question sur pénis circoncis

Anonyme
2013-12-05 22:55:31
bonjour a tous , je suis circoncisé depuis 2 ans maintenant et je me demandais si les ressentis étaient differents
je sais pour la branlette , mon point de vue est que c'est meilleur circoncié meme si ca limite certaines choses , le ressenti est meilleur
mais pour le reste , j'ai un petit copain avec qui j'ai une relation a distance donc j'ai pas pu encore faire l'amour avec lui
donc pour tout ce qui est a deux sachant qu'il est passif , le ressenti sera -t- il different que non circoncié ? pour lui et pour moi ? je pose cette question a ceux qui ont fait l'amour avec et sans prépuce
Anonyme
2013-12-05 23:31:19
Alors déjà pour commencer:
On dit une bite "circoncise". Et "être circoncis".

Ensuite deuxième chose, t'as une relation a distance: accroche-toi. Mais vu que c'est pas le sujet j'entrerais pas dans le détail, un tas d'autre topics s'en chargent.
Voilà c'est dit.

Sinon, je pense que non, son ressenti sera pas différent. A ce qu'il parait le fait d'être circoncis diminue le plaisir sexuel, je ne sais pas si c'est vrai. C'est plutôt à toi de nous le dire ^^
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2013-12-05 23:51:46
Les muqueuses ne sont pas optimisées pour sentir des petits détails de surface...

Comme tous les sportifs avant une compétition, tu te mets mentalement en condition apparemment ^^
 
Anonyme
2013-12-06 09:43:21
Salut, je suis circoncis depuis 14 mois, je peux te dire que pour moi il n y a que des avantages niveau dur?e du rapport. Niveau sensation, ?a m'a pas trop chang?. Apr?s, et je parle d'exp?rience, il faut plus lubrifier que quand on est pas circoncis pour la p?n?tration sinon ?a risque d'avoir un peu de mal ? rentrer.
Anonyme
2013-12-06 13:50:26
white-wolf:j'ai un petit copain avec qui j'ai une relation a distance donc j'ai pas pu encore faire l'amour avec lui


WINNER.
Anonyme
2013-12-06 22:28:40
river-dragon: A ce qu'il parait le fait d'être circoncis diminue le plaisir sexuel, je ne sais pas si c'est vrai. C'est plutôt à toi de nous le dire

je vous aie déja que j'avais un meilleur ressenti en me branlant et comment veux que je te dise pour le reste du sexe si je suis puceau et que je peux plus faire la comparaison ? (oui car c'est définitif de ne pas avoir de prépuce )
allomat69:Comme tous les sportifs avant une compétition, tu te mets mentalement en condition apparemment

tu veux dire quoi par la ?
et merci de ton conseil astruc , j'essayerais de le convaincre d'utiliser du lubrifiant
Anonyme
2013-12-06 23:31:52
De rien
Gaycirc Gaycirc
Zaguien
Inscrit: 2016-08-07 02:08:14
2018-04-02 18:53:55
Sur plusieurs forums, j'ai trouvé des commentaires favorables à la circoncision, et d'autres qui y sont opposés, parfois avec virulence, parlant parfois même de » barbaries » ou « mutilations », ou autres stupidités et invraisemblances, parfois de bonne foi, d'ailleurs, mais dues à l'ignorance, ou à un blocage psychologique personnel et relation avec leur sexualité. Si tel était le cas, ça se saurait !
Il est vrai qu'on peut penser à une agression parce qu'on coupe, même sans nécessité médicale (phimosis), dans de nombreuses régions, hormis les pays musulmans, dans le monde occidental (USA, Australie et autres pays anglo-saxons, Philippines, Corée du sud, Taïwan, Japon, spécifiquement, et de plus en plus en Europe), un certain nombre de centimètres carrés de peau et de muqueuse, pourtant très sensibles. Et le but est de mettre à nu en permanence le gland qui lui est hypersensible.
Mais, pourtant, sauf rares exceptions, les hommes et les garçons, en général, se satisfont très bien de leur état de circoncis, alors même que leur avis n'a pas été requis durant l'enfance, ou que la circoncision leur a été imposée, directement ou non, le plus souvent par tradition ou impératif médical. C'est donc que cette coupure ne doit pas être aussi préjudiciable que certains, qui en général, ne sont pas circoncis, veulent le faire croire. Et sans en avoir fait l'expérience, dans la plupart des cas.
Mais ceux qui se le sont fait faire adultes (ou adolescents, c'est pareil), pour quelque raison que ce soit, ont pu comparer l'avant et l'après. Et ils font souvent part de leur enthousiasme, alléguant que la seule chose qu'ils regrettaient était de ne pas l'avoir fait plus tôt !
Ce fut mon cas, et c'est pourquoi j'interviens pour rassurer, et expliquer en apportant mon témoignage.
Moi, j'ai la chance d'être circoncis. C'est super. Je l'avais fait par choix. Je n'y étais pas obligé. Je me suis fait circoncire jeune adulte, adolescent déjà formé, après la puberté (à 15 ans et demi… !), non par nécessité, médicale ou religieuse, mais par goût, par désir d'être et de vivre le gland éternellement découvert. C'est plus joli, plus sensuel, plus impudique, provoquant, et c'est très agréable de sentir le gland dans le slip, les vêtements, satisfaction que ne peuvent pas imaginer ceux qui ne sont pas circoncis, dont la muqueuse n'est donc pas kératinisée, et qui trouvent de ce fait le gland décalotté logiquement très gênant et inconfortable.
J'en avais très envie depuis un certain temps, sans savoir pour autant encore me le verbaliser. Je connaissais un homme déjà mûr qui l'était, qui m'a beaucoup aimé, et pour lequel j'ai gardé un souvenir attendri et reconnaissant. Je découvrais l'amour au masculin… Et il est particulièrement agréable de faire l'amour presque tous les jours quand on est en seconde et qu'on rentre du lycée ! C'est aussi, mais pas exclusivement, ce qui m'a décidé.
Je voyais ses orgasmes, comment il se tortillait, quand je le suçais, par exemple… C'était un argument très convainquant… !
Ce n'est que plus tard que j'ai appris que ce désir était beaucoup plus fréquent qu'on le pense. Et, de par l'information accessible maintenant par Internet, de plus en plus d'hommes, éprouvent le désir de se le faire faire.
J'en ai de nombreux témoignages, et ils sont enchantés de leur nouveau pénis, comme je le fus moi-même jadis.
Et ça a été la meilleure décision de ma vie, que j'ai prise seul, en m'assumant.
J'ai donc pu comparer avant et après, puisque j'avais eu la chance d'avoir une vie sexuelle, satisfaisante et épanouissante, de surcroît, très tôt ! Je savais que c'était bien, mais à ce point, je ne l'imaginais pas. C'est génial. C'est la nudité du gland qui est ce qu'il y a de plus appréciable.
Et pas de problème pour la masturbation, car la muqueuse du gland se change et supporte directement avec les doigts ce qu'elle ne supportait pas auparavant. C'est, en effet, maintenant, tout le gland qui peut être excité directement et très longtemps. Quant à la fellation, c'est extase ! Ça avait d'ailleurs été pour moi l'occasion de « perfectionner » les techniques et « recettes » de masturbation, tant il est vrai que beaucoup d'hommes, de jeunes hommes notamment, finalement, ne savent pas tirer parti de toutes les subtilités de la masturbation qui doit être un véritable culte rendu au pénis.
Le gland va grossir, même si la puberté est évidemment terminée. J'ai l'impression que le gland, se trouvant ainsi libéré de ses contraintes et à nu se développe davantage, s'épanouit et s'étend, souvent un peu comme en champignon, provoquant, terriblement érotique, dépassant alors la largeur du fourreau de la verge. Il prend une forme mieux développée, plus évasée, qui lui donne cet aspect de plénitude fascinant.
Et la gêne dans le slip s'apaise très vite et se transforme en sensation agréable.
Paradoxalement, en effet, la désensibilisation, toute relative, d'ailleurs, conduit à prolonger les choses, du moins pour moi, et à parvenir à un stade de plaisir plus intense et plus raffiné, plus profond, me semble-t-il. Je ne l'ai pas une seule fois regretté. Je suis d'ailleurs loin d'être le seul dans ce cas.
Je n'ai vraiment rien d'extraordinaire et je ne voudrais pas que quiconque lit mon témoignage suppose que mon intention serait de me vanter. Je ne suis pas mythomane et je ne fantasme pas sur mes « performances ». Mais je dois avouer, vraiment objectivement et en toute modestie, que je connais des orgasmes intenses et longs, absolument « délirants ». Et ce, depuis la circoncision, déjà bien ancienne.
Dès la cicatrisation, j'avais repris des activités sexuelles, et je pouvais mesurer la dimension nouvelle et surprenante du plaisir, justement, rendue possible, comme je me le ferai expliquer plus tard, par la désensibilisation du gland, qui va accepter toutes les excitations, et la recapitalisation des sensations, puisque les terminaisons nerveuses se refont et se concentrent sur la peau et la muqueuse restantes, qui récupèrent toutes les sensibilités du prépuce disparu.
C'est ce que j'ai lu au travers d'études américaines, néerlandaises et allemandes, entre autres, que j'ai consultées, dans le cadre d'un travail universitaire. De plus, ce « miracle » m'a été confirmé par des médecins spécialistes patentés et autorisés. Cela doit être dit.
C'est frappant notamment lorsque tout le frein a été enlevé, ce qui est donc mieux, car c'est toute sa sensibilité qui s'étale, renforcée, sous le gland, dans cette zone devenue lisse en forme élégante de V. Le frein est très sensible, les pratiques philosophiques de la sensualité orientale du tantra parlent de la « porte de jade », s'agissant du frein qu'il faut savoir flatter. Mais ce frein, pourtant réputé ultrasensible, une fois coupé, génère une zone d'une délicatesse subtile, car c'est toute la muqueuse sous le gland qui devient alors une « grande porte de jade », source de délices incroyables, quand on la caresse attentivement avec les doigts ou…avec la langue…
Un garçon de 16 ans, qui venait de se le faire faire, avec lequel j'avais dialogué à un moment, qui, lui hétéro, avait une relation avec sa copine, disait que c'était absolument magique et qu'il avait perdu, selon son expression, « des années de bonheur » à cause de ce prépuce affreux en trompe d'éléphant.
Si quelqu'un y pense pour lui ou seulement aimerait en discuter avec moi, pas de problèmes. Et si quelqu'un a envie de franchir le pas, je lui raconterai plus en détail et je répondrai à ses questions, je dis bien à toutes ses questions, même les plus intimes, bien sûr.
D'ailleurs, plusieurs jeunes, notamment, qui sont à l'âge où on découvre le corps et la sexualité, m'ont déjà posé des questions et certains se le sont fait faire, aussi par choix, comme moi naguère, par souci de virilité et d'esthétique, tout autant que pour la valorisation du plaisir.
On peut m'écrire : (gerpoch1gmail.com). Nous sommes « entre hommes » !