VIH : les auto-tests bientot en pharmacie, qu'en pensez-vous ?

******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-09-09 09:32:38
Les auto-dépistages du VIH (ADVIH) permettant de se dépister soi-même, seront dispo en France à partir du 15 septembre, dans les pharmacies et sur les sites internet des pharmacies.

Je ne les ai jamais essayé, mon topic est théorique, et pour partager des avis.


SUR LE PLAN PRATIQUE :

- le kit n'est fiable que si la situation à risque date de plus de 3 mois (12 semaines, comme le dépistage rapide TROD).
En effet, il mesure les anticorps qui apparaissent 1 à 3 mois environ apres l'infection, alors que le dépistage habituel en Centre de Dépistage ou médecin+labo est fiable dès 6 semaines, car il mesure aussi les antigènes p24 qui apparaissant furtivement 2 à 3 semaines apres l'infection environ ;

- il coûte 25 à 30 ¤, non remboursable par la sécu, pour un usage unique ;

- il ne dépiste pas les autres infections sexuellement transmissibles, ni les hépatites, comme le font les Centres de Dépistage ;

- sa fiabilité bonne, sous réserve de bonnes conditions de conservation et d'utilisation, mais des faux négatifs ou faux positifs restent possibles ;

- en cas à la fois de séropositivité détectée et d'indication de bon fonctionnement du kit, il est nécessaire de reprendre sans delai le parcours habituel (Centre de Dépistage, ou médecin, etc, renseignement à Sida Info Service 0800 840 800), pour confirmer le résultat par des tests plus sensibles, puis commencer le traitement antirétroviral journalier ou bi-journalier ;

- en cas de séropositivité détectée, il est souhaitable que le copain habituel ou les partenaires se fassent dépister ;

- le kit usagé ne doit pas être jeté à la poubelle, mais suivre une filière d'élimination
(mon avis perso, cela n'aurait été pas plus mal que ce soit via le pharmacien, qui aurait poursuivi ses conseils...)


D'UN POINT DE VUE SANTE PUBLIQUE :

- 1 gays sur 6, et 1 hétéro sur 3, se font dépister trop tardivement, ce qui a pour conséquence de plus grandes difficultés pour les soigner, et déjà un risque de mortalité malgré traitement. En outres ils ont pu infecter d'autres personnes pendant des années.
Cet auto-dépistage est une offre supplémentaire aux gens qui pour une raison ou une autre ne se feraient pas (assez) dépister.

- le conseil médical est apporté par le pharmacien, au moins au moment de l'achat. Mais rejoindre le parcours habituel de diagnostique et de soin est à la charge de la personne qui s'auto-diagnostique, sensée avoir été informée des contacts qu'elle aura à prendre si résultat est positif (Centre de Dépistage, ou médecin, etc, renseignement à Sida Info Service 0800 840 800);

- le kit est accessible aux mineurs, aux conditions suivantes, définies par la Haute Autorité de Santé : "Une personne mineure peut faire un ADVIH sans l'accord parental. L'information délivrée doit cependant être adaptée à sa maturité. L'orientation vers des structures compétentes (association, CDAG/CIDDIST [futurs CeGIDD]) est très souhaitable".



Je ne saurais pas vous expliquer avec certitude ce que cela veut dire - tous les clients de l'auto-dépistage devant être informés de ces structures par le pharmacien, sans doute que l'orientation vers ces structures serait préférable à l'auto-dépistage pour les mineurs, et que le pharmacien doit se préoccuper des demandes des plus jeunes, ou paraissant moins matures.

L'enjeu derrière ces conseils aux clients de l'auto-dépistage, c'est évidemment le défaut temporaire d'encadrement médical, qui pourrait présenter un danger pour des personnes fragiles, dépressives, isolées, ou immatures, risquant de péter un câble, ou de paniquer et ne pas donner suite en cas de dépistage positif.

Or on retrouve peu ou prou ces fragilités chez pas mal de jeunes gays de moins de 25 ans (6 fois plus de suicides), au moins pendant un laps de temps, et à fortiori chez les ados gays...

Dernière info, une enquête auprès des gays adultes qui se procuraient clandestinement des auto-dépistages sur internet avait montré un bénéfice, et aussi quelques défaillances. Mais la qualité de ces kits n'était pas garantie, notamment de leur conservation, et les conseils du pharmacien étaient absents.

Je suppose qu'il se dégagera progressivement une valeur d'usage de ces auto-dépistages.

Perso j'ai dit tout ce que je sais dans ce pavé.
Que pensez-vous de l'auto-dépistage du VIH ?
:-)

Edit :

Hugobossu Hugobossu
Zaguien
Inscrit: 2012-03-16 05:03:22
2015-09-09 18:27:14
25/30e ?

Autant aller dans un centre ? Un petit topo sur les centres et les délais pour les résultats ? Merci.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-09-09 22:54:24
On peut obtenir toutes ces info en appelant Sida Info Service, ou en allant sur  .

Les centres de dépistage anonymes et gratuits s'appellent actuellement CDAG ou CIDDIST, et vont s'appeler CeGIDD (Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic) au 1er janvier 2016, dont les missions ont été étendues à toute la santé sexuelle (VIH, hépatites virales, et autres IST).

Il y en a dans toutes les grandes villes, et certaines sont réservées aux mineurs.
On trouve leur adresse et numéro de tel sur le site  

Il faut y aller deux fois :
- une première où on donne au secrétariat son age et on reçoit un numéro, puis on passe une visite rapide avec un médecin qui prescrit les analyses, et enfin une infirmière fait le prélèvement sanguin
- une seconde fois une semaine après, où un médecin donne les résultats, et les conseils en fonction de ceux-ci.

Il existe aussi la possibilité de passer par son médecin traitant qui prescrit des analyses, puis un laboratoire d'analyse pour le prélèvement, puis les résultats quelques jours après. C'est remboursé comme n'importe quelle visite de médecin et analyses médicales.

D'autres encore profitent des dépistages rapides (TROD) organisés par les associations lors des grandes fêtes LGBT (gay prides, etc). On a le résultat en une demi heure, c'est comme les auto-dépistages, mais fait par des gens habitués, et sachant conseiller.

Perso je passe par mon médecin, à qui je ne cache rien et je suis en couple stable peu risqué, mais beaucoup de gens préfèrent les centres de dépistages anonymes et gratuits.
 
Hugobossu Hugobossu
Zaguien
Inscrit: 2012-03-16 05:03:22
2015-09-10 18:01:13
allomat69:D'autres encore profitent des dépistages rapides (TROD) organisés par les associations lors des grandes fêtes LGBT (gay prides, etc). On a le résultat en une demi heure, c'est comme les auto-dépistages, mais fait par des gens habitués, et sachant conseiller.


Ah oui. Le type qui vient avec un grand sourire : " VIENS TE FAIRE PIQUER POUR SAVOIR SI TU AS LE VIH . =D "

J'ai refusé, en extérieur l'hygiène doit être moindre par rapport à un labo. Bon ok, j'avais peur qu'il me file une seringue usagée.


Merci pour le topo.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-09-11 07:49:07
hugobossu,
"J'ai refusé, en extérieur l'hygiène doit être moindre par rapport à un labo. Bon ok, j'avais peur qu'il me file une seringue usagée."

Autant que je sache c'est un prélèvement "goutte de sang" au bout du doigt, stérile et à usage unique.

Sous réserve de bien se désinfecter les mains avant le test, il n'existe pas de risque de transmission d'un germe extérieur, qui ne serait serait de toutes les manières pas le VIH qui est trop fragile.

Ta question pose la question de la confiance dans les assoces...

Sinon je comprends bien que les Centres de dépistage offrent un cadre globalement plus "sécurisant", y compris psychologiquement. Cela ne m'a pas échappé, mais comme en toute chose il faut savoir qu'elles existent, on peut être amené à les utiliser pour une raison ou une autre.
Simon Sim19
Zaguien
Inscrit: 2013-03-09 11:03:40
2015-09-11 17:30:25
hugobossu:
allomat69:D'autres encore profitent des dépistages rapides (TROD) organisés par les associations lors des grandes fêtes LGBT (gay prides, etc). On a le résultat en une demi heure, c'est comme les auto-dépistages, mais fait par des gens habitués, et sachant conseiller.


Ah oui. Le type qui vient avec un grand sourire : " VIENS TE FAIRE PIQUER POUR SAVOIR SI TU AS LE VIH . =D "

J'ai refusé, en extérieur l'hygiène doit être moindre par rapport à un labo. Bon ok, j'avais peur qu'il me file une seringue usagée.


Merci pour le topo.


Ça serait sympa de respecter le travail que font les bénévoles de Aides et compagnie. Ce ne sont pas des charlatans et si on prend le temps de discuter avec eux, ce sont des personnes très intéressantes, même si certains peuvent être un peu extravagant.
Et il n'y a pas de seringue. C'est pas un junkie que tu vas voir x) Ces personnes sont la gratos à faire le pied de grue, tu crois que c'est pour te refiler le SIDA avec des seringues usagers ?


Je me suis fait dépister deux fois, une fois au CDAG et une autre dans un camion d'Aides. Il y avait pas photo, le mec d'Aides m'a mis à l'aise et j'ai parlé ouvertement de ma sexualité et des risques que je peux prendre, chose totalement impossible face à la froideur du médecin du CDAG et de son ton paternaliste/moralisateur (ok ne généralisons pas).
Après se sont deux structures qui proposent pas les même service, le CDAG tu as le pack premium avec analyse d'urine offerte alors que les assos, c'est le pack basic, tu peux juste connaitre ton statut sérologique d'il y a 3 mois. Mais l'un de demande 2 déplacements qui te prendront 1h chacun alors que l'autre en 30 minutes c'est plié.
Anonyme
2015-10-02 23:42:03
Modération (Echo) : Merci de ne pas mentir sur votre âge en créant votre profil.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-10-03 12:28:13
pseudo:
Les jeunes gays, quand ils ne sont plus des tres jeunes vulnérables, sont de gros consommateurs de dépistages en CDAG.

S'il existe des soucis chez les adultes, s'adresser aux adultes.
Anonyme
2015-10-07 09:42:02
Ce que j'en pense? Ridicule et trop cher. Allez en labo reste bien plus prudent et sécurisé que cette "merde" bien commerciale.

Ils savent plus quoi faire pour ce faire du fric. Aberrant.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-10-07 13:06:46
La réalité est plus nuancée.

Déjà il y a une urgence :

- si on ne parvient pas à identifier les dizaines de milliers de personnes qui ne se savent pas seropo, et ce faisant mettent en danger leur santé, et risquent fort d'infecter d'autres personnes, notamment des femmes qui seraient susceptibles de transmettre le virus a leur enfant (cas qu'on sait toutefois intercepter),

- et si on ne parvient pas à stopper les infections qui se font avant meme que le virus soit dépistable (qui ont été évaluées à 43% des infection chez les gays ayant un comportement à risque),

- alors on va tendre vers une situation incontrolable, sauf découverte de nouveaux moyens plus efficaces de lutte contre le VIH.

Autrement dit si tu es chanceux, tu vas entendre paarler plus souvent de séropos autour de toi quand tu seras adulte, et les gays (ainsi que certains hétéro) de moins de 25 ans vont entendre parler plus souvent de séropos autour d'eux, ce qui est somme toute peu le cas actuellement (meme si les jeunes gays sont assez isolés socialement et peuvent ne pas le savoir).
Si tu es malchanceux tu seras de ceux-là, et ta vie sera plus compliquée.

Autrement dit toutes les méthodes suffisamment efficaces et éthiques, pouvant compléter l'offre de dépistage, sont souhaitables.

Cette offre n'est peut-etre pas optimisée pour les jeunes, mais elle pourrait convenir à des adultes pressés, isolés, craintifs, ou des jeunes qui veulent impressionner leur pharmacien xD.
Pandaren Pandaren
Zaguien
Inscrit: 2012-04-23 12:04:00
2015-10-07 16:52:59
Ca sort quand ça ? ça m'intéresse .
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-10-07 22:12:12
Ils sont normalement dispos en pharmacie depuis le 15 septembre.

Un journaliste a testé le kit :