Réapprendre à se servir de sa voix après la mue.

Iusidjai Iusidjai
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2013-10-06 21:44:09
Oui alors, j'anticipe pas mal, mais j'appréhende. Comme je ne vais tarder à reprendre des hormones, je vais passer par une phase de mue, comme la plupart des mecs bios.

Le souci, c'est que la plupart disent qu'ils ont un mal de chien à rechanter après la mue (voire impossibilité de chanter pendant deux trois ans sans que leur voix fasse les montagnes russes O_O).
Comme chanter est un besoin pour moi, je ne me vois pas subir des faussetés le restant de mes jours ! Si certains mecs aiment pousser la chansonnette, j'aimerais bien savoir comment ils ont fait pour leur récupérer une voix juste après le passage des hormones !
Anonyme
2013-10-06 21:47:36
J'ai pas pu chanter pendant 2 à 3 ans en ce qui me concerne, j'avais une voix trop grave pour être un alto, trop aigue pour être un ténor, et j'ai fini basse de nos jours. Sans compter les yoyos dont tu parles.

Du coup, j'ai du arrêter de chanter. Mais après ça revient sans trop de problème,
Après rien ne t'empêche de chanter pour toi même hein !
Anonyme
2013-10-06 22:21:22
As-tu pris rendez-vous avec un orthophoniste ou un phoniatre ?

En chant on me faisait toujours bosser sur le son "i", le plus simple à produire mais le plus dur à travailler selon mon ancien prof de chant. Cela dit je n'ai jamais pris d'hormone...
 
AnonymeMec AnonymeMec
Zaguien
Inscrit: 2011-07-30 07:07:21
2013-10-06 22:25:47
Tu peux chanter tout seul, j'ai toujours aimé chanter et lors de ma mue, je chantais mais sans que personne ne m'écoute tout simplement, chante pour toi !
Anonyme
2013-10-06 23:03:53
J'avoue qu'avant, j'étais capable de reproduire des putains de sons de malade! Mais après l'adolescence, et ben je peux plus. Terminé! Over!
Kévin KMerteuil
Zaguien
Inscrit: 2009-10-30 03:10:49
2013-10-06 23:22:25
Bon, j'y connais rien hein...

Mais je pense que tu pourras gérer ça avec des exercices vocaux qui te permettront à terme d'un peu plus contrôler ta voix au lieu de la subir. Tu peux trouver des infos très facilement sur internet. Après, en prenant des hormones, tu pourras certainement pas atteindre des octaves à la Mariah Carey. Mais qui sait, peut-être que ta nouvelle voix t'offrira de nouvelles possibilités au bout du compte.
Iusidjai Iusidjai
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2013-10-06 23:24:50
Après une petite prise d'hormones, j'ai déjà dû décaler un peu : j'ai la voix qui fatigue plus vite. Peut être que je ne chante plus dans la bonne note. Mais j'ai gagné des graves. En général on décale d'un octave en muant, de ce que j'ai compris.
AnonymeMec AnonymeMec
Zaguien
Inscrit: 2011-07-30 07:07:21
2013-10-07 00:42:45
Oui tu gagne en grave mais perd en aiguë ! Après si tu travaille ta voix, tu peux évidemment élargir tes possibilités. Tu peux passer du mi au la , à du do au si par exemple. Passer donc de deux octaves et demi à 3 octaves dans ta voix par exemple. ( ou de 3 et demi à 4 vue que on parle en octave )
Iusidjai Iusidjai
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2013-10-07 07:30:47
Comment savoir combien on possède d'octaves ?
AnonymeMec AnonymeMec
Zaguien
Inscrit: 2011-07-30 07:07:21
2013-10-07 10:39:42
Difficile de t'expliquer comme ça ... Eh bien tu as juste à prendre un piano, tu commence à un do ( au centre du piano ) tu le fais et tu reproduis la note avec ta voix, ensuite tu monte vers le ré mi fa sol la si do ré mi fa sol la...etc A chaque fois que tu fais une note au piano, tu la reproduis en faisant le note avec ta voix . Tu dis ' Nooooo ' à chaque note et tu montes de plus en plus haut ( de plus en plus sur la droite du piano ) jusqu'à que tu ne puisse plus réaliser la note en voie ventrale. Mais si tu n'as jamais fait de chant ça me paraît compliqué que tu comprenne. Ensuite quand tu ne peux plus faire de son en voie ventral ( donc pas en voix de tête ) , tu regarde où tu es donc admettons un Si, et bien tu repars du do de départ, tu fais la même chose, mais en descendant : do si la sol fa mi ré do si la.... et admettons tu t'arrête à un do : là tu as l'écart entre ta note la plus grave, et la note la plus haute. Et cet écart va te donner ton nombre d'octave. Une octave ça va être de passer du par exemple do au do juste après donc, 7 notes. La tu t'es arrêté à un do, dans les plus graves et un si dans les plus aiguë. Admettons que tu es pas mal descendu, donc que tu as une voix très grave, tu es descendu deux fois de 7 notes. Eh bien là tu as déjà deux octaves. Ensuite en montant, tu es allé jusqu'au si, donc de 7 notes ( 1 octave ) + 6 notes . Donc là tu as presque 4 octaves dans la voix( du DO au SI ), et en travaillant ta voix, tu peux élargir cette palette et passer du do au do au lieu du do au si ( sur 4 octaves ) Mais un schéma serait le bienvenu car c'est assez compliqué comme ça mais en vérité c'est très simple.
Iusidjai Iusidjai
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2013-10-07 10:47:41
Non tu expliques assez bien je trouve. Me reste plus qu'à dégotter un piano ! XD (quoique ça doit se trouver sur le net un ptit piano interactif)
AnonymeMec AnonymeMec
Zaguien
Inscrit: 2011-07-30 07:07:21
2013-10-07 11:30:22
Dans quel cadre chante tu ?
Iusidjai Iusidjai
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2013-10-07 12:04:39
Pour moi même le plus souvent, mais dans ma famille on chante beaucoup tous ensemble et assez juste...surtout. C'est salvateur pour décompresser. Je ne peux pas m'en passer.

Après je nourrissais une toute chtite ambition, une fois la transition passée, de réintégrer une petite chorale pour m'exercer sérieusement et de chanter avec des groupes de ma connaissance à l'occasion.

Je ne sais pas du tout ce que j'ai comme niveau et si ça vaut quelque chose à l'oreille de quelqu'un qui connait la musique. J'ai pas le savoir pour évaluer si tu veux. Mais les quelques musicos et profs de chants que j'ai fréquenté ont eu l'air d'apprécier. Si je devais décrire ce que je sais :

- J'ai un gros problème de souffle
- J'ai du mal à chanter avec le ventre (cause du premier ?)
- J'ai du mal à rester bien placé sur mes jambes( je fais le flamand rose sur une patte dès que je m'oublie un peu)
- Je chante un peu de tout (bien sûr ne pas comprendre le jazz ou le lyrique, mais je tente le blues des fois)
- J'aurais une voix très douce (constat général, c'est pas moi qui le dit)
- J'ai une bonne prononciation en français (en anglais je ne sais pas)
- Je régule l'intensité d'une façon pas trop dégueulasse
- Je chante plutôt juste


En tant que néophyte (je chante depuis toujours mais pas encadré), je n'ai pas les outils : personne ne m'a appris et je ne sais pas par où commencer ! Cela pourrait pourtant m'aider à apprivoiser ma nouvelle voix au fur et à mesure qu'elle viendra.

Si j'avais pas eu peur du ridicule, j'aurais bien fait un enregistrement audio pour que ce soit plus parlant, mais en plus de ça le son est absolument dégueulasse sur mon ordi.(j'avais eu toutes les peines du monde à être entendu pour ma vidéo de la PAZ)
AnonymeMec AnonymeMec
Zaguien
Inscrit: 2011-07-30 07:07:21
2013-10-07 12:18:50
Oui je vois tu ne sais pas trop où te situer ! C'est compliqué après car comment savoir si on chante juste sans un avis professionnel je veux dire ! Personnellement je n'arrive pas toujours à savoir c'est pas forcément évident ^^
Anonyme
2013-10-18 19:00:55
Tout est dans la pratique. Si chanter fait partie de ton quotidien, alors j'ai du mal à comprendre comment ta voix peut s'amenuir ou s'en retrouver fragilisée (même si on perd des aigus, c'est sûr, on gagne aussi des graves). Je pense que la mue n'est qu'un passage qui vient améliorer/perfectionner la voix de ceux qui l'entretiennent correctement sans forcer dessus. Avant de muer je chantais bien plus aigu, mais aujourd'hui après mue je chante encore aigu et ai gardé ma jolie voix et compte bien en faire quelque chose, donc ne t'inquiète pas pour ça, tu ne perdras pas ta voix. Et je n'ai jamais connu ces montagnes russes bizarrement, même si les bronchites à cause de la fumette m'empêchent de chanter pendant quelques jours, c'est passager.
Fais ce que t'aimes, ne force jamais sur ta voix, accepte de muer et donc de descendre dans les graves, mais ne renonce pas pour autant à tes envies. Et surtout te compares pas aux autres mecs, chacun sa puberté.
Serac Serac
Zaguien
Inscrit: 2012-09-15 08:09:30
2013-10-18 19:24:03
Tu as demandé l'avis d'un spécialiste ou bien d'un professeur de chat pour savoir ce qu'ils en pensent et pour qu'ils puissent te conseiller ? Personnellement, ma mue, je me la suis tapée pendant trois ans, sans rien faire mais j'arrive de nouveau à chanter ^^ Il y a peut-être des exercices simples pour ne pas trop perdre
Iusidjai Iusidjai
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2013-10-18 20:30:03
Je n'en connais pas. Je devrais peut être parasiter la chorale de la fac ? (par contre c'est ric rac niveau horaires)

Merci à Fair-Playxe pour son message. Après, tout le monde n'est pas égal devant la baisse de voix. Certains types que je connais se sont retrouvés avec des voix d'ours des cavernes.
Iusidjai Iusidjai
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2015-08-27 11:25:46
Petite mise à jour :

Depuis le temps et après presque un an et demie d'injections de testostérone (plus les quelques mois de micro traitement par cachets), il semblerait que j'ai bien mué. J'ai eu plus d'un an de non lieu vocal. En gros je chantais mais parfois plus rien ne sortait (j'avais une zone de silence entre des aigus et des graves), et enfin certains jours je ne pouvais pas sortir une note (alors que je pouvais parler ô_o allez comprendre).

Bref, là où la mue est évidente c'est dans les graves et c'est assez impressionnant : c'est pas flagrant quand je parle mais dans le chant c'est net et clair. Je ne m'y connais pas assez en musique pour en être sûr mais je crois pouvoir taper dans les basses.
Bizarrement j'ai toujours des aigus bien aigus...par moment. Je suis incapable de dire s'ils vont persister. Mais ils sont bien moins maniables qu'avant et ont changé de nature (ils sont dans les mêmes hauteurs mais ne sonnent plus pareil).

La zone où je n'arrive plus à bien chanter existe encore malheureusement, même si parfois j'arrive à retrouver une voix intermédiaire. On m'a dit que c'était parce que je parlais encore comme avant, alors que ma voix n'était plus faite pour ça.

Bref voilà. J'arrive à rechanter, mais je n'arrive plus à tout chanter, et ça, ça me cacate bien la vie. Point positif : ma voix n'est pas moche du tout et je n'exclus pas qu'avec des cours, je parvienne à reprendre possession de toute mes possibilités.

Je cherche toujours des conseils si possible !
Bou Bouclette
Zaguien
Inscrit: 2013-01-10 07:01:46
2015-08-27 19:11:28
Ce qui t'arrive est parfaitement normal en cas de mue (même si ça peut prendre une semaine chez certains comme ça peut mettre un an chez d'autres).

lusidjai:Bizarrement j'ai toujours des aigus bien aigus...par moment. Je suis incapable de dire s'ils vont persister. Mais ils sont bien moins maniables qu'avant et ont changé de nature (ils sont dans les mêmes hauteurs mais ne sonnent plus pareil).

Ça aussi c'est tout à fait normal, je vais expliquer pourquoi.

Tout d'abord, il faut bien visualiser le larynx, qui est l'organe à la base de la production de son. Sans entrer dans les détails de son anatomie (pour ça l'article de Wikipédia est très clair), c'est là que se trouvent les cordes vocales, qui d'ailleurs ne ressemblent pas du tout à des cordes, mais plutôt à des lèvres. Celles-ci sont attachées entre des cartilages, et tendues sur commande par différents groupes de muscles, ce qui permet de respirer (quand elles sont écartées), de bloquer son souffle (lorsqu'elles sont fermement accolées), ou bien de produire du son : pour cela les poumons forcent l'air à passer entre elles lorsqu'elles sont accolées, ce qui les fait vibrer de la même façon que le font les lèves lorsqu'on joue de la trompette. Le nombre de fois par secondes où elles vibrent détermine la hauteur de la note produite.
Voilà à quoi ressemblent les cordes vocales lorsqu'on chante (dans cette vidéo, un stroboscope permet d'observer les vibrations comme au ralenti, mais en réalité elles vibrent plusieurs centaines de fois par seconde) :
[video]https://www.youtube.com/watch?t=25&v=mJedwz_r2Pc[/video]

Revenons maintenant aux muscles du larynx. Un muscle important est le muscle thyro-aryténoïdien, qui compose la grande partie des cordes vocales. En se contractant, il permet aux cordes vocales de s'épaissir. Un autre groupe de muscles est composé des muscles crico-aryténoïdiens, qui permettent aux cordes vocales de s'écarter ou de se rapprocher. Un troisième muscle d'importance est le muscle crico-thyroïdien, qui en se contractant permet de faire basculer l'un des cartilages auxquels sont attachées les cordes vocales, ce qui a pour effet de les tendre, en tirant dessus.

Comme tu dois t'en douter, il existe plusieurs mécanismes différents qui permettent d'agir sur la hauteur du son. Le premier, que l'on va appeler A, utilise les cordes vocales "épaisses" : le muscle thyro-aryténoïdien est contracté. Dans ce cas, les cordes vocales s'ouvrent et se ferment sur toute leur épaisseur, et la masse mise en mouvement est importante : tout ce qu'il faut pour avoir des vibrations lentes, donc un son grave.
Dans le mécanisme suivant, que nous allons appeler B, le muscle thyro-aryténoïdien est détendu, donc les cordes vocales sont fines, et de plus seule une partie de leur épaisseur entre en contact ; les sons produits sont plus aigus et moins riche en harmoniques.

Les deux mécanismes sont en principe présents tous les deux chez les hommes, les femmes, et les enfants.

La transition entre ces deux mécanismes n'est pas du tout progressive : en mécanisme B, les couches superficielles des cordes vocales (l'espèce de muqueuse molle qui recouvre le muscle thyro-aryténoïdien) doivent vibrer seules en étant découplées du muscle. Un travail régulier (attention à ne pas faire n'importe quoi là-dessus...) permet de parvenir à une transition à peu près en douceur entre les deux.

Comme on l'a dit précédemment, les deux mécanismes de production de sons sont présents chez les hommes et les femmes, mais les hommes, après la mue (qui consiste tout simplement en un allongement des cordes vocales, l'un des cartilages auquels elles sont attachées s'avance et forme la pomme d'Adam) perdent l'habitude d'utiliser le mécanisme B (c'est plus difficile en raison de la longueur de leurs cordes vocales, comme tu l'as constaté, alors que c'est beaucoup plus simple chez les femmes), et ceci jusqu'à en perdre l'usage (enfin, pas tous, tout le monde n'a pas la même physiologie).
Certains travaillent ce registre, appelé chez les hommes "voix de fausset" pour chanter aigu.

Il existe encore d'autres mécanismes du larynx qui ne sont pas naturels et ne peuvent s'acquérir que grâce au travail. Ils sont utilisés dans des techniques de chant traditionnelles ou actuelles (le "fry", utilisé par les chanteurs de metal, Britney Spears et les moines tibétains, ou encore le belting qui permet de chanter aigu en mécanisme A, utilisé par les chanteuses de R'n'B...)

En conclusion de ce post (qui est probablement le plus long que j'ai écrit depuis que je suis inscrit sur ce site...), ce que tu vis est normal, mais évidemment tout le monde n'est pas égal devant ça. Il y en a qui gardent l'usage de la voix de fausset, en travaillant ou peut-être naturellement, d'autres pas. Perso j'y arrive pas (ou plus) mais je crois que Bobbix le fait, demande-lui des conseils...

En tous cas, si tu veux garder l'usage de ta voix aiguë et que tu veux obtenir une transition confortable entre les deux mécanismes, il faut travailler régulièrement et faire des exercices de chant, et là un(e) prof te serait très utile.