Traitement d'urgence : les infos que je n'ai pas.

Desolatorius Desolatorius
Zaguien
Inscrit: 2014-10-26 12:10:00
2015-02-08 16:56:48
Bonjour,

Je vous passe les détails mais hier, lors d'un plan avec un "inconnu", celui-ci m'a avoué avoir retiré en douce la capote. Pris de panique, je suis allé chercher mon TPE à l'instant aux urgences : au bout de 4h j'ai fini par l'avoir et je viens de l'avaler à l'instant. Bref, j'ai déjà la sensation d'avoir les effets secondaires tellement je psychote mais là n'est pas le sujet.

Ce qui me fait très très peur, c'est que je suis absolument pas au courant de comment s'organise les dépenses santés. J'ai 19 ans donc j'ai ma carte vitale, toutefois ma mutuelle est, je crois, au nom de mes pareils bien que je possède ma propre carte du tiers payant. J'ai également mon propre compte-courant.
Déjà, ce que je ne connais pas, c'est le prix du traitement (je sais plus où j'avais cru lire 1000¤). C'est important parce que je ne sais pas non plus comment s'organise le débitage et le remboursement : ça va être débité sur mon compte ? Celui de mes parents ? Si c'est sur mon compte, il faut donc que je mettre (a priori) 1000 ¤ sur mon compte courant ? Si c'est sur celui de mes parents ...... quelle excuse je vais trouver ?
Car vous l'aurez compris, le risque est évidemment de devoir avouer ma mésaventure à mes parents. 1000¤ de débité par une boite de médocs, ça passe pas inaperçu !

Voilà je poste ici au cas où certains seraient dans le milieu et auraient quelques réponses à quelques unes de mes questions, ou même à ceux qui sont bien au fait de comment se passe un remboursement de manière générale quand on dépend à moitié de ses parents. En tout desespoir de cause bien sûr parce que je ne sais pas ou trouver de réponse à ce genre de question (les trouze mille sites identique sur le TPE, c'est génial, mais ils répondent tous aux mêmes questions et ne s'intéressent pas aux interrogations d'un jeune de mon âge).

Merci d'avance !
Hugobossu Hugobossu
Zaguien
Inscrit: 2012-03-16 05:03:22
2015-02-08 17:07:42
Il a pas de test au HIV à jour l'autre gusse ?
Desolatorius Desolatorius
Zaguien
Inscrit: 2014-10-26 12:10:00
2015-02-08 17:16:18
Si mais tu penses bien qu'un mec qui fait semblant de mettre une capote puis la virer en douce, j'ai maintenant moyennement confiance en ses déclarations. (et toute façon un test ça te donne la réponse pour 6 semaines avant le resultats ... donc ça laisse une belle marge pour faire n'importe quoi pendant ce temps là, surtout pour les types de sont genre vraisemblablement. A ma décharge, il cachait très bien son jeu, limite ça m'a convaincu encore plus de prendre le TPE tellement c'était bien joué pour que je ne pige rien).
 
Zag-prev Zag-Prev
Zaguien
Inscrit: 2011-03-28 08:03:39
2015-02-08 17:24:42
Bonjour.

Rien n'est débité de ton compte, le traitement est remboursé à 100% par la sécurité sociale. En revanche tu vas avoir besoin de ta carte vitale.
Tu es majeur, donc tes parents ne seront pas au courant si tu ne leur dis pas. Si ils savent que tu es homosexuel et l'acceptent, il est tout de même préférable de leur expliquer ta situation. Ce n'est pas un moment agréable à passer, mais au moins tu passeras pour quelqu'un de responsable, et tu auras un soutien.
Sinon, tu peux poser tes questions à Sida Info Service (appel anonyme et gratuit) au 0800 840 800, de 8h à 23h.

Pour le moment, il faut que tu prennes rapidement RDV avec l'infectiologue de l'hôpital ou tu as été en précisant bien que tu as été accidentellement exposé au VIH. Le but est d'avoir une boite de médicaments de 28 jours AVANT de tomber à cours de ton kit d'anti-rétroviraux. Le mieux est d'aller chercher les ARV à la pharmacie de l'hôpital (il faut compter un jour avant que ta pharmacie de quartier ne s'approvisionne en ARV) .

Pense à demander à l'infectiologue un arrêt maladie, les médicaments (Truvada et Kaletra ?) sont invasifs durant les premiers jours. Tu vas probablement ressentir de très lourds effets secondaires dans les prochaines heures (nausées, diarrhées, vertiges, sautes d'humeurs, cauchemars etc...) qui vont s'atténuer avec le temps. Mais tu ne vas pas passer un mois de Février de tout repos.
L'infectiologue va te donner une prise de sang à faire à jeun dans 15 jours pour vérifier l'absence d'empoisonnement. Sur cette ordonnance doit figurer une numération de la formule sanguine (NFS) et des plaquettes, une mesure des taux des transaminases ASAT et ALAT ainsi qu'une créatininémie (si tu prends du Ténofovir).
Si possible, demande lui une recherche de l'antigène P24, à réaliser dans le même temps (15 jours après la contamination potentielle) . La recherche de l'antigène peut s'avérer négative. Cependant cela ne confirme pas que tu n'as pas été contaminé. C'est un premier indicateur, pas forcément précis mais qui pourra te rassurer.

Lorsque la personne a pris un TPE, le dépistage au VIH classique (test ELISA) ne se fait pas 6 semaines après la prise de risque mais 8 semaines après.
Un test négatif à 8 semaines indique qu'il n'y a à première vue, pas eu de séro-conversion. C'est une semi-confirmation. Il faut cependant refaire un autre dépistage 3 mois après la prise de risque pour valider "administrativement" l'absence de contamination.

En attendant, bois beaucoup d'eau (2L par jour) pour ne pas traumatiser tes reins. Prends tes médicaments à heure fixe, en évitant d'avoir le ventre vide.
N'interrompt surtout pas ton traitement sans avis médical.
Si tu constates l'apparition d'un urticaire, d'un gonflement dans la gorge, ou si tes yeux ou ta peau deviennent jaune, contacte le service infectiologie de l'hôpital, ou le 15.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-02-08 18:12:39
" A ma décharge, il cachait très bien son jeu"

C'est plutôt pervers.
Il a quel âge ce mec ?
Desolatorius Desolatorius
Zaguien
Inscrit: 2014-10-26 12:10:00
2015-02-09 13:39:34
Voilà donc je sors du rdv du lendemain, ça va j'ai un peu plus le moral, je me suis mis spontanément à siffler, je suis un peu moins stressé ^^ Et aucune trace d'effets secondaires pour le moments.

Merci pour toutes ces infos en tout cas : typiquement des choses qui devraient être sur les sites qui présentent le TPE.
Mes médocs sont Truvada, Prezista et Norvir. J'espère que je vais pouvoir décaler mon rdv de quelques jours plus tôt pour la prise de sang car je me suis rendu compte après que ça tombait pendant les vacances ... donc en mon absence. Le reste m'a été à peu prêt bien expliqué.

Mais c'est toujours sur le coût que je suis pas rassuré. Ne serait-ce que pour les consultations, ma carte vitale fonctionne, mais ma mutuelle, qui est aussi celle de mes parents, est "bizarre". C'est à dire que la femme qui m'a accueilli ne savait pas quelle mutuelle entrer malgré ma carte du tiers payant car soit disant la MGET n'existe plus ... Du coup elle a entré un truc et m'a dit "50% de chance que ça passe, sinon faudra payer". Je ne comprends pas trop, à vraie dire je ne sais pas grand chose du système en général : je ne comprends pas pourquoi j'ai la carte vitale + la mutuelle MGET donc + la mutuelle étudiante a priori qui est obligatoire. Je ne sais pas si ma mutuelle est la MGET ou la mutuelle étudiante. Et j'ai peur qu'avec ces dysfonctionnements, j'ai à payer au mieux toutes les consultations, au pire le traitement ...

allomat69 C'est en effet très pervers. Je me sens coupable de ne m'être pas méfié plus tôt après l'avoir surpris à vouloir faire ça sans capote sans m'avertir une première fois ... Je ne me suis pas inquiété plus que ça alors que j'aurais vraiment du. Mais sous l'effet de l'excitation j'ai été un peu trop laxiste. Je ne peux en tout cas pas me dédouaner entièrement de ce qui m'arrive.
C'est un mec de 25 ans, et qui se croit invincible. Pour le citer "t'inquiète pas va, je sais avec qui je dois mettre une capote ou pas" s'est-il surement dit en voyant débarquer un jeune calme de 20 ans. Si c'était si simple pour savoir ...
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-02-10 20:20:18
desolatorius,
"Je me sens coupable de ne m'être pas méfié plus tôt après l'avoir surpris à vouloir faire ça sans capote sans m'avertir une première fois ... Je ne me suis pas inquiété plus que ça alors que j'aurais vraiment du. Mais sous l'effet de l'excitation j'ai été un peu trop laxiste. Je ne peux en tout cas pas me dédouaner entièrement de ce qui m'arrive.
C'est un mec de 25 ans, et qui se croit invincible. Pour le citer "t'inquiète pas va, je sais avec qui je dois mettre une capote ou pas" s'est-il surement dit en voyant débarquer un jeune calme de 20 ans. Si c'était si simple pour savoir ..."



Ce qui me gêne dans ces situations de non protection que je qualifie d'abusives, c'est qu'on retrouve toujours à peu pres les memes circonstances : forte différence d'age avec un adulte ou en tout cas un plus de 25 ans, parfois séropo qui se pense sans charge virale quelconque, décision unilatérale de ne pas protéger ou mensonge, en présence d'un jeune majeur ou d'un ado sans trop d'expérience, qu'il savent statistiquement 5 fois moins risqués en moyenne que les 25-35 ans (il y a qq annees c'était 10 fois, mais les IST se propagent chez les jeunes). Et en plus c'est du shoot and forget, ils n'en assument pas les conséquences pour le plus jeune, bien plus inquiet et infiniment moins desinhibé qu'eux, et n'ont aucun sentiment de culpabilité.
Anonyme
2015-02-11 05:25:06
Il ne faut plus le cacher, la trithêrapie rend les seropos non contaminant.
>> http://seronet.info/article/croi-2014-traitement-comme-prevention-aucune-transmission-dans-letude-partner-y-compris-dans

S'il est seropo et qu'il se soigne, il faudrait plutot qu'il te l'explique.
Certains le disent pour rassurer leur partenaires seroneg, d'autres le cachent s'ils sont militant d'assoces sida.

J'ai trouvé ca l'autre jour, un peu de lecture:
>> https://facebook.com/pages/Sida-Info-Update/833717050000266
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-02-11 09:15:30
Nevedrago,
"S'il est seropo et qu'il se soigne, il faudrait plutot qu'il te l'explique.
Certains le disent pour rassurer leur partenaires seroneg, d'autres le cachent s'ils sont militant d'assoces sida."

Ce n'est pas le sujet, on ne sait rien de cet inconnu.

Concernant les militants d'assoces, leur état de séropositifs soignés ne leur donne pas de droits particuliers sur les gens qui ne les connaissent pas personnellement de façon habituelle. S'ils le font, leur comportement est abusif.
Anonyme
2015-02-11 09:48:28
allomat69:Concernant les militants d'assoces, leur état de séropositifs soignés ne leur donne pas de droits particuliers sur les gens qui ne les connaissent pas personnellement de façon habituelle. S'ils le font, leur comportement est abusif.

Oui voila, je parlais bien de quelqu'un que je connais chez Aides ou une dame de 40 ans environ disait etre seropo et indetectable depuis 2002 et qui etait en cours de divoce car son mari avait peur qu'elle le contamine si la capote pète.
J'ai voulu lui parler du rapport Hirschel pour lui expliquer qu'elle pouvait arreter le preservatif et faire des enfants normalement sans risque de le contaminer grace a sa trithérapie (en prenant le RemAides de cette Etê 2014 sur le presentoire pour lui montrer) et le millitant seropo a tenté de m'en empecher que je lui explique.
D'ailleurs la dame m'a dit comme lui, que son medecin lui a dis pareil, "tritherapie ou pas, elle reste contaminante, seule la capote protege, libre a son mari de partir".
Ce militant n'aime pas ceux qui ne mettent pas de capote, il dit que des seropos qui baisent sans capote sons des criminels, et pourtant, lui, il le fait, mais il est en charge virale indetectable.
Et il n'aime pas qu'on casse le mythe, c'est bien fait pour lui.
A Aides, il dit que c'est son Ex le seul avec qui ilavait fait q 'il l'a attrappé alors que je le connais depuis 2004 et son Ex, c'est les parcs et un site de rencontre nokpote, il a mis 2 ans pour l'attrapper (testé poz en 2006 mais l'etait peut etre depuis 2005) a force de se taper des inconnus tout les soirs, ce quo veut dire qu'entre la contamination et le depistage il a du en contaminer d'autres sans le savoir.
Depuis qu'il est sous tritherapie, il n'est.plus un danger pour les autres, et se permet de baiser sans capote sans rien dire a ses partenaire.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-02-11 14:13:55
Nevedrago,
Il faut se souvenir qu'un risque, de danger important et de probabilité faible, est une incertitude. Son complément est la confiance, qui assure une sécurité (assurer n'est pas garantir, le risque zéro n'existe pas).

Les séropos notoires, sur ce seul critère et en dehors du fait qu'ils pouvaient être vollages et infectés par des germes multiples, ont toujours présenté moins d'incertitude, et ce faisant de risque, que les gens dont on ne sait rien : avant les trithérapies précoces on savait qu'il fallait se protéger à 100%, depuis celles-ci on sait avoir un tres bon viveau de confiance avec le préservatif, et un niveau de confiance suffisant en cas de rupture, ou sans préservatif pour faire un enfant. Les couples serodivergeants stables et fidèles peuvent meme se passer du preservatif. Le partenaire habituel d'un séropo dont le ou les virus ont développé des résistances aux médocs, peut bénéficier d'un traitement d'urgence en cas de rupture de préservatif, et donc avoir une confiance suffisante.

Ce mec qui veut divorcer veut donc de toute évidence se séparer de sa femme, et cherche un motif.

Où cela commence à dérapper, c'est quand une personne qu'on ne connait pas, séropo ou pas, sous traitement ou pas, impose ou pratique par surprise un défaut de protection. Car dès lors on est en pleine incertitude, et à un niveau de risque significatif.

En outre un autre facteur peut s'ajouter au risque, notamment chez les jeunes, la vulnérabilité. C'est comme quand on déverse une pollution dans un milieu fragile, les dégats peuvent etre plus important qu'en moyenne. Un vieil habitué des plans gérera infiniment plus facilement, avec les bonnes réactions et le bon timing, les défaillances, en l'occurence les risques d'infections.

C'est dans ce contexte de sécurité dégradée que je parle d'abus, car le fautif sait tres bien que lui-meme ne s'expose pas de façon excessive, ou n'a plus grand chose à perdre, et c'est d'ailleurs pour cela qu'il se comporte ainsi.


"A Aides, il dit que c'est son Ex le seul avec qui ilavait fait q 'il l'a attrappé alors que je le connais depuis 2004 et son Ex, c'est les parcs et un site de rencontre nokpote, il a mis 2 ans pour l'attrapper"

Statistiquement la bareback dans le milieu gay c'est la séropositivité garantie en moins d'un an. Bon apres ça peut etre deux, on est dans l'ordre de grandeur.

On pourrait esperer que l'intensification des dépistages et les tritherapies precoces feront bouger les choses, mais on est sur de la tendence lourde inverse, et il y aura au mieux inévitablement de l'inertie. Et au pire, la dérive va se poursuivre... Les gens exposés réclament une prophylaxie préventive, mais ne s'engagent pas pour autant à un comportement plus éthique vi-a-vis des autres, ce n'est pas du donnant-donnant. Situation bloquée.
Gnap Gnap
Zaguien
Inscrit: 2014-08-15 06:08:36
2015-02-11 18:10:39
Petite question de fan d'économie, combien coûte le traitement d'urgence pour la sécurité sociale ?
Anonyme
2015-02-11 19:33:38
desolatorus,je viens de vivre la meme chose et c'est pas drole,vu le nombres de mythos.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-02-11 20:22:45
gnap:Petite question de fan d'économie, combien coûte le traitement d'urgence pour la sécurité sociale ?


Normalement environ 1000¤ maxi, entre les visites et analyses qui s'étendent sur environ 6 mois, et le traitement d'un mois.

Coute moins cher que le traitement à vie des infections évitées.
Anonyme
2015-02-12 10:15:38
[Modération]

Merci de modérer vos propos, d'éviter les insultes, de rester courtois et respectueux envers l'équipe de Zagay, de Zag-prev et des membres du forum.
(Océan)
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2015-02-17 08:55:12
"Fuyez en californie"

Pourquoi ne fuis-tu pas en Californie au lieu de troller les forums en France ?
Parce qu'on t'offre gracieusement ton traitement en France ?


Plus généralement il existe une tres grande divergence entre les préoccupations des jeunes, centrée sur la volonté de découvrir la vie tout en se protégeant au mieux, et à moindre cout compte tenu de leurs faible moyens financiers, par défaut séronegs, et celle de certains vieux gays, dont de nombreux séropos, égo-centrés, désinhibés, limite intrusifs et abusifs, et qui font payer leurs prises de risque aux autres.

Je pressens que le débat sur la PREP n'a pas fini d'être tendu.
Anonyme
2015-02-17 23:03:47
[Propos modérés] Pour les mêmes raisons.
Desolatorius Desolatorius
Zaguien
Inscrit: 2014-10-26 12:10:00
2015-06-19 19:31:05
gnap:Petite question de fan d'économie, combien coûte le traitement d'urgence pour la sécurité sociale ?


Alors je vais être précis, ce sera l'occasion de mettre un terme aux approximations et aux "on dit" : j'ai été débité puis remboursé de 916¤. Autant dire que j'y réfléchirai à deux fois maintenant avant de faire n'importe quoi. J'ai tout à fait honte de ce que j'ai pu coûter à la société pour un évènement aussi secondaire. (moins quand je vois madame Saal et Manu faire joujou heureusement).

Malheureusement, cela a eu pour conséquence que mes parents ont su ce qui m'était arrivé. Ils ne se sont pas gênés pour me le faire avouer ce qui m'a un petit peu déçu de leur part. Désormais je suis un peu gêné avec eux, ma mère se doute que je suis gay et m'a posé la question. Les mères ont vraiment un 6ème sens pour tout deviner de leur gosse en tout cas ...