à considérer qu'on est libre de toute contrainte, et qu'elle doit en payer la facture.

Il y a un mépris des gens à considérer que lorsqu'on est un vieux barroudeur qui a survécu à tout, VIH, VHB, syphilis - et encore on a peut etre pas tout lu, lorsque la société est assez charitable pour soigner gratuitement avec des traitements hors de prix, et que des médecins cherchent systématiquement une parade à toutes les imprudences, etc, à considérer que l'imprudence serait légitime, et la prévention superflue.

"La médecine, ou ce qu'il en reste est au service des réacs."

Dans vos nombreux écrits sur de nombreux supports depuis de nombreuses années, j'ai lu avec interet que vous seriez un modeste fonctionnaire issu d'une famille de prestigieux médecins. Ce n'est pas très gentil de parler ainsi des gens qui maintiennent en vie tout le monde, y compris les imprudents, et les malades chroniques.

La prévention comme les traitements ne peuvent pas etre manichéens - parce que les microbes sont aussi opiniatres à survivre que tous les êtres vivants, en l'absence de vaccin ils ne peuvent être qu'un millefeuille où chaque couche a son importance.

Mais bon j'ai du l'écrire des dizaines de fois, vous y etes hermétique, ce n'est pas pour vous.
Anonyme
2016-03-17 19:08:07
"Le mépris de la société à se croire libre de toute contrainte.....": parlez pour vous qui avez violé toutes les règles de l'éthique fondamentale et qui vous fourvoyer dans l'échec le plus couteux pour l'avenir.

Tant que vous ne comprendrez pas qu'il n'y a pas d'équivalence ni logique ni morale dans le cas des accidents de la route et le sida où il n'y AUCUN ACCIDENT mais choix très réfléchi, ( et je repère systématiquement l'incompétence préventive sur ce seul critère de cette comparaison qui n'a aucune pertinence )

Libre à vous de comparer des héros du bareback à des imprudents de la route, je conçois que des gens aussi faibles que de banals imprudents immoralistes soient pour vous un adversaire dont vous viendrez à bout, mais il ne restera de votre hypothèse que votre vantardise si modeste.

J'ai une image très haute de la médecine, laquelle m'afflige aujourd'hui . Distinguons cependant les vrais médecins qui soignent, de ceux qui profitent de leur situation de médecin pour asseoir leurs obsessions idéologiques et faire tout autre chose que de la vraie médecine . la vôtre n'est ni au service des malades ni au service des bien portants.
Pandaren Pandaren
Zaguien
Inscrit: 2012-04-23 12:04:00
2016-03-18 00:11:17
jcm tu peux mourir du sida en silence ? merci
Tartanpionmdr Tartanpionmdr
Zaguien
Inscrit: 2015-09-22 03:09:30
2016-03-18 08:29:27
jcm017:"Le mépris de la société à se croire libre de toute contrainte.....": parlez pour vous qui avez violé toutes les règles de l'éthique fondamentale et qui vous fourvoyer dans l'échec le plus couteux pour l'avenir.

Tant que vous ne comprendrez pas qu'il n'y a pas d'équivalence ni logique ni morale dans le cas des accidents de la route et le sida où il n'y AUCUN ACCIDENT mais choix très réfléchi, ( et je repère systématiquement l'incompétence préventive sur ce seul critère de cette comparaison qui n'a aucune pertinence )

Libre à vous de comparer des héros du bareback à des imprudents de la route, je conçois que des gens aussi faibles que de banals imprudents immoralistes soient pour vous un adversaire dont vous viendrez à bout, mais il ne restera de votre hypothèse que votre vantardise si modeste.

J'ai une image très haute de la médecine, laquelle m'afflige aujourd'hui . Distinguons cependant les vrais médecins qui soignent, de ceux qui profitent de leur situation de médecin pour asseoir leurs obsessions idéologiques et faire tout autre chose que de la vraie médecine . la vôtre n'est ni au service des malades ni au service des bien portants.


Gros ça s'appelle de la prévention, si tu veux pas mettre de capotes t'en mets pas et fais pas chier bubba, respecte le choix des autres au lieu d'abboyer comme ça mec'
Alastair Alastair
Zaguien
Inscrit: 2014-09-26 09:09:17
2016-03-18 13:13:35
"La syphilis n'est généralement pas dangereuse si elle est traitée à un stade précoce. Toutefois, si elle n'est pas traitée, la syphilis peut causer de graves dommages à vos organes internes, et peuvent même causer la mort. "

Toutes les maladies peuvent causer la mort.
Anonyme
2016-03-18 14:57:00
jcm017: Un pré-requis à toute discussion avec vous serait déjà de supprimer l'accréditation de modérateur à opheoh , qui bloquera mon compte sur ma seule personne en toute indépendance de mes écrits.

Meuh non, la preuve j't'ai laissé avec ce compte alors que j'aurais pu le bloquer avant même que tu ne postes ici ^^ J't'ai laissé une chance pour voir à quel point tu pouvais élever le débat.

En attendant je pourrai le faire, vu que tu ne respectes pas la charte du site que tu as pourtant accepté quand tu t'es inscrit ici.
Charte:L'utilisateur du site Za-gay [...]s'engage à ne pas mentir sur ses informations personnelles, en particulier sur son âge, et à avoir une attitude respectueuse des autres membres.

Alors on reste civilisé et courtois, et peut-être que ce compte-là ne sera pas supprimé.

J't'aime bien moi, la prochaine fois que je passe à La Rochelle on se fait une partie de bridge !
Alastair Alastair
Zaguien
Inscrit: 2014-09-26 09:09:17
2016-03-18 17:27:52
pseudo:vous mentionnez tous les signes que l'on peut confondre avec n'importe quoi ( d'où le surnom de "grande simulatrice" donnée à la syphilis ), et vous oubliez son signalement le plus fréquent et le plus significatif , la roséole qui envahit la paume des mains et la plante des pieds au début de la phase II, environ 3 semaines après la primo infection. 3 piqures de Pénicilline et c'est termine.


..
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-03-18 23:22:25
Copier/coller d'un site de dermato:
"La syphilis secondaire qui survient si la syphilis primaire n'a pas été traitée. Elle se caractérise par des lésions très contagieuses survenant au niveau de la peau et des muqueuses. Ces lésions sont très variées et trompeuses prenant l'aspect d'une roséole banale, d'acné, de varicelle, de psoriasis… ce qui rend le diagnostic difficile. Les syphilides papuleuses siègent aussi bien au niveau du visage, du tronc que des membres."



Le chancre inaugural pourrait aussi être considéré comme peu spécifique, quoique les bords arrondis et le fond dur cartoné le soient, c'est le point d'entrée de la bactérie et celui peut etre mal placé pour etre identifié.

La roséole ultérieure apparait l'etre pas plus.

Mais si on fait des dépistages de routine, en cas de doute on consulte un médecin ou se fait dépister, on sera fixé, soigné, et guéri.

A mon avis il faudrait surtout retenir qu'en cas d'érosion/ulcération sexuelle il faut s'alerter, et en cas de présomption de roséole aussi, les médecins ou le centre de dépistage vérifieront si on a eu raison ou pas de s'inquiéter.

Une chose est sure, il ne faudrait pas laisser trainer une syphilis.

Je n'ai pas mis de photos sur les symptomes si on laisse trainer, car je les trouve assez dégoutantes. Mais rien ne vous empèche d'aller voir sur internet.

Edité :
Exemple de roséole syphilitique :




Timing:



Source des images: dermatologie.free.fr  
Alastair Alastair
Zaguien
Inscrit: 2014-09-26 09:09:17
2016-03-19 14:59:33
Vous êtes rigolo tous les deux (jcm017 et allomat69).

Entre un vieux séropo qui fait du prosélytisme du bareback comme moyen de prévention des IST sur un site où personne ne veut le voir et un jeune qui a fait de sa vie un combat pour que tous les gays tendent à atteindre l'hypothétique risque zéro en matière de sexualité.

Renseignez vous un peu avant de vomir les infos que vous avez péché sur internet.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-03-19 19:23:53
Un risque est la combinaison d'un danger par une probabilité, et son impact est une combinaison du risque et de la sensibilité (vulnérabilité) du milieu.

Non seulement le risque ou plus généralement un impact zéro ne sont pas atteignables, mais ils ne sont pas passionants de mon point de vue, contrairement à l'impression que tu as.

Il n'en va pas de même des situations, soit dangereuses, soit fréquentes, soit de grandes vulnérabilité, soit un mixte des trois. Et pas que celles concernant les gays, mais bon sur un site gay on parle des gays.

En général la société n'a pas d'autre choix que d'éliminer les dangers importants et fréquents, à fortiori impactant des gens vulnérables. Par contre elle peine à gérer les dangers graves peu fréquents, y compris sur les gens vulnérables.

Le cas du VIH est remarquable, il s'est montré d'emblée tres grave, mais peu fréquent, ne touchant que des gays et des blacks, et n'a passionné que quelques spécialites. La situation a radicalement changé quand il a touché la population générale et femmes et enfants dans le monde entier. Les traitements qui n'éliminent pas les cellules infectées mais qui empèchent la réplication du virus ont calmé les esprits dans les pays riches capables de se les offrir, mais nouvel affolement parce que l'épidémie qui se développe dans les populations à risque menace la population générale, les plus jeunes plus vulnérables, et le porte monnaie des assurances maladies.

On est donc dans une situation dont le danger est un peu moins grave, mais la probabilité faible augmente avec la prévalence, et la vulnérabilité des gens aussi.
Ce n'est pas le risque zéro qui est recherché, mais au moins dans un premier temps de maitriser la situation. Et ceci en habillant Pierre sans désbhabiller Paul, en protégeant mieux les gens les plus exposés sans protéger moins les autres.

Concernant l'alerte de l'ANVS sur la syphilis pour les gays, meme si le danger est bien plus faible que le VIH apres dépistage, elle est clairement une incitation à ne pas négliger le préservatif et les dépistages, pour ne pas compliquer plus une situation de la santé sexuelle des gays déjà largement préoccupante.

Quand l'Institut national de Veille Sanitaire lance une alerte, les journalistes en parlent au mieux une journée par an, puis tout le monde oublie. Heureusement qu'il existe internet et des militants de la prévention, sinon se serait le désert en dehors de la gestion de l'urgence par les médecins.

Bon après chacun fait bien comme il veut, ou comme il peut, le plus important étant qu'il soit informé.
Alastair Alastair
Zaguien
Inscrit: 2014-09-26 09:09:17
2016-03-19 22:05:12
"Bon après chacun fait bien comme il veut, ou comme il peut, le plus important étant qu'il soit informé."

C'est vrai mais il ne faut pas confondre information/éducation et désinformation/prosélytisme.


"Non seulement le risque ou plus généralement un impact zéro ne sont pas atteignables, mais ils ne sont pas passionants de mon point de vue, contrairement à l'impression que tu as. "


Ah, c'est l'impression que tu me donnes pourtant (et je ne suis pas le seul à l'avoir).

J'ai toujours pensé que la prévention était la meilleur des médecines -la moins coûteuse aussi- mais plus je fréquente des "milieux" gay plus je me rends compte du manichéisme des pd. D'un coté il y a les gay qui multiplient les plans culs et les situations à risque sans trop se soucier de leurs santés. Imperméable aux préventions "classique" (salut Truvada) tout en connaissant les risque, ils font le lie du sida mais quelque part c'est leurs droits même si ça énerve bon nombre de gens. A l'instar des obèses et des fumeurs ils connaissent les risques et choisissent de les ignorer, c'est pas un style de vie que j'approuve mais chacun est libre.
Et de l'autre il y a les stressés. Ceux qui effrayés par les idées reçues notamment sur le VIH mis aussi sur les autres IST font non seulement du zèle (c'est leurs problèmes) mais effraie à leurs tour de jeune gay et on en arrive à des situations notamment sur ce forum où on conseil à un puceau d'aller faire un dépistage parce qu'il c'est fait sucer par un autre puceau ("et la prochaine fois pense à mettre une capote" ) sous couvert que le risque zéro n'existe pas. C'est à la fois anxiogène et culpabilisant, niveau impact sur la qualité de vie ça fait probablement plus de mal que bon nombre d'IST.

Il y a environ 1 an j'ai eu un cours sur les IST par une virologue, elle nous parlait de l'augmentation du risque de développer un cancer de l'oropharynx quand on pratique le sexe oral dû à l'infection par le papillomavirus. Elle nous racontait une conférence là dessus au-quelle elle avait assisté. A cette conférence un mec avait alors posé une question à l'intervenant: "Mais alors vous conseillez de ne plus pratiquer de sexe oral ?"
L'intervenant avait alors répondu en rigolant (je reformule) "Non bien sûr, ça augmente le risque mais on ne va pas conseiller d'arrêter tout ce qui représente un risque dans la vie".


Si je raconte ça c'est pas que je m'égare c'est pour rebondir sur cette phrase, en ce qui concerne la syphilis la contamination se fait dans plus de la moitié des cas par fellation. Donc c'est à chacun de se dire si ça vaut le coup de mettre une capote pour les fellations pour ça.

Mais si vous mettez une capote mettez la pour de bonnes raisons.
Niveau IST les seules emmerdantes sont le VIH est éventuellement l'hépatite B (vaccinez-vous)

En ce qui concerne la syphilis, elle se soigne très bien depuis l'avènement de la pénicilline (1 piqure en intramusculaire et c'est finie (3 à 4 si c'est une "tardive" )) et n'est donc plus vraiment dangereuse.
Effectivement elle peut entraîner la mort dans certain cas si elle n'est pas traiter (comme toutes les maladies) mais aujourd'hui le stade tertiaire de la syphilis (le stade ou ça peut " causer de graves dommages à vos organes internes, et peuvent même causer la mort." ) à pratiquement disparu des pays du Nord, le diagnostiquer reste tout à fait exceptionnel pour un médecin. Je ne sais même pas s'il y a encore de temps en temps des gens qui meurt de cette maladie en France.
(A la limite vaut mieux avoir peur de l'herpes, avec entre autre les encéphalopathies herpétique il doit tuer nettement plus.)

Cependant se faire diagnostiquer une syphilis ça n'a rien d'agréable ne serait-ce que psychologiquement (jcm017 a peut-être un avis la-dessus ?) même si au final ce n'est rien de bien méchant.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-03-20 08:14:36
"on en arrive à des situations notamment sur ce forum où on conseil à un puceau d'aller faire un dépistage parce qu'il c'est fait sucer par un autre puceau ("et la prochaine fois pense à mettre une capote" ) sous couvert que le risque zéro n'existe pas. C'est à la fois anxiogène et culpabilisant, niveau impact sur la qualité de vie ça fait probablement plus de mal que bon nombre d'IST."

C'est meme plus que cela, il est envoyé vers SIS qui l'envoie aux urgences qui lui prescrivent un TPE. Ce sont des professionels qui prennent leur responsabilité.

Dans un cas tel que tu décris, perso je conseille plutot de commencer les dépistages de routine, cela permet d'intercepter un éventuel risque qui n'aurait pas été perçu et décrit par la personne, et de prendre des bonnes habitudes de dépistage périodique qu'il faut bien commencer un jour.

Le premier dépistage est sans doute anxiogène, mais l'anxiété tue moins vite qu'une infection dangereuse dépistée des annèes trop tard.

Autre point, meme quand je trouve trop conservateur le conseil d'un acteur de prévention, comme dans un cas tel que tu le décris, je le dis courtoisement (alors que je ne me souviens pas t'avoir lu lol), mais je me garde bien de décourager les bonnes volontés, parce que le jour où cela sera le désert du chacun pour soi et les trolls pour tous, la vie sera bien plus risquée.

Enfin de moi à toi puisque je te lis avec attention, si tu ne sors pas beaucoup dans le milieu gay des grandes villes ou que tu as un copain stable ton raisonnement peut tenir, c'est celui que je fais pour moi, mais dans le cas inverse tu te situes peut-etre à un niveau de risque beaucoup plus élevé que tu crois, et tu devrais peut-etre prendre un avis dans une consultation de prophylaxie, meme s'ils visent un niveau de risque supérieur (élevé). En France c'est gratuit, et un avis de professionnel n'engage à rien. (et engueule moi c'est pas grave xD ).


"Il y a environ 1 an j'ai eu un cours sur les IST par une virologue, elle nous parlait de l'augmentation du risque de développer un cancer de l'oropharynx quand on pratique le sexe oral dû à l'infection par le papillomavirus. Elle nous racontait une conférence là dessus au-quelle elle avait assisté. A cette conférence un mec avait alors posé une question à l'intervenant: "Mais alors vous conseillez de ne plus pratiquer de sexe oral ?"
L'intervenant avait alors répondu en rigolant (je reformule) "Non bien sûr, ça augmente le risque mais on ne va pas conseiller d'arrêter tout ce qui représente un risque dans la vie". "

Parce que l'enjeux n'est pas là, mais sur l'éventualité d'une vaccination précoce pour un risque lointain et incertain.

Mais t'inquiete, s'il se révélait dans le futur que plein de gens chopait un cancer de la gorge, il y en aurait pour porter plainte contre l'imprudence des médecins et des politiques "qui connaissaient les risques". Parce que la société fonctionne ainsi.

Bon reste que sa réponse a du sens, quoiqu'il reste un doute, la posture des professionnels apparait etre une vigilence sur l'évolution de la situation.


"Mais si vous mettez une capote mettez la pour de bonnes raisons.
Niveau IST les seules emmerdantes sont le VIH est éventuellement l'hépatite B (vaccinez-vous)"

Et faite-vous dépister périodiquement dans un centre de dépistage, pour etre dépisté pour toutes les IST importantes, avec une périodicité comprise entre trois mois et un an


"En ce qui concerne la syphilis, elle se soigne très bien depuis l'avènement de la pénicilline (1 piqure en intramusculaire et c'est finie (3 à 4 si c'est une "tardive" )) et n'est donc plus vraiment dangereuse.
Effectivement elle peut entraîner la mort dans certain cas si elle n'est pas traiter (comme toutes les maladies) mais aujourd'hui le stade tertiaire de la syphilis (le stade ou ça peut " causer de graves dommages à vos organes internes, et peuvent même causer la mort." ) à pratiquement disparu des pays du Nord, le diagnostiquer reste tout à fait exceptionnel pour un médecin. Je ne sais même pas s'il y a encore de temps en temps des gens qui meurt de cette maladie en France.
(A la limite vaut mieux avoir peur de l'herpes, avec entre autre les encéphalopathies herpétique il doit tuer nettement plus.)"

Son dépistage reste tout de meme tres conseillé, car son diagnostique apparait pas si èvident dans ses premières phases. Et comme les médecins n'en ont pas vu depuis longtemps, pas si sur qu'ils pensent à une roséole par exemple. Tu remarqueras que je ne l'avais meme pas évoquée, insistant plutot sur s'inquieter quand on a une érosion cutanée meme si elle peut avour des tas d'autres motifs, et surtout se faire dépister.



Mais j'aimerais revenir sur le niveau de vigilence à propos des risques. Il y a des culture où les gens ne s'inquiètent de rien et sont résignés sur tout, des cultures où les gens s'inquètent de tout et ne font rien pour le prévenir, et il y a des cultures où les gens ne s'inquietent pas des risques parce qu'ils les apprennent et les gèrent.

Ces dernieres cultures ce n'est malheureusement pas la France, mais plutot les pays d'Europe du nord par exemple. Ils ne disent ni que les risques graves de faible probabilité sont anxiogènes, ni ils les banalisent. Cela leur permet d'ailleurs une grande efficacité en environnement risqué.

Mais bon en France ça interesse peu de monde, il y a peu de profs pour enseigner la prévention, et les postures sont souvent manicheennes comme tu le soulignes à juste titre.
... Scipio
Zaguien
Inscrit: 2013-11-28 08:11:27
2016-03-20 14:42:47
allomat69:
Mais j'aimerais revenir sur le niveau de vigilance à propos des risques. Il y a des culture où les gens ne s'inquiètent de rien et sont résignés sur tout, des cultures où les gens s'inquiètent de tout et ne font rien pour le prévenir, et il y a des cultures où les gens ne s'inquiètent pas des risques parce qu'ils les apprennent et les gèrent.

Ces dernières cultures ce n'est malheureusement pas la France, mais plutot les pays d'Europe du nord par exemple. Ils ne disent ni que les risques graves de faible probabilité sont anxiogènes, ni ils les banalisent. Cela leur permet d'ailleurs une grande efficacité en environnement risqué.

Mais bon en France ça intéresse peu de monde, il y a peu de profs pour enseigner la prévention, et les postures sont souvent manichéennes comme tu le soulignes à juste titre.


J'aime ta vigilance, pour ne pas dire, ton pragmatisme. En effet, une bonne solution dans un pays ne le sera pas forcément dans un autre. C'est une question de contexte. En France, il faudrait compenser l'abandon massif du préservatif par un envoi régulier, de la part de notre Mère à tous, l'État, d'une invitation (injonction ?) expresse à se faire dépister.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-03-21 09:05:18
Le dépistage systématique est un vaste sujet dont on avait débattu il y a longtemps sur Zag, mais où là encore les arguments étaient souvent manichéens, et sans issue.

Dans un pays libéral riche où tout est payant, mobiliser des ressources financières et physiques, assurer la charité et aller au-devant des gens les plus exposés, semble pouvoir fonctionner, ou en tout cas assurer l'équilibre. En général les sociétés qui font fortune sur le marché concerné crées des fondations qui distribuent gratuitement leurs produits, égalisent un peu l'accès à leurs produits, et élargissent leur marché. C'est un peu le style des pays anglophones. On y trouve deux gros lobbies qui s'affrontent commercialement, celui de préservatifs qui et celui des antiviraux, mais qui ont tous deux besoin des dépistages.
Sauf que les classes sociales les plus défavorisées, celles qui maitrisent moins la langue, mettent leur énergie dans la survie économique quotidienne, sont plus influençables par le discours moralisateur des religions, touchent le plus au seringues, etc, échappent facilement à cette organisation, et il faut pratiquement que les bénévoles aillent les chercher sur le terrain.

Il y a d'autres modèles, par exemple dans les pays de l'Europe de l'est, ou des pays africains, asiats, etc, où la situation peut souvent être qualifiée de catastrophique.

L'injonction de dépistage en France j'ai de doutes, à qui, comment, où, avec quelle périodicité, et il faut une adhésion des gens apres le dépistage...

Les pays autoritaires ne sont pas ceux où la santé y est la meilleure, sauf dans les pays communistes, mais ils n'existent plus.

L'encadrement sanitaire sub-gratuit est sans doute bien adapté à l'esprit français, c'est celui des centres de dépistage nouvelle mouture, des nouveaux centres de consultation de la prophylaxie du VIH, des rares centres de santé sexuelle, la population générale étant prise en charge par la médecine libérale. Mais est-ce que le médecin généraliste peut traiter de façon systématique en dix minute chrono les sujets relatifs à la prévention, apparaissant secondaires au sujet de la consultation, surtout lorsqu'il s'agit d'un sujet intime tel que la santé sexuelle, touchant au tabou de l'homosexualité, avec des gens jeunes assez pudiques sur ces sujets...

La multiplication des possibilités de dépistage est l'orientation actuelle. Mais c'est vrai qu'elle montre des limites, et il est probable que la gratuité n'y change ou n'y changera pas grand chose, ce qui est gratuit est par définition sans valeur.

Pour faire les choses dans un pays libre il faut soit être incité par des publicités à le consommer comme tout le monde, soit être convaincu de leur utilité, connaitre précisément les conséquences si on ne les fait pas et être capable de se projeter dans l'avenir, soit être habitué autrement dit éduqués à faire comme ça sans plus chercher à comprendre...
Alastair Alastair
Zaguien
Inscrit: 2014-09-26 09:09:17
2016-03-21 23:36:20
Malgré le fait que le(s) message a été supprimé je me permet de répondre à la partie qui m'était adressé.
Parce que je suis un thug.
Je crois.


pseudo:alastair : quand tu auras compris que la seule façon de discuter avec ces vieux slips c'est de les envoyer dans le décor avec moult paillettes , tu es le seul à énoncer des phrases qui aient du POIDS, rien ne t'oblige à rentrer dans le jeu de la discussion mesurée avec tous ces usurpateurs qui ne méritent rien d'autre qu'une quarantaine semblable à celle qu'ils ont dressée autour des vrais gays pour vivre ensemble entre pouilleux . Alastair , quand est-ce que tu deviendras un homme un vrai ? La seule manière de garder ton estime de soi à long terme c'est de considérer que tu t'es démarqué à temps de tous ces minables dont l'échec actuel est vérifié , dont l'échec futur te concerne , et dont les fautes morales sont patentes. Il y a des moments où il faut savoir cesser d'être poli, où il faut savoir avoir des ennemis.



Quand on a une discussion, voire un débat (si tant est qu'on puisse appeler ça comme ça) la moindre des choses est de rester poli et respectueux. C'est aussi le meilleur moyen d'être entendu soit dit en passant.
Si c'est pour se taper avec des bâtons très peu pour moi.

Et vu que tu n'as pas l'air d'avoir compris mes positions je vais les clarifier, je n'approuve pas ce que tu fais, je trouve que c'est dangereux, irresponsable et que tu n'as rien à faire ici. Je pense juste que t'es un vieux séropo qui veux persuader de petits jeunes naïfs de venir baiser sans capote.
Le fait que j'estime que chacun ai le droit de gérer sa prévention comme il le souhaite ne veut pas dire que je ne trouve pas ça complètement con de ne pas en faire, y compris en ce qui concerne le port du préservatif, surtout même.
Et je ne me demarque de ces "minables" comme tu les appelles que parce que je pense que ça n'est pas forcement une bonne chose de surestimer le risque de certaine pratique ou maladie, mais je les rejoins complètement en ce qui concerne le port de capote.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-03-23 09:41:00
Alastair,

T'inquiete, il n'y a pas d'ambiguïté sur ta position.
Juste que tu sous estimes les circonstances les plus risquées de la fellation, qui sont probablement éloignées de la moyenne que tu décris sur un autre topic, et sur lesquelles des gens qui pensaient suffisamment se protéger se font avoir, autrement dit se sont trompés de façon irréversible pour l'instant. J'ai retrouvé des témoignages, malheureusement pas tous.


Sinon, l'objet de mon post....

Initiative intéressante des médecins dermatologues, qui rappellent ainsi qu'ils sont aussi virologues et que les signes des MST/IST apparaissent souvent sur la peau, l'app MSTRisk dispo sur Apple et Android .

Au premier abord elle apparaît aussi dense et indigeste que les sont nombreuses le IST, mais elle est finalement plutôt bien faite pour le public, avec une entrée par 12 symptômes, par transmission/protection, par dépistage/traitement, par dermatologue (qui semble un peu lent à la première ouverture sous Android), et un peu de pub pour les dermatos.

Si on se contente pour commencer de lire la première maladie pour chaque symptôme, on aboutit pour l'essentiel à Syphilis ou Blennorragie ce qui est plutôt un bon choix car ce sont des maladies en augmentation actuellement à cause d'une baisse de vigilance et de protection, ou encore Balanite qui est bénigne mais nécessite une consultation chez un médecin pour confirmer que ce soit pas autre chose de plus sérieux.

Copie écran de MSTRisk :




L'app renvoie vers les tweets du SNDV, syndicat National de Dermatologues Virologues, et notamment vers des infos qu'on peut retrouver ici :

 

 

 


On y apprend que les jeunes sont prudents dans leurs comportements mais encore peu informés sur les maladies sexuellement transmissibles.

Les IST n'échappent pas à cette règle universelle, gérer sans crainte des risques c'est connaître leur existence, se protéger, les dépister pour intercepter une éventuelle défaillance de protection, et consulter des spécialistes en cas de doute.

Sur la Journée Nationale de Prévention contre les Maladies Sexuellement Transmissibles je n'en sais pas plus, je suppose qu'il y avait de petit-fours à la conférence de presse du 22, mais je n'ai pas le programme du 24, hormis le site web et l'app du SNDV, autrement dit leur pub ^^
Anonyme
2016-03-23 10:27:05
...
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-03-23 11:49:38
pseudo,
"A 25 ans je reprenais le discours des jeunes gays de l'époque : plus il y aura de séropositifs dans les pays riches, plus on sera guéri vite et moins il y aura de morts dans le monde. Objectif, qu'on soit tous solidaires ( et on l'était jusqu'en 1987 environ ) et qu'on fasse du chiffre. Des molécules pour qu'on s'encule ! "

Puisque vous y tenez, appelons un chat un chat : ce ne sont pas les africains qui ont ensemencé le VIH en dehors du continent africain, ils n'avaient pas les moyens de se payer un billet d'avion, ce sont les gays comme vous, via le multi-partenariat des gays, puis le tourisme sexuel, qui a transmis le virus aux bi et à la prostitution internationale, puis les hommes hétéros et femmes et enfants du monde entier.
Les gays, premières victimes, n'en ont jamais tiré de fierté.
Mais visiblement vous peinez à le comprendre.

Edité...
Par ailleurs le raisonnement absurde de multiplier les gens infectés pour faire baisser le prix des médocs ne tient meme pas, les laboratoires pharmaceutiques font désormais payer leurs médocs selon le prix que nous accordons à la vie, qui peut etre dix, cent ou mille fois supérieur au prix de revient recherche incluse (antivirus et anticancéreux notamment).

"je suis venu encourager les jeunes à ne plus mettre de capote : EXACT ! "
"ce vent qui tourne sur la question des indignés indigènes n'est rien en comparaison de ce qui se passera avec la mise en pièce et le procès de la prévention du sida"

En attendant vous incitez des gens à ne plus se protéger avec les seuls moyens qu'ils ont à leur disposition, sous votre responsabilité.
Pandaren Pandaren
Zaguien
Inscrit: 2012-04-23 12:04:00
2016-03-26 13:49:06
allomat69:pseudo,
"A 25 ans je reprenais le discours des jeunes gays de l'époque : plus il y aura de séropositifs dans les pays riches, plus on sera guéri vite et moins il y aura de morts dans le monde. Objectif, qu'on soit tous solidaires ( et on l'était jusqu'en 1987 environ ) et qu'on fasse du chiffre. Des molécules pour qu'on s'encule ! "



C'est certainement pas de la solidarité, c'est de l'égoisme pur et simple ... (en plus d'être totalement stupide)
Saleya Saleya
Zaguien
Inscrit: 2017-08-17 05:08:51
2017-10-12 19:20:07
allomat69:
Initiative intéressante des médecins dermatologues, qui rappellent ainsi qu'ils sont aussi virologues et que les signes des MST/IST apparaissent souvent sur la peau, l'app MSTRisk dispo sur Apple et Android .


Merci pour ce partage, je ne connaissais pas cette app qui est effectivement une belle initiative de la part des médecins !