Prevention VIH : l'armee Ougandaise s'attaque aux prepuces...

******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2014-02-25 14:09:09
L'armée ougandaise aurait décidé de circoncire ses soldats pour les protéger (en partie) du VIH, et ce faisant, contribuer à protéger la population.

C'est vrai que les circonstances s'y pretent apparemment, et que le seul frein était culturo-religieux, ou déontologique (les hommes n'aiment pas trop qu'on touche à ce bout d'intimité).

La circoncision protège en partie les hétéros masculins du VIH, parce qu'elles fait disparaitre les cellules immunitaires du gland [edit] à l'etat de muqueuse sous le prépuce.

Elle protege en partie seulement, parce que les autres IST courantes blessent ou fragilent le gland ou la peau du sexe masculin, ce qui attire aussi bien les defenses immunitaires dont raffole le virus, et que le début de l'uretre est aussi une muqueuse.

Quant-aux gays ils sont souvent passifs autant que actifs, et perdent largement d'un coté ce qu'ils gagneraient de l'autre en se faisant circoncire XD.

En combinaison avec le préservatif, les deux ensemble présentent l'avantage d'avoir des modes de défaillences "indépendants" en terme de probabilité : en effet la circoncision est une protection partielle mais "permanente", et le préservatif est une protection efficace mais volontaire, plus exactement "active", et donc sujete aux défaillances humaines ou mécaniques.

Les freins à la circoncision ne sont pas le "frein" du prépuce comme on pourrait le penser (humour...), mais déonthologiques parce que les hommes n'aiment pas trop se faire charcuter cet endroi sensible, et surtout, en Afrique la circoncision est culturelle ou religieuse et donc identitaire.

A vos plumes sur ce sujet ! ^^
Beuhlette Beuhlette
Zaguien
Inscrit: 2013-07-03 03:07:04
2014-02-25 15:17:33
Les soldats sont-ils au courant que cela ne les protégera que partiellement et qu'ils se doivent de continuer à utiliser des préservatifs? Parce que sinon l'épidémie ne risque pas d'être endiguée.
Anonyme
2014-02-25 15:17:44
 
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2014-02-25 17:51:02
Beuhlette:Les soldats sont-ils au courant que cela ne les protégera que partiellement et qu'ils se doivent de continuer à utiliser des préservatifs? Parce que sinon l'épidémie ne risque pas d'être endiguée.


On ne leur demande surement pas leur avis lol.

Les preservatifs sont moins accessibles en Afrique, et moins entrés dans les habitudes, ce qui conduit à un taux d'efficacité globale de cette prévention 10 fois moindre qu'en France, et donc un peu faible (85%).

Je profite surtout de cette actualité pour faire un peu de pédagogie, ça n'a pas échappé à Bluebird ^^
Anonyme
2014-02-26 21:43:36
Si c'était si efficace, ça se saurait.
Et si le but était différent : peut-être que les dirigeants sont religieusement pro-circoncision, et pourraient vouloir circoncire leurs soldats pour que leur dieu les protège à la guerre ? bon sang elle est là la clé ! coupons la bite à nos soldats pour les rendre plus forts et dominer le monde !
Non c'est de la connerie totale.
D'ailleurs pourquoi juste les soldats ? si ça marchait si bien, tout le monde devrait en bénéficier. Et partout dans le monde. Bref aucun intérêt.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2014-02-27 08:52:04
Apgar:Si c'était si efficace, ça se saurait.
Et si le but était différent : peut-être que les dirigeants sont religieusement pro-circoncision, et pourraient vouloir circoncire leurs soldats pour que leur dieu les protège à la guerre ? bon sang elle est là la clé ! coupons la bite à nos soldats pour les rendre plus forts et dominer le monde !
Non c'est de la connerie totale.
D'ailleurs pourquoi juste les soldats ? si ça marchait si bien, tout le monde devrait en bénéficier. Et partout dans le monde. Bref aucun intérêt.


L'idée était bonne, mais en réalité 85% des ougandais sont chrétiens, car en dessous de la limite entre chrétiens et musulmans qui cristallise la plupart des conflits actuels en Afrique (notamment en République Centrafricaine où les français essaient actuellement de ramener la paix), et le prépuce est donc un peu identitaire, les gens y tiennent certainement.

Toutefois les tribus restées traditionnelles, comme les Bamasaaba à l'est, pratiquaient et pratiquent sans doute encore, traditionnellement la circoncision. Je suppose que l'évangélisation a du aussi lutter aussi contre cette ancienne tradition est-africaine (qui existait depuis des millénaires, notamment en Egypte ancienne plus au nord).

Donc je parierai plus pour un effort de prévention, que pour une recherche identitaire, sauf à imaginer un retour aux anciennes traditions.

Car l'Ouganda suit actuellement une ligne "ultra-chrétienne", un journal vient de publier le "top 200" des gays de ce pays, qui vont probablement se faire découper à la machette par des ultras s'ils ne quittent pas le pays de toute urgence...
Clément Patrocle
Zaguien
Inscrit: 2013-10-08 10:10:19
2014-02-27 13:10:24
Deux choses me choquent ici:
1) le fait qu'un Etat décide de disposer du corps de ses fonctionnaires comme des esclaves
2) Le fait que l'on présente la circoncision comme une protection partielle au SIDA ce qui n'a JAMAIS été démontré de manière scientifique, quand aux études terrains elles ont carrément été truquée (http://www.droitaucorps.com/circoncision-sida-protection)
Anonyme
2014-02-27 13:42:12
C'est peut-être un effort de prévention oui, sauf que c'est de la propagande pure et dure qui est actuellement à l'oeuvre dans ces pays, la protection n'est pas du tout de 60%, c'est une manipulation par les chiffres, amenée par de très mauvaises études, qui comportent des failles profondes et une malhonnêteté de la part des promoteurs et investigateurs. Ces études ont je crois un niveau 4 de preuve (sur 5, 5 étant le plus mauvais). Ceux qui font de la LCA comprendront.

http://www.droitaucorps.com/circoncision-sida-protection

C'est un peu long à lire, mais tout y est bien expliqué.

edit : ha ben Patrocle m'a précédé ^^ mais j'appuie ++++ les deux points qu'il soulève
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2014-02-28 08:26:06
Cet article ne dit pas que la circoncision est sans effet, il dit qu'elle a un effet insuffisant, en ne diminuant les risques que de moitié, pour les hommes hétéros uniquement.

En effet il faut diminuer un risque faible aux conséquences graves d'au moins un facteur 10, voire 100, pour être en présence d'un effet protecteur significatif.

Par ce topic je ne défends pas nécessairement ce mode de protection, je lance un débat sur une méthode, une population ciblée, dans un pays sans trop de scrupule (qui par ailleurs n'hésite pas à criminaliser et dénoncer publiquement les gays en vu de les faire fuir ou qu'ils soient lynchés).

Mais je constate que vous retombez dans une approche binaire, style une protection insuffisante est à exclure, alors qu'actuellement on ne sait pas luter contre le Sida sans combiner des tas de préventions et traitements.

Le préservatif est une protection excellente, qui ne laisse pas passer les VIH, les hépatites et pas mal d'autres IST emmerdantes, ...et qui pourtant n'a une efficacité globale que seulement de l'ordre de 85%/an en Afrique, et 97% en Europe. Ne pas s'attacher aux chiffres, inévitablement imprécis, ce sont les ordres de grandeurs qui sont importants.

Parce que le préservatif, comme la prophylaxie ou le traitement d'ailleurs, sont des protections "volontaires", sujettes à de significatives défaillances humaines, outre des défaillances techniques.

La circoncision est elle "permanente", et quasiment irréversible. On ne se pose pas la question de savoir si on la met ou pas quand on se fait sucer, ou on pénètre une femme.

C'est pourquoi j'explique dans ce topic que la circoncision d'un hétéro masculin ne devrait pas le conduire à renoncer au préservatif, sinon il perd le bénéfice de sa circoncision, en tout cas celui décrit par les études dont on peut espérer qu'elles soient fiables. La circoncision prend comme elle peut le relai quand le préservatif défaille ou est absent.

C'est l'éternel principe de la ceinture et l'airbag, du préservatif combiné avec le dépistage et le traitement, etc, la présence de l'un ne disqualifie pas les autres.

Reste que si la circoncision pourrait avoir un effet sur les soldats ougandais, parce que le préservatif a une efficacité globale insuffisante en Afrique, et que la fidélité n'est pas une vertu africaine lol, chez nous l'ordre de grandeur de sa protection devient très insuffisante au regard du taux de protection global du préservatif, et plus généralement des préventions et traitements combinés. Parce qu'on en a les moyens (quoique ce ne soit plus vraiment l'avis du gouvernement, qui cherche des sous lol).

En tout cas merci d'avoir alimenté le débat, il permet de préciser les choses, qui par ailleurs sont évolutives d'années en années.

:-)
Anonyme
2014-02-28 14:01:40
Mais c'est même pas une question de moyens financiers ou quoi que ce soit, ça couterait moins cher des préservatifs que de circoncire toute une population. Et le point le plus important c'est que la circoncision ne protège pas du vih c'est du pipo ! Aucune étude ne montre son efficacité, et certains pays montrent bien que c'est inefficace ! Il n'y a que le préservatif qui soit efficace et tant qu'on n'aura pas de traitement curatif éradicateur il n'y aura que ça qui marchera. Faire croire à la "puissance de la circoncision" serait contre productif. Cette mesure est un danger.
La seule vraie bonne mesure serait une campagne active et "violente" sur le préservatif.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2014-03-01 11:03:10
Apgar,
"La seule vraie bonne mesure serait une campagne active et "violente" sur le préservatif"

L'approche actuelle ABC, abstinance fidélité et préservatif (en anglais), comporte le préservatif, mais il est clair que chacun de ces 3 axes a du mal à surmonter des habitudes africaines quasiment à l'opposé.

La recrudescence du VIH étant plutot localisée en ville, plus accessible aux campagnes de prévention, c'est peut-etre plutot la banalisation du préservatif qu'il faudrait viser.

Mais il ne serait pas surprenant que cette banalisation du point C se heurte aux prêches tres actifs des points A et B dans les églises. Car les prêches ne coutent rien, alors que ce n'est pas le cas d'une banalisation des préservatifs.

La situation pourrait etre assez bloquée, ils vont préférer la chasse aux gays probablement, qui ne fera pas avancer les choses mais les distraira de leurs soucis.
Clément Patrocle
Zaguien
Inscrit: 2013-10-08 10:10:19
2014-03-01 12:07:21
Alomat: je ne considère nullement qu'une protection simplement partielle est à exclure. J'affirme en revanche que la circoncision n'a AUCUN effet positif en termes de protection contre les MST.
Après pour l'Ouganda, il faut bien prendre en compte que la circoncision est en pleine expansion dans cette partie de l'Afrique (et l'on peut d'ailleurs y voir une lutte d'influence entre chrétiens et musulmans)