Les trans gay et les bio gay

Anonyme
2013-12-16 00:54:50
SushAnt:
ruby-throat :Bon, si quelqu'un a actuellement quelque chose d'intéressant à dire qui va au delà de l'attaque personnelle


Dit-il après s'être démené pour accuser de transphobie toute les personnes ayant été en désaccord avec lui.
Tu me fais rêver continue.


Na mais grave si t'es pas d'accord avec lui t'es transphobe ! Je te soutiens à fond SushAnt <3<3<3
Marcus Rapunzelman
Zaguien
Inscrit: 2013-11-16 04:11:26
2013-12-16 18:56:15
Et bien, et bien... Je ne pensais pas que ma petite question irait aussi loin, lol.

Je tien à remercier ruby-throat pour nous avoir défendu, nous les trans tu as vraiment dis des choses vraiment sympa et c'est super de nous avoir défendu aussi longtemps, surtout que si j'ai bien compris tu n'es pas trans toi-même merciii ^^

Par contre, je ne vais pas me lancer trop non plus là-dedans. On ne peut pas être accepté par tout le monde, lol. Et changer la mentalité et l'avis surtout des gens est bien trop difficile.
Je vous remercie quand même tous pour votre avis, positif, négatif. Au moins, j'aurais eus toutes sortes de réponses, ahahah.

Si des personnes passent par là pour continuer le topic se serait cool ( sans être trop insultant Par contre se serait le top )
 
Anonyme
2013-12-16 22:42:52
J'en ai lu des conneries sur ce topic. Bravo a Ravajnik et SushAnt pour vos conneries !
Ketamine Ketamine
Zaguien
Inscrit: 2012-11-04 01:11:51
2013-12-17 00:01:19
la-tasse:J'en ai lu des conneries sur ce topic. Bravo a Ravajnik et SushAnt pour vos conneries !

Meuf, je t'aime beaucoup, mais même en étant PAS DU TOUT de l'avis de SushAnt concernat les trans, y a quand même pas mal de trucs qu'il dit qui sont vrais (notamment sur ruby)
Ketamine Ketamine
Zaguien
Inscrit: 2012-11-04 01:11:51
2013-12-17 02:37:53
Les clichés sont ils tous vrais? Ça devrait répondre à ta question
Neut Neut
Zaguien
Inscrit: 2013-03-05 03:03:44
2013-12-17 08:33:27
clegend :10) Les hommes transsexuels, nés femmes et devenus hommes, ont-ils nécessairement des cheveux courts surmontés d'une houppette blonde ?

La véritable question est: Tintin est-il transsexuel ?
Anonyme
2013-12-17 19:09:10
Allez je vais répondre sérieusement aux questions de clegend. Pas pour lui, car il est bien évident que son message n'a qu'un but provocateur, vu qu'il semble connaître en réalité plutôt bien le sujet, utilisant correctement les termes, mais peut-être que d'autres personnes auraient ce genre de questions et autant être clair.

Pour les questions 1 à 6 : je n'ai qu'une chose à dire : remplacez à chaque fois "homme transsexuel" par "homme" et "femme transsexuel" par "femme" et les réponses vont viendront toutes seules. Il n'y aucune raison d'opposer "homme transsexuel" à "homme". Si vous êtes un homme qui sortez avec un homme cisgenre, vous avez une relation homosexuelle. Si vous êtes un homme qui sortez avec un homme transsexuel, vous avez également une relation homosexuelle.

Bien sûr, cela est la version "simplifiée". Il y a certain transgenres qui ne partagent pas la vision communément admise du corps de l'homme et de la femme, et concrètement, il se trouve qu'il y a des hommes qui ont des vagins. Du coup, si je sors avec un de ces hommes, je suis homo ou non ? Bah c'est comme vous voulez. Ce sont des hommes, donc vous pouvez vous dire homo, ou alors panssexuel car vous refusez la binarité. Le fait est que nous définissons les étiquettes, les étiquettes ne nous définissent pas. Ce ne sont que des mots que l'on pose sur des concepts flous (la sexualité, c'est pas du tout une science exacte, normée, n'en déplaise à l'esprit rigoriste de clegend). Du coup, c'est aux personnes concernées à elles seules de se définir avec les labels qu'ils souhaitent.   C'est son choix, et on a rien à redire de cette dénomination. Il n'y a pas de réponse nette et précise à cette question, et il est totalement futile d'en chercher un.

Pour la question 7 : un homme qui se déguise régulièrement en femme est un travesti. J'insiste sur le terme "déguiser" : sa véritable identité de genre, c'est homme, mais il adopte des codes "féminins" temporairement. Il peut être hétérosexuel ou homosexuel ou asexuel ou n'importe quoi d'autre, vu que l'identité de genre est totalement indépendante de notre sexualité.

Pour la questions 8 : On commence par enlever le mot "normal" de son vocabulaire, les hommes non transgenre ne sont pas des hommes "normaux" mais cisgenres. Et à cela je répondrais : oui, les hommes transgenres peuvent très bien épouser tous les codes sociaux de la virilité si ils le souhaitent.

Pour la question 9 : Non, c'est une question stupide. Encore une fois, ce n'est pas parce qu'elles partagent une même identité de genre qu'elles partagent la même idée de ce genre. Certaines auront un maquillage "outrancier" (je sens le mépris de classe derrière ce mot venant de clegend, n'empêche), certains n'auront pas de maquillage. Ca dépend, c'est leurs goûts, ya des filles qu'aiment pas le maquillage.
Et même chose pour la question 10.
Anygodronus Anygodronus
Zaguien
Inscrit: 2013-07-31 06:07:35
2013-12-18 11:45:14
clegend:
20) Les femmes transsexuelles, nées hommes et devenues femmes, sont-elles contraintes par la loi à choisir un nouveau prénom, si possible typique : Amanda, Bambi, Bibi, Chanel, ChiChi, Cristal, Erwan, Maude, etc. ? ( )


Oui, hélas, par exemple moi j'ai le choix entre Lolita et Fleur
Sinon je dois continuer à m'appeler Bernard

Sinon, pour le fun :
11&12) Tout le monde a des glandes mammaires.
13&14) Çà dépend de si 11 est un homme ou une femme.
15) Gynéphile.
16) Hétéro.
17) Ouais si le gars est consentant, mais du coup il est pas 100% homo.
18) Androphile, gay, comme tu veux (tu parles bien d'un ftm avec ton "homme apparent" ?)
19) Oui, l'embryon se développe dans la prostate dans ce cas
Clément Patrocle
Zaguien
Inscrit: 2013-10-08 10:10:19
2013-12-18 21:20:39
ruby-throat:Bah écoute tant mieux pour toi, moi je prends pas des claques de la part de mon oppresseur avec le sourire.


Mais t'es malade ?! Oppresseurs ! Mais tu t'es trompé de période ou de pays parce qu'il est temps d'atterrir là, quand quelqu'un me démontre que j'ai tord, non seulement il n'y a aucune "claque" mais "oppression" là ça devient de la paranoïa.

ruby-throat:
(Notez quand même comment Patocle est passé du découpage étymologique du mot transphobie pour mettre en emphase la "peur", à une définition rigoriste s'appuyant sur la loi, et le tout en un post.)


Oui, j'utilise les termes corrects. Tu sembles avoir par ailleurs un problème avec cela. Tout d'abord le terme cisgenre me parait être un néologisme douteux, mais tu refuse le concept de normalité. La normalité est tout simplement le fait d'être conforme à une norme sociale (d'être dans la majorité en somme): à ce titre les "cisgenres" sont normaux tandis que les trans sont anormaux (a privatif: en dehors de la norme, pas contre la norme). De la même façon que bi et homos sont anormaux face à l'hétérosexualité. Aucun jugement de valeur là dedans, c'est juste l'utilisation d'un vocabulaire précis.



ruby-throat:
Ce schéma est censé te montrer que le sexe ce n'est pas aussi simple que "Homme" et "Femme" car tous les cas de figures s'imbriquent : par exemple, il y a des personnes qui ont des gonosomes XX ("femme") et qui sont partout classifiés à la naissance hommes car ils ont un sexe anatomique masculin.
Donc bâtir ton argumentation sur une dichotomie inexistante rend ton argumentation très bancale.


Ok merci, tu peux mettre une source stp.


ruby-throat:
Patocle:"C'est une femme cela ne l'empêche pas d'être un homme" heu... si.


Heu... nan ? Puisque on peut être un homme indépendamment de ses gonosomes, caractères sexuels ou autre ?

Heu... prouve moi ça.


ruby-throat:
Vous vous rendez pas compte que perpétuez des fausses idées, des préjugés, des jugements de valeurs, sur les personnes transsexuels, ce n'est pas juste "donner son avis innocemment". C'est participer, à sa façon, à l'oppression des personnes transgenres et transsexuelles.

Tout comme exprimer innocemment son avis sur l'homosexualité comme certains hétéros aiment le faire, c'est perpétuer un système d'oppression où on a pas le droit de démontrer notre affection en publique, d'être heureux, et où chaque revendication est considéré comme émanant d'un "lobby" au lieu d'une volonté d'égalité entre tous.


Toute personne peut exprimer sont avis sur tous les sujets, c'est la liberté, non l'oppression. Le contraire reviendrait à imposer ta pensée sur tous sans qu'elle ne puisse être débattue.
Kalea Kalea
Zaguien
Inscrit: 2012-03-06 05:03:38
2013-12-18 21:51:55
Patrocle:
ruby-throat:
Ce schéma est censé te montrer que le sexe ce n'est pas aussi simple que "Homme" et "Femme" car tous les cas de figures s'imbriquent : par exemple, il y a des personnes qui ont des gonosomes XX ("femme") et qui sont partout classifiés à la naissance hommes car ils ont un sexe anatomique masculin.
Donc bâtir ton argumentation sur une dichotomie inexistante rend ton argumentation très bancale.


Ok merci, tu peux mettre une source stp.



On a toujours besoin d'un biologiste dans la vie!
Je vais expliquer en simplifiant, et en espérant de pas faire d'erreur.

Sur le chromosome Y, il existe une zone, qui s'appelle le gène "sry" ( = Sex-determining Region of Y chromosome ).
Donc, en temps normal, seul les individus XY, soit les "mâles de naissance" présentent ce gène. Ce gène est responsable du phénotype sexuel masculin, et de la différenciations des gonades, alors indifférenciées, en testicules. En l'absence de sry, l'individu présente un phénotype (hormone, anatomie...) féminin = on la qualifie à la naissance de femme.

Cependant, il existe certain individus XX dont un des X porte ce gène sry (=translocation du gène de Y vers X lors de la formation du spermatozoïde). Ainsi, des XX...auront des testicules, et tout ce qui va avec!

Et oui, c'est ça la magie de la biologie!

Cette étrangeté s'appelle le Syndrome de la Chapelle, ou plus simplement le syndrome Homme XX.

C'est pour ça que je rie fortement de ceux qui lient forcément chromosomes et sexe.
Les chromosomes ne font pas forcément le sexe biologique. Et le sexe biologique ne fait pas forcément le genre.
Anonyme
2013-12-18 21:57:07
Patrocle:Mais t'es malade ?! Oppresseurs ! Mais tu t'es trompé de période ou de pays parce qu'il est temps d'atterrir là, quand quelqu'un me démontre que j'ai tord, non seulement il n'y a aucune "claque" mais "oppression" là ça devient de la paranoïa.


 

Patrocle:La normalité est tout simplement le fait d'être conforme à une norme sociale (d'être dans la majorité en somme): à ce titre les "cisgenres" sont normaux tandis que les trans sont anormaux (a privatif: en dehors de la norme, pas contre la norme). De la même façon que bi et homos sont anormaux face à l'hétérosexualité. Aucun jugement de valeur là dedans, c'est juste l'utilisation d'un vocabulaire précis.


La normalité induit un jugement de valeur car si il y a une norme, c'est parce qu'il y a un "idéal" à suivre. L'état normal d'un organe, comme le c½ur, c'est son état habituel et idéal, c'est à dire pomper le sang riche en oxygène vers le sang et celui appauvri en oxygène vers les poumons.
Mais mon refus de l'utilisation du terme "normal" est totalement volontaire, car je refuse de considérer le fait d'être hétérosexuel ou cisgenre comme une "norme", parce que ça induit l'idée d'idéal. Donc je ne considère pas le fait d'être cisgenre "normal".

Patrocle:Ok merci, tu peux mettre une source stp.


  (de la même façon, il y a le syndrome de la Femme XY). C'est du à un échange de gène entre le chromosome X et le chromosome Y lors de la création des cellules gonadiques (spermatozoides et ovules). En gros, "le" gène masculinisant (SRY) bascule sur le chromosome X, donc si l'enfant a un une paire XX, il est tout de même masculinisé. Pour plus de détails, tu peux ouvrir des livres de SVT de Terminale S qui décrivent cela très bien.

EDIT : Et bien, ma voisine a réussi à vulgariser cela très simplement, donc tu peux la remercier.
Ceci étant, je suis un peu choqué que tu remettes absolument tout mes propos en questions. Tu penses que je mentirais sur un fait scientifique qui est très facilement vérifiable grâce à l'internet (il suffisait de taper "Homme XX" pour voir que je disais la vérité) ?

Patrocle:Heu... prouve moi ça.


Alors en 1949, Simone De Beauvoir écrit "Le Deuxième Sexe" d'où sort la phrase emblématique "On ne naît pas femme, on le devient".
Et toi, à l'aube de 2014, tu ne peux même pas faire quelques recherches sur le genre avec les nombreuses ressources à ta disposition sur Internet ?
 

Patrocle:Toute personne peut exprimer sont avis sur tous les sujets, c'est la liberté, non l'oppression. Le contraire reviendrait à imposer ta pensée sur tous sans qu'elle ne puisse être débattue.


Pour toi c'est donner ton avis. Pour les transgenres, c'est une bataille de tous les jours contre des gens comme toi qui ne souhaitent même pas remettre en question leur position de dominant dans un tel rapport de forces.


Oh, et clegend, je réponds pas à tes questions. Clairement, soit tu me trolles, soit tu ne comprends rien à rien, ou soit tu ne m'as même pas lu, puisque tes questions continuent d'opposer "homme" et "homme transsexuel" dans les relations amoureuses alors que j'ai déjà explicité en quoi cela était stupide avant.
Clément Patrocle
Zaguien
Inscrit: 2013-10-08 10:10:19
2013-12-19 12:19:54
Kalea:On a toujours besoin d'un biologiste dans la vie!
Je vais expliquer en simplifiant, et en espérant de pas faire d'erreur.

Sur le chromosome Y, il existe une zone, qui s'appelle le gène "sry" ( = Sex-determining Region of Y chromosome ).
Donc, en temps normal, seul les individus XY, soit les "mâles de naissance" présentent ce gène. Ce gène est responsable du phénotype sexuel masculin, et de la différenciations des gonades, alors indifférenciées, en testicules. En l'absence de sry, l'individu présente un phénotype (hormone, anatomie...) féminin = on la qualifie à la naissance de femme.

Cependant, il existe certain individus XX dont un des X porte ce gène sry (=translocation du gène de Y vers X lors de la formation du spermatozoïde). Ainsi, des XX...auront des testicules, et tout ce qui va avec!

Et oui, c'est ça la magie de la biologie!

Cette étrangeté s'appelle le Syndrome de la Chapelle, ou plus simplement le syndrome Homme XX.

C'est pour ça que je rie fortement de ceux qui lient forcément chromosomes et sexe.
Les chromosomes ne font pas forcément le sexe biologique. Et le sexe biologique ne fait pas forcément le genre.


Merci beaucoup

ruby-throat:
C'est mieux quand tu avance les arguments^^. Dans le fond je suis d'accord avec toi, sauf sur l'utilisation du terme oppression qui me semble complètement hors de propos. De plus le rapport de force me semble un peu dépassé puisque chacun fait ce qu'il ou elle veut aujourd'hui; cela choque parfois mais à part quelques excités personne ne semble vouloir remettre en question ce principe.
(Pour la norme, le caractère d'idéal se base sur l'intérêt social, la notion de valeur se rapporte donc plus à une vision minimaliste de l'intérêt général que de la différenciation Bon/Mauvais dans l'absolue).
Anonyme
2013-12-19 17:56:29
Patrocle:De plus le rapport de force me semble un peu dépassé puisque chacun fait ce qu'il ou elle veut aujourd'hui; cela choque parfois mais à part quelques excités personne ne semble vouloir remettre en question ce principe.


Mais sérieux, on vit dans le même monde ? Je veux dire, celui où il y a des groupes qui font pression sur les écoles primaires pour ne pas que soit enseigné le genre ? Pour ne pas qu'on fasse de la prévention sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre ?

Patrocle:(Pour la norme, le caractère d'idéal se base sur l'intérêt social, la notion de valeur se rapporte donc plus à une vision minimaliste de l'intérêt général que de la différenciation Bon/Mauvais dans l'absolue).


Mais quel est l'intérêt de définir l'hétérosexualité comme "norme" ? Si c'est pour le caractère reproductif d'une telle relation (caractère totalement indépendant de l'attirance hétérosexuelle, en fait), les homosexuels peuvent également se reproduire avec quelqu'un du sexe opposé si besoin est. Mais même sans cela, l'attirance hétérosexuelle est tout aussi naturelle que l'attirance homosexuelle (même si elle aussi, teintée de normes sociales et d'injonctions hétéronormées, forcément), donc quel est l'intérêt de la décréter comme "norme" ? Absolument aucune. Il n'y a rien d'idéal ou d'intéressant à être hétérosexuel.