Un sexe trop imposant ...

Chousauvage Chousauvage
Zaguien
Inscrit: 2014-10-09 10:10:52
2014-10-10 00:52:56
Bonsoir, bonjour mes amis zaguiens.

(j'ai fais ce 2eme profil uniquement pour ce topique)

Je vais faire court pour une fois: Mon problème est simple, je n'arrive plus à m'ouvrir aux autres. Désoler aucun sous entendu chelou là dedans.( Oui le titre à uniquement pour but d'attirer votre attention :p )

Je m'explique j'ai il y a un moment maintenant été déçu aussi bien au niveau amoureux par mon ex qu'amical par ceux que je croyais être devenu mes amis (je vous passe les détails, pour faire simple j'ai eu plusieurs problème et me suis retrouvé complètement seul).

Par la suit j'ai fais une petite dépression, j'ai tout quitté et suis venu à Paris pour poursuivre mes études dans une autre école. En arrivant j'étais déterminé à tout recommencer à zéro et bien sûre j'ai rencontré au mec qu'est rapidement devenu un ami très proche et avec qui j'ai failli sortir avec mais qui au final m'a autant déçu que les autres.

Après un an sur Paris je me rend compte que rien à changé enfin si j'ai retrouvé 2 anciens amis avec qui je suis vraiment bien mais je n'arrive plus à m'ouvrir. J'ai beau essayer de me forcer j'arrive plus à être l'ancien moi ultra sociable du passé qui parlais à tout le monde. Je n'arrive pas à être avec des inconnus comme je suis avec ses 2 amis, je me fais des "connaissances" dont des zaguiens mais impossible pour moi d'aller plus loin et les laisser entrer dans ma vie. Je me sens comme mal à l'aise avec eux, j'ai limite peur lorsque je me retrouve avec plusieurs personnes qui commencent à me parler. J'ai l'impression de paraître associable ou inintéressant ou hautain pour certains alors qu'en vrai j'ai peur de m'ouvrir ...

J'ai essayer de me comprendre de débloquer se mécanisme, cette barrière mais impossible! Je sais pas si j'ai peur d'avoir mal à nouveau donc me protège ou si je ne sais plus comment faire pour m'ouvrir ... J'ai fais un travail sur moi pour essayer de m'ouvrir mais je dépasse jamais le niveau du "connaissance" à "ami"

Bref quelqu'un à une idée pour m'aider? =/

(merde j'ai écris un peu plus que prévus désoler)
Shindaar Shindaar
Zaguien
Inscrit: 2010-08-11 12:08:38
2014-10-10 01:25:14
TTBM ?
Pedroestrogene Pedroestrogene
Zaguien
Inscrit: 2011-07-30 05:07:34
2014-10-10 01:25:30
C'est imsocoolike ?
 
Anonyme
2014-10-10 01:43:15
(Je sais pas si ce topic est sérieux, mais bon, je préfère répondre plutôt que troller xD)

Cela s'appelle la résilience. Il

La seule personne qui peut t'aider, c'est toi même. C'est normal d'avoir des déceptions, le monde n'est pas toujours rose.
Tu dis avoir souffert, mais, ne souffres tu pas de ton problème actuel aussi ?

Finalement, quelle est la meilleure solution. s'ouvrir et prendre un risque (tout en ayant parfois la chance de tomber sur des gens super ?), ou alors resté enfermé sur soi même sans pouvoir le supporter ?
Toi seul connait la réponse ^^

(C'est pas Imsocoolike, il est toujours en couple sur zag ^^)
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2014-10-10 08:38:44
L'etat dépressif est progressif, du plus léger au plus sérieux, et tu décris un comportement qui laisse supposer que tu n'es pas complétement sorti de ta "petite dépression".

Il y a des tas de méthodes combinables pour lutter contre les états dépressifs, dont il ne faut pas sous-estimer l'efficacité globale, même si elles ne remplaceront jamais un environnement rassurant qui n'est plus guère à la mode. Je pense à tout ce qui permet de lutter contre le stress et la déprime chronique, y compris l'aide des medecins, ou le dialogue sur ce forum.

Au-delà de ces méthodes qui ont l'avantage de faire réagir, et de ne pas porter tout seul le poids de tes soucis, je pense qu'une dose de philosophie de vie n'est pas inutile, à la façon des bouddhistes : nous naissons seuls, souffrons et mourront seuls, et partageons avec d'autres le chemin entre ces deux états.

Ce constat permet déjà d'éliminer la frustration des échecs affectifs.
Caranec le résume fort bien un un mot, la résilience.

Alors bien sûr on pourra regretter le tutorat que les structures traditionnelles avaient su construire, et qui sont bien élimées au-delà de l'aide financière, mais en même temps elles imposaient aux gays de vivre en hétéros malheureux. On pourra aussi regretter que les relations gays et gay-friendly sont souvent construites sur un mode éphémère, mais cela permet aussi de prendre le temps d'en construire sur le mode qu'on préfère (ce qui demande des mois voire des années...).

Il y a donc toujours une voie pour avancer, il faut déjà "se soigner" si on est plus en état de se projeter dans le futur, et surtout il faut se forcer à explorer de l'avant...
Anonyme
2014-10-10 10:06:09
chousauvage:Bonsoir, bonjour mes amis zaguiens.

(j'ai fais ce 2eme profil uniquement pour ce topique)

Je vais faire court pour une fois: Mon problème est simple, je n'arrive plus à m'ouvrir aux autres. Désoler aucun sous entendu chelou là dedans.( Oui le titre à uniquement pour but d'attirer votre attention :p )

Je m'explique j'ai il y a un moment maintenant été déçu aussi bien au niveau amoureux par mon ex qu'amical par ceux que je croyais être devenu mes amis (je vous passe les détails, pour faire simple j'ai eu plusieurs problème et me suis retrouvé complètement seul).

Par la suit j'ai fais une petite dépression, j'ai tout quitté et suis venu à Paris pour poursuivre mes études dans une autre école. En arrivant j'étais déterminé à tout recommencer à zéro et bien sûre j'ai rencontré au mec qu'est rapidement devenu un ami très proche et avec qui j'ai failli sortir avec mais qui au final m'a autant déçu que les autres.

Après un an sur Paris je me rend compte que rien à changé enfin si j'ai retrouvé 2 anciens amis avec qui je suis vraiment bien mais je n'arrive plus à m'ouvrir. J'ai beau essayer de me forcer j'arrive plus à être l'ancien moi ultra sociable du passé qui parlais à tout le monde. Je n'arrive pas à être avec des inconnus comme je suis avec ses 2 amis, je me fais des "connaissances" dont des zaguiens mais impossible pour moi d'aller plus loin et les laisser entrer dans ma vie. Je me sens comme mal à l'aise avec eux, j'ai limite peur lorsque je me retrouve avec plusieurs personnes qui commencent à me parler. J'ai l'impression de paraître associable ou inintéressant ou hautain pour certains alors qu'en vrai j'ai peur de m'ouvrir ...

J'ai essayer de me comprendre de débloquer se mécanisme, cette barrière mais impossible! Je sais pas si j'ai peur d'avoir mal à nouveau donc me protège ou si je ne sais plus comment faire pour m'ouvrir ... J'ai fais un travail sur moi pour essayer de m'ouvrir mais je dépasse jamais le niveau du "connaissance" à "ami"

Bref quelqu'un à une idée pour m'aider? =/

(merde j'ai écris un peu plus que prévus désoler)



Je vois pas du tout le rapport avec le titre de ton topic.
Cosmos Cosmos
Zaguien
Inscrit: 2013-03-10 08:03:35
2014-10-10 11:36:41
chousauvage: Désoler aucun sous entendu chelou là dedans.( Oui le titre à uniquement pour but d'attirer votre attention :p )


Voilà le rapport.

C'est difficile de répondre après Caranec et Allomat je pense qu'ils ont dit ce qu'il fallait dire^ ^
Sobek Sobek
Zaguien
Inscrit: 2010-02-02 03:02:59
2014-10-10 11:53:01
Ceci est une publicité mensongère
SushAnt SushAnt
Zaguien
Inscrit: 2012-01-04 07:01:57
2014-10-10 13:34:08
C'est nul, tu nous a menti. Pour la peine, je boycotte.
Chousauvage Chousauvage
Zaguien
Inscrit: 2014-10-09 10:10:52
2014-10-10 22:02:30
Pedroestrogene: non

Caranec: Je vois pas en quoi mon topique pourrait s'apparenter à un troll
Oui je souffre de mon état actuel et je m'oblige à essayer de redevenir comme j'étais avant mais c'est impossible, j'ai comme l'impression qu'un truc à été brisé et ne peut être réparer. J'arrive pas à m'ouvrir, j'arrive pas à être "normal" avec des inconnus, lorsque je m'oblige à redevenir sociable je suis pas comme avant ou c'était naturel, là j'ai comme l'impression à chaque fois qu'on se parle mais que ça sonne faux qu'on se parle juste pour parler sans plus. J'arrive pas trop à expliquer cela.

Allomat69: Je crois que tes réponses sur le forum sont celles qui m'ont toujours le plus fais bader =/
Certes on naît seul, mourra seul etc mais il ne faut pas oublier que l'être humain est un être social qui a besoin des autres pour s'accomplir et c'est là mon problème.

sobek: je crois que je ne comprendrai jamais l'intérêt de tes trolls sur le forum

Et merci à ceux qui ont répondu sérieusement!
Anonyme
2014-10-10 22:47:34
Je suis dans la même situation que toi.
Sauf que moi je ne cherche plus à m'ouvrir aux autres (beaucoup pourront te le confirmer, je les laisserais faire).
Les valeurs d'amour et d'amitié qui sont les miennes, je ne les ai jamais trouvées dans quelqu'un. Peut être suis je trop exigeant, où peut être ces gens n'étaient ils pas au niveau. Quoi qu'il en soit mes expériences passées ont détruit de façon très importante la confiance et l'ouverture dont je pouvais faire preuve envers autrui il y a de ça quelques années.

J'ai conscience de ton envie de te socialiser à nouveau, j'ai parfois la même car la solitude est pesante, mais je ne veux plus fréquenter des gens qui prennent les contacts humains par dessus la jambe, parce qu'ils ont des tas "d'amis", connaissent tout le monde et au final personne.

Tu n'as pas besoin des autres pour exister, de façon morale (t'as besoin du guichetier de la poste quand il veut bien bosser pour envoyer ton recommandé, mais c'est tout). Tu te suffis à toi même. Tu ne dois pas faire dépendre d'autrui ta stabilité morale.

J'ai tenté par le passé de redevenir un être sociable, ce fut l'un des échecs les plus retentissants de ma vie: je ne le serais plus jamais.
Anonyme
2014-10-11 00:28:46
chousauvage:
Caranec: Je vois pas en quoi mon topique pourrait s'apparenter à un troll
Oui je souffre de mon état actuel et je m'oblige à essayer de redevenir comme j'étais avant mais c'est impossible, j'ai comme l'impression qu'un truc à été brisé et ne peut être réparer. J'arrive pas à m'ouvrir, j'arrive pas à être "normal" avec des inconnus, lorsque je m'oblige à redevenir sociable je suis pas comme avant ou c'était naturel, là j'ai comme l'impression à chaque fois qu'on se parle mais que ça sonne faux qu'on se parle juste pour parler sans plus. J'arrive pas trop à expliquer cela.


Désolé, mais le titre, même s'il a l'avantage d'attirer du monde, entraine aussi son lot de méfiance. Toute médaille a son revers ! J'espère ne pas t'avoir blessé...

Certes, Allomat te dit qu'on nait et meurt seul. Ce qui est vrai. Cependant, les ermites (qui vivent seuls et reclus) ont dépassé une grande loi de l'être humain, celle de vivre en société. Donc je suis de ton avis sur ce point là.

Pour en revenir à ce que j'ai quoté, le fait de pouvoir expliquer clairement ce qu'on ressent est un bon travail. essaie de mettre les mots juste sur tes sentiments est déjà une bonne façon de les voir et de leur donner une forme que tu pourra changer.

Ensuite, je me permet la question suivante : Pourquoi redevenir strictement comme avant ?
Je veux dire. Tu as 21ans, le temps et l'expérience a laissé ses marques en toi, et c'est normal. essaie juste de composé avec les cartes que tu as actuellement en main

Je vais parler avec mon feeling. Y'a 20 minutes, j'étais avec des gens. Ils étaient agréables, c'était sympa, on a beaucoup parlé, fait des délires, étou.
Cependant, j'ai quand même la sensation que ces gens n'iront jamais plus loin que le stade de vaste connaissance dans ma vie. On a pas d'atome crochu, y'a pas de feeling, il manque quelque chose quoi.

Alors oui, on peut très bien se dire que ça sert à rien d'investir dans une relation qui ne durera rien. Mais, en même temps, je suis content de ma soirée parce que je me sentais un peu seul et que j'ai croisé ces gens totalement par hasard. C'est le côté sympa de la chose ! (J'espère que je me suis fais comprendre)

Il ne sert à rien d'envisager toutes ses futures relations comme durant dans le temps. Nous ne sommes plus des enfants, nous savons comment l'humain marche. Nous savons que les vrais amis se compte sur les doigt d'une main (voir ne se compte pas du tout). Cependant, ça ne sert a rien de s'enfermer dans une solitude qui à la longue devient pesante !

Peut-être est-ce parce que tu penses trop au futur de toutes tes relations et que tu ne les vis pas assez dans le moment présent ? Que tu prends le fait qu'une relation reste superficielle (dans le sens de non approfondie sentimentalement) pour une forme d'hypocrisie ? Ce qui te bloque ?
Vertigo Vertigo
Zaguien
Inscrit: 2014-09-07 10:09:27
2014-10-11 00:59:37
Tu as l'air d'être trop focalisé sur toi, ton ressenti, ton comportement, qui tu étais avant, qui tu voudrais être plus tard, ce que les gens pensent de toi, comment ils te perçoivent, comment tu voudrais qu'ils te perçoivent... tu réfléchis trop, tu te mets beaucoup trop la pression et ça te bloque. Ça t'empêche de vivre et d'apprécier le moment présent.

Quand tu discutes avec quelqu'un tu es vraiment ancré dans le présent ou tu as une petite partie de ton esprit qui t'aspire dans un flot de questions et de réflexions sur toi-même?

Si c'est le cas essaies d'en prendre conscience et de corriger le tir quand tu le remarques. Recentres ton esprit et surtout arrêtes de te mettre la pression et de penser à long terme.

Bon courage mec et mets toi au sport si t'en fais pas t'as l'air d'avoir besoin de te défouler et d'évacuer beaucoup de choses.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2014-10-11 04:41:14
"Je crois que tes réponses sur le forum sont celles qui m'ont toujours le plus fais bader =/
Certes on naît seul, mourra seul etc mais il ne faut pas oublier que l'être humain est un être social qui a besoin des autres pour s'accomplir et c'est là mon problème"

Il n'est pas question de vivre comme un hermite, mais de dédramatiser.

Par exemple lorsqu'on bade à la rentrée, il est utile de se demander si ce n'est pas du au fait de retrouver les soucis de l'annee precedente, et si celle-ci a ete une premiere annee difficile, si ce n'etait pas du à la rupture avec ses liens affectifs habituels, scolaires, familiaux, amicaux, sentimentaux...

Si dédramatiser et avoir l'esprit disponible a de nouvelles rencontres amicales ou sentimentales n'etait physiquement plus possible, il devient peut-etre souhaitable de se demander si la deprime de l'annee precedente etait si petite que cela, si elle a ete bien soignée, si cela ne vaudrait pas la peine de refaire le point avec un pro (medecin ou psy).

Parce que c'est normal de s'inquieter un peu au moment de commencer une annee, mais ça l'est moins de se sentir d'emblee sans espoir. Et dans ce contexte je reconnais que mon conseil etait un peu decallé :-)
Anonyme
2014-10-11 11:25:45
Oubli ton ''ancienne vie'', passe a autre chose faut pas que tu te dise que tous les gars que tu rencontre sont comme
tes anciens potes ou copains
Pandaren Pandaren
Zaguien
Inscrit: 2012-04-23 12:04:00
2014-10-11 12:03:39
Je me disais bien que c'était un fake vu le titre ... Comment ça peut être un problème ?
Herogay Herogay
Zaguien
Inscrit: 2013-09-03 01:09:39
2014-10-11 15:31:02
prend des cours de thétre pour aider a t'ouvrir ou va jenr dans des clube de sport ou des club ou ce concentre des centre d'interet pour rencontrer a maximum de gens mais evite styl fb car ca vaut rien
SushAnt SushAnt
Zaguien
Inscrit: 2012-01-04 07:01:57
2014-10-12 17:08:57
herogay:prend des cours de thétre pour aider a t'ouvrir ou va jenr dans des clube de sport ou des club ou ce concentre des centre d'interet pour rencontrer a maximum de gens mais evite styl fb car ca vaut rien


Mé keskidi ?
Herogay Herogay
Zaguien
Inscrit: 2013-09-03 01:09:39
2014-10-13 00:31:02
Anthony350:Je suis dans la même situation que toi.
Sauf que moi je ne cherche plus à m'ouvrir aux autres (beaucoup pourront te le confirmer, je les laisserais faire).
Les valeurs d'amour et d'amitié qui sont les miennes, je ne les ai jamais trouvées dans quelqu'un. Peut être suis je trop exigeant, où peut être ces gens n'étaient ils pas au niveau. Quoi qu'il en soit mes expériences passées ont détruit de façon très importante la confiance et l'ouverture dont je pouvais faire preuve envers autrui il y a de ça quelques années.

J'ai conscience de ton envie de te socialiser à nouveau, j'ai parfois la même car la solitude est pesante, mais je ne veux plus fréquenter des gens qui prennent les contacts humains par dessus la jambe, parce qu'ils ont des tas "d'amis", connaissent tout le monde et au final personne.

Tu n'as pas besoin des autres pour exister, de façon morale (t'as besoin du guichetier de la poste quand il veut bien bosser pour envoyer ton recommandé, mais c'est tout). Tu te suffis à toi même. Tu ne dois pas faire dépendre d'autrui ta stabilité morale.

J'ai tenté par le passé de redevenir un être sociable, ce fut l'un des échecs les plus retentissants de ma vie: je ne le serais plus jamais.


je suis d'accord avec les argument que tu dit car je connais malgres moi ce jenr de gens mais on peut tomber sur des perle si on ouvre son coeur aux bon moment
Redisdead Redisdead
Zaguien
Inscrit: 2010-06-07 06:06:24
2014-10-13 01:06:07
est-ce qu'on pourrait avoir des photos pour se faire une idée ? Sinon, ma mère souffre du même problème !
Pandaren Pandaren
Zaguien
Inscrit: 2012-04-23 12:04:00
2014-10-13 13:27:45
SushAnt:
Mé keskidi ?

Anonyme
2014-10-26 13:32:17
herogay:
Anthony350:Je suis dans la même situation que toi.
Sauf que moi je ne cherche plus à m'ouvrir aux autres (beaucoup pourront te le confirmer, je les laisserais faire).
Les valeurs d'amour et d'amitié qui sont les miennes, je ne les ai jamais trouvées dans quelqu'un. Peut être suis je trop exigeant, où peut être ces gens n'étaient ils pas au niveau. Quoi qu'il en soit mes expériences passées ont détruit de façon très importante la confiance et l'ouverture dont je pouvais faire preuve envers autrui il y a de ça quelques années.

J'ai conscience de ton envie de te socialiser à nouveau, j'ai parfois la même car la solitude est pesante, mais je ne veux plus fréquenter des gens qui prennent les contacts humains par dessus la jambe, parce qu'ils ont des tas "d'amis", connaissent tout le monde et au final personne.

Tu n'as pas besoin des autres pour exister, de façon morale (t'as besoin du guichetier de la poste quand il veut bien bosser pour envoyer ton recommandé, mais c'est tout). Tu te suffis à toi même. Tu ne dois pas faire dépendre d'autrui ta stabilité morale.

J'ai tenté par le passé de redevenir un être sociable, ce fut l'un des échecs les plus retentissants de ma vie: je ne le serais plus jamais.


je suis d'accord avec les argument que tu dit car je connais malgres moi ce jenr de gens mais on peut tomber sur des perle si on ouvre son coeur aux bon moment


Oui, on peut. Et j'ai essayé plusieurs fois car j'ai toujours de l'espoir. Ce fut pire encore.
C'est un choix, tu peux t'ouvrir à certaines personnes si tu penses que ça peut donner quelque chose de correct, et risquer d'être déçu.

Mais t'es jeune. A ton âge aussi j'avais du mal à trouver comment réagir, aujourd'hui à force ce n'est plus un problème. Je cerne quelqu'un tellement vite que je sais si je dois m'ouvrir ou pas. Et quand bien même je me vautre, ça me fait beaucoup moins mal qu'avant, j'ai l'amertume mais pas la douleur quoi...