Mon fils est homosexuel

Diane100 Diane100
Zaguien
Inscrit: 2014-01-07 01:01:18
2014-01-07 02:39:58
Bonjour à vous tous, je suis tombée sur ce site en cherchant quelques trucs sur le web par rapport à l'homosexualité. Comme je n'ai pas réussi )peut-être suis-je aveugle) à trouver comment poster sans inscription sur cette partie du forum je me suis inscrite et j'ai dû mentir sur mon âge. Je suis désolée, je sais que c'est interdit, je supprimerais ce compte une fois que l'on aura répondu à mes questions si ça ne dérange pas trop.

Hier au soir, mon fils m'as avoué qu'il était gay et qu'il l'avait toujours su, du moins, depuis un très jeune âge. Enfin, lorsqu'il me l'a dit. J'étais sous le choque ! Je ne savais pas trop comment réagir. Mais je lui ai finalement demandé s'il avait un petit ami. Il m'as souris comme je ne l'ai jamais vu sourire et m'as dit qu'il en avait bel et bien un depuis quelques mois. Alors il m'as parlé de ce garçon. Il as donc 18 ans, ils partagent les mêmes passions, ils s'entendent bien et m'as dit qu'il l'aimait comme un fou.. Il m'as aussi dit qu'avec lui il se sentait bien, qu'il n'y avait qu'avec lui qu'il pouvait se sentir lui-même, qu'il lui faisait confiance et que ce garçon était très réconfortant et qu'il était toujours présent pour lui quand il ne se sent pas bien, même aux heures tardives.. Aussi, il m'as avoué que toutes les fois où il disait allez dormir chez son amie, il allait chez lui, et ça il le fait depuis le mois de novembre à presque tout les week-end et que même s'il ne dort pas là-bas il y va pendant la journée...

D'un côté, de savoir que mon fils est heureux me rend heureuse. Je suis en même temps rassurée qu'il y ait quelqu'un avec lui pour l'aider et qui le réconforte. Sinon, apprendre l'homosexualité de son enfant est toujours quelque chose de difficile. Aucun parent ne peut dire qu'avoir un enfant homosexuel est génial (de toute façon ce n'est ni mieux ni pire que d'être hétéro, mais juste dur à accepter). Je n'ai jamais vraiment eu de préjugé contre les homosexuels car de toute façon, l'amour c'est l'amour. Mais de savoir que mon fils n'aura jamais de femme et ne fera pas d'enfant avec celle-ci me brise le coeur.

J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps, je n'ai pas dormi de la nuit. Plusieurs pensés m'ont traversés l'esprit. Comme il va souvent dormir chez lui, je me dis qu'ils doivent probablement coucher ensemble... Ce n'est pas que ça me répugne, mais disons que ça ne m'enchante pas vraiment. (sans offense!)

J'ai pensé à ce garçon, son petit ami. Il a 18 ans et mon fils n'a que 16 ans, il ne serait pas un peu vieux pour lui ? Je veux dire, je sais que ce n'est que deux ans, mais la différence est grande, vous ne croyez pas ? Il a probablement plus de vécu ''sexuel'' que mon fils et ainsi de suite et ça me fait peur. Il est quand même majeur alors il peut faire tout ce que mon fils ne peut pas faire et que je ne souhaite pas qu'il fasse, alors ça m'effraie. Aussi, j'avais pensé que peut-être je devrais le rencontrer et discuté avec lui. Je veux entendre de sa bouche qu'il aime mon fils pour au moins être rassurer et qu'il ne lui brisera pas trop le c½ur comme le rejeter de façon brutale, de le tromper ou encore de profiter de sa naïveté... Je ne connais pas ce garçon alors ça m'inquiète de savoir tout ce qu'il peut faire à mon petit bébé :~(

Mon fils m'as fait promettre de ne pas en parler à son père qui est très homophobe, il a réellement les gay en horreur, si pour son travail il doit serrer la main d'un homosexuel il se la laverait pendant des heures. Même aujourd'hui, il pense toujours que c'est un trouble psychologique et qu'ils ont besoin de se faire soigner. Je me retiens de ne pas lui en parler, je dois supporter ça toute seule ? Après tout, comme c'est son fils, peut-être que sa vision des choses changeras. Il aime tellement notre fils, à qui d'ailleurs, il donne plus d'amour qu'à notre aîné... C'est bien la preuve qu'il l'aime énormément et qu'il est fière de lui, non ? Je ne sais plus trop quoi faire.

Je sais que jamais je ne mettrai mon fils à la porte car je l'aime de tout mon coeur, comme tout parent aime son enfant. Tout ce que je veux est son bonheur et si pour lui le bonheur c'est d'être avec un homme, je suis prête à l'accepter, même s'il me faudra du temps.

Donc, mes questions :
Est-ce que l'ont peut vraiment avoir toujours su être homosexuel ? On ne peut quand même pas avoir d'attirance à 5 ans quand même ! Devrais-je rencontrer le petit ami de mon fils ? Y a-t-il autre chose que je devrais demander à ce garçon pour me rassurée ? Que faire avec mon mari ? Combien de temps a-t-il fallut à vos parents pour vous acceptés ?
Ketamine Ketamine
Zaguien
Inscrit: 2012-11-04 01:11:51
2014-01-07 03:18:19
Ne me jugez pas sur ma photo

Bien le bonsoir

J'avais écrit un immense pavé pour vous répondre, mais fausse manipulation, et j'ai tout effacé... J'ai presque envie de pleurer T_T

Mais je recommence parce que vous méritez d'avoir des réponses! Mais ce sera plus concis qu'avant, malheureusement.

Alors, vos questions sont légitimes
Je vous conseille de rencontrer ce garçon, pour vraiment voir de vos yeux les liens qui les unissent
A cet âge, on recherche plus de l'amour que du sexe, croyez moi, mais il vaut toujours mieux se faire sa propre opinion.
Demandez donc à le rencontrer, en expliquant que ce n'est pas pour lui faire la leçon sur "traite bien mon fils", mais pour apprendre à le connaitre, en soulignant que oui, à cet âge là, 2 ans d'écart c'est énorme, et qu'en tant que mère vous ne voulez pas qu'il soit abusé d'une quelconque façon, sur le plan psychologique (il ne faudrait pas que votre fils se mette en danger par fascination pour ce garçon ou par peur qu'il le largue si il ne fait pas ce qu'il lui dit) ou physique... Vous avez donc, à mon sens, totalement raison.

Pour le père de votre fils, je vous demande de ne rien dire.
Le coming-out est un acte "privé", qui se fait au rythme de celui qui le fait. Votre enfant a besoin de temps, il le fera quand il se sentira prêt, ne trahissez surtout pas sa confiance en le disant à sa place. La meilleure chose que vous pourrez faire sera d'être aux cotés de votre fils si un jour il a envie de le dire à son père. (Oui car le coming-out n'est pas obligatoire pour vivre une vie privée épanouie)

Ne vous sentez pas gênée d'être un peu dégoutée ou d'avoir du mal avec les relations homosexuelles, tout le monde n'a pas le même seuil de tolérance, du moment que vous acceptez votre fils et que vous le laissez faire sa vie privée, vous n'avez pas forcément à devenir une militante pour les droits des homos ou autre (j'exagère mais j'espère que vous m'avez compris).

Pour finir, oui il est possible de se sentir homo, ou du moins de sentir qu'on ressent des choses pour autre chose que des filles, dès un très jeune âge, la psyché humaine est très complexe, personnellement je m'en suis rendu compte à l'âge de 10 ans, et certains signes avaient mit la puce à l'oreille de mes parents bien avant, donc tout est possible, l'image de l'homosexualité qui arrive à la puberté est un schéma classique, mais ce n'est pas le seul, nous sommes tous différents avec un parcours et des bagages psychologiques différents, certains s'en rendent compte à 40 ans, d'autres seront hétéros mais tomberont amoureux d'UNE PERSONNE du même sexe, sans pour autant avoir du désir pour d'autres personne du même sexe, d'autres le sauront dès l'adolescence.

Vous ne pourrez rien "demander" à ce garçon, si ce n'est de traiter votre fils avec respect et amour, même si entre eux deux cela finissait par ne plus marcher.
Enfin, personnellement, mes parents m'ont toujours accepté, car ils s'en fichent, c'est un peu la phrase bateau: "Tant que tu es heureux et que tu ne te met pas en danger, vis ta vie, nous on t'aime comme tu es"

J'espère avoir répondu à vos interrogations, mais n'hésitez pas à vous nourrir d'autres avis sur ce forum, tout est bon à prendre.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2014-01-07 08:15:48
C'est votre mari qui m'inquiète, parce que se laver les mains pendant des heures après avoir serré une main, et aimer plus son cadet que sont ainé, pour en être très humain ça en reste tout de même plutôt névrotique. Cela ne l'empêche sans doute pas de vivre, mais ça complique sa vie et celle des autres...

Concernant le sentiment d'avoir "toujours été comme cela", il faut se souvenir que les psys les plus éclairés rappellent que la préférence sexuelle se forme pendant l'enfance, et se révèle à l'adolescence.

Concernant l'inévitable sentiment de culpabilité des parents "d'avoir mis au monde un handicapé", qui est une question que vous ne posez pas mais qui est courante et probablement sous-jacente, je crois qu'ils doivent rester philosophes et prendre la vie du bon coté, la perfection n'est de toute évidence pas de ce monde, et la tendresse de vivre en famille tels que nous sommes reste un des plaisirs majeurs de la vie, et ce qui nous rassure.

Concernant le temps nécessaire pour accepter, je pense que c'est d'une part le temps nécessaire pour comprendre une situation nouvelle, c'est aussi faire le deuil d'avoir le plaisir de pouponner ses petits enfants tout en se plaignant de leurs parents lol (mais bon vous avez un ainé apparemment), mais c'est surtout le temps nécessaire pour accepter le regard "des autres". Et eux ce ne sont pas des tendres, style votre mari apparemment xD. Et là il y a des tas de méthodes, à commencer par l'évitement des emmerdeurs.

Vous avez bien fait de venir sur le site, et n'hésitez pas à poser des questions :-)


Kimah,
"Je vous conseille de rencontrer ce garçon, pour vraiment voir de vos yeux les liens qui les unissent"

Les parents doivent avoir de la pudeur, et donc de la retenue, vis à vie des relations de leurs enfants. A la fois parce que c'est la vie de leur enfant et non la leur, et parce que l'enfant doit faire sa propre expérience, le cocooner par excès est à double tranchant. La seule chose vraiment importante est que l'enfant ne fasse pas une erreur irréversible, comme se choper une maladie qui lui pourrisse définitivement la vie, ou tomber sur une personne qui l'entraine dans des dérives.

Donc oui garder un oeil, mais de loin, et dans les domaines qu'on connait bien sans se laisser entrainer par nos propres peurs. Et un forum comme le notre permet à chacun de chercher des réponses sur les domaines qu'il ne connait pas.

Mais bon sur le fond tu as raison, et par exemple quand c'est possible, inviter le copain ou la copine à participer au repas d'anniv n'est pas idiot.
 
Anonyme
2014-01-07 11:43:43
Très sérieusement, je trouve la réponse de Kimah très complète et juste.
N'hésitez pas, madame, à poser d'autres questions.
Vava__ Vava__
Zaguien
Inscrit: 2013-04-16 04:04:49
2014-01-07 12:56:12
Diane100:Que faire avec mon mari ? Combien de temps a-t-il fallut à vos parents pour vous acceptés ?


J'avais, comme votre fils, demander à ma mère de ne pas dire à mon père que je suis homosexuel car je ne voulais pas le décevoir. Elle a malheureusement partager à mon père la révélation de la veille : je me suis senti trahi, et je sais que maintenant j'y réfléchirai à deux fois avant de lui confier quelque chose car pour cela, je ne peux plus avoir confiance en elle.
Elle a préféré parler à mon père pour "ne pas supporter ça seule" quitte à trahir ma confiance, j'avais trouvé ce geste très égoïste (mais peut-être l'était-ce encore plus que de lui demander de gérer ça toute seule). Je vous déconseille aussi d'en parler à son père car il pourrait ne pas être aussi conciliant que vous et en plus de le trahir, vous allez lui montrer que vous n'arriver pas à accepter par vous même son homosexualité.

Finalement, je suis un peu dur avec mes parents car ils assez bien accepté (je pense) mon homosexualité mais ça a été long. Ma mère venait me parler le soir pour me demander si je suis certain de vouloir m' "engager dans cette voie là car c'est un monde inconnu et de la nuit." ou d'autres absurdités dans le genre. Je vous déconseille de suivre l'exemple de ma mère, c'est vexant au plus haut point.
Maintenant ma mère parle de "copain" lorsqu'elle m'imagine parfois en couple. J'espère que vous accepterez comme eux la différence car je ne sais pas comment j'aurai fait s'ils m'avaient rejeter et je pense que votre fils ressens la même chose.

Concernant le petit ami, vous devriez subtilement l'inviter chez vous peut-être en disant à votre enfant : "Tu sais, si tu veux inviter ........, tu peux." Vous pourrez ainsi voir à qui vous avez à faire et faire connaissance au cours du repas sans que ce soit un trop grande intrusion dans sa vie.

Quant à son bonheur, ne vous en faite surtout pas : je suis homosexuel et bien plus heureux que la plupart des hétérosexuels et je ne pense pas être une exception.
Anonyme
2014-01-07 15:32:55
Je vais pas répondre à tout, j'ai pas lu les réponses mais je tiens quand même à intervenir...

D2jà pour commencer c'est une bonne initiative de vous être inscrit pour poster un sujet ici, mais je vous conseillerais aussi de prendre contacte avec une association LGBT près de chez vous, c'est pas rare d'avoir des groupes de discussions que ça soit pour des parents d'homos ou des jeunes homos tous un peu perdu face à cette "nouveauté", il existe même des associations de parents d'homo dans certaines grandes villes...
Une discussion avec d'autres parents d'homo sera sans doute bien plus bénéfique...

Sinon pour ma part, même si ma mère m'a dit je m'en doutais, elle s'est inquiété pour ses futurs petits enfants qui ne seraient sans doute jamais, mais personnellement, je suis plutôt vieux jeu niveau bonheur et je le vois dans une maison avec un mari, des enfants, un chien, chat et autres bestioles... Idéalement j'aimerais avoir 5 enfants, et oui, j'ai envie d'une famille nombreuse même si je sais que ça sera difficile d'atteindre mon idéal je me battrais pour avoir des gosses (de mon sang et/ou adoptés)... Ma mère s'est vu rassuré pour ce point surtout que depuis les choses ont un peu avancé...
Bref, homosexuel ne veut pas dire qu'on peut pas avoir d'enfants...

Au début, je l'avais dit qu'à ma mère, non pas que mon père soit homophobe, juste que j'en voyais pas l'utilité, surtout qu'avec ma mère c'était venu au cours d'une discussion sur les enfants... Mais je comprends que ça soit dur pour vous, elle n'a pas réussi à garder ça pour elle plus d'une semaine, elle est venu me demander de le dire à mon père...
Donc je vous conseillerais de discuter avec votre fils, et lui faire part de ce que vous ressentez sur cette "solitude"...

Maintenant la question de la différence d'âge, 16 et 18ans je trouve pas énorme comme différence d'âge, ils vivent dans le même monde encore, ça me choque pas... Et des fois, même avec plus de différence ça peut paraitre beaucoup et au final pas tant que ça, et là je parle par expérience... Je me suis laissé séduire malgré moi par un jeune de 5ans de moins que moi, et j'étais plus gêné que ses parents par cette différence d'âge...
Mais pour vous rassurer il peut être bien de l'inviter à manger un midi par exemple, c'est ce qui s'est passé avec les parents de mon ex, parce que oui au début savoir son fils, jeune majeur, avec un mec de 5ans est quelque peu déroutant, mais le courant est passé tout de suite et ils ont tout de suite été rassuré... J'ai la tête sur les épaules, j'étais pas avec leur fils pour me taper des petits jeunes (il avait plus d'expérience que moi de toutes manières... xD) et j'avais une vision de la vie qui semblait collé avec leur philosophie... Après ça je me voyais refuser d'aller chez eux, le courant était peut être un peu trop bien passé pour le coup, à tel point que quand leur fils m'a largué plusieurs mois plus tard ce sont senti mal pour moi...

Après 5ans c'était peut être beaucoup pour le coup, même s'il était très mature il restait jeune et pas aussi prêt à s'engager véritablement que moi, mais c'est un autre problème qu'à 16 et 18ans on ne va sans doute pas retrouver...
C'est plus une différence de maturité qui pourrait se faire sentir, ça peut être bénéfique pour votre enfant même si vous avez vu le négatif en premier...

Pour ce qui est de l'acceptation de ma sexualité par mes parents, ça m'a plutôt surpris, et dans le bon sens...
Ma mère m'a simplement dit "je m'en doutais mais ça n'empêchera pas d'avoir des petits enfants" (elle adore les enfants et m'a transmis ça depuis que je suis tout petit)...
Et pour mon père, il a pleuré plusieurs jours en allant se coucher... Il était triste, triste que je ne leur ai pas dit plus tôt, et qui m'aurait permis de m'épanouir plus tôt...

Je sais pas si tout ce que j'ai dit là vous a aidé...
Mais je vais me répéter, essayer de trouver une associations où vous pourrez rencontrer d'autres parents d'homo qui passent et sont passés par là... Et n'hésitez pas à discuter avec votre fils...
Anonyme
2014-01-07 17:11:38
Pour avoir été à la place du garçon de 18ans je peux dire que j'aurais vraiment aimé rencontrer la mère de mon copain de l'époque. La différence d'age n'est vraiment pas énorme et le fait qu'il soit plus vieux fait qu'il doit s'en doute être le plus préoccupé par cette différence d'age justement non par rapport à l'écart mais juste car votre fils est mineur. Moi j'avais peur de la réaction de ses parents car il n'avait pas fait son coming out. Tout ça pour dire qu'invite le copain de votre fils est un bonne idée, essayer de la connaitre et de lui montrer que vous acceptez leur relation cela vous permettra d'être rassurer et montrera à votre fils que vous vous intéressez à lui et acceptez cela et ça rassurera aussi son copain au final.

En ce qui concerne vos préoccupation par rapport à son coming out, je vous conseil déjà d'oublier tout les stéréotypes que vous avez déjà dû entendre sur les gays et de parler avec votre fils pour réellement comprendre tout cela. Votre fils peut avoir une vie tout à fait normal en étant gay et même avoir des enfants, si les lois continues d'évoluer il pourra (enfin on le peut déjà mais c'est très complexe et chère et pas très net vis à vis de la lois) avoir des enfants en adoptant ou en passant par une mère porteuse, en se qui concerne sa sexualité sur se point je pense que ça restera de sa vie privée mais vous n'avez pas à vous sentir mal pour ça, il n'y a vraiment aucune raison.

En ce qu'il concerne votre mari je pense que tout à été dit, vu ça vision des choses il n'est pas prêt à accepter et vous devez attendre que votre fils le lui dise lui même pour ne pas le trahir.

Si vous avez d'autre questions n'hésitez pas, ce forum est là pour ça!
Ketamine Ketamine
Zaguien
Inscrit: 2012-11-04 01:11:51
2014-01-07 17:29:15
Naeco:Très sérieusement, je trouve la réponse de Kimah très complète et juste.


Belettedu44 Belettedu44
Zaguien
Inscrit: 2011-11-26 05:11:03
2014-01-07 18:24:41
Diane100:Donc, mes questions :
Est-ce que l'ont peut vraiment avoir toujours su être homosexuel ? On ne peut quand même pas avoir d'attirance à 5 ans quand même ! Devrais-je rencontrer le petit ami de mon fils ? Y a-t-il autre chose que je devrais demander à ce garçon pour me rassurée ? Que faire avec mon mari ? Combien de temps a-t-il fallut à vos parents pour vous acceptés ?


Est-ce que l'ont peut vraiment avoir toujours su être homosexuel ? A partir du moment où l'on commence à découvrir sa sexualité ? Personnellement je l'ai su très jeune, et je ne suis pas le seul, donc si il le dit, c'est qu'il en est sur.

Devrais-je rencontrer le petit ami de mon fils ? Pour vous rassurer et faire connaissance, oui. Ça leur fera d'autant plus plaisir si tout ce passe bien.

Y a-t-il autre chose que je devrais demander à ce garçon pour me rassurée ? Oui / Non. Il y a des choses qui ne se disent pas, on est civilisé et poli. Vos craintes par rapport à ce jeune homme sont compréhensibles mais un peu démesuré. 18/16 ans, c'est correct, y a de plus grands écarts. Et il a 18 ans oui il est majeur mais quand on est majeur on a pas tout vécu et fait les pires bêtises de monde. A mon avis au dire de votre fils ce jeune homme est sain. Vous verrez ça par vous même le jour où vous le rencontrerez.

Que faire avec mon mari ? Ne faites rien sans la concertation de votre enfant. Vous êtes sa famille et le connaissez mieux que personne. A vous de juger si il est possible de lui en parler ou non. D'après vos dires, ça reste risqué. Au pire attendez les 18 ans de votre fils, il sera majeur et plus mure, et si la situation tournait mal il serait plus apte à la digérer. Mais si vous pouvez le dire plus tôt c'est mieux, plus tôt la pilule passe mieux c'est ( pour sa réaction ). L'important c'est de dialoguer entre vous pour savoir ce qui serait le mieux et ne pas laisser de frustrations.

Combien de temps a-t-il fallut à vos parents pour vous acceptés ? J'ai fais mon CO à mes 16 ans, j'ai mes 18 ans maintenant. Je sais pas combien de temps il leur a fallu réellement, tout dépend du sens d'accepter. Si c'est un " ok je tolère " ou " oui je te comprends ". Le " ok je tolère " a été immédiat, avec le choque aussi, ils m'ont posé des tas de questions, ont est même aller voir un psy ensemble ( à la demande de ma mère ), une fois ces questions soulevés et les inquiétudes, la situation est redevenu comme avant au bout de quelques mois. Même si c'est parfois un peu " tabou " y a pas de problème et tout est au clair entre nous.

Voila mes réponses à vos questions, bravo pour votre réaction et votre initiative de venir ici. Le conseil qu'on peut vous donner c'est d'en parler avec votre fils à mon avis, même sic'est pas évident, voir gênant, crever l'abcès et acceptez le, comprenez le, soutenez le.

Bon courage !

PS : pour le " il n'aura pas de femme, cqfd, d'enfant " il y a l'adoption maintenant en France, et pour ceux à qui ça ne plait pas, la possibilité de PMA / GPA dans d'autres pays, ou illégalement en France.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2014-01-07 19:18:25
"J'ai pensé à ce garçon, son petit ami. Il a 18 ans et mon fils n'a que 16 ans, il ne serait pas un peu vieux pour lui ? Je veux dire, je sais que ce n'est que deux ans, mais la différence est grande, vous ne croyez pas ? Il a probablement plus de vécu ''sexuel'' que mon fils et ainsi de suite et ça me fait peur."


Je voudrais revenir â ma façon sur ce point sur lequel d'autres zaguiens ont repondu.

Personnellement je pense et écris souvent que, contrairement à une idée répandue chez les jeunes qui défendent à juste titre l'égalité entre eux, une différence d'age entraine mécaniquement une différence d'expérience, et donc une différence de vulnérabilité.

Ce ne devrait pas etre un probleme si les plus âgés compensent cette différence par une attention protectrice, les différences d'age ne datant pas d'aujourd'hui, que ce soit dans les fratries, ou les différences importante d'age dans les mariages, qui ont traditionnellement été la règle pendant des milliers d'années jusqu'à son changement récent il y a quelques générations.

Pour réponse je serais tenté de retourner la question : votre fils, qui a le droit de sortir avec un mec de 14 ans si personne ayant autorité sur lui ne lui interdit strictement, a-t-il la moindre idée de ce qu'est assurer la sécurité d'un mec de 14 ans ? J'en serais tres étonné, ce n'est pas la préoccupation éducative de notre société, en tout cas rien de comparable à ce qui se fait encore dans les pays pauvre du sud, et qui attire toutes les critiques des pays du nord.

Sans vouloir évacuer la question, je fais constater que si à juste titre l'objectif de liberté et l'égalité sont garanti dès l'age de la majorité sexuelle, l'éducation du respect des personnes plus vulnérables est un peu en friche, notamment des plus jeunes, et que cela ne ça ne va pas sans une légère augmentation des risques, que la société tente de compenser par l'éducation individuelles à la prévention.

Bref, là encore la perfection n'est pas de ce monde, il faut sans doute tenter de l'inclure dans la prévention, et s'en accomoder...
Mystère Deniz
Zaguien
Inscrit: 2009-09-02 07:09:07
2014-01-07 21:09:43
Tout a déjà était dit, mais pour expérience personnelle:
Ma mère l'a appris un soir où on parlait justement du CO, et elle m'a demandé la fatidique question, et je lui ai répondu honnêtement. Elle a pleuré le soir même et l'a dit immédiatement à son mec quand il est rentré (ce que j'ai pas apprécié) mais ne l'a pas dit à d'autres gens. Je vous déconseille fortement de le dire à votre mari sachant qu'il est homophobe.
Moi même je ne veux pas que mon père le sache, je ne sais pas ce qu'il pense sur le sujet, mais étant un dépressif, je préfère lui laisser l'illusion d'espérer que j'aurai une copine, plutôt que le blazer en lui disant la vérité.

Ma mère l'a accepté au bout de 24h ^^ , elle a pleuré le soir même mais vu qu'elle est très open, elle l'a accepté facilement.
Serac Serac
Zaguien
Inscrit: 2012-09-15 08:09:30
2014-01-08 01:01:06
Bonjour à vous (ou plutôt bonsoir, vu l'heure tardive de ma réponse). Mes prédécesseurs ont déjà bien entamé le sujet, je vais surement répéter beaucoup de ce qui a été dit, et je vais essayer de ne pas faire trop long.

Apprendre que son fils/sa fille est homosexuel n'est pas une chose facile, c'est certain. De mon côté, ma mère m'a posé la question en étant au bord des larmes, et j'ai trouvé cette réaction très spéciale, dans un premier temps. Ceci dit, pour une personne qui s'inquiète, je pense que c'est normal de réagir comme vous l'avez fait, comme beaucoup de parents l'ont fait. Une image encore assez négative reste rattachée à l'homosexualité, notamment au niveau de la sécurité, où on se dit que son enfant va être la cible de rejet de la part des autres, d'agression des fois, ou bien qu'il va croiser des personnes malintentionnées. C'est pas rassurant, si on se place de ce point de vue. Ceci dit, les mentalités évoluent avec les années, et avec l'âge, et l'homosexualité est de plus en plus considéré comme quelque chose de normal, ou au moins de banal. Votre fils reste qui il est profondément, avec ses qualités et ses défauts, et sa sexualité n'y change absolument rien. Et il est fort à parier qu'il le vive bien, et d'autant mieux que les années passent, encore une fois. De votre côté, ce sera pareil. Vos doutes vont s'effacer peu à peu, simplement en vous rendant compte que ce qu'il vous a dit ne change absolument rien à qui il est, et ne change rien à sa vie. Il fera toujours le métier qu'il entreprend d'apprendre, il aura toujours son humour à lui, ses petites manies, ça restera toujours votre enfant, changeant certes avec son expérience de la vie, mais restant toujours le même dans le fond. Une fois que vous vous serez définitivement convaincue de cela, vos angoisses disparaîtront.

En ce qui concerne son copain, je ne peux que vous encouragez à le rencontrer. D'une part pour vous rassurer, pour pouvoir voir avec qui votre fils s'entend bien, si la personne est de confiance, comme vous l'auriez fait vis-à-vis d'une copine si il avait été hétérosexuel. Puis, cette personne pourra aussi répondre à vos questions, et, j'espère, vous montrera au même titre que votre fils, que la sexualité ne conditionne pas la bienfaisance des gens. Des personnes capables de faire du mal, il y en a autant chez les hétérosexuels que chez les homosexuels, autant chez les garçons que chez les filles, chez les plus âgés comme chez les plus jeunes. En sortant avec des filles, il y ait des chances de tomber sur des personnes qui pourraient lui briser le coeur, profiter de sa naïveté, le faire souffrir.L'annonce est encore fraîche dans votre esprit, mais parler avec le copain de votre enfant est quelque chose de recommandé dans ce cas, et je dirais même que de manière générale, c'est indispensable. C'est normal de vouloir rencontrer la personne que votre enfant aime, et réciproquement, son copain veut surement apprendre à connaître la famille de son chéri, essayer de s'inclure dans la famille, de se faire accepter. Bien que le sexe de la personne change, les codes restent les mêmes dans le cas homosexuel et dans le cas hétérosexuel. J'espère que rencontrer la personne concernée vous le montrera.

Par la suite, le fait qu'il soit plus âgé peut mener à deux scénarios. Soit il reste encore jeune et expérimente toujours la vie, auquel cas, il se peut que votre fils expérimente aussi, et ce sera à vous de parler à votre enfant pour qu'il soit prudent. Soit son copain est responsable et dans ce cas vous ne craignez pas grand-chose. Il y a des gens qui sont matures pour leur âge et qui savent ce à quoi ils sont tenus par la loi, par la responsabilité civile, et par la morale aussi. Si c'est quelqu'un de bien, il demandera toujours l'avis de votre fils avant de faire quoi que ce soit, et il saura l'empêcher de faire des choses qu'il ne peut pas faire. Le fait qu'il soit majeur peut constituer une force non négligeable pour votre fils, et lui être très profitable, au niveau de la mentalité et de la maturité.

Je finirai par répondre à quelques questions que vous vous posez. Mes parents l'ont accepté rapidement après que je l'aie annoncé. Je pense que ma mère l'a accepté rapidement, en quelques mois tout au plus, et mon père a surement mis plus de temps, du fait que c'est quelqu'un de fort introverti, pudique et qui aura tendance à se remettre en question même pour des choses qu'il n'a pas influencé du tout. L'acceptation dépend des personnes et des peurs qui restent à vaincre, des expériences positives ou négatives que vivent leur enfants homosexuels, etc.

A 5 ans, je ne savais pas ce que c'était l'attirance. Mais il se peut que spontanément, votre fils ait préféré être avec des garçons, amicalement, ou bien que ceux-ci l'intriguaient, ce qui constitue une forme d'attirance, même si elle est assez éloignée de la sexualité.

En ce qui concerne votre mari, je vous conseille de ne rien faire sans l'accord de votre fils. Ce n'est pas à vous de dire à votre mari que votre fils aime les hommes, surtout si il est homophobe. Je pense que c'est à votre fils de prendre l'initiative. Ca le concerne en premier lieu. Il se peut que votre mari n'apprenne jamais, ça peut être problématique pour vous, de devoir mentir sciemment sur la sexualité de votre fils, mais par respect pour votre fils et les relations qu'il entretient avec son père, je pense qu'il vaut mieux ne rien tenter, même si ça fait mal au coeur de cacher cette information. Il se pourrait qu'en apprenant l'homosexualité de son fils, il réfléchisse à la chose et change d'avis, en voyant que quelqu'un de bien et de normal peut être homosexuel. Mais il se peut aussi que ça passe par des moments de crise, des tensions, le rejet de votre fils. C'est une question qui pourrait avoir de grosses conséquences sur les relations entre votre fils et votre mari. De ce fait, il vaudrait mieux ne rien tenter sans y avoir réfléchi avec votre fils, et peut-être vous faire au fait que jamais votre époux ne sera au courant.
Liffaen Liffaen
Zaguien
Inscrit: 2012-02-24 01:02:28
2014-01-09 03:43:06
J'ai envie de vous dire ce que je n'ose pas dire à mes parents, un jour peut être qui sait m'enfin peut être que ça peut vous être utile ^ ^

J'ai entendu ma mère dire que pour elle quelque part c'était une déception.
Un joue mon père m'a dit "j'ai finis par l'accepter, tu es un garçon bizarre"
Ma mère m'a demandé, "tu penses que Stromae est lui aussi bizarre? "
Et mon père "C'est dommage que tu n'ai pas développé l'attrait pour le sexe féminin étant gamin" à l'air de dire "quelque chose a foiré, c'est con..." (il ne l'a pas dit de la première façon m'enfin c'est à peu près ce que j'en ai retenu) et c'est comme si ça donnait ça "un de foiré sur cinq... pour l'instant ça va" je caricature un peu mais bon...

Sauf que moi, à l'inverse, pour vivre bien tout en étant homosexuel, je me suis laissé comprendre que c'était... une différence normale vous voyez? Une banalité qui peut qualifier une personne et c'est tout...

Ma mère me dit "préservatif à vie pour toi!" moi je dis "non c'est bon si l'on est fidèles..." et elle me répond que "chez nous on se trompe sans arrêt"... elle a sorti à ma s½ur "bon, si ton frère fait médecine c'est pas grave, il n'aura pas d'enfants à charge..."

Bref, moi je veux vivre une vie heureuse et je l'idéalise comme "une vie d'hétéro", très franchement une fois vieux mon rêve serait de regarder l'homme que j'aime, regarder ce que j'ai bâti avec lui, une famille heureuse d'avoir un sentiment d'accompli... Et comprendre que pour mes parents je serais à moitié célibataire à vie car dans la communauté gay c'est instable, qu'on est des gens bizarres chez qui il manque quelque chose mais qu'on accepte parce qu'on peu pas faire autre chose... Moi ça m'attriste et j'aimerais sentir que je suis normal et qu'ils n'ont pas de regrets à m'avoir ainsi :3 et je le ressent partout sauf chez moi au final...

Bref, ça réponds pas à vos questions mais peut être que ça vous intéresse ^ ^
Sinon pour les autres questions même si je pense que tout a été dit et que de la lecture en plus... C'est fatiguant:

-je ne l'ai pas toujours su mais quand j'y pense je l'ai toujours été, je ne l'avais juste pas compris... Maintenant j'ai une amie qui petite savait qu'elle rêvait d'une princesse et non d'un prince, croyant être seule ça l'a frustrée jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'elle n'était pas seule
-à propos de votre mari je pense que vous ne pouvez rien faire surtout s'il est très fermé sur ce sujet... Soyez là pour votre fils, peut être qu'un jour il aura besoin de vous... peut-être le reprendre sans raisons apparentes s'il mentionne mal quelque chose ayant un rapport avec l'homosexualité...
-Ma mère m'a pris dans les bras et m'a dis qu'on aimait ses enfants tels qu'ils étaient et non tels qu'on aimerait qu'ils soient. Maintenant je crois qu'elle a mentionné avoir pleuré et prié pour que je devienne prêtre (et que Dieu me le pardonne mais c'est hors de questions!) et quand ma mère en a parlé à mon père, lui même est venu dans ma chambre pour m'en parler... en mode "comment le vis-tu?/ça peut changer". Et récemment je pense pouvoir dire qu'il se voile un peu la figure en imaginant que des amies à moi m'intéressent... M'enfin c'est une autre histoire !
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2014-01-09 08:55:29
Liffaen,
Ma mère m'a demandé, "tu penses que Stromae est lui aussi bizarre? "

Les humains accordent beaucoup d'intérêt à la sexualité, ils ont besoin de savoir le genre sexuel des autres.
Dit plus trivialement, ils ont besoin de savoir s'il peuvent potentiellement "sauter" ou "se faire sauter".

Et Stromae brouille les pistes, je comprends l'inquiétude de ta maman xD
Liffaen Liffaen
Zaguien
Inscrit: 2012-02-24 01:02:28
2014-01-09 09:02:45
Ah c'était un exemple qui m'a fait sourire m'enfin qualifier de bizarre quelque chose qu'on a voulu démontrer comme normal je pense avec le mariage pour tous...
Enfin bon ^ ^ sinon j'ai des parents cool quand même, mon père m'a dit le soir même que si j'avais quelqu'un il ne fallait pas que j'hésite à le leur présenter ^ ^

Mais bon... Ce sont justes des phrases ou pensées qui m'ont gêné et qui selon moi sont très discutables ^ ^
Ketamine Ketamine
Zaguien
Inscrit: 2012-11-04 01:11:51
2014-01-09 10:27:24
Sinon Stromae est pas PD, il est sorti avec une ex miss Belgique
Liffaen Liffaen
Zaguien
Inscrit: 2012-02-24 01:02:28
2014-01-09 11:55:20
Kimah:Sinon Stromae est pas PD, il est sorti avec une ex miss Belgique


Bah dans le fond moi je m'en fiche ^ ^ ou même je trouverais que ça chanson "Tous les mêmes" changerait de registre ^ ^ (enfin il parle de problèmes féminins m'enfin)
Même si je pense que ça veut rien dire qu'il soit sorti avec une fille, je pense pas que ça doive importer ^ ^
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2014-01-09 13:17:14
Je plaisantais, en fait je pense que les parents cherche a comprendre, et pour cela ils puisent dans tout ce qui a pu attirer leur attention.

Et les clips où Stromae couche entre une fille et un mec, qu'on voit aussi en slip dont on ne peut pas ne pas remarquer que celui-ci est bien rempli, s'ajoutent aux grandes folles des prides a la tele...
Caro Caro_
Zaguien
Inscrit: 2014-01-13 03:01:33
2014-01-20 14:10:19
Bonjour,
je trouve ça vrm super de votre part de faire cette démarche.

Je vais tout simplement vous parlez de mon expérience en esperant qu'elle vous profite

Ma 1ere amoureuse j'étais en primaire,je n'ai jms couché avec un homme ou eu de relation sérieuse. Donc oui on peut avoir conscience de son homosexualité très tot, après je pars du principe que l'amour n'a pas de sexe et que tout change constamment. Donc je ne vais pas vous conseiller d'esperer pcq ca serait idiot ms sa sexualité peut très bien redevenir plus traditionnelle plus tard.
En ce qui concerne mon coming out je suis d'une famille portugaise donc evidemment j'avais des craintes car ils ont tous de nombreux propos homophobes ms finalement il faut fr confiance à l'amour de sa famille car c'est passé cme une lettre a la poste. Je n'ai pas avoué mon homosexualité ms tout simplement présenter ma copine de l'époque qui avait 7 ans de plus que moi. Ma mere avait bcp de craintes av de la rencontrer puis qd elle l'a rencontrée elle l'a adorée et adoptée. Donc effectivement ca serait une bonne idée apres vs n'allez pas pouvoir proteger votre fils de la souffrance ms plutot etre la pour eponger sa souffrance et l'aider a grandir ce qui ne pourra evidemment pas fonctionner si vs ne souhaitez pas entendre parler de ses relations. Ma mere l'a acceptée aussi tot bien qu'elle ne veut pas trop entendre parler de filles si ce n'est pas sérieux et ma soeur l'a completement acceptée qd elle a comprit que ca ne passerait pas donc a mes 17 ans als que je lui avais dis a 14 ans
Pour votre mari je vous conseille en effet de pas lui dire ms d'essayer de lui fr ouvrir les yeux tt seul

Bon courage à vous, et n'oubliez pas qu'un coming out peut etre tres difficile a vivre
Anonyme
2014-01-23 18:35:25
C'est tellement beau une maman qui se renseigne comme ça sur un forum gay... Si je le disais à la mienne, elle le ferait pas de peur que la Team Rocket des Drag-Queen traque son adresse IP et vienne lui greffer un pénis pendant son sommeil... J'vous jure.

Sinon je voulais répondre à toutes vos questions, mais vous avez déjà reçu des réponses très complètes que j'approuve complètement! Mais juste pour faire court, ne dites rien à votre mari, et, si vous voulez rencontrer le copain de votre fils, proposez-lui, mais ne l'invitez pas vous-même, comme ça ils pourront en parler entre eux, tout ça. (J'imagine le repas de famille avec votre mari à table, cocasse.)
Anonyme
2014-01-23 18:45:15
[Contenu modéré]

Modération (Birdy) :
Le troll et l'irrespect ne sont pas les bienvenus sur le forum.
Liffaen Liffaen
Zaguien
Inscrit: 2012-02-24 01:02:28
2014-01-23 21:22:44
Ne juge pas une personne sur son écriture mais plutôt sur ses propos...
Anonyme
2014-01-23 22:52:07
Bonjours, après avoir lu votre texte j'ai bien eu envie de réagir sur vos propos,

Sachez que toute fois il n'y a pas a s'inquiéter.

pseudo:Sinon, apprendre l'homosexualité de son enfant est toujours quelque chose de difficile. Aucun parent ne peut dire qu'avoir un enfant homosexuel est génial (de toute façon ce n'est ni mieux ni pire que d'être hétéro, mais juste dur à accepter).

Faux, il y a des parents qui acceptent. J'ai une amie qui approche de ses 50 ans m'a dit que si elle avait ses enfants étaient homo. Ce serait pareil que s'ils étaient hétéro. Ca dépend de la mentalité de chacun.

pseudo: Je n'ai jamais vraiment eu de préjugé contre les homosexuels car de toute façon, l'amour c'est l'amour. Mais de savoir que mon fils n'aura jamais de femme et ne fera pas d'enfant avec celle-ci me brise le coeur.

S'il veut un jours fonder une famille, il pourra adopter. Certes, l'adoption n'est pas une transmission génétique d'un père et d'une mère (comme, hélas la manif pour tous rabache), mais elle transmet autre chose a l'enfant : l'éducation que vous lui avez transmise et qu'il retransmettra (en ne gardant que le meilleur). L'enfant ne sera en auccun cas désorienté, si ses parents adoptifs sont sincères et vous avez pu vous rendre compte que l'homosexualité ne dépend pas des parents.

Est-ce que l'ont peut vraiment avoir toujours su être homosexuel ?
Personnellement, j'ai longtemps cru qu'on ne pouvait être qu'hétéro. J'ai longtemps voulu être un garcon pour diverses raisons notament pour ne pas avoir d'amoureux. J'ai été amoureuse d une amie sans m'en rendre compte. Donc d'expérience personnelle, je vous répondrais oui.
On ne peut quand même pas avoir d'attirance à 5 ans quand même !
Pas sexuellement non. Mais avoir un amoureux au lieu d une amoureuse, peut etre. Je ne me souviens pas de mes 5 ans si ce n'est que je voulais etre un garcon x).

Devrais-je rencontrer le petit ami de mon fils ?
Pourquoi pas ? Ca vous donnera un avis sur son petit ami. Et c'est peut être un charmant garcon.

Y a-t-il autre chose que je devrais demander à ce garçon pour me rassurée ?
Vous seule peut répondre a cette question. Il y a pas de quoi en faire un drame. Rassurez vous.

Que faire avec mon mari ?
Les attitudes de votre maris m'ont atristée. Les comportements peuvent changer. Méfiez vous, essayez de le cuisiner en lui demandant qu'est ce que ca lui ferait un fils gay (de facon subtile). Mais ne foncez pas de le tas.

Combien de temps a-t-il fallut à vos parents pour vous acceptés ?
Auccun, mes parents ont du le savoir depuis toujours. Je l'ai dit qu'a ma mère mais mon père a du le comprendre aussi. Je ne me cache plus. Dans mon entourage, je n'ai jamais été victime d'homophobie. J'ai eu de la chance.

Bref il a du avoir tout pleins de réponses complètes et croustillantes ci dessus. En tout cas il n'y a pas a s'inquiéter.
CallmeTom CallmeTom
Zaguien
Inscrit: 2012-02-21 07:02:58
2014-01-26 23:19:34
Bonsoir, je lis beaucoup de sujet sur ce forum sans jamais réellement réagir, mais après avoir lu toutes les réponses, et analyser le faits qu'elles se ressemblent toutes plus ou moins, je vais me permettre de donner la mienne, sur un point:

Combien de temps a-t-il fallut à vos parents pour vous acceptés ?

J'ai involontairement mis au grand jour mon homosexualité à l'âge de 14 ans. Mon père n'a jamais réellement réagi, je lui ai imposer mes petits amis, sans discussions ni questions d'un côté comme de l'autre. Et heureusement A PRIORI

Quand à ma mère, difficile à dire, mais je pense qu'elle l'a très mal pris, au point que j'ai déménagé quelques semaines après avec mon père. Je vais pas m'étendre, mais j'ai aujourd'hui 21 ans, c'était il y a 7 ans, ma mère habite a 17 kilomètres de chez moi, elle n'a jamais voulu me revoir.

J'aurais aimer que ma mère réagisse comme vous le faite aujourd'hui. Ne vous posez pas trop de questions, rencontrez le petit ami de votre fils, apprécier le pour le bien de votre garçon et dite vous que s'il vous en à parler, c'est parce qu'il a réellement confiance en vous et ne cherchez pas à en savoir d'avantages.
Anonyme
2014-01-28 22:05:27
Parfois je me dis qu'il y a vraiment des témoignages plus intéressants que d'autres.
Liffaen Liffaen
Zaguien
Inscrit: 2012-02-24 01:02:28
2014-01-28 22:23:38
Tic-:Parfois je me dis qu'il y a vraiment des témoignages plus intéressants que d'autres.


Parfois je me dis qu'il y a des choses pas forcément sympa à dire...

Je sais pas par rapport à qui tu disais ça m'enfin bon... C'est triste d'avoir à lire des choses dont le seul but est de dire "ta vie est inintéressante", le penser est une chose, le faire savoir et peut-être blesser une personne en est une autre...

Moi je dis ça je dis rien... Enfin si... Bref.
Anonyme
2014-01-28 22:27:10
Tic-:Parfois je me dis qu'il y a vraiment des témoignages plus intéressants que d'autres.

Une chose est sur c'est que t es pas interessante meuf.
Anonyme
2014-01-31 00:00:27
Est-ce que l'ont peut vraiment avoir toujours su être homosexuel ?
Je ne l'ai jamais ignoré.

On ne peut quand même pas avoir d'attirance à 5 ans quand même !
Pour moi j'en ai eu consicence a 12 ans. Peut être même avant.

Devrais-je rencontrer le petit ami de mon fils ?
Non, ça le regarde lui, pas vous. Excepté si il y a problème avec puisque vous êtes responsable de votre fils. Sinon laissez le faire.

Y a-t-il autre chose que je devrais demander à ce garçon pour me rassurée ?
Ca je peux vous l'apprendre: dans la tronche d'un mec de 18 ans j'ai jamais vu l'amour. Mais j'ai jamais vu non plus de triple pervers sexuel car je pense que c'est visiblement ça qui vous fait peur.
Pour info, ma première fois à 17 ans. Mais si ça avait été plus tôt, c'était pas de refus.
Ca rejoint même la question au dessus: si votre fils ne vous le présente pas vous ne pourrez rien lui demander. Dites simplement à votre fils que pour le cas où, c'est capote obligatoire.

Que faire avec mon mari ?
Vu la façon dont vous le décrivez, j'ai peur qu'il n'y ait pas grand chose à faire. Ou alors achetez une caisse de savon car avec un gay à la maison il va se les laver souvent les mains. Lui parler peut être m'enfin personnellement je ferais silence radio au moins quelques semaines pour voir comment ça se passe...

Combien de temps a-t-il fallut à vos parents pour vous acceptés ?
Autant de temps qu'il m'en faut pour user de ma répartie et clouer le bec aux incultes: 10 secondes.
Ce temps est imprévisible,et dépend des parents.
Liffaen Liffaen
Zaguien
Inscrit: 2012-02-24 01:02:28
2014-01-31 09:12:16
À Anthony350 je dirais qu'elle doit rencontrer le copain de son fils si son fils aimerait le lui présenter ^ ^
D'ailleurs moi aussi pareil, vers 12 ans enfin... Il y a quand même eu une période de refoulement profond et d'incompréhension ...
Anonyme
2014-02-01 10:55:27
Liffaen:À Anthony350 je dirais qu'elle doit rencontrer le copain de son fils si son fils aimerait le lui présenter ^ ^


J'ai du mal m'exprimer, mais c'est exactement ce que je voulais dire.
C'est son fils qui décidera si rencontre il doit y avoir.
Anonyme
2014-02-12 22:53:21
Moi perso dans des noments comme sa où l'homosexualité est difficile a accepter pour l'enfants et ces parents je conseil un film "Bobby: seul contre tous" ce film est a regarder il est sur internet en français et ne doit pas être en DVD car c'est un téléfilm, si possible a regarder avec votre fils homosexuel
Uncompteee Uncompteee
Zaguien
Inscrit: 2011-10-27 10:10:41
2014-02-14 03:00:38
Je ne r?pondrais pas ? vos questions car les autres le font mieux que moi, mais sachez que pas toutes les m?res ne sont pas contente, ma m?re avant que je lui dise, disait souvent "J'esp?re que tu seras gay, j'en ai marre des poufs de ton fr?re x)" et quand je lui ai avou? elle ?tait encore plus heureuse que moi X)
Perrine Snoopy-girl
Zaguien
Inscrit: 2011-03-17 12:03:58
2014-02-20 23:16:27
En fait, elle n'a jamais répondu au topic -__-
Mais j'espère que si elle est passée, elle a pût être rassurée !