Quelle aurait été votre réaction ?

Jonask Jonask
Zaguien
Inscrit: 2011-05-05 11:05:07
2014-07-05 20:24:25
Je vais me faire une très mauvaise réputation mais tant pis. J'ai trompé mon copain avec qui j'ai eu une relation de neuf mois avec une longue distance (entre 700 et 800 km). On ne se voyait que pendant les vacances (de 3 à 15 jours selon les périodes). J'ai fini par tout avouer à mon copain mais comme je l'avais déjà trompé avant qu'il vienne me voir la première fois, il n'a pas pardonné, ce qui est normal mais je l'aime toujours. Je l'ai trompé car je souffrais terriblement de la distance et j'avais besoin de tendresse et affection. L'homme avec lequel je l'ai trompé est dans la catégorie "vieux" et "daddy" donc. Vous le laisseriez sans doute aller de l'avant mais je ne peux pas m'empêcher de lui écrire et il ne me hait pas. J'ai perdu celui qui avait tout le potentiel d'être l'homme de ma vie pour une grosse erreur.
Que feriez vous à ma place et comment auriez vous réagi à sa place même si c'est dur de répondre quand on ne connaît pas la relation ?
Anonyme
2014-07-05 20:38:34
Je t'aurais probablement largué aussi.
Fool me once, Shame on you. Trompe moi une fois, Honte à toi.
Fool me twice, Shame on me. Trompe moi deux fois, Honte à moi.
Anonyme
2014-07-05 21:05:26
Quelle idée de ce mettre en couple avec quelqu'un habitant à 700km de chez toi ? X_x
 
Anonyme
2014-07-05 21:06:04
Je comprends pas trop l'intérêt de ta question. On est tous des personnes différentes. Tu as effectivement trahis sa confiance : certains d'entre nous auraient été cléments, d'autres s'en foutent totalement que leurs copains couchent avec d'autres mecs etc. Maintenant que le mal est fait, je ne vois pas l'intérêt de demander ce que chaque individu aurait fait dans ta situation.
Forty Forty
Zaguien
Inscrit: 2014-03-07 10:03:03
2014-07-05 21:30:47
Nanto:Quelle idée de ce mettre en couple avec quelqu'un habitant à 700km de chez toi ? X_x

Tu ne sais pas ce que la vie peut réserver
Mon copain est bêtement parti étudier à l'étranger. Et on ne se voit
pas rompre à cause de la distance.
Anonyme
2014-07-05 22:05:05
ruby-throat:Je comprends pas trop l'intérêt de ta question. On est tous des personnes différentes. Tu as effectivement trahis sa confiance : certains d'entre nous auraient été cléments, d'autres s'en foutent totalement que leurs copains couchent avec d'autres mecs etc. Maintenant que le mal est fait, je ne vois pas l'intérêt de demander ce que chaque individu aurait fait dans ta situation.


Je suis assez d'accord, chacun a ses réactions et ca va pas t'avancer...Demande lui pardon sincèrement quoi x) Même si c'est déjà fais
🦊 Grayfox
Zaguien
Inscrit: 2012-04-16 12:04:40
2014-07-05 22:18:25
jonask:Que feriez vous à ma place et comment auriez vous réagi à sa place même si c'est dur de répondre quand on ne connaît pas la relation ?


Je ne serai jamais à ta place, mais si je peux donner mon avis je pense que tu devrais t'éloigner définitivement de lui sans le recontacter, par respect pour lui. A toi d'assumer ton erreur, d'aller de l'avant sans te laisser consumer par la culpabilité et sans jamais trahir la prochaine personne avec laquelle tu seras en couple.
Anonyme
2014-07-05 22:20:04
"Demander pardon sincèrement" alors qu'il l'a déjà trompé à deux reprise ?

Je pense qu'il aurait fallut mettre cartes sur table dès le départ en clarifiant la situation. A savoir, la possibilité pour les deux partis d'aller voir ailleurs (genre de couple libre).
Soit d'arrêter là les frais, parce que tromper son mec une fois c'est moche mais alors deux fois... C'est clairement un manque de respect envers lui. Si la distance est pour toi quelque chose qui t'empêche de construire une relation fiable et durable, il aurait mieux valu pour tout le monde s'arrêter sur une bonne image.

Désolé si je semble froid mais tromper son copain c'est LA chose que je ne supporte pas.
Anonyme
2014-07-05 22:40:51
+10 pour Sobek.

Puis là, de ce que je vois, c'est que tu tentes de trouver des excuses pour avoir bonne conscience. Le mal est fait.

Tant pis pour toi.
🦊 Grayfox
Zaguien
Inscrit: 2012-04-16 12:04:40
2014-07-05 23:28:16
Anonyme
2014-07-05 23:47:41
A ta place, je ferais profil bas devant lui, et m'abstiendrais de faire la moindre reflexion si tu le vois en train de mater un autre garçon quand vous êtes ensemble ou quoi que ce soit dans le genre. D'ailleurs sans vouloir te juger, si tu es allé voir ailleurs, on peut se demander si tu aimais vraiment ton copain.

A la place de ton copain, je ne pardonnerai pas ou alors très difficilement. Pourquoi? Je n'arriverais pas à supporter l'idée que qulqu'un d'autre touche, embrasse... celui avec lequel je suis. Ce serait même un motif de rupture.
Anonyme
2014-07-06 13:16:52
Je pense que nous sommes naturellement programmés pour avoir plusieurs partenaires dans une vie. Lutter contre ce fait à coup de morale et de vertu est un non sens, générateur de beaucoup d'hypocrisie et d'une misère sexuelle.
Ton mec est bête de te faire la gueule pour ça. Tu as été honnête avec lui. C'est à lui d'accepter la condition humaine. Que la fidélité est un mythe.
Ce n'est pas à toi de t'excuser de vivre.
Jonask Jonask
Zaguien
Inscrit: 2011-05-05 11:05:07
2014-07-06 13:23:17
Je comprends la position de chacun et j'aimais sincèrement ce garçon. J'ai été incapable de contrôler mes pulsions et j'en assume toutes les conséquences. Pour le moment, il ne m'en veut pas trop et continue à garder le contact avec moi mais nous ne nous verrons plus, ce qui est préférable. Je ne me mettrai plus jamais dans une relation à distance, cela fait trop souffrir. Voilà la leçon que j'en retire. Je ne suis pas prêt à me remettre dans une relation sérieuse. J'ai mon amant pour le moment et cela me suffit amplement.
Anonyme
2014-07-06 13:24:52
Sobek a raison.

Tu l'as trompé une seconde fois, c'est tout à fait normal qu'il ne veut plus de toi.
Jonask Jonask
Zaguien
Inscrit: 2011-05-05 11:05:07
2014-07-06 13:27:08
Oui c'est normal qu'il ait pris cette décision mais je suis content qu'il veuille garder contact avec moi, malgré le conseil de son meilleur ami de couper définitivement les ponts. La distance même si je ne l'avais pas trompé aurait causé une rupture. En septembre, je ne sais même pas encore dans quelle région et quelle ville je serai.
Anonyme
2014-07-06 15:09:13
Jonask Jonask
Zaguien
Inscrit: 2011-05-05 11:05:07
2014-07-06 15:13:22
Je n'ai pas la connexion internet adéquate pour regarder cette vidéo.
Belettedu44 Belettedu44
Zaguien
Inscrit: 2011-11-26 05:11:03
2014-07-06 15:17:00
Il faut tourner la paaahhaaaaage ! La ppaaaage !
Jonask Jonask
Zaguien
Inscrit: 2011-05-05 11:05:07
2014-07-06 16:11:15
Cela fait trois jours donc tourner la page tout de suite, c'est difficile.
Anonyme
2014-07-06 20:46:24
jonask:Que feriez vous à ma place et comment auriez vous réagi à sa place même si c'est dur de répondre quand on ne connaît pas la relation ?


1)Je l'oublierais, et je ne tenterais pas de rattraper une faute inexcusable que j'ai commise parce que je ne savais pas ce que je voulais (quand on le sait, on ne cherche pas ailleurs)

2)Peut être ne vaut il mieux pas que je te dise ce que moi j'aurais fait dans les détails. Je n'aime pas les relations à distance ça ne peut pas marcher (preuve en est faite). Mais dans un cas pareil, pour te donner un bref aperçu, tu aurais fait face à un mur d'indifférence et de mépris tellement épais que même ton intellect en serait sorti meurtri.

Ma réputation contrairement à la tienne n'étant plus à faire, je ne tolère pas la tromperie. Je n'ai jamais trompé mes ex. Si t'as tant envie que ça d'aller voir ailleurs, largues le, et vas voir ailleurs; fais les choses dans l'ordre.

Ton besoin d'affection n'excuse rien, j'en ai besoin tous les jours et quand j'étais en couple je n'allais pas voir ailleurs pour en avoir, car seul celui qui était dans mon coeur était fait pour m'en donner.
Anonyme
2014-07-06 21:02:22
Anonyme
2014-07-07 00:21:26
Vilcrik:Je pense que nous sommes naturellement programmés pour avoir plusieurs partenaires dans une vie. Lutter contre ce fait à coup de morale et de vertu est un non sens, générateur de beaucoup d'hypocrisie et d'une misère sexuelle.
Ton mec est bête de te faire la gueule pour ça. Tu as été honnête avec lui. C'est à lui d'accepter la condition humaine. Que la fidélité est un mythe.
Ce n'est pas à toi de t'excuser de vivre.



Je comprends ton raisonnement et ça se tient mais en soi ce n'est pas vraiment le souci. Si la relation est claire dès le début là-dessus et que la fidélité n'est pas exigée, soit.

Mais je ne vois vraiment pas en quoi son mec est bête. S'ils n'étaient pas dans une relation comme énoncée ci-dessus, on peut difficilement lui reprocher de l'avoir mauvaise.

Enfin perso, fidélité de rigueur ou pas, si mon mec allait voir un vieux daddy plutôt que oim, ma fierté prendrait tellement chère que ça ne serait même plus la peine; question d'égo pour le coup.
Anonyme
2014-07-07 19:45:29
Bafi:S'ils n'étaient pas dans une relation comme énoncée ci-dessus, on peut difficilement lui reprocher de l'avoir mauvaise.


Lorsque l'on est en couple, on est obligé d'être infidèle ou d'être cocu à un moment ou à un autre.
Le principe du couple justement c'est d'accepter l'impossibilité d'être monogame sans faire de mal à l'égo de son partenaire.

Ce n'est pas la peine de se mettre en couple si on est incapable de tolérer le fait que l'homme qui partage sa vie va aller voir ailleurs. Si on ne peut pas le tolérer, ça veut dire qu'on est pas fait pour ça. Sauf si on aime souffrir.
Etre en couple, ce n'est pas être la propriété de quelqu'un.
Jonask Jonask
Zaguien
Inscrit: 2011-05-05 11:05:07
2014-07-07 20:05:46
Tu as entièrement raison Vilcrik en disant qu'être en couple, ce n'est pas être la propriété de l'autre. Après, il faut être honnête dès le départ quand on se met en couple, ce que je n'ai pas été car je ne pensais pas que j'allais le tromper bien évidemment.
Anonyme
2014-07-07 23:33:34
Vilcrik:Lorsque l'on est en couple, on est obligé d'être infidèle ou d'être cocu à un moment ou à un autre.
Le principe du couple justement c'est d'accepter l'impossibilité d'être monogame sans faire de mal à l'égo de son partenaire.

Ce n'est pas la peine de se mettre en couple si on est incapable de tolérer le fait que l'homme qui partage sa vie va aller voir ailleurs. Si on ne peut pas le tolérer, ça veut dire qu'on est pas fait pour ça. Sauf si on aime souffrir.
Etre en couple, ce n'est pas être la propriété de quelqu'un.


Il me semble évident qu'au vu de l'évolution des choses, la monogamie m'apparaît comme complexe et pas nécessairement adaptée.

L'espérance de vie augmente, on est beaucoup plus ouvert au monde - via la toile par exemple-, les m½urs et mentalités évoluent (Hormis certaines exceptions, on ne se retrouve pas coincé dans un mariage pour trois chèvres) et il est beaucoup plus aisé et rapide de faire de longues distances dorénavant (Le train étant quand même nettement plus rapide et confortable que de voyager sur un poney.) etc..

Mais ça c'est ta (notre) vision des choses, bien que rationnelle, ça ne s'applique pas nécessairement et on ne peut pas affirmer que tous ceux qui fonctionnent différemment sont bêtes, malheureux, infidèles ou frustrés sexuellement.

Les croyants ne peuvent par exemple pas trouver le bonheur de cette façon, je stéréotype un peu mais le bonheur, pour eux, c'est plus dans l'optique de fonder une famille, être fidèle à la personne qu'on aime etc. Et s'il n'y a nuls doutes que même au sein de ces couples '' idéales'', certains ne sont pas épanouis, je trouve cela assez présomptueux de généraliser.

Également, certains n'accordent pas énormément d'importance au sexe, si ce n'est aucune, à partir de là, difficile d'être frustré et malheureux sexuellement..

Je te trouve assez extrême et catégorique, à l'instar de ceux qui estiment que le sexe pour le sexe c'est un truc de salope, ou de ceux qui se scandalisent de voir un téton sur une photo et catalogueront la personne de nécessairement inintéressante.
🦊 Grayfox
Zaguien
Inscrit: 2012-04-16 12:04:40
2014-07-07 23:35:22
Vilcrik:Lorsque l'on est en couple, on est obligé d'être infidèle ou d'être cocu à un moment ou à un autre.
Le principe du couple justement c'est d'accepter l'impossibilité d'être monogame sans faire de mal à l'égo de son partenaire.

Ce n'est pas la peine de se mettre en couple si on est incapable de tolérer le fait que l'homme qui partage sa vie va aller voir ailleurs. Si on ne peut pas le tolérer, ça veut dire qu'on est pas fait pour ça. Sauf si on aime souffrir.
Etre en couple, ce n'est pas être la propriété de quelqu'un.


D'après ta conception du couple.

Je maintiens que certains restent ensemble sans qu'il y ait un quelconque besoin de tromper l'autre, la fidélité existe même si on ne veut pas le voir. Nous avons peut-être l'habitude de voir des gens divorcer, se séparer, tromper l'autre, en revanche ça ne signifie pas que la fidélité/pérennité d'un couple n'existe plus pour autant.

De plus je pense qu'il ne faut pas inverser les rôles et considérer que le "bourreau" est la victime. On ne se met pas en couple quand on n'est pas capable d'être fidèle pour te reprendre. Si, ceux qui ne veulent pas ou son incapables d'être en relation de couple exclusive alors ils peuvent enchaîner les relations libres s'ils le veulent.

D'autres préfèrent les relations exclusives pour différentes raisons qui leur sont propres, tout comme ceux qui préfèrent être en union-libre ou ceux voulant juste passer du bon temps sans s'engager.

Quand tu t'engages dans une relation exclusive, tu n'es pas seul, et nier l'existence de la fidélité ne va rien changer, c'est comme nier l'infidélité, ça n'a aucun sens puisque les deux existent. Bien évidemment il est plus difficile d'être fidèle à une personne qu'infidèle, sans paraître niais la fidélité est signe d'amour pour l'autre et vice versa, la tromperie est un manque de maîtrise de soi, parfois il y a certes des contextes exceptionnels qui font qu'il est très difficile de résister, toutefois c'est juste la preuve que l'infidèle n'aimait pas assez son compagnon/compagne pour se retenir.

Il est fort légitime que son copain l'ai repoussé, on ne se rend pas compte à quel point la tromperie peut affecter la personne qui en est victime. Certains veulent du concret sans être trahis, et dire qu'il ne faut pas se mettre en couple si on n'est pas capable de concevoir que l'autre puisse te tromper c'est comme dire à une femme qui s'est faite violer qu'elle aurait dû s'habiller correctement pour éviter ce drame, je pars dans l'excès bien évidemment mais n'échangeons pas les rôles, car c'est cela qui est hypocrite finalement.

Le mythe est d'affirmer que la fidélité en est un.
Anonyme
2014-07-08 00:34:36
Bafi:L'espérance de vie augmente, on est beaucoup plus ouvert au monde - via la toile par exemple-, les m½urs et mentalités évoluent (Hormis certaines exceptions, on ne se retrouve pas coincé dans un mariage pour trois chèvres) et il est beaucoup plus aisé et rapide de faire de longues distances dorénavant (Le train étant quand même nettement plus rapide et confortable que de voyager sur un poney.) etc..


On est d'accord sur cela. Je précise que la fidélité (imposée par les autorités morales) n'était pas nécessairement une mauvaise chose à cette époque. Les "réseaux sociaux" se limitant à des villes ou des villages, l'interdit de l'adultère devait probablement éviter les conflits, les maladies sexuellement transmissibles étaient plus facilement "contrôlables" etc... Est ce que cette promotion de la fidélité portait ses fruits ? Je n'en sais rien. Disons que même utopiste, si elle pouvait limiter les dégâts, la stratégie était bonne.
Malheureusement aujourd'hui, dans nos conditions actuelles, elle mérite d'être corrigée. Même si cela blesse un idéal férocement ancré dans les mentalités.

Bafi:
Les croyants ne peuvent par exemple pas trouver le bonheur de cette façon, je stéréotype un peu mais le bonheur, pour eux, c'est plus dans l'optique de fonder une famille, être fidèle à la personne qu'on aime etc. Et s'il n'y a nuls doutes que même au sein de ces couples '' idéales'', certains ne sont pas épanouis, je trouve cela assez présomptueux de généraliser.


Quand on dit que tout le monde sera un jour en colère, ce n'est pas une généralité, c'est simplement relater un fait.
Le problème c'est que je pense (et je m'en désole) que les croyants qui s'appliquent à respecter un code moral trahissant leur dispositions génétiques ne sont pas heureux - même si certains (je pense aux sectes) s'acharnent à simuler un état de jouissance perpétuelle qui n'a rien de réaliste et qui ressemble plus à de l'auto-persuasion . On pourrait faire le même reproche à certains athées qui "vantent" leur bonheur d'être sorti de la religion. Mais le bonheur dans le couple est un autre débat. Si je pense qu'au bout d'un certain moment, un couple qui refuse d'envisager l'adultère se crée ses propres conflits (hypocrisie, mensonge, haine de soi, de l'autre, jalousie, suspicion), il serait un peu naïf de penser que l'infidélité soit un remède miraculeux éclipsant tous ses problèmes. Disons que prendre en compte l'adultère et fixer des règles, c'est donner une humanité à son partenaire.

Bafi:Je te trouve assez extrême et catégorique, à l'instar de ceux qui estiment que le sexe pour le sexe c'est un truc de salope, ou de ceux qui se scandalisent de voir un téton sur une photo et catalogueront la personne de nécessairement inintéressante.


J'ai plutôt tendance à me méfier des extrêmes et des gens catégoriques, donc je ne pense pas valoir quelqu'un qui s'offusque du manque de pudeur et qui se permet de rabaisser des gens qu'il ne connait pas.
Je ne pense pas que les personnes qui attendent de leur conjoint une fidélité sexuelle exclusive (on peut être fidèle autrement que par le sexe) soient des "salopes" ou des "saintes nitouches". Je crois que ce sont des personnes qui sont aveuglées depuis leur plus jeune âge par un idéal qu'on leur présente comme "bon" mais qui n'est pas réaliste.
Je n'aime pas briser les idéaux. J'ai moi aussi mes chimères, c'est très douloureux de voir quelqu'un vous ramener aux basses réalités. Et ce n'est pas forcément recommandable de désillusionner les gens.
Le problème, c'est lorsque ce sont les illusions qui blessent. Quelqu'un qui cherche désespérément l'amour éternel et reste dans la négation de son humanité est quelqu'un qui sur le plan sentimental souffre ou souffrira.

Ça ne veut pas dire qu'il faut faire le deuil du couple, s'habiller en noir, se droguer et devenir nihiliste. On peut reconstruire autre chose, se donner un nouvel idéal, plus pragmatique, plus humain.
Anonyme
2014-07-08 01:41:33
Vilcrik :Le problème c'est que je pense (et je m'en désole) que les croyants qui s'appliquent à respecter un code moral trahissant leur dispositions génétiques ne sont pas heureux - même si certains (je pense aux sectes) s'acharnent à simuler un état de jouissance perpétuelle qui n'a rien de réaliste et qui ressemble plus à de l'auto-persuasion . On pourrait faire le même reproche à certains athées qui "vantent" leur bonheur d'être sorti de la religion.


Je suis peut-être un peu sceptique là-dessus, mais en soi, c'est un ressenti, je n'en sais rien. Possible que tu aies raison.

Vilcrik :J'ai plutôt tendance à me méfier des extrêmes et des gens catégoriques, donc je ne pense pas valoir quelqu'un qui s'offusque du manque de pudeur et qui se permet de rabaisser des gens qu'il ne connait pas


Maintenant que tu as davantage étayé, effectivement, rien à voir. Mea culpa ; je retire.

Ta vision - bien que rare - est en tout cas vraiment intéressante et porte à réfléchir.