Êtes-vous homophobes ?

🦊 Grayfox
Zaguien
Inscrit: 2012-04-16 12:04:40
2014-02-16 16:17:24
 

 

Vous vous demandez la raison pour laquelle je pose une telle question sur un site communautaire LGBT. L'homophobie n'épargne jamais les sites communautaires, ni de rencontres, ni rien.

Je sais pertinemment que ceux étant homophobes ne vont pas se dévoiler, ni affirmer qu'ils le sont. Discrétion, crainte, déni... Nombreuses sont les raisons pour lesquelles les homophobes sur Zagay ne se dévoilent pas consciemment, pourtant nous avons pu lire des propos décelant un mépris à notre encontre. Je ne compte pas vous condamner, ni vous juger puisque je suis tolérant. (Je ne cris pas non plus à l'homophobie à tout va, je pèse mes mots.)

N'oublions pas qu'il existe une nuance entre l'homophobie et l'acte homophobe plus ou moins violent (verbalement ou physiquement). L'absence d'insultes par exemple, ne signifie en rien que vous n'êtes pas homophobes, une personne peut tout à fait être homophobe sans non plus projeter cette haine contre les homosexuels. A mon avis il y a différents degrés d'homophobies.

Alors je vais poser mes questions ainsi, dans l'hypothèse où vous seriez homophobes ou non :

Qu'est-ce qui justifierait votre mépris, cette peur voués aux LGBT d'après vous ?

Pensez-vous que l'on puisse justifier l'homophobie tant qu'elle n'atteint pas autrui ?
Anonyme
2014-02-16 16:45:44
Histoire d'alimenter le débat, il faudrait que tu donne des exemples concrets de ce que tu juge "homophobe" sur ce site. Faut aller au bout de la démarche, et non rester dans le "flou"
Anonyme
2014-02-16 16:48:31
Grayfox:Nous en avons ici aussi, vous avez aussi surement en tête des pseudo qu'il serait préférable de citer uniquement dans votre esprit.


Dykstra, je sais pas toi, mais perso, je me sens très, mais alors très très très légèrement visé
 
🦊 Grayfox
Zaguien
Inscrit: 2012-04-16 12:04:40
2014-02-16 16:59:10
sreym:Histoire d'alimenter le débat, il faudrait que tu donne des exemples concrets de ce que tu juge "homophobe" sur ce site. Faut aller au bout de la démarche, et non rester dans le "flou"


Je n'ai pas voulu donner d'exemples concrets pour la simple raison que je ne veux pas dénoncer les membres ayant eu de tels propos. Il est évident que si je dois donner des exemples fiables, je dois citer le nom du membre et le topique exact comme source, je ne veux pas entrer dans ce système délateur, et cela ne servirait à rien. Les définitions suffisent à définir l'homophobie, et celle en lien avec le site.

Dontimes:Dykstra, je sais pas toi, mais perso, je me sens très, mais alors très très très légèrement visé


Pourtant je vise tout le monde, et je le précise, même si une personne est homophobe et se montre ici, je ne l'a jugerai pas. Je souhaite avoir son point de vu, autant de ceux qui ne le sont pas.
Ketamine Ketamine
Zaguien
Inscrit: 2012-11-04 01:11:51
2014-02-16 17:13:04
C'est trop long Graychou, je lirais pas

Bisous bisous
Anonyme
2014-02-16 17:15:34
Si je demande ça, ce n'est pas anodin. Tu peux citer des phrases sans donner le pseudo de la personne.
Mise à part de l'intolérance sous toutes ses formes, je ne perçois pas sur ce site de l'homophobie.

Donc... Exemples ?
🦊 Grayfox
Zaguien
Inscrit: 2012-04-16 12:04:40
2014-02-16 18:11:52
sreym:Si je demande ça, ce n'est pas anodin. Tu peux citer des phrases sans donner le pseudo de la personne.
Mise à part de l'intolérance sous toutes ses formes, je ne perçois pas sur ce site de l'homophobie.

Donc... Exemples ?
[/quote]

Je maintiens c'est pour cela que je t'invite à lire les définitions que j'ai partagé dans ce but. Si tu m'a bien lu, je considère qu'il existe un contraste entre l'homophobie et l'acte/propos homophobe. "Il désigne les manifestations de mépris, rejet, et haine envers des personnes, des pratiques ou des représentations homosexuelles ou supposées l'être." Ce n'est pas tant les commentaires de certains membres que je souligne, mais leur attitude face à l'homosexualité, cette peur qu'ils ont, alors qu'eux même sont LGBT. Affirmer qu'il y a jamais eu de propos homophobes sur Zagay, c'est nier la réalité. Je ne dis pas que c'est systématique, mais présent. Exemple à une période où il y eu de nombreux propos transphobes. D'ailleurs tu peux avoir confirmation de la modération, et des anciens membres.

Et puis le but du topique n'est pas de donner des exemples de propos homophobes ici, mais d'avoir des avis divergeant, si possible d'homophobes eux même.

Et non, je ne peux pas citer des phrases sans donner le pseudo de la personne, ni le topique. Je peux très bien inventer, comment pourra t-on savoir si je suis crédible alors ? Et je ne compte pas donner le pseudo ainsi que le topique en privé. Alors donner des exemples auraient été une meilleure idée je suis d'accord, mais parfois rester dans le flou incite à la réflexion et à la recherche.

Pour terminer, si tu ne perçois pas l'homophobie ici, cela ne signifie pas qu'elle est absente.
Anonyme
2014-02-16 18:19:44
Mais est-ce que LGBT = homosexuels, bis et trans en tant que personne en général ?
Moi je perçois plus ça comme une communauté avec sa "culture gay" qui parle au nom des "non-hétéros" qui adhèrent à ça, mais ne représente en rien les non-hétéros en tant que personne.

Donc pour moi l'homophobie n'est pas une attaque envers les LGBT. C'est pour moi un véritable mépris pour la sexualité de l'autre.
Anonyme
2014-02-16 18:21:13
Je te donne 100 balles pour chaque personne qui vient ici en disant "Je suis homophobe".
Sans définition ni exemples clairs c'est voué à l'échec.

Moi même je ne peux pas te répondre parce j'ai récemment appris que je suis un immonde raciste, alors qui sait, peut-être que je suis aussi un gros homophobe.

Edit :

pseudo:Alors donner des exemples auraient été une meilleure idée je suis d'accord, mais parfois rester dans le flou incite à la réflexion et à la recherche.


Ça permet surtout de faire dire tout et n'importe quoi à "homophobie".
🦊 Grayfox
Zaguien
Inscrit: 2012-04-16 12:04:40
2014-02-16 18:24:29
Dykstra:Mais est-ce que LGBT = homosexuels, bis et trans en tant que personne en général ?
Moi je perçois plus ça comme une communauté avec sa "culture gay" qui parle au nom des "non-hétéros" qui adhèrent à ça, mais ne représente en rien les non-hétéros en tant que personne.


LGBT = Lesbiennes, Gay, Bisexuels, Transexuels en tant que personne en général, je parle de ceux qui sont aussi bien ancrés dans une communauté qu'ils ne le sont pas.

nightcreature:Je te donne 100 balles pour chaque personne qui vient ici en disant "Je suis homophobe".
Sans définition ni exemples clairs c'est voué à l'échec.


Je cite : "Je sais pertinemment que ceux étant homophobes ne vont pas se dévoiler, ni affirmer qu'ils le sont. Discrétion, crainte, déni... Nombreuses sont les raisons pour lesquelles les homophobes sur Zagay ne se dévoilent pas consciemment"

nightcreature:Moi même je ne peux pas te répondre parce j'ai récemment appris que je suis un immonde raciste, alors qui sait, peut-être que je suis aussi un gros homophobe.

Edit :

pseudo:Alors donner des exemples auraient été une meilleure idée je suis d'accord, mais parfois rester dans le flou incite à la réflexion et à la recherche.


Ça permet surtout de faire dire tout et n'importe quoi à "homophobie".


Mais au contraire, c'est pour cela que j'ai mis deux liens différents, après si vous avez la "flemme" de lire, ce n'est pas mon problème. Je pars des définitions de l'homophobie que j'ai partagé, ce n'était pas pour décorer
Anonyme
2014-02-16 18:29:55
Ah bah dans ce cas ça ne me concerne pas.
Je n'ai rien contre les non-hétéros en tant que personne (j'en suis moi même un, logique). Ce que je déplore c'est la communauté et sa logique.
Anonyme
2014-02-16 18:30:42
Un zagguien avait posté  récemment. Je la trouve excellente, elle résume tout parfaitement et appuie surtout sur une chose : même en tant que LGBT, on peut avoir des réflexes hétérosexistes ou homophobes, parce qu'on a été élevés ainsi. Donc pour répondre à la question du topic : oui, je suis homophobe. Mais quand ça m'arrive, quand je le réalise, je m'efforce à changer mon comportement.

Oui sur Za-gay, il y a eût et il y a toujours des propos homophobes. Personne ici ne se souvient de Ravajnik ou quoi ? Vous vous rappelez, j'espère, de ces propos culpabilisants qui attribuaient l'homophobie aux homosexuels eux-même, niant ainsi tout le système hétérosexiste oppressif, en prétextant qu'il n'est l'invention que de LGBT furieux (alors que la violence elle, est bien réelle).

Mais l'homophobie, oui, elle est présente sur Zag. Quand c'est vraiment trop culpabilisant/violent/oppressif c'est modéré car on ne veut pas que de jeunes homos soient confrontés à ça sur un site où ils cherchent le refuge. Mais bien sûr que ça existe.

Exemples de comportements homophobes :
- Nier l'homophobie, oui réduire son importance, sa violence, et ainsi culpabiliser les homosexuels en leur faisant croire qu'ils sont coupables du mal qu'ils ressentent, et risquer de leur faire ressentir de la haine de soi
- Accuser les efféminés d'être coupables de la "mauvaise image des gays"
- Slut-shamer les homos de ce site qui présentent un intérêt pour le sexe (surtout le sexe passif, j'ai remarqué) en les traitant de salopes dégénérés obsédés jesaispasquoi.
- Plus généralement, se moquer des interrogations sur la sexualité des jeunes homos qui arrivent ce site en quête de réponse. Puisque tu cherches des noms à tout prix sreym, sache que tu as déjà eût ce genre de comportement avec un membre qui posait des questions sur la sodomie avec des objets, le tout couplé d'un petit commentaire âgiste du style "Moi à ton âge je pensais pas à ça blablabla".

Exemples de comportements hétérosexistes :
- Être contre le mariage et l'adoption pour tous.
- Vouloir imposer aux homosexuels un certain modèle de couple. De côté là on a les assimilationnistes qui prônent le couple monogame, et de l'autre les radicaux qui refusent ce modèle et veulent forcer les gays à être libertins.
- La politique de respectabilité et d'invisibilisation qui consiste à dire "Si vous voulez pas être victime d'homophobie, vous montre pas bande de connards"
- Les gens qui disent "Le coming out ne sert à rien" quand un jeune homo annonce sa fierté d'avoir fait son CO ou (plus souvent) sa peur de le faire. Le coming out est un problème parce que la société hétérosexiste nous suppose hétéro par défaut. Si on veut critiquer le CO, il faut remettre en question la société hétérosexiste, sinon c'est trop facile.
- Le rejet de la solidarité LGBT, pas seulement avec les autres homos d'ailleurs, mais aussi les autres non-hétéros et non-cisgenres.
- Critiquer la tendance de certains LGBT à rester "entre eux" par peur d'être victimes de violences et de rejets (visiblement, tout le monde n'est pas d'accord pour dire que la survie est le problème n°1 des LGBT).


Je ne parle même pas des propos spécifiquement lesbophobes (i.e., propos homophobes mais aussi sexistes qui ne s'appliquent donc qu'aux lesbiennes), biphobes ou transphobes, sinon on en a pas fini.
Anonyme
2014-02-16 18:37:58
[Message écrit avant celui de ruby qui a l'air de répondre à mes questions, je lis]
🦊 Grayfox
Zaguien
Inscrit: 2012-04-16 12:04:40
2014-02-16 18:42:45
Dykstra:Ah bah dans ce cas ça ne me concerne pas.
Je n'ai rien contre les non-hétéros en tant que personne (j'en suis moi même un, logique). Ce que je déplore c'est la communauté et sa logique.


Pourquoi faire alors une distinction entre "non-hétéros" et "Ceux qui font parti de la communauté" ? Que déplores-tu concrêtement ?
Anonyme
2014-02-16 18:52:05
ruby-throat:Exemples de comportements hétérosexistes :
- Être contre le mariage et l'adoption pour tous.
- Les gens qui disent "Le coming out ne sert à rien" quand un jeune homo annonce sa fierté d'avoir fait son CO ou (plus souvent) sa peur de le faire. Le coming out est un problème parce que la société hétérosexiste nous suppose hétéro par défaut. Si on veut critiquer le CO, il faut remettre en question la société hétérosexiste, sinon c'est trop facile.
- Le rejet de la solidarité LGBT, pas seulement avec les autres homos d'ailleurs, mais aussi les autres non-hétéros et non-cisgenres.
- Critiquer la tendance de certains LGBT à rester "entre eux" par peur d'être victimes de violences et de rejets (visiblement, tout le monde n'est pas d'accord pour dire que la survie est le problème n°1 des LGBT).


Bon alors voilà le problème. Je ne suis pas homophobe mais juste "hétéro-sexiste" (même pas homo-sexiste ? je suis "sexiste" donc hétéro ? c'est vraiment du racisme (beurk beurk), et je ne sais même pas ce que le sexisme a avoir là-dedans).

Oui, en effet je suis contre le mariage et l'adoption homosexuel.
Oui, je pense que le coming-out n'est pas forcément utile dans la vie, il existe des choses plus importante que de se catalogué soi-même.
Oui, je pense que la solidarité LGBT (comme toute les solidarités de communauté en générale) est absurde. Ça empêche toujours de jugé des situations objectivement. Comme pour les femens, j'ai lu qu'elles pouvaient faire autant de conneries qu'elles voulaient, ce n'est pas grave tant qu'elles soutient la cause homo.
Et oui, je pense que rester "qu'entre nous" n'aide pas à améliorer notre condition, et c'est généralement là que naissent la peur de l'autre. Je pense qu'en effet, les "LGBT" n'ont pas que la survie systématique en tête. Ils ont une vie non ? La vie ne se résume pas qu'à leur sexualité. J'espère pour eux en tout cas.
Anonyme
2014-02-16 19:06:52
ruby-throat:
Exemples de comportements homophobes :
- Nier l'homophobie, oui réduire son importance, sa violence, et ainsi culpabiliser les homosexuels en leur faisant croire qu'ils sont coupables du mal qu'ils ressentent, et risquer de leur faire ressentir de la haine de soi
- Accuser les efféminés d'être coupables de la "mauvaise image des gays"
- Slut-shamer les homos de ce site qui présentent un intérêt pour le sexe (surtout le sexe passif, j'ai remarqué) en les traitant de salopes dégénérés obsédés jesaispasquoi.
- Plus généralement, se moquer des interrogations sur la sexualité des jeunes homos qui arrivent ce site en quête de réponse. Puisque tu cherches des noms à tout prix sreym, sache que tu as déjà eût ce genre de comportement avec un membre qui posait des questions sur la sodomie avec des objets, le tout couplé d'un petit commentaire âgiste du style "Moi à ton âge je pensais pas à ça blablabla".

Exemples de comportements hétérosexistes :
- Être contre le mariage et l'adoption pour tous.
- Vouloir imposer aux homosexuels un certain modèle de couple. De côté là on a les assimilationnistes qui prônent le couple monogame, et de l'autre les radicaux qui refusent ce modèle et veulent forcer les gays à être libertins.
- La politique de respectabilité et d'invisibilisation qui consiste à dire "Si vous voulez pas être victime d'homophobie, vous montre pas bande de connards"
- Les gens qui disent "Le coming out ne sert à rien" quand un jeune homo annonce sa fierté d'avoir fait son CO ou (plus souvent) sa peur de le faire. Le coming out est un problème parce que la société hétérosexiste nous suppose hétéro par défaut. Si on veut critiquer le CO, il faut remettre en question la société hétérosexiste, sinon c'est trop facile.
- Le rejet de la solidarité LGBT, pas seulement avec les autres homos d'ailleurs, mais aussi les autres non-hétéros et non-cisgenres.
- Critiquer la tendance de certains LGBT à rester "entre eux" par peur d'être victimes de violences et de rejets (visiblement, tout le monde n'est pas d'accord pour dire que la survie est le problème n°1 des LGBT).



Ah ben je suis homophobe alors

On en apprend tout les jours sur ce forum, même sur soi-même
Anonyme
2014-02-16 19:07:52
Dykstra:Bon alors voilà le problème. Je ne suis pas homophobe mais juste "hétéro-sexiste" (même pas homo-sexiste ? je suis "sexiste" donc hétéro ? c'est vraiment du racisme (beurk beurk), et je ne sais même pas ce que le sexisme a avoir là-dedans).


 

Le "sexisme" est dû au fait que la domination masculine profite de l'hétérosexisme. Ce dernier codifie dans la société un certains nombres de comportements et de croyances qui rendent l'homme hétérosexuel privilégié, en lui assurant la domination sur la société à condition qu'il fasse démonstration de sa "virilité" intrinsèquement liée à son hétérosexualité.

L'homophobie découle de l'hétérosexisme car quand on considère que l'homosexualité n'est pas normale, on peut justifier certains actes de violence.

Dykstra:Oui, je pense que le coming-out n'est pas forcément utile dans la vie, il existe des choses plus importante que de se catalogué soi-même.


Merci de faire la démonstration de ce que j'ai dit plus haut, c'est à dire critiquer le coming out sans remettre en question le contexte dans lequel il existe. C'est à cause d'une société hétéronormée qu'on est obligée de faire des coming-out, et donc, qu'on garde notre singularité (car les hétéros ne font pas de coming out) aux yeux de la masse. Ce n'est pas la faute du coming-out qui est un acte nécessaire que vous faites dans votre vie de tous les jours si vous souhaitez être reconnus, ne serait-ce que par d'autres homosexuels, comme effectivement homosexuel.

Dykstra:Et oui, je pense que rester "qu'entre nous" n'aide pas à améliorer notre condition, et c'est généralement là que naissent la peur de l'autre.


N'inverse pas le rapport d'oppression : ce sont les LGBT qui ont peur des hétéros, pas l'inverse (même si on leur fait croire que les LGBT sont dangereux pour eux, et même malgré l'étymologie du mot "homophobie"). Quand tu es dans une situation où tu es rejeté de toute part, il est évident que tu vas avoir tendance à te regrouper avec des gens identiques.

Dykstra: Je pense qu'en effet, les "LGBT" n'ont pas que la survie systématique en tête. Ils ont une vie non ? La vie ne se résume pas qu'à leur sexualité.


Ton oppresseur s'en fiche de la part qu'occupe ta sexualité dans ta vie. La survie reste ta principale préoccupation. Il y a des situations, endroits, où je sais qu'il vaut mieux que je me fasse passer pour hétéro.

Dontimes:Ah ben je suis homophobe alors


C'est bien de le réaliser. Maintenant il vaut s'efforcer à changer son comportement, pour une société plus inclusive.
Anonyme
2014-02-16 19:53:23
Ah et bien je ne connaissais pas ce mot (que je trouve péjoratif envers les hétéros). Mais il n'a pas grand rapport avec ce que tu décris.

ruby-throat:Merci de faire la démonstration de ce que j'ai dit plus haut, c'est à dire critiquer le coming out sans remettre en question le contexte dans lequel il existe. C'est à cause d'une société hétéronormée qu'on est obligée de faire des coming-out, et donc, qu'on garde notre singularité (car les hétéros ne font pas de coming out) aux yeux de la masse. Ce n'est pas la faute du coming-out qui est un acte nécessaire que vous faites dans votre vie de tous les jours si vous souhaitez être reconnus, ne serait-ce que par d'autres homosexuels, comme effectivement homosexuel.


Effectivement, on est obligé un jour ou l'autre d'avoué à quelqu'un notre homosexualité, on ne peut éternellement le cacher vu que ça fait partis de nous, vous ne pouvez pas être le seul à le savoir. Mais je parle des coming-out public. C'est le meilleur moyen pour se coller une étiquette soi-même, et provoqué l'agacement de certains qui n'ont pas besoin de ce genre de détails vous concernant, ou le mépris pour les plus idiots.

ruby-throat:N'inverse pas le rapport d'oppression : ce sont les LGBT qui ont peur des hétéros, pas l'inverse (même si on leur fait croire que les LGBT sont dangereux pour eux, et même malgré l'étymologie du mot "homophobie". Quand tu es dans une situation où tu es rejeté de toute part, il est évident que tu vas avoir tendance à te regrouper avec des gens identiques.


Et les discriminés finissent par être discrimineurs. C'est comme ça dans toute les catégories de personnes, il n'y a pas d'exceptions.
Certains sont plus rejetés que d'autres, mais la discrimination est universelle. Pardon mais les homosexuels n'ont pas le monopole de la souffrance.

ruby-throat:Ton oppresseur s'en fiche de la part qu'occupe ta sexualité dans ta vie. La survie reste ta principale préoccupation. Il y a des situations, endroits, où je sais qu'il vaut mieux que je me fasse passer pour hétéro.


Certes, c'est indéniable. Mais encore une fois, la sexualité ne te regarde que toi. Il y a des milieux où il ne vaut mieux pas le dire, parfois c'est pesant si par exemple tu vis dans une banlieue, mais si c'est au travail, ce n'est pas un problème puisque ça ne regarde pas les autres.
Anonyme
2014-02-16 20:12:35
Dykstra:Et bien je ne connaissais pas ce mot (que je trouve péjoratif envers les hétéros).


En quoi le terme est péjoratif envers les hétéros ? Il décrit juste le fait que les hétéros sont privilégiés dans le patriarcat. Ce qui est négatif c'est de participer à cette oppression.

Dykstra:Effectivement, on est obligé un jour ou l'autre d'avoué à quelqu'un notre homosexualité, on ne peut éternellement le cacher vu que ça fait partis de nous, vous ne pouvez pas être le seul à le savoir. Mais je parle des coming-out public. C'est le meilleur moyen pour se coller une étiquette soi-même, et provoqué l'agacement de certains qui n'ont pas besoin de ce genre de détails vous concernant, ou le mépris pour les plus idiots.


Mais tu veux pas comprendre que le coming-out public, c'est une violence qui nous est imposée par les hétéros ? C'est eux qui érigent et légitiment tout un système où notre véritable identité se retrouve cachée, niée, où on en est réduit à mentir par sûreté. C'est une violence supplémentaire quand on fait ce CO public pour être libéré de ce poids, et qu'on ressent le besoin de nous stigmatiser un peu plus, nous culpabiliser en nous disant "Tu te colles une étiquette".

D'ailleurs très intéressant : pourquoi un hétéro qui affiche ostentiblement son hétérosexualité (dit à tout le monde dans un groupe qu'il aime baiser, aime les belles femmes, il en existe beaucoup comme ça) ne se voit pas affabulé d'une étiquette ? Justement parce que l'hétérosexualité c'est considéré comme la matrice par défaut, l'universel. C'est quand on s'écarte de cette norme qu'on nous colle une étiquette, une étiquette sur laquelle il est marqué "Pas normal". Réfléchis à ça : n'y-a-t-il pas un problème dans la société quand seuls les queers se font étiquetés ?

Dykstra:Et les discriminés finissent par être discrimineurs. C'est comme ça dans toute les catégories de personnes, il n'y a pas d'exceptions.
Certains sont plus rejetés que d'autres, mais la discrimination est universelle. Pardon mais les homosexuels n'ont pas le monopole de la souffrance.


Comment ça les "discriminés finissent pas être discrimineurs" ? Vouloir se protéger de l'oppression c'est discriminer ? Dans ce cas Za-gay est discriminatoire. Et pas parce que c'est un site LGBT. On accepte les hétéros (il y en a, ce sont même des membres actifs du forum et du chat) mais ces derniers n'ont pas d'attitudes homophobes. A l'inverse, on a eût des LGBT (du moins, se revendiquant comme tels) qui ont eût des propos LGBTphobes et qui se sont vus exclus du site.
La discrimination, c'est rejeter une personne des infrastructures basiques et primaires de la société (travail, socialisation etc.), ce n'est pas rejeter l'oppresseur de son groupe safe : ça, c'est de la self-defense.
Je ne prétend pas que les homosexuels ont le monopole de la souffrance. Un hétéro noir souffre aussi, un hétéro trans souffre aussi. Mais sur la base de la sexualité et uniquement de la sexualité, c'est bien l'homo qui souffre et pas l'hétéro.

Dykstra:Certes, c'est indéniable. Mais encore une fois, la sexualité ne te regarde que toi. Il y a des milieux où il ne vaut mieux pas le dire, parfois c'est pesant si par exemple tu vis dans une banlieue, mais si c'est au travail, ce n'est pas un problème puisque ça ne regarde pas les autres.


Pourquoi on devrait se taire au travail ? Nos collègues hétéros parlent bien de leur vie sentimentale et familiale sans honte, pourquoi ce serait logique qu'on se taise ?

C'est comme dire à une femme "ne porte pas de jupe pour ne pas te faire violer". Ça ne marche pas comme ça. C'est pas parce qu'il y a quelque chose de pourri, de malade dans notre société, qu'on doit le légitimer. Se taire pour éviter la violence est quelque chose qu'on fait tous, oui, mais ce n'est pas normal et tu ne devrais pas dire "C'est comme ça, on y peut rien".
Anonyme
2014-02-16 20:43:58
ruby-throat:En quoi le terme est péjoratif envers les hétéros ? Il décrit juste le fait que les hétéros sont privilégiés dans le patriarcat. Ce qui est négatif c'est de participer à cette oppression.


Parce que c'est mettre ça sur le dos des hétéros. Un homosexuel peut être misogyne aussi je pense, non ? Pourquoi il serait forcément dans une logique hétéro alors que c'est une logique masculine avant tout ?

ruby-throat:Mais tu veux pas comprendre que le coming-out public, c'est une violence qui nous est imposée par les hétéros ?


Non, désolé mais je n'ai pas envie de croire que tous les problèmes que je peux rencontrer dans ma vie quotidienne est forcément du à l'homme hétéro.
C'est à la limite du mépris.

ruby-throat:D'ailleurs très intéressant : pourquoi un hétéro qui affiche ostentiblement son hétérosexualité (dit à tout le monde dans un groupe qu'il aime baiser, aime les belles femmes, il en existe beaucoup comme ça) ne se voit pas affabulé d'une étiquette ? Justement parce que l'hétérosexualité c'est considéré comme la matrice par défaut, l'universel. C'est quand on s'écarte de cette norme qu'on nous colle une étiquette, une étiquette sur laquelle il est marqué "Pas normal". Réfléchis à ça : n'y-a-t-il pas un problème dans la société quand seuls les queers se font étiquetés ?


Tu n'as pas tort d'un côté.
Mais pourquoi vouloir se vanter bêtement d'être homosexuel et de dire que t'aime baiser, aime les beaux hommes etc ? Mais bon là ça n'engage que moi, je vois pas trop l'intérêt de simulé le phallus lamentablement.

ruby-throat:Comment ça les "discriminés finissent pas être discrimineurs" ? Vouloir se protéger de l'oppression c'est discriminer ?


Non, le risque quand vous êtes trop entre vous, ce qu'à trop vouloir se protégé de l'oppresseur, on ne fait plus la différence entre opresseur et hétéro. On finit par voir de l'homophobie partout.
Comme je l'ai dit, c'est comme ça dans toute les catégories de personnes. Principalement chez les minorités.

ruby-throat:Pourquoi on devrait se taire au travail ? Nos collègues hétéros parlent bien de leur vie sentimentale et familiale sans honte, pourquoi ce serait logique qu'on se taise ?


De mon avis personnel, hétéro ou pas, un employé ne la ramène pas sur sa vie sexuelle lorsqu'il est au travail. Ça n'intéresse personne.
Marc-Olivier Teneridigezh
Zaguien
Inscrit: 2012-08-23 06:08:30
2014-02-16 20:46:16
Dykstra:Certes, c'est indéniable. Mais encore une fois, la sexualité ne te regarde que toi. Il y a des milieux où il ne vaut mieux pas le dire, parfois c'est pesant si par exemple tu vis dans une banlieue, mais si c'est au travail, ce n'est pas un problème puisque ça ne regarde pas les autres.

Oooh mon Dieu... la logique souffre... la levée d'un élément ne supprime pas une capacité ! Si c'était le cas, on aurait qu'à supprimer les asiles pour qu'il n'y ait plus de fous, on aurait qu'à enlever les portes pour qu'il n'y ait plus de voleur, cacher les jupes pour qu'il n'y ait plus de viol, ect. !!
La répression d'un acte n'enlève pas l'existance de sa pulsion !
(Enthoven développe tout ça en long en large et en travers)
Anonyme
2014-02-16 20:47:29
Teneridigezh:
Dykstra:Certes, c'est indéniable. Mais encore une fois, la sexualité ne te regarde que toi. Il y a des milieux où il ne vaut mieux pas le dire, parfois c'est pesant si par exemple tu vis dans une banlieue, mais si c'est au travail, ce n'est pas un problème puisque ça ne regarde pas les autres.

Oooh mon Dieu... la logique souffre... la levée d'un élément ne supprime pas une capacité ! Si c'était le cas, on aurait qu'à supprimer les asiles pour qu'il n'y ait plus de fous, on aurait qu'à enlever les portes pour qu'il n'y ait plus de voleur, cacher les jupes pour qu'il n'y ait plus de viol, ect. !!
La répression d'un acte n'enlève pas l'existance de sa pulsion !
(Enthoven)


http://www.mon-qi.com/
Marc-Olivier Teneridigezh
Zaguien
Inscrit: 2012-08-23 06:08:30
2014-02-16 20:48:36
???
 
Anonyme
2014-02-16 21:45:25
Teneridigezh:
Dykstra:Certes, c'est indéniable. Mais encore une fois, la sexualité ne te regarde que toi. Il y a des milieux où il ne vaut mieux pas le dire, parfois c'est pesant si par exemple tu vis dans une banlieue, mais si c'est au travail, ce n'est pas un problème puisque ça ne regarde pas les autres.

Oooh mon Dieu... la logique souffre... la levée d'un élément ne supprime pas une capacité ! Si c'était le cas, on aurait qu'à supprimer les asiles pour qu'il n'y ait plus de fous, on aurait qu'à enlever les portes pour qu'il n'y ait plus de voleur, cacher les jupes pour qu'il n'y ait plus de viol, ect. !!
La répression d'un acte n'enlève pas l'existance de sa pulsion !
(Enthoven développe tout ça en long en large et en travers)


C'est pas la où voulait en venir Dykstra, en clair, pourquoi révéler sa sexualité au grand jour ? Qu'on soit hétéro ou gay ? Ca regarde qui honnêtement ? Bien sûr qu'être gay n'enlève aucune capacité, penser le contraire la oui c'est un peu homophobe.

Mais de là à se vanter d'être homosexuel, euh... non
Anonyme
2014-02-16 21:50:13
Dykstra:Parce que c'est mettre ça sur le dos des hétéros. Un homosexuel peut être misogyne aussi je pense, non ? Pourquoi il serait forcément dans une logique hétéro alors que c'est une logique masculine avant tout ?


Ah mais je suis d'accord, un homme homosexuel peut être misogyne : le plus souvent, parce qu'il pense que cela lui offre un semblant de considération de la part de ses semblables hétérosexuels. Mais être hétéro, c'est primordial pour être considéré comme un vrai mec dans le patriarcat.
Ce qui n'empêche pas les gays de quand même profiter de privilèges que leur offre leur genre masculin.

L'essentiel, est de voir que sexisme et hétérocentrisme doivent fonctionner ensemble pour avoir un système patriarcal pérenne.

Dykstra:Non, désolé mais je n'ai pas envie de croire que tous les problèmes que je peux rencontrer dans ma vie quotidienne est forcément du à l'homme hétéro.
C'est à la limite du mépris.


Pas tous les problèmes non, mais visiblement, quand tu dois faire un coming out alors que les hétéros n'en font pas, tu te dis pas que la société est un peu unilatérale, non ?

Dykstra:Mais pourquoi vouloir se vanter bêtement d'être homosexuel et de dire que t'aime baiser, aime les beaux hommes etc ? Mais bon là ça n'engage que moi, je vois pas trop l'intérêt de simulé le phallus lamentablement.


Justement, j'ai même pas besoin de dire ça pour que quelqu'un me dise que j'en fait trop. J'ai juste besoin d'évoquer mon homosexualité, ou mon petit copain, pour que quelqu'un me rétorque de "garder ça en privé". Encore une fois : unilatéralité.

Dykstra:Non, le risque quand vous êtes trop entre vous, ce qu'à trop vouloir se protégé de l'oppresseur, on ne fait plus la différence entre opresseur et hétéro.


Tu m'expliques la différence ?
Oui, je suis sûr qu'il y a des hétéros de bonne foi, qui veulent nous aider, et je leur apporte mon aide et je les éduque convenablement. Mais ça n'empêche qu'il leur arrive d'être blessant, ou de ne pas me faire sentir à l'aise. J'ai moins ce risque en étant avec des homosexuels.

Dykstra:De mon avis personnel, hétéro ou pas, un employé ne la ramène pas sur sa vie sexuelle lorsqu'il est au travail. Ça n'intéresse personne.


Meuf hétéro : "Je dois aller chercher les enfants à l'école aujourd'hui, mon mari ne peut pas."
Mec hétéro : "Vous pouvez me donner des vacances deux semaines en Février ? Ma copine est en vacances au même moment, on aimerait bien partir ensemble, à Tahiti peut-être."

Meanwhile :

Boss à son employé gay : "Bah du coup, vous vous en fichez de quand je vous donne vos vacances, vous avez pas de petit copine" L'employé : "Euh, bah... euh.. non."

Croire que l'entreprise est en dehors de toute relation de pouvoir est totalement utopique.
Anonyme
2014-02-16 21:51:27
Je pense pas qu'il soit question de véritablement s'en vanter. Mais je sais pas, je pense à une situation toute bête : un collègue qui te demande "Et comment va ta femme ?". Dans cette situation, tu as le choix de mentir (vraiment mentir, ou mentir par omission ou en changeant de sujet), ou dire simplement "j'ai pas une femme, j'ai un mari". De mon point de vue, ce n'est pas se "vanter" d'être homo.

Edit : merde, trop tard x)
Anonyme
2014-02-16 22:04:51
ruby-throat:
Pas tous les problèmes non, mais visiblement, quand tu dois faire un coming out alors que les hétéros n'en font pas, tu te dis pas que la société est un peu unilatérale, non ?


C'est toi qui te force au CO. Pas eux. Eux s'en fichent.
Puis les hétéros qui se justifient par "je ne suis pas gay", ça existe. Il peut très bien se foutre de ce qu'il pense et vivre sa sexualité comme il l'entend, pareil que l'homo qui fait son CO.


ruby-throat:Oui, je suis sûr qu'il y a des hétéros de bonne foi, qui veulent nous aider, et je leur apporte mon aide et je les éduque convenablement. Mais ça n'empêche qu'il leur arrive d'être blessant, ou de ne pas me faire sentir à l'aise. J'ai moins ce risque en étant avec des homosexuels.


Prends pas ton cas pour une généralité dans ce cas. Je suis plus à l'aise avec les hétéros qu'avec les homos pour ma part.

ruby-throat:Meuf hétéro : "Je dois aller chercher les enfants à l'école aujourd'hui, mon mari ne peut pas."
Mec hétéro : "Vous pouvez me donner des vacances deux semaines en Février ? Ma copine est en vacances au même moment, on aimerait bien partir ensemble, à Tahiti peut-être."

Meanwhile :

Boss à son employé gay : "Bah du coup, vous vous en fichez de quand je vous donne vos vacances, vous avez pas de petit copine" L'employé : "Euh, bah... euh.. non."


Là encore est-ce vraiment obligatoire de dire "ma copine/copain" ? Tu peux dire que tu veux prendre des vacances en couple, où est le souci ?
Anonyme
2014-02-16 22:08:13
Dykstra:C'est toi qui te force au CO. Pas eux. Eux s'en fichent.


Alors si ils s'en fichent, qu'ils arrêtent de me demander si je trouve telle fille mignonne, ou quel est mon type de fille. Ils me donneront moins l'impression de m'obliger à mentir ou à me mettre en danger.

Dykstra:Prends pas ton cas pour une généralité dans ce cas. Je suis plus à l'aise avec les hétéros qu'avec les homos pour ma part.


En même temps, si tu te caches...

Dykstra:Là encore est-ce vraiment obligatoire de dire "ma copine/copain" ? Tu peux dire que tu veux prendre des vacances en couple, où est le souci ?


Oui, c'est une manière tellement spontanée de parler de sa situation amoureuse qu'il y aura aucun soupçon.
Pis franchement, si tu te tais sur ta vie sexuelle pendant longtemps dans l'entreprise, tu penses pas qu'il y aura des bruits de couloir ? ALLOOO ICI LA RÉALITÉ.
Anonyme
2014-02-16 22:14:57
ruby-throat:
Dykstra:C'est toi qui te force au CO. Pas eux. Eux s'en fichent.


Alors si ils s'en fichent, qu'ils arrêtent de me demander si je trouve telle fille mignonne, ou quel est mon type de fille. Ils me donneront moins l'impression de m'obliger à mentir ou à me mettre en danger.


Au final tu es un homme ou une femme ?

ruby-throat:En même temps, si tu te caches...


Je ne me cache pas, certains de mon entourage le sait. Notamment ma famille.
C'est pourquoi je dit qu'on ne peut pas caché ça éternellement.

ruby-throat:
Pis franchement, si tu te tais sur ta vie sexuelle pendant longtemps dans l'entreprise, tu penses pas qu'il y aura des bruits de couloir ? ALLOOO ICI LA RÉALITÉ.


Et ?
Tu pense vraiment qu'on est à l'école ? Personne va t'attendre à la sortie pour te piquer ton goûter, te casser la gueule et te traité de pédé.
Il y a des bruits, soit. Le plus loin iras jusqu'au harcèlement moral. Et tu sais ce que tu fait ? Une lettre.

Simple, après je ne dit pas que si implique un CO public il ne faut pas le faire.
Mais il faut comprendre qu'on a toujours le choix.
Anonyme
2014-02-16 22:15:29
ruby-throat:"Moi à ton âge je pensais pas à ça blablabla".

C'est vrai que c'est une réplique typique homophobe

Anonyme
2014-02-16 22:25:27
Dykstra:Au final tu es un homme ou une femme ?


Tu veux que je te fasse un dessin ?

Justement, quand je dis que tout le monde suppose que je suis hétéro sans savoir, et agit comme si j'étais hétéro, ils me forcent à soit me cacher, soit me risquer à me outer.

Dykstra:Je ne me cache pas, certains de mon entourage le sait. Notamment ma famille.
C'est pourquoi je dit qu'on ne peut pas caché ça éternellement.


Oh si, on peut cacher ça éternellement...

Dykstra:Il y a des bruits, soit. Le plus loin iras jusqu'au harcèlement moral. Et tu sais ce que tu fait ? Une lettre


Ou alors on te pousse à bout et tu démissionnes, et bonne chance ensuite pour avoir gain de cause. Et te payer un avocat sans boulot aussi.

sreym:C'est vrai que c'est une réplique typique homophobe


J'ai dit pas dit homophobe, j'ai dit âgiste. Â-gi-ste.  
Anonyme
2014-02-16 22:51:50
Mais arrête de leur répondre Dykstra, ils sont bornés et ne changeront jamais d'avis, je sais que c'est dur de plus répondre devant tant d'absurdité, mais contient toi sinon t'en as pour DES MOIS de soi-disant débat, qui au final ne changera rien, et ou tout le monde pensera toujours pareil

Je me demandes où ils s'imaginent vivre des fois mdrr
Anonyme
2014-02-16 23:05:54
C'est marrant de voir à quel point certains peuvent retourner leurs vestes, ou se permettre de stigmatiser les comportements de certains comme étant homophobes parce que ceux ci vont à l'encontre de leurs idéaux personnels.
Anonyme
2014-02-16 23:07:38
ruby-throat:Exemples de comportements homophobes

Si tu sais même plus ce que t'écris...

Enfin bon, continuez ce débat, vous me faites bien bien rire, une fois de plus
Anonyme
2014-02-16 23:09:24
Alors j'explique :
- On ne "stigmatise" pas un acte comme homophobe, on le définit comme homophobe parce qu'il est homophobe. Si tu considères le fait d'appeler un chat un chat une stigmatisation, tu devrais checker tout ton système de pensée.
- Je ne définis pas les actes allant à l'encontre de mes idéaux comme homophobes, c'est juste que l'homophobie va à l'encontre de mes idéaux personnels. Je sais, c'est dingue, cherche pas c'est un truc de bobo gaucho.

Bisous ma jolie.

sreym:Si tu sais même plus ce que t'écris...


ruby-throat:le tout couplé d'un petit commentaire âgiste du style "Moi à ton âge je pensais pas à ça blablabla".


Allez sreym, essaie encore, tu seras peut-être intelligent cette fois-ci.
Anonyme
2014-02-16 23:15:55
pseudo:Alors j'explique :
- On ne "stigmatise" pas un acte comme homophobe, on le définit comme homophobe parce qu'il est homophobe. Si tu considères le fait d'appeler un chat un chat une stigmatisation, tu devrais checker tout ton système de pensée.
- Je ne définis pas les actes allant à l'encontre de mes idéaux comme homophobes, c'est juste que l'homophobie va à l'encontre de mes idéaux personnels. Je sais, c'est dingue, cherche pas c'est un truc de bobo gaucho.


A partir du moment ou tu établis arbitrairement une liste de comportements que tu considère subjectivement comme homophobes, et que tu la pose comme vérité absolue, ça devient de la stigmatisation. C'est du même niveau que dire que tous les homos se mettent du vernis, portent des talons, et tordent du cul.
Anonyme
2014-02-16 23:19:25
Ah mais si tu veux critiquer ma classification fais-le, explique moi clairement pourquoi telle chose n'est pas homophobe, on en discute.

Jusqu'à preuve du contraire, ce genre de comportement participe à l'exclusion et à la violence institutionnelle contre les homosexuels. Mais sait-on jamais, t'as peut-être une autre lecture sociologique des phénomènes.
Anonyme
2014-02-16 23:30:31
ruby-throat:Ah mais si tu veux critiquer ma classification fais-le, explique moi clairement pourquoi telle chose n'est pas homophobe, on en discute.

Jusqu'à preuve du contraire, ce genre de comportement participe à l'exclusion et à la violence institutionnelle contre les homosexuels. Mais sait-on jamais, t'as peut-être une autre lecture sociologique des phénomènes.


Toi, discuter sur une critique d'une définition que tu donne ? Pour dire que la critique est un moyen de se dédouaner de ses propres comportements ? Non merci.
Anonyme
2014-02-16 23:35:04
Ok donc j'ai raison. Merci.
Anonyme
2014-02-16 23:37:08
ruby-throat:Ok donc j'ai raison. Merci.


Non, tu es seulement d'une mauvaise foi à toute épreuve.
Anonyme
2014-02-16 23:39:11
Ça, à la limite, on s'en fout.

Parce que même si j'étais réellement de mauvaise foi, les gens qui liraient notre conversation le verraient, et considéreraient donc tes critiques de ma définition de l'homophobie comme plus acceptable que celle d'un mec de mauvaise foi.

Mais en attendant, jusqu'au preuve du contraire, cette définition est exacte.