Qu'est-ce que l'amour ?

Anonyme
2014-06-12 23:30:55
Oui, c'est sûrement un sujet qui a déjà été abordé, et oui, le titre fait un peu cliché, mais je vais vous expliquer…
Suite à mes derniers échecs sentimentaux, je me vois dans l'obligation de me demande ce qui est nécessaire pour être en couple durablement. J'ai déjà eu des relations longues, mais au bout d'un moment, il y a une sorte de lassitude, que j'ai appelé une perte de passion.
Pour moi l'amour c'est ce qui permet de vouloir être en couple avec la personne, et durablement. Du coup je ne la différencie pas vraiment de la « passion amoureuse ». D'après mes amis, c'est justement là mon erreur. Ils me disent que je suis trop en quête d'un amour adolescent, idéal, alors que ce n'est pas ça. Pour eu l'amour c'est quelque chose de plus durable, qui va au-delà de la passion. Pour eux, il n'est même pas forcément nécessaire qu'il y a la passion du début (quand on regarde toutes les deux secondes notre téléphone dans l'espoir de recevoir un message de l'être aimé, quand notre c½ur fait des bons en sa présence).
Moi, dès que la passion s'estompe, que ce soit rapidement ou progressivement, je ressens de moins en moins l'envie de m'investir dans le couple, pire, j'en viens à préférer les moments de solitude. Et ce, même si j'apprécie ENORMEMENT la personne. Je ne peux pas faire semblant de l'aimer et d'avoir envie de la câliner alors que mon amour ressemble plus à une sorte d'amitié forte. C'est presque toujours comme ça que se termine mes histoires. Pas de querelles, pas d'insultes, juste une passion devenue amitié. J'aime être avec la personne, mais ses attentions m'agacent. Je veux juste lui parler et passer du bon temps (SANS SEXE).
Alors à force de cogiter, je me suis dit que je ne devais pas avoir la bonne définition de l'amour. Que ma définition de l'amour c'est un copié collé de celle de la passion, or s'il y a deux mots différents, ce n'est pas juste pour remplir le « Petit Robert ».
On me dit que l'amour est un sentiment qui se construit, au-delà de la passion. C'est du coup une sorte d'amitié, mais une sorte d'amitié forte fondé sur l'envie de vivre avec la personne (et de fonder une famille avec). Sauf que j'ai déjà eu envie de fonder une famille (enfin, je me suis déjà projeter quoi…) et pourtant, une fois qu'il n'y avait plus d'amour, la perspective de devoir vivre sous le même toi que cette amant devenu ami me dérange.
Je ne comprends pas comment on peut vouloir vivre avec quelqu'un qui ne fasse pas chavirer notre c½ur à chaque instant.

Je me demande ce que vous pensez de tout ça, c'est pourquoi j'expose ce sujet aux trolls de Zag ^^


PS : rassurez-vous, dans la vie de tout les jours, je ne me prends pas la tête, ne fuyez pas de mon profil !!!


Car ça me semblait tout à fait à propos ^^
Tibbers Tibbers
Zaguien
Inscrit: 2014-06-01 10:06:02
2014-06-12 23:33:15
pseudo:mais au bout d'un moment, il y a une sorte de lassitude


Si votre couple ne fait rien pour éviter qu'une routine s'installe, ça va pas aller loin..
Anonyme
2014-06-12 23:38:30
Blk91:Si votre couple ne fait rien pour éviter qu'une routine s'installe, ça va pas aller loin..

Mais si on est obligé de faire quelque chose n'est-ce pas que ce n'est pas de l'amour ? L'amour c'est pas sensé être un truc fluide, évident. Qui fait qu'à chaque instant ça se poursuit...
Je ne pense pas que ça soit juste une question de routine, c'est vraiment une perte de sentiment...
 
Tibbers Tibbers
Zaguien
Inscrit: 2014-06-01 10:06:02
2014-06-12 23:47:08
pseudo:mais au bout d'un moment, il y a une sorte de lassitude


"J'ai râté mon bac 3 fois, sachant que je n'écoute jamais et que je n'ouvre pas mes cahiers, j'comprends pas pourquoi,

aidez-moi svp" Pour moi ta phrase, c'est dans cette idée là.

pseudo:Mais si on est obligé de faire quelque chose


Rien à voir avec une obligation c'est un mode de vie. C'est à toi de voir, si ton couple préfère passer son temps libre

dans le canapé, ou si ton couple préfère essayer très fréquemment de nouvelles choses, partir à "l'aventure" quoi,

découvrir les plaisirs de la vie à deux.
Anonyme
2014-06-13 00:45:38
Pourquoi n'as tu plus envie de coucher avec les personnes dont tu es tombé amoureux depuis un certain temps ? Tu y a réfléchis à ça ? Il doit bien y avoir une raison ?

L'amour que tu décrit est un amour adolescent, en effet. Un amour qui devrait vivre de lui même et s'entretenir sans jamais faiblir, sans jamais avoir rien à faire. Malheureusement, ce n'est jamais vraiment comme ça.

Au bout d'un moment à toujours côtoyer la même personne, elle perd de son charme, automatiquement. Tu commence a connaitre ses réactions générales, les sujets qui fâchent et tu rentres dans une forme de monotonie sentimentale. C'est totalement logique, tu ne peux pas continuer à vivre avec une personne en gardant l'émerveillement du début.

Ce que tu appelles la forte amitié, c'est aussi une forme d'amour, malgré tout. un amour plus durable, signe d'une relation plus ancrée qu'un simple désir du à la nouveauté du couple.

Après, chacun a sa définition, et on ne peut pas te faire changer d'avis comme de chemise.
Cependant, la définition que tu attribue à l'amour est totalement inadaptée à une relation longue durée.
Ketamine Ketamine
Zaguien
Inscrit: 2012-11-04 01:11:51
2014-06-13 02:03:05
On m'a demandé de troller ce topic, mais... Je vois rien à troller en fait

Désolé j'aurai essayé...

Personnellement, mes relations ne durent pas assez longtemps pour voir cette flamme s'éteindre, donc je peux pas trop juger... Maintenant peut-être que plus tu veux que ça dure, que ça reste comme au début, plus ça a de chances de pas durer... j'pense qu'il faut y aller un peu en mode YOLO, genre "prenons ce qu'il y a à prendre, ça tient si ça tient, ça casse si ça casse, mais... Profitons!" et puis voilà...

De plus, souvent quand les parents t'expliquent comment ils sont encore ensemble, ils t'expliquent que oui forcément y a plus ce "truc" du début, mais que justement il s'est transformé en autre chose...
Peut-être qu'à chaque fois que tu ressens ça dans tes relations, tu l'interprète comme une perte de désir et que tu fuis, alors que c'est peut-être la preuve que l'histoire est faite pour tenir, parce que ça ne repose plus QUE sur ce désir constant des 1ers moments à 2...

Sinon je me sens cool d'avoir fait cette analyse, alors puisque tu voulais un minimum de wtf sur ton topic, je peux au moins mettre un gif de bonnasse parce que c'est comme ça que je me sens après avoir dit des trucs pseudos intelligents:

🦊 Grayfox
Zaguien
Inscrit: 2012-04-16 12:04:40
2014-06-13 02:45:41
A mon avis, l'amour n'est pas un sentiment qui se crée dans les premiers instants. Cela se construit avec le temps. J'ai cru avoir aimé à l'époque alors que j'ai compris que c'était que des coups c½urs passager, tu sais le genre d'amour qui te rend complètement fou ? haha C'est en ayant alors connu vraiment l'amour que j'ai pu comprendre sa signification. Alors peut-être que tu n'as pas trouvé la personne qui te correspondait sur le long terme ou bien ta conception de l'amour te conduit à une lassitude constante lors d'une relation amoureuse.

Cette forte passion constitue les préludes de l'amour, je considère cette première phase non pas comme de l'amour mais une épreuve intense où on est "dopé" à l'amour, on idolâtre l'autre, on ne le voit que partiellement. En peu de temps on éprouve énormément de sentiments qui sont plus ou moins illusoires. Ensuite une autre étape arrive, celle où vous allez vous connaître malgré l'absence de passion. C'est à cette étape que de nombreux problèmes interviennent souvent dans un couple. De mon point de vue, c'est à ce moment précis que l'amour se crée entre deux individus, ou bien un amour différent que celle de la première phase, chacun s'accepte comme il est, rien ne dit que la passion est absente, elle peut revenir à certains moments cela dépend du couple et de la créativité de chacun, mais elle n'est plus constante. C'est important d'en avoir conscience pour ne pas être déçu.

De plus quand tu t'habitues à un homme, tu estimes que cela devient de l'amitié uniquement, mais l'amour et l'amitié vont de pair.

C'est aussi à toi de faire l'effort de t'habituer à l'autre sans la passion, chercher des solutions à deux et comprendre qu'à ce moment tu construis l'amour... Après si tu considères lors d'une relation que la personne ne te correspond plus alors rompt, en étant certains que même si tu étais resté plus longtemps avec, tes sentiments n'auraient pas évolué du tout. Comme on te l'a dit l'amour est un sentiment qui se construit et qui va au delà de la passion, c'est exactement cela, il faut avoir la patience de construire cet amour sans être défaitiste, ni s'avouer vaincu facilement. Cela est tentant de renouveler constamment cette passion temporaire aussi forte qu'une drogue puissante ! Mais cela est tellement plus excitant d'avoir un homme qu'on aime et qui nous aime à ses côtés à long terme. Rien n'est à la hauteur de l'amour quand on parvient à ce sentiment réciproque et à un équilibre.


Je te conseille d'officialiser une relation après avoir passé cette première étape où la passion est à son apogée. Après tout pourquoi se précipiter à se mettre en couple ?
Anonyme
2014-06-13 08:28:16
Blk91:
Rien à voir avec une obligation c'est un mode de vie. C'est à toi de voir, si ton couple préfère passer son temps libre
dans le canapé, ou si ton couple préfère essayer très fréquemment de nouvelles choses, partir à "l'aventure" quoi, découvrir les plaisirs de la vie à deux.

Pour moi c'est quelque chsoe qui devait se passer naturellement... Avec certains de mes ex on faisait essentiellement des choses qu'on aimait tout les deux, mais du coup, c'était des choses que techniquement je pouvais faire "seul", le problème venait peut-être de là...
Peut-être que l'amour (pour moi du coup) a plus besoin d'être un échange, je sais pas...

Caranec:Pourquoi n'as tu plus envie de coucher avec les personnes dont tu es tombé amoureux depuis un certain temps ? Tu y a réfléchis à ça ? Il doit bien y avoir une raison ?

Pour moi ça va avec cette perte d'amour/passion. Je n'en ai plus envie. Une sorte de perte de libido associé au fait de ne pas vouloir "simuler" l'envie d'un rapport. Le mec peut-être bandant et un dieu au lit ça ne changera pas le problème...

Caranec: C'est totalement logique, tu ne peux pas continuer à vivre avec une personne en gardant l'émerveillement du début.

Ca me blase un peu du coup... Parce que c'est tellement bon le début... Je veux dire, tu te sens vivre quand tu es dans cette phase de passion. Ta vie est passionnante, exaltante. Même si après tu réussis à fonder un couple non-monotone, ce sera forcément moins fort que ça, tu passes à côté de moment où tu peux profiter de la vie. Notre vie est trop courte pour la passer avec quelqu'un avec qui "c'est bien" mais sans passion...

Caranec:Cependant, la définition que tu attribue à l'amour est totalement inadaptée à une relation longue durée.

J'espère que tu te trompes ^^ Clairement je n'aime pas les relations où je ne peux pas me projeter. Je n'envisage jamais une relation dont la durée est limité. Je ne dis pas que je m'imagine direct avec la maison et les gosses, mais limite si clairement je ne peux pas l'imaginer, bah ça sert à rien de la continuer...
Je vais probablement devoir changer ma vision du couple, ou trouver un ciment durable (genre un enfant, mais bon, ça craint) qui permette de m'accrocher et de me donner envie de me battre pour ce couple. Mais je me vois pas plus tard pouvoir simuler le bonheur avec quelqu'un alors que c'est juste une accoutumance, des compromis et de l'amitié...

Aldrin:j'pense qu'il faut y aller un peu en mode YOLO, genre "prenons ce qu'il y a à prendre, ça tient si ça tient, ça casse si ça casse, mais... Profitons!" et puis voilà...

Le problème c'est que pour le moment, c'est toujours ce que j'ai fait, et ça a fini par casser... Même avec des mecs TRES TRES bien...

Aldrin:Peut-être qu'à chaque fois que tu ressens ça dans tes relations, tu l'interprète comme une perte de désir et que tu fuis, alors que c'est peut-être la preuve que l'histoire est faite pour tenir, parce que ça ne repose plus QUE sur ce désir constant des 1ers moments à 2...

On m'a dit aussi que je ne me battais pas une fois que les difficultés apparaissaient... C'eest peut-être le cas, mais je ne me sens pas encore prêt pour pouvoir assumer ça. C'est très con. Mais pour le moment j'ai juste envie de ne pas me prendre la tête et de vivre un amour passionnel... Mais bon, si c'est voué à l'echec, va bien falloir que je me fasse une raison, je vais pas rester dans cette phase d'adolescence sentimentale, pas moi...

Grayfox:De mon point de vue, c'est à ce moment précis que l'amour se crée entre deux individus, ou bien un amour différent que celle de la première phase, chacun s'accepte comme il est, rien ne dit que la passion est absente, elle peut revenir à certains moments cela dépend du couple et de la créativité de chacun, mais elle n'est plus constante. C'est important d'en avoir conscience pour ne pas être déçu.

Tu penses qu'une perte de passion n'est pas forcément définitive ? Je sais pas, j'ai du mal à imaginer le truc, si tu as une perte de passion, ça veut dire plus ou moins une perte d'attirance (plus ou moins sexuelle notamment) et j'ai du mal à me dire que ce n'est pas définitif...

Grayfox:Comme on te l'a dit l'amour est un sentiment qui se construit et qui va au delà de la passion, c'est exactement cela, il faut avoir la patience de construire cet amour sans être défaitiste, ni s'avouer vaincu facilement. Cela est tentant de renouveler constamment cette passion temporaire aussi forte qu'une drogue puissante ! Mais cela est tellement plus excitant d'avoir un homme qu'on aime et qui nous aime à ses côtés à long terme. Rien n'est à la hauteur de l'amour quand on parvient à ce sentiment réciproque et à un équilibre.

Mais du coup... Tu ressens quoi dans cet amour ? C'est quoi cet amour "construit" ?
C'est aussi à base de palpitation cardiaque comme la passion ? C'est aussi un truc poignant digne des plus grands films ? Parce que si c'est juste une amitié stable, ca ne ressemble pas à de l'amour :-(
Je crois que c'est ça que je veux comprendre...
Qu'est-ce que l'amour "construit" ? (ça se rapproche du titre du sujet :p) Ca apporte quoi, ca entraine quoi ?
Ketamine Ketamine
Zaguien
Inscrit: 2012-11-04 01:11:51
2014-06-13 08:44:10
C'est l'amour avec des lego...


Anonyme
2014-06-13 09:13:15
Aldrin, merci pour le troll. Et merci pour me montrer qu'il existe des légo Madonna (je vais essayer de m'en procurer pour gay-attitude) et j'aime bien les légo-poupons. Je n'y aurait pas pensé...
Anonyme
2014-06-13 17:43:43
Godot49: une fois qu'il n'y avait plus d'amour, la perspective de devoir vivre sous le même toi que cet amant devenu ami me dérange.


Essaye l'inverse. ça pourrait marcher.
Anonyme
2014-06-13 17:48:35
Cayman:
Godot49: une fois qu'il n'y avait plus d'amour, la perspective de devoir vivre sous le même toi que cet amant devenu ami me dérange.


Essaye l'inverse. ça pourrait marcher.

C'est ce que m'a aussi conseillée une amie. Mais j'ai du mal a voir le truc comme réalisable. Probablement parce que je suis trop concentré sur ma vision de l'amour passionnel. Elle est avec un mec, ils se sont vite mis ensemble, mais apparement au début c'était "juste cool" et c'est après que le charme a vraiment opéré avec.
Mais j'ai du mal à concevoir qu'on puisse se mettre en couple avec quelqu'un qu'on trouve "juste cool" que ça soit physiquement/mentalement/sexuellement.
Anonyme
2014-06-13 17:51:05
Godot49:
Cayman:
Godot49: une fois qu'il n'y avait plus d'amour, la perspective de devoir vivre sous le même toi que cet amant devenu ami me dérange.


Essaye l'inverse. ça pourrait marcher.

C'est ce que m'a aussi conseillée une amie. Mais j'ai du mal a voir le truc comme réalisable. Probablement parce que je suis trop concentré sur ma vision de l'amour passionnel. Elle est avec un mec, ils se sont vite mis ensemble, mais apparement au début c'était "juste cool" et c'est après que le charme a vraiment opéré avec.
Mais j'ai du mal à concevoir qu'on puisse se mettre en couple avec quelqu'un qu'on trouve "juste cool" que ça soit physiquement/mentalement/sexuellement.


Perso, j'ai du mal à concevoir ta vision des choses, un amant devenu ami, je préfère voir dans l'autre sens. Un ami avec qui tu noues des liens amicaux, puis différents, en passant du temps avec.

Après, c'est chacun son truc, je ne juge pas.
Anonyme
2014-06-13 18:13:34
Je ne juge pas non non plus, j'essaye juste de comprendre.
Du coup tu ne conçois pas le coup de foudre ? Et tes débuts de relations ne sont jamais avec des mecs que tu as croisé peu de temps auparavant, mais toujours d'une durée assez longue ?
Parce que, avant de devenir ami, ça prend du temps nan ?
Du coup, tu crois vraiment aux rencontres sur internet puisque de base il y a un intéressement ?
Anonyme
2014-06-13 18:17:36
Non, je ne crois pas vraiment en le coup de foudre. Enfin, je peux trouver un mec mignon, beau, etc
Oui, généralement assez longue, voir très longue, mais après c'est chacun son truc, il est vrai que ça prend du temps de devenir ami, mais tu peux tempérer le mot "amitié" en le sens ou ça n'est pas forcement une amitié du genre comme tu as 4 amis comme ça dans toute ta vie que tu dois avoir avec cette personne.

Disons un peu plus qu'un pote/connaissance, mais moins qu'un "ami"

Et pas vraiment non, bien que j'ai pu devenir ami avec des personnes du site en les rencontrant et en leur parlant depuis longtemps.
🦊 Grayfox
Zaguien
Inscrit: 2012-04-16 12:04:40
2014-06-13 22:50:52
Godot:Tu penses qu'une perte de passion n'est pas forcément définitive ? Je sais pas, j'ai du mal à imaginer le truc, si tu as une perte de passion, ça veut dire plus ou moins une perte d'attirance (plus ou moins sexuelle notamment) et j'ai du mal à me dire que ce n'est pas définitif...


Ce n'est pas définitif, enfin cela dépend des couples. La perte de passion signifie que ta relation évolue, comme je l'ai dit la passion ne peut être constante, bien évidemment tu peux stimuler cette flamme amoureuse par moment, quand tu es en couple.

Godot:Mais du coup... Tu ressens quoi dans cet amour ? C'est quoi cet amour "construit" ?
C'est aussi à base de palpitation cardiaque comme la passion ? C'est aussi un truc poignant digne des plus grands films ? Parce que si c'est juste une amitié stable, ca ne ressemble pas à de l'amour
Je crois que c'est ça que je veux comprendre...
Qu'est-ce que l'amour "construit" ? (ça se rapproche du titre du sujet :p) Ca apporte quoi, ca entraine quoi ?


Je ne peux pas expliquer ce que je ressens, c'est indescriptible. Un amour qui se construit, c'est celui qui se développe avec le temps malgré l'absence de passion, c'est par la connaissance de l'autre que tu accèdera à l'amour.De plus il ne faut pas confondre l'expérience initiale de "tomber amoureux" et l'état permanent d'être amoureux. Le long terme signifie pour toi que la relation s'estompe en amitié alors que c'est tout le contraire, c'est une nouvelle forme d'amour qui nait. Il y a toujours une phase où l'on est moins fusionnel, mais ça ne signifie pas que l'amour meurt. Alors pourquoi abandonner rapidement (si c'est le cas) à cette étape alors que tu pourrais apprendre à aimer l'autre ? Construire l'amour qu'est-ce que ça apporte, ça entraîne quoi ? Tu es le seul à pouvoir trouver la réponse à cette question, car chacun à sa propre histoire, il n'y a pas aucune réponse universelle à ce genre de question.
E. Elohir
Zaguien
Inscrit: 2013-06-21 05:06:42
2014-06-20 16:36:38
C'est bizarre... J'ai vraiment l'impression d'avoir, moi-même, vécu une sorte d'amour construit...
Au départ, on apprécie la présence de l'autre... Puis, on apprend à le connaître... Pour enfin, en être amoureux
Et même avec l'amour, le coeur palpite! Quand l'autre est heureux, on l'est aussi. Quand l'autre est triste, on l'est aussi.
C'est un coeur + un coeur qui donne l'équivalent de trois coeurs! (Bon... Ma pensée n'est pas très claire... J'essaye de traduire l'idée de symbiose en langage poétique... J'ai échoué )
LuxCrownguard LuxCrownguard
Zaguien
Inscrit: 2013-05-08 05:05:39
2014-06-23 22:26:22
Une utopie, tout simplement.
Anonyme
2014-06-24 19:00:49
Un rêve. Et un cauchemar.
Acromec Acromec
Zaguien
Inscrit: 2014-05-17 12:05:22
2014-06-25 01:21:55
tu rêve beaucoup, la vie ne peut pas être romantique tout le temps. ça deviens gavant quand on ne fait que consommer de la passion. tu m'étonnes que tu te lasses à un moment. trop de passion, ça donne une niaiserie sans nom à vomir.
Anonyme
2014-07-05 13:46:20
(Je réponds 10 jours après le dernier message, mais comme ça me paraît intéressant et important ...)
Alors pour moi l'amour revient à être un étage au-dessus de l'amitié (mais ce ne serait pas une "définition" ) .

Cela n'est que mon avis, mais je pense que la relation amoureuse se base sur la totale symétrie des échanges, (qui est le principe de toute relation durable, y compris à l'échelle des nations). C'est à dire que tous les échanges doivent être le plus possible réciproques. Un équilibre plus ou moins fragile à solidifier en fait, en échangeant toujours plus. Mais comme il s'agit d'amour, pas de relation économique, ou entre classes sociales, ou d'amitié, cela va jusqu'au partage de la vie intime (enfin pas en permanence, il faut se laisser souffler de temps en temps).

Et comme pour une amitié très forte, en dehors, il faut se trouver le plus possible (de centres) d'intérêts communs et surtout d'objectifs. Il faut investir dans un même 'projet', ça compte énormément pour la durée, affronter les mêmes difficultés ensemble ne peut que renforcer l'attachement. N'est-ce que par exemple relever des 'défis sportifs' ensemble, discuter, cela me paraît déjà efficace. Et cela peut aller jusqu'à la création d'entreprise,
etc.
[Après, on sait bien que l'amour n'existe pas. Seules les preuves d'amour existent.]

Godot49:Je ne comprends pas comment on peut vouloir vivre avec quelqu'un qui ne fasse
pas chavirer notre c½ur à chaque instant.

Le coup de foudre à chaque instant avec une même personne? Difficile, non? Il va falloir s'habituer, ou s'injecter quelques hormones. Essaie d'imposer régulièrement de la distance, si ça peut provoquer un émerveillement à chaque "retrouvaille" (en général le travail s'en charge bien assez).

Godot49:PS : rassurez-vous, dans la vie de tout les jours, je ne me prends pas la
tête, ne fuyez pas de mon profil !!!

Se prendre la tête il me semble, signifie en vérité s'énerver, se faire du souci, se compliquer, s'obnubiler, et pas "réfléchir" (il me semble que c'est plus ce que tu fais ici), ce qui reste très différent, voire même opposé (réfléchir peut empêcher de se faire du souci et régler plein de problèmes, n'est-ce pas?). Ne t'oblige pas à ne pas réfléchir parce que d'autres n'aiment pas. Le vocabulaire trompe les pensées des gens et c'est bien dommage.
Si on s'empêche de penser, qu'est-ce qui nous distinguera des animaux sauvages ou de ceux qui confondent amour et attirance physique? Qu'est-ce qui nous protégera de l'exploitation de nos pulsions primitives?
C'est dommage de confondre "se prendre la tête" et réfléchir (la preuve qu'on ne le fait pas assez). (Sauf erreur l'expression équivalente en anglais, signifie carrément, plus ou moins "entrer en conflit", en plus. Et "prendre la tête", c'est agacer quelqu'un).
Anonyme
2014-07-27 15:21:26
N'ayant pas le temps de lire toutes les réponses que tu as obtenu à ta question, je vais me contenter d'essayer de te donner mon avis au risque qu'il soit redondant.

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire par la lassitude pour l'avoir subie (plus que vécue)
L'amour est fugitif, c'est une ivresse de l'instant. Tu ne peux pas essayer de l'étaler comme du beurre sur une tartine en espérant qu'il en suffira pour les 10 prochaines années. Par contre tu peux choisir de provoquer et de nourrir le désir.
L'amour, c'est en quelque sorte l'inaccessible, c'est l'obtention de l'impossible, une alchimie se crée entre toi et un(e) autre et vous partagez une intimité troublante.
Le problème de la routine dans le couple c'est qu'on s'habitue à la présence de l'autre et à partir du moment où ce n'est plus exceptionnel, tu perds progressivement de l'intérêt. Vivre ensemble, avoir des enfants, au début c'est merveilleux, c'est nouveau, c'est exceptionnel, jusqu'au moment où tu te rends compte que tu es prisonnier de cette situation.

Arrive le point délicat où de nombreuses personnes seront en désaccord avec moi, mais pour ma défense, je dirai simplement "essayez et vous comprendrez"
Là où le couple libre trouve la solution à ce problème, c'est que tu gardes ta liberté de sentiments, tu n'as plus le DEVOIR d'aimer, mais seulement le DROIT. Je pense (je dis ça pour être polie mais j'en suis sûre en fait) qu'il est sain de désirer d'autres personnes et de partager une intimité avec eux et ça ne fera qu'accroître le désir que tu as pour la personne avec qui tu vis du fait de la présence d'une alternative. En ayant la possibilité de partir on a également le choix de rester, ou bien même de faire les deux si tel est ton envie. Bien sûr, le mensonge est déconseillé et si tu peux trouver quelqu'un qui soit sur la même longueur d'onde que toi pour être d'accord au départ, c'est beaucoup mieux. Mais en tout cas, ce genre de relations ne t'empêche absolument pas de construire une relation stable avec beeaucoup d'amour et de passion, mais ça t'évitera d'étouffer à cause d'une responsabilité sentimenntale que tu ne seras de toute façon pas en mesure d'assumer.
Ce que la plupart des personnes font, c'est de ne pas se laisser le choix histoire de ne pas avoir à se poser la question. Ils se disent que c'est mal un point c'est tout et retournent tête baissée dans leur vie amoureuse en plein déclin, ont recours à des pratiques sexuelles de plus en plus étranges, ce qui ne fonctionne pas car elles ne sont pas le reflet de ce qu'ils sont au fond d'eux, ils se disent qu'ils vont prendre les choses en main et se donnent de plus en plud de mal et à contre-coeur pour fuir la routine, faire des "bons repas de saint-valentin", des sorties théâtre du dernier recours, enfin bref, toutes ces choses qu'ils pourraient faire par choix et non avec le goût amer de la peur au fond de la gorge.
Une certaine conception ancestrale du couple empêche l'acceptation morale de cet état de choses mais je pense que c'est plus dû à une transmission erronée ou lacunaire des réalités amoureuses de nos parents et grands-parents ainsi qu'à des tabous inabordables plutôt qu'à une réelle reflexion sur ce qu'il est bon de faire pour l'équilibre d'un couple.
Ta morale, c'est toi qui te la fixe et pour ma part, ma seule limite est de me mettre à la place de l'autre et de réfléchir à ce qu'il n'aimerait pas que je fasse.

Depuis que j'applique ce mode de vie, je n'ai plus de frustration, ma vie est plus intéressante car je ne ferme pas de porte et cela ne m'empêche pas d'aimer passionnément deux personnes et d'avoir le coeur qui bat à en avoir le vertige quand nos routes se croisent.
Anonyme
2014-07-27 23:31:05
L'amour le vrai te donne envie de continuer à être avec la personne que tu aimes.
Moi qui suis un monstre d'égoisme et de solitude, je suis d'autant mieux placé pour savoir si l'homme qui habite mon coeur est l'homme avec qui je veux rester. Ca ne s'explique pas, c'est comme ça.

Et la fidélité reste pour moi le plus important, j'aime pas par obligation comme dit plus haut mais par envie. Avoir envie d'aimer c'est pas donné à n'importe qui et pourtant c'est le principe même des relations stables.
Anonyme
2014-07-28 16:32:38
L'amour le Vrai, l'amour le Grand... Le coup de Foudre
Ca arrive. Et c'est merveilleux, unique... Mais essayer de plier toutes les relations à une sorte d'idéal qu'on se fait de l'âme soeur, l'être aimé par excellence c'est un peu faux et malhonnête. Il est rare de se retrouver dans cette fameuse sensation de pleinitude qui te donne envie de rester uniquement avec la personne avec qui tu es.
En plus, en écartant des possibilités par acquis de conscience, tu passes peut-être à côté d'expériences qui auraient été indispensables à ton bien être, et ça tu ne peux pas le savoir à l'avance.
Et je n'aborde même pas la question des défauts que tu ne vois qu'au bout d'un certain temps, ou de choses que tu découvrees qui te déplaisent, ou même de la vie démystifiée au quotidien, avec ton homme parfait et merveilleux que ton coeur a élu...
Mais bon, il est vrai qu'au fond chacun fait son petit mélange et trouve ses propres réponses et ses manières de réagir à l'amour...
Il y a juste un point avec lequel je suis en désaccord : l'amour est inné et tout le monde en est capable même si certaines personnes sont maladroites.