La PREP enfin en France

Anonyme
2015-10-03 09:36:03
en dépit des efforts désespérés déployés par les moralistes antigays qui oeuvrent en sous-main dans les sites homos qu'ils ont infectés depuis des lustres, les laboratoires Gilead viennent enfin de déposer la demande d'autorisation de la PREP, le traitement préventif pour les séronégatifs .

Il se trouve que ce dossier a avancé suffisamment contre les zagprev et consors qui ont tout fait pour retarder sa mise en oeuvre dans notre pays. Retenons surtout que ce sont des homos qui ont empeché d'autres homos d'avoir accès à ce moyen de prévention, pourtant le seul que certains pouvaient accepter pour se protéger.

Les lieux qui ont inversé le paradigme préventif appelé "tout capote" sont les seuls où le sida recule chez les gays. ( baisse de 75% des nouvelles contaminations à San Francisco ). La PREP distribuée gratuitement à San Francisco est le complément d'une inversion du discours préventif , lequel a consisté a déstigmatiser la séropositivité et a faire savoir bien plus tot que chez nous que les traitements rendaient non contaminant , avec un taux consécutif du dépistage qui a atteint 99% des séropositifs .

Notons egalement le témoignage d'un acteur historique de la lutte contre le sida , Didier lestrade , cofondateur séropositif d'act-up, qui ne met plus de capote, se contentant de dire qu'il faut se protéger avec les inconnus ( au détail près que les séropos lui reprocheront de les avoir systématiquement empeché de barebacker entre eux, alors qu'il le fait désormais . Il est favorable à la PREP. ( un bémol : Le mot bareback n'a plus de sens depuis le TASP puisqu'un rapport sans préservatif put etre parfaitement protégé contre le VIH. )
Anonyme
2015-10-03 10:25:36
bareback je le traduit juste parce "retour brutal", pour moi ça veut pas dire "rapport non protégé contre le VIH", et si parles de l'augmentation du risque de contaminations par cette pratique, ça s'applique pas qu'au VIH. T'es pas très logique cette phrase.
Pourrais-tu retravailler la cohérence de ton texte? On dirait encore un sempiternel frappé du ciboulo, qui croit qu'on l'écoute et qu'on ne s'en moque pas parce qu'il essaie de créer un "scandale".
Anonyme
2015-10-03 10:55:14
Accroche-toi petit tu parles à l'expert le plus cultivé et le plus cohérent du sujet.
En particulier, la définition du mot bareback a longtemps été celle que j'ai déposée sur wikipedia, en corrigeant les erreurs affligeantes qui ont entouré ce mot . Tu n'étais pas né quand il est apparu.

bareback par exemple n'a jamais signifié rapport sans capote, ou phénomène né aux Etats-unis dans les années 95, ou encore plus risible : rapport sans capote entre séropositif.
Si ses causes en sont variées, si après 25 ans d'études, les universitaires assidus n'ont pu déceler aucune corrélation selon les CSP, les milieux, les profils psychologiques ou que sais-je encore..moraux ? c'est peut-être parce qu'ils ont été égarés par une définition médicale alors qu'il s'agit d'un phénomène politique et qui sait, d'un principe actif universel. Le bareback est le nom péjoratif ( pas pour tous ! ) donné au sexe lui-même , il est lié à l'affirmation d'un impératif catégorique exposé au risque. Risque de grossesse, etc....une femme au moyen-age sans la pilule est "bareback" . Le sida a été l'occasion de rediaboliser le sexe .
Le mot est apparu aux Etats-Unis pour une raison très simple. Contrairement à la France qui mettait en avant la règle de la responsabilité partagée et le droit au silence, en taisant sa séropositivité, les Etats-Unis ont très tot légiféré en rendant obligatoire de dire sa séropositivité. Ils n'ont jamais interdit la pratique, ils ont interdit le silence. Ceux qui voulaient du sexe sans capote s'organisaient en soirées bareback, en signant une décharge indiquant leur pleine acceptation du risque encouru. Parade légale mais également revendication purement politique et communautaire. ce n'est pas un hasard si la libération de la sexualité gay est en avance aux Etats-Unis, les libérateurs ont toujours été mieux formés par une adversité permanente, tandis qu'en France, le silence admis rendait superflu toute organisation pour une liberté qui n'était pas mise en cause ( le terrain des ennemis de cette communauté se concentrant sur un terrain moral , terrain qui s'effondre sous leur pied puisque les charges accusatrices les concernent désormais de façon de plus en plus clairement )
"retour brutal :"

il est progressif et régulier, mais pas brutal.

Pour le reste , il est inutile de me taxer de frappé et autre politesse, je ne scandalise que mes opposants de longue date. pour ce qui est de la cohérence, je fais de cette qualité la plus importante de toutes dans l'évaluation des politiques de prévention. c'est précisément l'incohérence totale de la pseudo prévention dite combinée qui est la cause de l'échec français.

autres IST : il suffit de me relire avec plus d'attention :
( un bémol : Le mot bareback n'a plus de sens depuis le TASP puisqu'un rapport sans préservatif put etre parfaitement protégé contre le VIH. )
Si je ne parle pas des autres IST, c'est parce qu'elles ne posent pas de problème : toutes se soignent , en particulier les jeunes disposent du vaccin ET de traitements contre le VHB.
Si l'économie est assez défavorable aux jeunes, je m'amuse fortement de voir les privilégiés que vous êtes, qui avez tout ce que notre génération n'a pas eu pour vivre en sécurité , se plaindre . vous nous devez tout et votre incapacité à être libre n'est pas notre fait mais bien le vôtre.
 
Bou Bouclette
Zaguien
Inscrit: 2013-01-10 07:01:46
2015-10-03 10:57:49
Tiens, t'es de retour jcm ?

C'est sûrement vrai qu'on ne parle pas assez de la PREP, mais faut arrêter de présenter ça comme la protection ultime qui fera oublier la capote. En effet : ça ne protège que du VIH (t'as entendu parler de l'hépatite C ? et certes la plupart des IST se soignent mais certaines ne sont pas drôles du tout), c'est beaucoup (beaucoup) plus cher, et comme tous les médocs ça comporte des effets secondaires.

C'est un outil de plus dans l'arsenal à notre disposition pour se protéger contre le VIH, qui conviendra à certains mais n'est pas toujours la solution adaptée.
Anonyme
2015-10-03 11:11:09
arsenal d'arguments éculés , dont les faiblesses sont dénoncées ailleurs.
Les lesbiennes ne sont pas concernées par le sida et les pédés qui sont les seuls à souffrir se moquent complètement de ton avis personnel de privilégiée.


je ne suis pas de retour, je n'ai jamais cessé de surveiller ce site.

Il se trouve que le sida n'est meme plus mon sujet de discussion majeur, d'autres enjeux bien plus graves sont apparus depuis.

Je réapparais parce que Gilead arrive , parce que la prévention zagprev gave tout le monde et a commis des erreurs funestes qui leur retomberont sur le pif, et parce que les jeunes doivent avoir accès à toutes les informations qui concernent leur avenir.

Le cout de la PREP : aucun : que du bénéfice , social, meme financier, car baisse des contaminations. Si tu veux que j'en remette une couche sur la politique tiers-mondiste qui facture 1000 euros les traitements en Europe alors qu'ils ne coutent que 30 euros à produire, la différence servant à financer l'ONUSIDA via l'intermédiaire des labos qui reversent une partie aux Etats qui à leur tour financent l'ONUSIDA, OK.

Une trithérapie préventive , c'est 30 euros par mois de prix de revient.


Il y a une incroyable sottise dans ton rappel sur les autres IST.
Le bareback politique veut de toute évidence restaurer la sexualité libre, et donc d'expérience son but est la qualité de la vie àn travers la sexualité. La question des IST est la plus connue de tous les barebackers, et ils ont appris à y être confrontés bien avant que tu n'apprennes à parler. Ca n'a jamais arreté personne avant, meme au temps des hépatites B.
Les gays ne subissent pas la grossesse, nous n'avons ici aucune responsabilité envers des enfants que n'aurons pas, les IST qui menacent l'enfant à sa naissance nous sont un problème totalement inconnu . Il en va différemment pour les bis. La femme est à la merci des progrès de la médecine, la pilule n'est qua la mmoitié du chemin, l'avancée médicale contre les IST est le reste à parcourir. Les pédés de tous les temps font ce qu'ils veulent de leur cul, d'où la haine des hétéros contre eux, et de façon parfaitement équivalente aujourd'hui, la haine des homos réacs encapotés envers les séropos soignés qui n'ont plus aucun besoin de capote pour ne pas transmettre le VIH.
Anonyme
2015-10-03 11:48:15
Ok Mamadou54690. Tu maraboutises les virus et favorise la chance à distance? Pls stp aussi j'ai besoin d'1 million viteuf. Et de 30g de shit. Ah oui en fait non, tout ce que t'aurais me servir c'est du shit mais t'as tout fumé!

Si tu parles de zagprev, elle apparaît une fois par ans en moyenne, lorsque il y a une conjonction stellaire.
Le reste on a pas besoin de toi pour l'apprendre, et ce que tu tartines est un peu délirant!
Wolfgangbang Wolfgangbang
Zaguien
Inscrit: 2014-10-26 05:10:20
2015-10-03 12:57:22
Peut-on avoir une source pour l'information principale du topic ?
Anonyme
2015-10-03 14:28:23
C'est sûr que c'est pas sur zagay que tu trouveras quoi que ce soit à ce sujet.

Tu tapes Truvada Prep demande d'autorisation et tu verras l'historique du dossier et la toute récente demande de Gilead.


Pour ceux que ça intéresse, ce résultat est celui de plusieurs mois de travail pour contrer les entraves des zagprev et Cie. Tu verras vite les mouches se pointer pour becter gratos en gueulant sur ceux à qui ils devront tout sur cette avancée majeure.
Wolfgangbang Wolfgangbang
Zaguien
Inscrit: 2014-10-26 05:10:20
2015-10-03 14:44:51
J'ai lu l'interview d'hier du patron de Gilead qui témoignait son intention de faire arriver Truvada en prophylaxie en France rapidement mais il n'a pas parlé expressément d'une demande qu'il aurait déposée aussitôt. Mais bon, je te crois. La question n'est pas tant de savoir si on aura le PrEP en France un jour (avec Truvada ou avec ses futurs génériques) , mais savoir dans quelles conditions de remboursement ...
Anonyme
2015-10-03 17:14:10
ah, ah !
t'es déçu ?

je pense que tu es tombé sur le site Janus sida.org, celui qui entretient l'espoir et ne fait rien que gagner du temps.
cela fait des années , des années que nous savons tout sur ce dossier, TASP, PREP, et que nous observons les doubles langages, car rien n'arrive chez nous. Les Américains ont déjà la PREP, mais en France, Gilead affirme attendre une autorisation quelconque d'une obscure agence pédiatrique incontournable, il faut l'accord d'une N-ième agence européenne du médicament....


Le labo n'est en réalité pas pressé de vendre sa PREP puisque certes il y aurait augmentation instantanée de son chiffre d'affaire, mais le sida serait vaincu si vite que son chiffre d'affaire s'éteindrait après beaucoup plus vite.

autre possibilité : la fin des brevets va abaisser le cout par 30 fois et le labo a intéret à écouler au plus vite sa production.

Ici bas, les pédés réacs font le maximum pour bloquer tout, et pointer les irresponsables.

Irreesponsable ! : j'adore ce mot dans la bouche des pédés de la prévention. Toute le jargon et la posture des anciens curés qui souvent étaient eux-mêmes pédés . Tiens , au Vatican, le coming out d'un haut prélat qui vit en couple a amener le saint siège a laisser ce communiqué où il dénonce "l'irresponsabilité" du prélat.

"Irresponsable" : ce mot est la signature des pédants incapables qui nous gouvernent.

Plus le retard pris est important, plus ces gens responsables paieront le prix de leurs erreurs.

Tu penses bien qu'à mon âge je ne suis plus en état de vivre mon corps pleinement. je suis casé depuis des années et moins gourmand. En revanche, les jeunes qui sont dans l'urgence ne verront pas ces retards de la meme façon.

la désertion totale du milieu gay , l'abandon des media officiels les uns après les autres, tout cela est le reflet d'une situation qui a son origine dans la reprise du controle des media gays par l'Etat. les subventions associatives ont permis à l'Etat de choisir et d'imposer certains représentants homos, qui ne représentent rigoureusement rien de la volonté réelle des gays. Le SNEG, etc...c'est l'Etat.
Il ne peut y avoir qu'une difficile transition tant les gens dont il faut se débarasser sont encore bien aux postes de commande.

La PREP est arrivée en France, il suffit de connaitre une personne sous traitement. Tu remarqueras que Gilead avance un argument complètement erroné en disant qu'elle voulait s'assurer d'un bon usage du TRUVADA. Or c'est très exactement le contraire qui est vrai : cet usage dérape car il est clandestin et insuffisant. Faut-il y voir une illustration de l'adage : "le mieux est l'ennemi du bien", ou une posture pour encore gagner du temps en faisant croire que les choses avancent alors qu'on veut les retarder ? je ne sais pas.

Tout est écrit : il n'y a pas d'autres solutions acceptables que TASP et PREP, mais comme le VIH est très peu transmissible et sous controle, n'importe qui aux commandes peut bloquer le dossier et faire en sorte que les jeunes irresponsables , et pédés en plus, plient sous le joug d'une menace savamment entretenue.
Léo G33k
Zaguien
Inscrit: 2009-07-17 10:07:39
2015-10-03 17:41:09
Tiens, revoilà l'illuminé avec ses pavés rageux, incohérents et non-sourcés.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-10-03 17:59:29
Je n'ai pas lu que Gilead ait fait de demande d'AMM, à ma connaissance des assoces ont fait une demande de RTU, et Jim Rooney a été interrogé par des journalistes, et des gens sont mobilisés pour battre le tamtam.

Vous êtes un des plus mauvais promoteur de la prophylaxie du VIH.

Quand l'OMS, les médecins, et la plupart des associations de prévention lui voit une indication en complément de la prévention habituelle (déjà elle-même composée d'étapes en cascade, la méthode universelle miraculeuse n'existant pas encore), pour combattre les foyers d'infection les plus dangereux pour les gays eux-memes et la société en général, vous en faites le prix à payer pour la liberté sexuelle des gays.

Les gens n'ont que faire de la liberté sexuelle revendiquée par une minorité de gays, si elle ne leur laisse pour perspective que de devoir choisir entre leur propre mise en danger et celle de leurs enfants, ou ponctionner leur porte monnnaie au travers de la sécurité sociale, qui a d'autres priorités plus vitales.

La solidarité nationale n'est pas un du, mais une assurance en cas de défaillance ou de faute à pas de chance, calculée sur cette base, et non pas celle d'une liberté de prendre des risques, qu'ils soient sexuels ou tout autres.

Heureusement que vous vous faites banir des forums gays, et que vous n'avez pas d'impact sur les décideurs, car il n'y aurait rapidement plus un sous pour protéger les gays.
Anonyme
2015-10-03 20:01:35
à deux détails près : ton discours n'a plus aucun impact sur les usagers, et surtout la méthode qui marche pour réduire le sida chez les gays existe.
Elle a surtout l'inconvénient d'être finalement moins couteuse et de permettre simultanément le retour de la normalité sexuelle et du plaisir associé : san francisco.

la solidarité nationale version allomat : il n'est pas question que les gens qui ne veulent pas mettre de capote puisse être épargnés du vih .

je ne mets pas les gays en danger, je les protège en réclamant pour eux la meilleure des protections.

tes erreurs n'ont pas qu'un cout financier : lis Lestrade. Nul doute que derrière sa politique délirante il avait pour but de faire amende honorable envers la société.
Il a récemment dit ce que tout le monde sait : la capote est une façon épouvantable de pratiquer la sexualité, l'humanité est atteinte en plein coeur dans ce qu'elle a de plus merveilleux. Sans outil autre que la capote, une forme de necessité s'impose, et si je n'ai pas respecté cet impératif en mettant ma propre existence en jeu, c'est pour éviter à long terme que les générations ne soient soumises à ce désastre de la vie quotidienne . il était évident que les moralistes vieux jeux affolés par la liberté des gays aient vu d'un très bon oeil l'apparition du sida, qui n'empeche pas les hétéros de baiser comme ils veulent, qui plus est !

Les gays payent les pots cassés des progrès de la science. touchés avant les autres ils permettent à la société de préparer avec plus d'anticipation un remède.

Tu n'es pas amoral dans ta volonté de punir, mais ma morale est en réalité celle qui libère tout le monde , elle est supérieure.

Pour ce qui est de la morale : dire à des séropositifs pendant des années qu'ils sont toujours contaminants alors qu'ils ne le sont plus, prétendre parler en leur intéret tout en les poignardant dans le dos,en les censurant, laisser leur partenaire etre contaminés alors que tout était évitable si les médecins sida n'avait pas gardé leurs informations sur le TASP pour eux, m'enfin, soyons sérieux, vous ne pouvez plus avancer l'éthique pour vous justifier avec les casseroles phénoménales que vous trainer derrière vous, et avec les résultats que vous avez !