Recherche en Psychologie

Samsam123 Samsam123
Zaguien
Inscrit: 2016-01-31 01:01:21
2016-01-31 14:26:35
Bonjour à tous !

J'effectue une recherche en psychologie Master 1 Université Paris-Descartes, afin d'établir les liens entre les expériences hétérosexistes et l'anxiété. L'utilité est de pouvoir créer des programmes de prévention plus efficaces.
Ce petit questionnaire prend environ 10 minutes.

Si vous avez la moindre question n'hésitez pas !
Merci beaucoup d'avance !!

http://webquest.fr/?m=10779_questionnaire-recherche-master-1-universite-paris-descartes
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-01-31 19:13:27
Apparemment tu existes bien et n'es pas un troll.


Le probleme est que tu trouveras sur l'historique du forum des centaines de témoignages de gens anxieux, voire angoissés ou parfois phobiques, ayant souvent évolué en état dépressif parfois sévère avec TS évoquées dont beaucoup passées inapperçues, mais dont un grand nombre n'ont pas fait leur CO, et ne peuvent pas nécessairement témoigner d'expérience homophobe personnelle.

Quand tu vois les gens être victimes d'homophobie, que tu entends des proches dont tu es dépendant tenir des propos ou postures homophobes, que tu as le sentiment que tu n'auras pas ta place dans la société, il s'installe aussi une anxiété.

Ton questionnaire est plus adapté pour des adultes gays, parmi lesquels tu trouveras une sureprésentation des anxiodépressions, mais qui seront malgré tout moins nombreuses que chez les jeunes à tres jeunes.

Sauf s'ils font une synthese de leur experience passée, mais à juste titre tu lies les causes aux conséquences sur une année (l'année passée).

Depuis que je lis ce forum, les symptomes sévères couvrent - apparemment - en moyenne 3 années. Et parce que le forum a une dynamique conduisant à des soins, ou à défaut, offre une écoute que je qualifierais d'autoréparatrice, pouvant durer des mois à des années.

30 à 50% des jeunes gays montrent des signes d'anxiété, voire de dépression, parfois sévères (en tout cas chez les mecs, domaine que je connais).

Ceci étant, l'offre de soin est infiniment meilleure aujourd'hui, qu'il y a 10 ans ou elle n'était suffisante que chez les zaguien belges ou suisses. Donc la situation a tres favorablement évoluée, en tout cas depuis le début de Zag

Par contre les enfants des familles croyantes monothéistes restent surexposés par rapport â la moyenne des jeunes gays. Avec une évolution d'une religion vers une autre, puis vers une troisieme qui est aujourd'hui préoccupante.

Donc situation qui globalement s'améliore, mais reste préoccupante, dont dans des communautés plus que d'autres.

Mais les jeunes gays montrent aussi beaucoup de courage, qui force l'admiration, et limite la casse, qui pourrait etre bien plus élevée.

Merci en tout cas de t'y interesser, et surtout de les écouter.
:-)

PS: je ne réponds pas a ton enquete, je ne suis pas victime d'homophobie (ou en tout cas pas encore)
Camarade LoupBlanc
Zaguien
Inscrit: 2007-09-26 06:09:04
2016-01-31 23:44:07
Allomat, le type qui apprends des trucs en psycho à quelqu'un en psycho, alors qu'il n'a lui-même jamais fait de psycho. Y'a des moments où tu me fais rêver.
 
Anonyme
2016-02-01 00:08:22
samsam123:J'effectue une recherche en psychologie Master 1 Université Paris-Descartes, afin d'établir les liens entre les expériences hétérosexistes et l'anxiété. L'utilité est de pouvoir créer des programmes de prévention plus efficaces.
Ce petit questionnaire prend environ 10 minutes.



allomat:Ton questionnaire est plus adapté pour des adultes gays, parmi lesquels tu trouveras une sureprésentation des anxiodépressions, mais qui seront malgré tout moins nombreuses que chez les jeunes à tres jeunes.

Sauf s'ils font une synthese de leur experience passée, mais à juste titre tu lies les causes aux conséquences sur une année (l'année passée).

Depuis que je lis ce forum, les symptomes sévères couvrent - apparemment - en moyenne 3 années. Et parce que le forum a une dynamique conduisant à des soins, ou à défaut, offre une écoute que je qualifierais d'autoréparatrice, pouvant durer des mois à des années.

30 à 50% des jeunes gays montrent des signes d'anxiété, voire de dépression, parfois sévères (en tout cas chez les mecs, domaine que je connais).

Ceci étant, l'offre de soin est infiniment meilleure aujourd'hui, qu'il y a 10 ans ou elle n'était suffisante que chez les zaguien belges ou suisses. Donc la situation a tres favorablement évoluée, en tout cas depuis le début de Zag



Te rends-tu compte de ce que tu écris Allomat ?
Serais-tu capable de te relire et d'en faire une synthèse ? Puis de saisir le sujet du topic et de constater par toi-même que dans ta réponse, il n'y a rien de cohérent ?


allomat:Apparemment tu existes bien et n'es pas un troll.


Te concernant, la question demeure entière.
Jeremie Miaoumix
Zaguien
Inscrit: 2010-08-22 01:08:03
2016-02-01 01:39:20
En même temps, à sa décharge, même sans avoir fait de psycho, on peut donner des leçons: un questionnaire qui déroule 14 questions pour savoir si ton statut supposé Gay ou lesbien t'a valu des problèmes, et qui ne te demande même pas si tu as fait ou non ton CO et à qui... ça fausse toutes les réponses! Perso j'ai répondu non à toutes les questions, parce que personne ne sait que je suis homo dans mon entourage à part familial, le risque que je me fasse traiter de pédé est donc très limité, alors que si je l'avais dit, l'histoire serait peut être autre.
Anonyme
2016-02-01 03:17:54
Miaoumix:En même temps, à sa décharge, même sans avoir fait de psycho, on peut donner des leçons: un questionnaire qui déroule 14 questions pour savoir si ton statut supposé Gay ou lesbien t'a valu des problèmes, et qui ne te demande même pas si tu as fait ou non ton CO et à qui...ça fausse toutes les réponses!


Les questions sont orientées vers une population concernée, et elles sont toutes introduites par une cause plus que redondante.
Et l'objectif de cette étude n'est pas de savoir si t'as fait ton Co, ou pas.
Donc de mon point de vue, cela ne fausse en rien le questionnaire.
Anonyme
2016-02-01 07:28:21
En même temps, y'a pas toujours besoin d'avoir fait son coming out pour subir/ressentir l'homophobie ambiante.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-02-01 07:35:02
Sur la forme, je renvoie toujours systématiquement vers les professionnels, me place toujours dans une perspective « client » pour conseiller, et exprime rarement mon opinion sur les professionnels, même si j'ai mon idée sur la question, par constat de trouver plus ou moins vite une solution pour quelqu'un en souffrance. Et là je dis qu'ils n'ont pas été tres bons en France sur ce sujet en comparaison de nos voisins, mais se sont améliorés ces dernières années sur la prise en charges des anxio-dépressions qui affectent beaucoup les jeunes gays. C'est plutôt un compliment, et un encouragement à mieux faire.

Sur le fond je ne dis pas que ce questionnaire ne trouvera pas une corrélation forte entre discriminations homophobes et anxiété, c'est de notoriété publique et le contraire serait étonnant. Mais je m'interroge sur les causes de l'anxiété des jeunes gays, et y vois aussi de nombreuses autres causes sur ce forum. Probablement parce que les gens sont loin d'avoir tous fait leur CO, ce que souligne Mioumix. Perso je ne me retrouve pas dans ce questionnaire, en tout cas pas pour l'instant.

Je cite la peur par anticipation, certaines religions dont j'écris souvent qu'elles sont structurellement homophobes, la société qui dans son ensemble n'est pas accueillante pour les jeunes gays et c'est un euphémisme, j'aurais pu citer la perception de l'amour et bonheur impossibles. Se découvrir jeune gay est aussi anxiogène que d'être victime d'actes homophobes.

Bon apres si certains y voient une critique des psy, ce n'est pas mon propos et je ne me le permettrais pas, mais le fait est que je trouve que ce questionnaire n'aborde que partiellement les causes de l'anxiété excessive des jeunes gays.
Anonyme
2016-02-01 11:04:16
Parce que tu penses que sur une recherche spécifique en M1 comme celle-ci, et avec des questions fermées à choix multiples, on puisse intégrer toutes les variables possibles et inimaginables ?

Et tu ne penses pas non plus que ce type de recherche pourrait être utile à une étude beaucoup plus large que celle-ci ?

Non, tu ne penses pas Lolomat.
: : NaniOkonawareru
Zaguien
Inscrit: 2015-08-23 09:08:44
2016-02-01 11:57:26
Il y a tout de même quelques choses qui me gênent un petit peu, c'est qu'il y a des idées dans lesquelles je ne peux pas me projeter parce qu'elles correspondent à une vision de l'amour qui diffère de la mienne.
L'idée "d'engagement sincère" absolu ne fait pas partie de ma conception de l'amour; et par conséquent ma réponse pourrait être mal interprétée si je réponds "très improbable" à la question «Je m'attendrais à ce qu'il/elle montrera l'amour et l'engagement sincère de notre relation peu importe ce qui peut arriver.»

Je crois que c'était important de préciser ce genre de détails, même s'ils sont probablement pris en compte.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-02-01 16:44:55
Corréler l'anxiété au harcellement, la maltraitance, les discriminations, etc, chez des personnes isolées, notamment chez les gays, n'est pas nouveau et risque d'être sans surprise. Des dépressions sévères se manifestent déjà bien au-delà de l'anxiété.

Or une bonne partie des jeunes gays sont déjà anxieux, voire meme déjà dépressifs, ou meme parfois borderlines, avant meme d'être victimes effectivement d'homophobie. Et des envies suicidaires peuvent meme etre déjà presentes.

Clairement de nombreux gays pourront cocher des symptomes d'anxiété sans pouvoir en cocher la cause, surtout des jeunes, alors cette anxiété est liée à l'homophobie de la société.

Je trouve donc l'assiette de cette étude un peu étroite au regard de la précision qu'elle entend atteindre.

Quoique elle au moins est sérieuse, et ne roucoule pas des kikolol ^^


NaniOkonawareru,

Il cherche à savoir si dans ces circonstances tu cherches à etre rassuré.
Une relation stable et sincère est considérée comme rassurante, les gens inquiets paniquent un peu à l'idée des séparations.

Tu peux sans doute ne rien cocher.

Dans les cas extremes, des gens peuvent meme etre maltraités sans demander la séparation, et dans les cas encore plus extremes cela peut se terminer en meurtre, proces aux assises, débat public, politique, etc, suffit de lire l'actualité pour s'en convaincre.
La peur fragilise.

Et c'est bien de cela dont il s'agit chez les jeunes gays, la peur.
C'est pour cela que je ne conteste pas le questionnaire sur le fond, mais - un peu - sur la forme.
: : NaniOkonawareru
Zaguien
Inscrit: 2015-08-23 09:08:44
2016-02-01 18:36:29
C'est plutôt l'interprétation qui me questionne, et la forme des phrases laisse entendre certaines notions qui ne sont pas nécessairement compréhensibles par tout le monde, et qui risquent de biaiser un peu le questionnaire.
Mais, je l'ai dit :
Je crois que c'était important de préciser ce genre de détails, même s'ils sont probablement pris en compte.

En gros, je précise ça, mais je pense qu'en master de psycho, il y aura pensé; je le disais à part moi si on veut.

Voilà je ne répondrais plus sur ce topic parce que sinon je vais encore prendre toute la place inutilement.
Camarade LoupBlanc
Zaguien
Inscrit: 2007-09-26 06:09:04
2016-02-01 21:40:21
allomat69:Je trouve donc l'assiette de cette étude un peu étroite au regard de la précision qu'elle entend atteindre.


Le problème c'est que tu ne sais justement pas ce qu'elle veut atteindre.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2016-02-02 07:28:57
LoupBlanc:
allomat69:Je trouve donc l'assiette de cette étude un peu étroite au regard de la précision qu'elle entend atteindre.

Le problème c'est que tu ne sais justement pas ce qu'elle veut atteindre.


Tu as une vision optimiste des choses ^^

Même si ce n'aurait pas un luxe qu'il dialogue un peu au lieu de poster en 5 mn, il a été clair : "établir les liens entre les expériences hétérosexistes et l'anxiété".
C'est un peu (trop) conventionnel, et va rater une partie significative des causes de l'anxiété des jeunes gays.
C'est dommage.
Anonyme
2016-02-02 11:18:27
allomat69:Même si ce n'aurait pas un luxe qu'il dialogue un peu au lieu de poster en 5 mn, il a été clair : "établir les liens entre les expériences hétérosexistes et l'anxiété".
C'est un peu (trop) conventionnel, et va rater une partie significative des causes de l'anxiété des jeunes gays.
C'est dommage.


Voilà, le signal avec Allomat est perdu pour toujours...C'est sans espoir mes amis.

Il donne des leçons et tire des conclusions sans lire et saisir les réponses du topic, et sans même comprendre la spécificité de cette recherche en M1 de psycho.

Quand sauras-tu petit rapace, que dans ce type d'étude, la démarche n'est pas d'étudier la complexité et l'exhaustivité d'un phénomène, mais de réduire au maximum l'objet de recherche pour qu'il soit mesurable et quantifiable ?
Et quand sauras-tu que ça passe forcément par ce type de questionnaire ?

Et penses-tu sérieusement qu'à ce stade de son étude, il n'a jamais pris en compte tous les facteurs humains qui pourraient influencer ce phénomène ? Mais que ce type de recherche doit passer par une autre démarche bien spécifique à la psychologie ?


allomat69:Tu as une vision optimiste des choses


Non, il a une vision méthodique sur le sujet.
Quant à toi, tu as une vision bordélique.
Jeremie Miaoumix
Zaguien
Inscrit: 2010-08-22 01:08:03
2016-02-04 01:43:00
BleenBird:[quote=Miaoumix]
Et l'objectif de cette étude n'est pas de savoir si t'as fait ton Co, ou pas.

J'ai dit ça?
Vous gueulez apres les hors-sujets mais vous ne réflechissez pas plus que les autres avant de l'ouvrir ^^
Je pense, et je maintiens, qu'un questionnaire qui cherche à établir des liens (je cite) et qui ne prend pas en compte les paramètres relationnels avec son entourage - à savoir comment on s'inscrit dans la communauté, savoir si l'on est perçu comme homo ou pas, si on a fait son CO ou pas (c'est UN des paramètres, pas l'unique paramètre) et ben on passe à coté de pas mal de liens, voilà ce que pense.
Anonyme
2016-02-04 10:42:28