Peut-on attrape le virus VIH lors de rapports lesbiens?

Anonyme
2015-02-12 21:02:13
Bonjour,
bon, ma question a l'air vraiment bête, mais voilà... Y a-t-il des lesbiennes qui ont déjà attrapé le virus? Dans quels cas peut-on l'attraper si la réponse est oui?
Je me pose surtout la question parce que j'ai remarqué que la plus part des lesbiennes ne se protègent pas. Et il faut avouer qu'une digue dentaire ou un préservatif coupé qu'on pose sur le clitoris, ce n'est pas ce qu'il y a de plus sexy...
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-02-12 22:10:07
De très rares cas sont rapportés, dont  .

Il y a deux facteurs principaux dans l'épidémie de VIH, la prévalence des gens infectés (en gros le pourcentage), et les modes de transmission.

Chez les lesbiennes la prévalence est faible, et les contacts liquides-corporels-infectants/muqueuses moins habituels que chez les gays masculins (et peut-être moins intrusifs, quoi que...).

Toutefois il y a des populations féminines hétéros très infectées dans certaines régions du monde, les populations circulent dans le monde entier, et ces "hétéros" sont susceptibles d'être des lesbiennes refoulées, des bi pour faire simple. Edit : on peut aussi imaginer des filles bi qui sortent avec des mecs bi.

Donc je pense que marginalement, dans des cas particuliers, il pourrait exister des risques plus élevés que la moyenne.

Mais c'est mon analyse, elle ne repose que sur le bon sens, et pas d'étude en particulier (ou en tout cas j'en connais pas).
Imsocoollike Imsocoollike
Zaguien
Inscrit: 2013-10-05 02:10:20
2015-02-12 23:43:53
allomat69:et ces "hétéros" sont susceptibles d'être des lesbiennes refoulées, des bi pour faire simple

Selon ce que tu dis, les bisexuels sont des homos refoulés ? Intéressant...
Vague de birageux dans 3...2...1...
 
Wolfgangbang Wolfgangbang
Zaguien
Inscrit: 2014-10-26 05:10:20
2015-02-13 01:20:13
En gros, pas la peine d'être paranoïaque, même si c'est le but d'AIDES ou Act-Up.
Hugobossu Hugobossu
Zaguien
Inscrit: 2012-03-16 05:03:22
2015-02-13 02:12:05
imsocoollike:
allomat69:et ces "hétéros" sont susceptibles d'être des lesbiennes refoulées, des bi pour faire simple

Selon ce que tu dis, les bisexuels sont des homos refoulés ? Intéressant...
Vague de birageux dans 3...2...1...


Il dit juste la vérité, les bi n'exis en  pas.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-02-13 08:42:03
hugobossu:
imsocoollike:
allomat69:et ces "hétéros" sont susceptibles d'être des lesbiennes refoulées, des bi pour faire simple

Selon ce que tu dis, les bisexuels sont des homos refoulés ? Intéressant...
Vague de birageux dans 3...2...1...


Il dit juste la vérité, les bi n'existent pas.


(je soupçonne l'humour...)

Oula, je ne souhaitais pas provoquer une polémique ^^
Les populations où les filles sont tres touchées par le VIH, plus que les hommes hétéros parce qu'elles ont une sexualité réceptive, originaires de pays ou iles du sud que je ne souhaite pas stigmatiser ici, sont réputées hétéros mais peuvent souhaiter sortir avec des lesbiennes. Alors appelons les comme vous voulez lol.

Je ne recommande pas le sérotriage, je décris une réalité, et suggère donc une prudence, le monde est tres international actuellement.


Mais on est encore tres loin des risques des gays masculins, sur lesquels je ferai de plus remarquer une circonstance nouvelle, les jeunes entendent de plus en plus souvent parler de séropositivité autour d'eux. Ce n'est sans doute pas un hasard, les statistiques montrent une dégradation lente mais constante de la situation, même si personne ne s'exprime clairement sur le sujet. J'y vois une responsabilité des pouvoirs publics (sur l'alerte), mais c'est un autre sujet.
Forty Forty
Zaguien
Inscrit: 2014-03-07 10:03:03
2015-02-13 11:14:19
Il y a un bon article très complet ici :

http://www.za-gay.org/actu/4408/prevention-feminine-parlons-en-/

Tu peux ajouter tes commentaires ici
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-02-13 12:44:11
C'est vrai qu'il était bien fait c'est article sur les IST.

Se pose la question du dépistage du VIH...

J'aurais tendance à penser que les lesbiennes devraient s'aligner sur la population générale, en particulier Outre-Mer, où les filles hétéros sont plus touchées.

Pour info, données brutes du site  , pour les femmes :



(ne pas se fier aux données 2013, trop partielles)
Anonyme
2015-02-13 16:11:58
Euh... Sinon, je ne suis pas d'accord avec un truc que vous dites. "Les bisexuels n'existent pas". Je suis bisexuelle et j'éprouve bien de l'attirance pour les filles comme les garcons. Mon historique sur **** le prouve

[Modération] Merci de ne pas mentionner de sites interdits aux mineurs
SushAnt SushAnt
Zaguien
Inscrit: 2012-01-04 07:01:57
2015-02-14 12:03:50
Night_call:Euh... Sinon, je ne suis pas d'accord avec un truc que vous dites. "Les bisexuels n'existent pas". Je suis bisexuelle et j'éprouve bien de l'attirance pour les filles comme les garcons. Mon historique sur **** le prouve

[Modération] Merci de ne pas mentionner de sites interdits aux mineurs


Tout le monde est en quelques sortes bisexuel. Il n'y a pas vraiment de personnes qui sont attirées à 100% par les hommes et à 0% par les femmes ou inversement (il y a toujours une situation, une condition pour laquelle l'attirance envers un des sexe se justifierait). Quand on parle de bisexualité, on supposerait donc que des gens sont attirés à 50% par les femmes et les hommes (donc globalement que le sexe ne représente pas un critère déterminant dans ton choix). Ça existe probablement mais maintenant le terme de bisexuel veut un peu tout et rien dire puisqu'il est même utilisé par les homo/hétéro qui se permettent une petite curiosité de temps en temps.

Pour revenir au sujet, je pense qu'Allomat a assez bien illustré l'idée. En supposant que les lesbiennes couchent uniquement avec des lesbiennes, il me semble que les chances d'être contaminé sont très faibles (population peu infectée visiblement, et des rapports qui sont relativement peu risqués). Maintenant toute la question est de savoir avec qui tes potentiels partenaires ont pu couché avant toi. Tout dépend donc des risques qui ont été pris en amont (les rapports anaux ne sont pas réservé aux homo masculins par exemple...)