La décapitation ou la génétique ?

Anonyme
2013-11-30 16:22:25
Coucou !!
Maintenant que j'ai réussi à capter votre attention avec ce titre étrange, je vous parle d'un truc qui arrive pour (presque) tout le monde : le choix de l'orientation.

Ouais je suis en Terminale et l'année prochaine c'est la Fac cependant il faut bien choisir quel domaine étudier.
En 4e j'ai eu des profs (Français, Anglais, Techno, Maths et surtout Histoire-Géo) géniaux qui m'ont donné envie de devenir prof.
Ça fait donc bientôt 4 ans que j'ai envie de l'être, cependant je n'ai aucune matière qui me passionne plus que les autres (je précise que je suis en S svt).. Et je me suis dis que l'Histoire-Géo ça avait l'air sympa, et que ça m'apporterai de la culture G.
Ça fait donc 4 ans que je veux devenir prof d'Histoire. Quel est le problème me direz-vous ?

Le problème c'est que mes parents m'ont, récemment, dit "On te voit parfaitement devenir prof, tu as l'air d'en avoir le profile, mais on ne te vois pas étudier l'Histoire et la Géographie 20h par semaine pendant 5 ans".

Suite à ça je me suis dis est-ce que c'est Histoire que je veux faire ? Je suis sûr que je veux être prof.. mais je n'ai pas de matière préférée et donc ne sais pas vraiment où m'orienter..

Je me dis cependant que l'Histoire-Géographie a l'air bien et qu'au pire j'aurais perdu une année si je me rends compte que ce n'est pas pour moi..



Voilà ma question (ENFIN) : je voudrais avoir des avis de personnes étant "dedans" (pas ce que vous pensez, cochons xD), des étudiants en Histoire-Géo, des profs d'HG, des futurs profs et même les avis de tout le monde
Pour me dire comment ça se passe, à quoi je dois m'attendre, quels conseils on pourrait me donner, comment être le plus sûr possible que je ne me trompe pas de filière ? etc..

Bref tout ça tout ça ♥ J'espère avoir plein de réponses et plein de bisous (why not?!) (l) (l) (l) (m) (m) *KISSED* lol
Certes Certes
Zaguien
Inscrit: 2008-08-27 10:08:04
2013-11-30 16:30:42
Fais prof en école primaire, tu feras toutes les matières à la fois.
Anonyme
2013-11-30 17:34:23
Et prof de sport ?
 
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2013-11-30 18:11:56
Tout depend si tu vises l'utilité sociale, ou l'alimentaire pour survivre.

Histoire-geo c'est essentiel car on ne peut pas comprendre le present et l'avenir si on ne connait pas le passé des terriens, ni si on ne connait pas l'espace terrestre, donc la geographie. Probleme, ça n'interesse personne.

Les maths sont importantes pour se construire un esprit scientifique cartésien, et comme matiere discriminante, mais sont totalement inutiles dans la vie, ou il suffit d'avoir une idee des ordres de grandeur, savoir faire une regle de trois, et utiliser une calculette et des logiciels.

Les langues sont encore utiles, mais plus pour tres longtemps car les interfaces machine actuels vont evoluer vers des systemes experts.

La techno va surtout etre utile pour les jeunes des pays emergents, qui seront les seuls a avoir les mains "dans le cambuis".

Reste prof de philo, car il va falloir etre philisophe au XXI siecle ^^
Josselin Zephyros
Zaguien
Inscrit: 2012-03-26 12:03:02
2013-11-30 18:33:50
Cynixe:Et prof de sport ?


Y'a un problème dans cette phrase.
Gabby Gabiche
Zaguien
Inscrit: 2013-09-29 11:09:14
2013-11-30 19:04:49
Tu choisis pas le plus simple avec l'Histoire-Géo, c'est le CAPES avec le plus de candidats.. et donc le plus fort taux d'échec. Alors si tu es pas passionné par l'histoire-géo, simplement parce que tu aimes aussi les autres matières, c'est peut-être pas ce qui va te réussir le mieux. (Par contre je suis pas d'accord avec allomat69, ça intéresse beaucoup de monde et c'est une matière qui sera toujours enseignée). En tout cas renseigne-toi vraiment sur les taux de réussite au CAPES dans les matières qui t'intéressent, ça peut être un critère. Et si tu es ambitieux jette un oeil aussi aux agrégations.

Tu peux aussi commencer par te demander avec quels élèves tu te vois enseigner. Des enfants, des ados.. si tu sais pas, pense les avantages et les inconvénients. A l'école primaire tu seras polyvalent, mais il me semble que c'est très éprouvant (et en ce qui me concerne ça m'intéresserait en tant que prof de pouvoir avoir des discussions avec mes élèves, mais c'est pas un critère pour tout le monde). Au-delà du primaire, tu devras forcément choisir une matière.

T'es pas obligé de faire que de l'histoire-géo : tu peux faire une prépa qui te laissera le temps de voir les matières (visiblement littéraires dans ton cas) qui t'intéressent vraiment, quand on les étudie dans le supérieur ; tu peux aussi faire une majeure d'histoire et une mineure d'autre chose, et tu peux faire deux licences aussi.

Ta motivation entre en compte, mais aussi ton niveau. Inutile de dire que si tu es nul en anglais tu ferais mieux de t'épargner une échec certain, voire, en cas de réussite, une douloureuse expérience pour tes futures élèves ^^

Sinon tu peux devenir prof-documentaliste :p

edit : En fait tu nous dis même pas dans quelle filière tu es donc les options qui s'offrent à toi. Tu pourrais aussi bien être en ES qu'en L, ou en autre chose...
Certes Certes
Zaguien
Inscrit: 2008-08-27 10:08:04
2013-11-30 19:32:45
pseudo:Les maths sont importantes pour se construire un esprit scientifique cartésien, et comme matiere discriminante, mais sont totalement inutiles dans la vie, ou il suffit d'avoir une idee des ordres de grandeur, savoir faire une regle de trois, et utiliser une calculette et des logiciels.


ça dépend de ta vie hein ...parce que t'utilise les maths dans beaucoup de métiers. (surtout les statistiques dirons nous).
Kévin KMerteuil
Zaguien
Inscrit: 2009-10-30 03:10:49
2013-11-30 19:55:37
C'est bien si t'as pas de matière préférée, tu pourras exercer dans n'importe laquelle.
******* Akai02
Zaguien
Inscrit: 2012-04-08 09:04:26
2013-11-30 20:25:35
Déjà, on est pas prof d'histoire-géo, on est prof d'histoire ou prof de géo. Qu'on arrête cet amalgame entre les deux matières qui n'ont rien à voir. Ensuite, l'histoire c'est très vaste, il y a beaucoup de périodes différentes et de domaines différents (histoire religieuse, histoire musicale...) si bien que tu as toutes tes chances de trouver ta voix dans un secteur bien particulier. Quant à la géographie, ce n'est aucunement ce qu'on voit au lycée. Il y a un fossé absolument gigantesque entre ce qu'on vous apprend au lycée et ce qu'est réellement la géographie. Donc si cela t'intéresse, essaye de trouver quelqu'un qui pourra te renseigner plus en détail là-dessus, ca pourra aider ton choix.

Enfin, si vraiment aucune matière te plaît, fait prof des écoles. Tu n'auras pas à te cantonner à une matière en particulier, tu devras jongler entres toutes sans avoir à être très pointu dans aucunes. C'est donc un compromis assez intéressant pour les gens qui se trouvent être dans ton cas.

Gabiche:Tu choisis pas le plus simple avec l'Histoire-Géo, c'est le CAPES avec le plus de candidats.. et donc le plus fort taux d'échec.


Faux, il y a plus de candidats mais aussi plus de demandes de recrutement, donc plus de places à pourvoir.

Voilà.
Anonyme
2013-11-30 20:27:45
Fais ce qui te tente là maintenant tout de suite... Si tu t'aperçois que ce que tu as fait ne te convient pas l'an prochain, tu n'auras pas perdu ton temps, ça ne sera pas une année de perdu, tu auras appris des choses, tu auras évolué, ça ne te seras que bénéfique...
Et après pour devenir prof, tu as encore le temps de choisir entre le primaire et le secondaire, en fonction de si ce que tu fais te plaies (sachant que tu enseigneras au plus en lycée/BTS), de ce que tu veux enseigner et à qui surtout...

Mon conseil donc : ne te poses pas trop de questions pour le moment de comment tu veux être prof et de quoi, mais fait ce que tu penses qui va te plaire l'an prochain...
(C'est un prof qui est passé par une drôle de voie qui te dis ça ^^)
Gabby Gabiche
Zaguien
Inscrit: 2013-09-29 11:09:14
2013-11-30 20:33:47
Akai02:Déjà, on est pas prof d'histoire-géo, on est prof d'histoire ou prof de géo. Qu'on arrête cet amalgame entre les deux matières qui n'ont rien à voir. Ensuite, l'histoire c'est très vaste, il y a beaucoup de périodes différentes et de domaines différents (histoire religieuse, histoire musicale...) si bien que tu as toutes tes chances de trouver ta voix dans un secteur bien particulier. Quant à la géographie, ce n'est aucunement ce qu'on voit au lycée. Il y a un fossé absolument gigantesque entre ce qu'on vous apprend au lycée et ce qu'est réellement la géographie. Donc si cela t'intéresse, essaye de trouver quelqu'un qui pourra te renseigner plus en détail là-dessus, ca pourra aider ton choix.

Enfin, si vraiment aucune matière te plaît, fait prof des écoles. Tu n'auras pas à te cantonner à une matière en particulier, tu devras jongler entres toutes sans avoir à être très pointu dans aucunes. C'est donc un compromis assez intéressant pour les gens qui se trouvent être dans ton cas.

Gabiche:Tu choisis pas le plus simple avec l'Histoire-Géo, c'est le CAPES avec le plus de candidats.. et donc le plus fort taux d'échec.


Faux, il y a plus de candidats mais aussi plus de demandes de recrutement, donc plus de places à pourvoir.

Voilà.


Le fait est que si, on est prof d'histoire-géo parce que jusqu'à la fin du lycée les matières ne sont pas différenciées. Tu es spécialisé en histoire ou en géo (parce que tu as fait des études d'histoire ou de géo, encore que souvent quand on veut devenir prof on prend l'autre matière en mineure en licence), mais ton devoir c'est d'enseigner les deux matières à tes élèves.

Et, vrai, le CAPES d'histoire n'est pas facile à passer parce que c'est le concours avec le plus de candidats... Donc même s'il y a plus de postes à pourvoir que pour la philo par exemple, il est pas facile à réussir parce que le niveau demandé est de fait plus élevé.
******* Akai02
Zaguien
Inscrit: 2012-04-08 09:04:26
2013-11-30 20:40:33
Gabiche:

Le fait est que si, on est prof d'histoire-géo parce que jusqu'à la fin du lycée les matières ne sont pas différenciées. Tu es spécialisé en histoire ou en géo, mais ton devoir c'est d'enseigner les deux matières à tes élèves.

Et, vrai, le CAPES d'histoire n'est pas facile à passer parce que c'est le concours avec le plus de candidats... Donc même s'il y a plus de poste que pour la philo par exemple, il est pas facile à réussir parce que le niveau demandé est de fait plus élevé.


Un prof d'histoire se trouvant dans l'obligation d'enseigner la géographie le fera selon une dialectique d'historien. De même si un prof de géographie se trouve dans l'obligation d'enseigner l'histoire. Notre système éducatif oblige cette fusion des disciplines mais cela ne veut pas dire que la profession de prof d'"histoire-géo" existe.

Quant au CAPES d'histoire, je le dis et le redis, le taux de réussite est l'un des plus élevé des CAPES distribués à ce jour. Les chiffres distribués par l'éducation nationale ne sont pas démonstratifs de la réalité car ils ne prennent pas en compte certains facteurs que je ne peux pas exposer ici sans quoi je me retrouverais à faire une dissertation. Que tu le crois ou non, c'est une réalité. Et puis le niveau d'attente, excuse-moi mais il n'est pas des plus élevé... Tu m'aurai parlé de l'agrégation, là d'accord, mais tout de même...
A InHeaven
Zaguien
Inscrit: 2013-01-15 08:01:13
2013-11-30 21:04:48
Franchement n'écoutes pas les beaux discours. A la base je voulais faire droit, et l'année dernière (en Terminale, donc), mon prof principal (que j'ai eu pendant 3 ans) me disait qu'il me verrait pas en droit. Toutes les personnes m'ont découragé par rapport à cette filière, que ça allait être dur, etc...

Du coup je me suis intéressé aux écoles de commerces, à la communication...

Mais au final j'ai décidé d'aller en droit, et au final ça me plait très bien. Si t'as envie de faire quelque chose, il faut vraiment être conscient de ce que tu vas choisir. Après, si c'est vraiment ça que tu veux faire, tout ira bien (pour la plupart du temps)
Anonyme
2013-11-30 22:14:14
Sinon, tu peux faire maitre à l'école primaire, c'est un bien ça aussi !
Kévin KMerteuil
Zaguien
Inscrit: 2009-10-30 03:10:49
2013-11-30 22:15:09
InHeaven:
Du coup je me suis intéressé aux écoles de commerces, à la communication...


Cette phrase est inutile. Hihihihi.
Me tape pas.
Alex Mylex
Zaguien
Inscrit: 2010-02-06 02:02:54
2013-12-01 10:54:30
Salut,

Je me suis un peu retrouvé dans ta description. Depuis très longtemps, j'avais envie d'être prof, mais je ne me reconnaissais pas dans les matières du collège ou du lycée (même si l'Histoire m'intéressait assez). Au final j'ai opté pour avocat et je suis parti en droit (ce qui n'était pas un problème avec mon bac S), ou plus précisément en classe prépa à l'ancien concours D1 de l'ENS Cachan qui donne des bases solides d'économie en plus. Et j'ai eu cette chance immense d'intégrer l'Ecole normale supérieure (de Rennes, parce que c'est plus à Cachan pour les juristes). C'est le meilleur endroit pour devenir prof, avec des taux de réussite très élevés à l'agrégation et des possibilités d'être prof en lycée (éco-gestion), en post-bac (prof de droit en classe prépa) ou être chercheur à l'université.

Bon l'ENS, tout le monde n'y entre pas, mais le droit, ça m'a passioné. Et notamment les cours d'histoire du droit, qui est une branche à part entière dans laquelle on peut se spécialiser par la suite. Et c'est toujours possible de se reconvertir dans un autre métier si tu décides ensuite de ne plus vouloir être prof (ce qui est moins vrai pour bon nombre d'autres fac). Donc je te conseille de regarder un peu de ce coté là. Si tu veux plus d'info, n'hésite pas à m'écrire un mot
Anonyme
2013-12-01 17:27:18
La géographie c'est trop cool ! Choisis la géo <3
Anonyme
2013-12-01 21:59:45
Oups désolé j'ai eu beaucoup de choses à faire et du coup j'ai pas eu le temps de regarder le sujet (nan c'est faux ça m'était juste complètement sorti de la tête comme je voyais mon copain xD)

Pour information, je suis en Terminale S svt (je pensais l'avoir dit :o) mais apparemment ce n'est pas si gênant que ça d'aller en face d'Histoire (ou Géo) avec un bac S, surtout que je suis en option Histoire (mais je ne pense pas que ça me serve à grands choses).. enfin bref

Je pensais aussi l'avoir dit (décidément je pense que ZaG m'a réécrit mon sujet :'( ) mais je préférerais enseigner en collège (voire peut être lycée un jour) parce que la primaire est, selon moi, trop évasive et pas assez précise sur quelque matière que ce soit (normal on a 6/11ans!)


Tout de suite je ne sais pas vraiment ce qui me tente.. je sais juste que si j'arrive à trouver quelque chose qui me passionne, je travaillerais jour et nuit parce que quand j'aime quelque chose, je ne le lâche pas

Concernant les taux de réussite et tout ça, je préfère y faire attention, mais pas trop parce que dans aucune matière où l'on doit passer le CAPES 100% des participants sont pris donc je préfère me dire de m'y mettre à fond pour être dans les 10 premiers plutôt que de regarder les sondages..


Allomat, je ne suis pas forcément d'accord avec toute ton analyse sur les matières enseignées concernant le futur, mais dans tous les cas je ne pense pas être capable de faire prof de Maths parce que ça semble vraiment trop abstrait pour moi x)

Merci pour toutes les réponses, je pense que je vais quand même aller en Fac d'Histoire (avec un double cursus Histoire-Géo) et même si je me trompe et que je change de filière après, j'aurais agrandi ma culture G pendant 1 an

Après j'hésite entre l'UVSQ (Université Versailles St-Quentin en Yvelines) et Paris 12.. quelqu'un pourrait me donner son avis s'il connait l'une des deux (ou les deux) facs ? merci :3
Josselin Zephyros
Zaguien
Inscrit: 2012-03-26 12:03:02
2013-12-01 22:03:42
Pourquoi pas Paris 1 ?
******* Akai02
Zaguien
Inscrit: 2012-04-08 09:04:26
2013-12-01 23:24:20
Personnellement, après ce que j'ai cru comprendre de toi, je te conseillerai la prépa littéraire. Oui je sais, tu es en S et alors ? Les hypokhâgnes accueillent énormément de S qui réussissent tout autant que les L, voire plus parfois.

Alors oui je sais, le mot prépa fait peur. De suite on pense : je suis pas fais pour ça, c'est bien trop dur, patati patata. Mais c'est du flan. Ce n'est vrai que si l'on intègre une prépa formalisée comme certaines parisiennes n'acceptant que sur présentation d'un 20/20 au bac. Mais les prépa de province sont tout autant formatrices et permettent une préparation parfaite pour les concours. Bonne nouvelle ! Le CAPES et l'agrégation sont des concours.

De fait, en entrant dans une prépa et en travaillant un tant soi peu, tu es assuré de réussir aux concours que tu vises (bon l'agrégation c'est autre chose, même les plus doués se cassent les dents dessus mais on peut quand même y arriver). Dans une hypokhâgne/khâgne (donc prépa littéraire à contrario d'une prépa commerce ou scientifique), tu as accès à une méthode en plus d'un savoir important. Tu ne te focalises pas sur une matière mais sur un ensemble cohérent (langues, littérature, histoire, géo, philosophie). Avantage ? Tu surpasseras de loin les 3/4 de ceux qui postulent au CAPES. Deuxième avantage ? Ça te laisse deux voire trois années pour voir quelle matière te plaît le plus et ainsi parvenir par la suite à intégrer le cursus que tu veux.

Sache enfin que la prépa à l'avantage que dans le meilleur des cas, tu peux réussir à intégrer une grande école comme l'ENS (qui soit dit en passant est ce qu'il se fait de mieux en matière de formation au professorat) et dans le pire des cas, tu obtiens une équivalence bac+1 si tu arrête en hypokhâgne et bac+2 si tu arrêtes en khâgne dans la faculté que tu veux (donc histoire, géo, philo, langue, litté) donc hop passage direct en licence 2 ou licence 3.

Tous ces avantages sont je pense ce qui pourrait t'inciter à faire ce choix. Par ailleurs, je le dis et le redis, les prépa de province nécessitent du travail certes. Mais c'est tout à fait réalisable, d'autant plus lorsqu'on en a l'envie, donc ne pas se fier aux "dit on" qui décrivent la prépa comme un endroit regroupant seulement l'élite du pays.

Voilà, si tu as plus d'informations concernant ce curcus, n'hésites pas à me PM, je suis tout ouïe à de possibles questions.
Gabby Gabiche
Zaguien
Inscrit: 2013-09-29 11:09:14
2013-12-01 23:32:13
Pour le coup je rejoins totalement Akai02.

La prépa, c'est extrèmement formateur, tu es presque certain d'avoir le niveau pour réussir le CAPES du premier coup en sortant. Même si tu as moins d'heure d'histoire par semaine, tu couvres de très larges périodes avec des réflexions approfondies.
En plus en prépa littéraire, la distinction ES, L, S n'a plus aucune valeur au bout de 6 mois.
Si tu ne t'y plais pas, pas grave, c'est pas un échec et il sera toujours tant de revenir vers la fac, et sinon tu passeras les plus intenses et pourtant meilleures années de ta vie.

(Et même si tu y restes 3 ans tu gagnes une licence complète, voire deux licences en prime !)

Cela dit, la fac ça peut le faire aussi.
******* Akai02
Zaguien
Inscrit: 2012-04-08 09:04:26
2013-12-01 23:39:07
Gabiche:Pour le coup je rejoins totalement Akai02.


Ah ! Content d'avoir trouvé un terrain d'entente l'ami !

Gabiche:et sinon tu passeras les plus intenses et pourtant meilleures années de ta vie.


On sent le vécu charmeur d'un ex prépa.
Gabby Gabiche
Zaguien
Inscrit: 2013-09-29 11:09:14
2013-12-01 23:49:11
Mince ! J'ai été démasquée !
Aurélie Auureo
Zaguien
Inscrit: 2013-04-14 04:04:42
2013-12-01 23:52:38
Salut!

Personnellement je pense que l'intérêt de la matière dépend en fin de compte du professeur qui la dispense. En effet, j'ai eu des profs passionnant, comme ennuyants pour une seule et même matière. Cependant, c'est mon point de vue d'élève. Maintenant, pour savoir ce que tu dois faire, je pense que les mieux, c'est de savoir ce qui te passionne.
J'avais un professeur d'histoire, on sentait la passion, elle ne nous apprenait pas l'histoire, elle nous la racontait, et ça, tu peux pas le faire si t'as pas le truc tu vois. Et je pense que ce truc, c'est l'intérêt. Si toi, tu te dis que tu te vois raconter l'histoire, choisis l'histoire. Si en revanche, c'est d'un autre sujet (comme la biologie) que tu parles avec passions, alors choisis celui ci.

C'est mon avis, dis toi que ton intérêt pour la matière en toucheront certains, si elle est sincère, et que c'est la meilleure façon de faire une éducation !
Anonyme
2013-12-02 20:33:28
Akai02 > Et bien au moins tu réussis à donner envie aux indécis d'aller en Prépa littéraire ! Je vais sérieusement y réfléchir mais c'est vrai que ça fait très peur, de se dire que pendant 2 ans on n'aura pas de vie sociale, on se taperas des notes de merde et on va douiller.. il faudrait que je demande à mes profs s'ils me verraient plus intégrer une prépa littéraire ou une fac ! mais je veux bien plus d'infos au cas où, si ça ne te dérange pas

Auureo > Je ne sais pas mais je pense que si je me mets à fond dans une matière je réussirai à m'en passionner !
Gabby Gabiche
Zaguien
Inscrit: 2013-09-29 11:09:14
2013-12-03 11:26:46
Nama : détrompe-toi, toutes les prépas ne sont pas comme ça, c'est ce qu'aiment dire les médias. Sans avoir un niveau exceptionnel j'arrivais à 11/12 de moyenne en hypo et en khâgne, en khûbe je suis arrivée à 13 même (avec plein de 15 voire des 17 en fin d'année, reproduis au concours) ! Bon bien sûr quand on est habitué à voler dans les hautes sphères notatives depuis le collège il faut un petit temps d'adaptation, mais il faut surtout pas dramatiser, tu t'en fous, tu es là pour progresser, pas pour être le meilleur dès le premier devoir.
Pas de vie sociale ? Tu rigoles ! Idem, c'est un gros mythe ça, bien sûr que si tu es super sérieux tu sortiras pas autant que tes potes à la fac, pour autant t'es pas obligé de te privé si tu en as besoin pour te sentir bien. On réussi jamais mieux une prépa que quand on fait passer son bien être avant le travail.
Bon après j'ai fait une prépa en province, c'est un peu plus détendu que la plupart des prépa parisiennes je pense, mais tout dépend de tes objectifs. Par exemple, tu n'auras certainement aucun intérêt à avoir la moindre vie sociale si tu cherches à intégrer l'ENS dès la fin de ta première khâgne, à moins que tu sois vraiment fait pour ça, ce qui arrive parfois.

Par contre, oui, je te conseille d'en discuter avec tes profs. Les élèves qui s'en sortent bien mais qui passent déjà 3h à travailler tous les jours pour ça, en général on leur déconseille la prépa. Et ils pourront t'aider à te préparer un peu, ou à faire un choix.

Si tu veux croiser des regards sur la prépa, tu peux aussi me demander par MP
Anonyme
2013-12-03 13:38:27
Au moins vous réussissez à dédramatiser la prépa ! J'y réfléchis fortement et je demande conseil aux gens qui m'entourent, mais si je suis capable d'en faire une, je commence à me dire que ça serait bien de choisir cette option !!

Merci pour tes conseils Gabiche Je suis preneur de tous les avis/regards sur la Prépa :3
Gabby Gabiche
Zaguien
Inscrit: 2013-09-29 11:09:14
2013-12-03 14:05:21
Bon par contre le deal quand tu es en prépa, c'est de te faire plaindre, de donner l'impression que tu en baves à chaque instant, mais que quelque part tu aimes ça, sinon ça n'a aucun intérêt ^^
******* Akai02
Zaguien
Inscrit: 2012-04-08 09:04:26
2013-12-03 16:49:29
Gabiche:Bon par contre le deal quand tu es en prépa, c'est de te faire plaindre, de donner l'impression que tu en baves à chaque instant, mais que quelque part tu aimes ça, sinon ça n'a aucun intérêt ^^


On est les maîtres pour se faire plaindre. C'est notre seul plaisir "Maman, je peux pas t'aider, je suis en prépa, j'ai deux dissertes pour demain" *joue à candy crush sur PC*
Beams Beams
Zaguien
Inscrit: 2013-02-06 06:02:03
2013-12-03 18:10:29
Je préfére la décapitation...
Pandaren Pandaren
Zaguien
Inscrit: 2012-04-23 12:04:00
2013-12-03 21:48:45
allomat69:

Les maths sont importantes pour se construire un esprit scientifique cartésien, et comme matiere discriminante, mais sont totalement inutiles dans la vie, ou il suffit d'avoir une idee des ordres de grandeur, savoir faire une regle de trois, et utiliser une calculette et des logiciels.



Quand on sait que les états-unis ont un besoin de 400.000 (véridique) mathématiciens , je pense qu'on est LOIN de l'inutilité . Cette matière est de plus en plus abandonnée ainsi que la physique au profit de l'amour des chevaux conduisant une grosse partie de la population à faire de la biologie . Le problème c'est qu'on est en déficit de gens qui comprennent comment le monde fonctionne . Bientôt , on va se retrouver avec plus personne qui ne saura rien aux commandes , façon prophète j'appuie sur le bouton rouge dans la centrale nucléaire . On est en plein dans la sous qualification scientifique un peu partout . La crise financière en est l'exemple le plus probant . Les mathématiques ont permis de construire des modèles économiques mal compris et mal utilisés par les banques , ce qui a conduit à une catastrophe . Si on avait plus de matheux dans le secteur , ça n'arriverait pas ...

Après c'est certain que dans une vie loin de tout ces soucis , ça ne sert pas en soi . Mais si ta vie est ainsi , c'est parce que certains péons se tapent des études de maths et conçoivent des tonnes de trucs pour que toi tu n'ais pas à t'en soucier . Alors oui , tu peux tout faire cerveau éteint , mais quand il s'agit de comprendre , de réparer et d'analyser , tu es totalement dépendant !

Vous l'aurez compris , je prépare mon agreg de maths . Pour l'auteur si tu as des questions sur cette matière dans le supérieur , n'hésite pas .
Anonyme
2013-12-03 22:20:35
Pandaren > Au moins tu ne mâches pas tes mots ! C'est super gentil de ta part, mais je ne pense pas continuer en Maths dans le supérieur, je trouve que c'est une matière trop "décalée", dans son monde et, même si je m'éclate à ne rien comprendre et à essayer des dizaines de fois de réussir un exo quand le chapitre me plait, je ne pense pas être en mesure de continuer l'année prochaine.. Mais merci c'est super sympa de ta part de proposer ! :3 et bon courage pour ton agref de maths
Josselin Zephyros
Zaguien
Inscrit: 2012-03-26 12:03:02
2013-12-03 22:31:09
J'ai jamais été très fan des maths, mais je pense que c'est un peu comme tout, faut arriver au stade ou le théorique et l'abstrait rejoignent la réalité.

C'est vrai que y'a une pénurie de matheux, rien que dans l'enseignement collège-lycée, mais faut comprendre qu'après un bac +5 en math, y'a des perspectives plus intéressantes et mieux payées qu'enseigner à des gosses x).
Anonyme
2013-12-03 23:10:36
Zephyros:
C'est vrai que y'a une pénurie de matheux, rien que dans l'enseignement collège-lycée, mais faut comprendre qu'après un bac +5 en math, y'a des perspectives plus intéressantes et mieux payées qu'enseigner à des gosses x).


Certes ce n'est pas forcément la meilleure des sorties après Bac +5 en Maths, mais il y en a quand même qui deviennent prof par vocation.. Il ne faut pas oublier c'est aussi par vocation qu'on devient prof, et si elle ne se dissipe pas, qu'on soit bac +5 ou +10, on deviendra quand même prof !
Alex Mylex
Zaguien
Inscrit: 2010-02-06 02:02:54
2013-12-03 23:33:03
Nama:
Il ne faut pas oublier c'est aussi par vocation qu'on devient prof, et si elle ne se dissipe pas, qu'on soit bac +5 ou +10, on deviendra quand même prof !


Très bien dit ! Tu as l'air convaincu pour le coup
Pandaren Pandaren
Zaguien
Inscrit: 2012-04-23 12:04:00
2013-12-04 18:06:00
Je réagissais juste à l'inutilité des maths , mais je ne fais pas pour autant parti de la classe de matheux méprisant les autres disciplines .

J'adore les interventions de allomat , mais là il a sans le vouloir attaqué ma discipline ^^