La Vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche : Du cinéma absolu.

Anonyme
2013-10-03 14:15:31


Anonyme
2013-10-03 18:24:09
C'est un peu chiant cette façon de donner son avis sur le film dans le titre du topics.
Anonyme
2013-10-03 21:17:53
Et comment on fait si on abhorre Léa Seydoux ?
 
Anonyme
2013-10-03 22:49:30
Drarry:C'est un peu chiant cette façon de donner son avis sur le film dans le titre du topics.


Holden91 Holden91
Zaguien
Inscrit: 2011-11-20 07:11:12
2013-10-04 11:25:29
Friendy:Et comment on fait si on abhorre Léa Seydoux ?
et aussi Keniche ? Telle est la question que l'on se pose
Anonyme
2013-10-04 12:29:53
Moi je suis curieuse. J'ai envie de le voir.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2013-10-09 10:58:50
Aujourd'hui sur les ecrans :-)
Anonyme
2013-10-09 23:11:52
Popourri:Moi je suis curieuse. J'ai envie de le voir.

si tu vas le voir j'veux bien le voir avec toi
Anonyme
2013-10-10 12:03:27
Trop tard ! Vu hier soir. GROS MALAISE. Mais je veux pas en parler ici.
Anonyme
2013-10-10 14:35:23
J'avais beaucoup aimé la faute à Voltaire et l'Esquive.
J'avais vu La graine et le mulet, le sujet était intéressant mais c'était un peu trop long et très "Film Français"...
J'ai un ami qui bosse dans le cinéma et qui a confirmé un peu tous les dires des techniciens (mal payés, caprices ect)..un mec qui met en scène des classes/personnes opprimées et qui se comporte en diva ça me donne moyen envie de voir ses films.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2013-10-11 09:20:22
Je l'ai vu hier, et j'ai globalement aimé.

Je n'avais pas d'attente particulière, si ce n'est celle attendue d'une palme d'Or, et de mon habituelle sensibilité au schéma encore trop souvent classique chez les homosexuels : on sort avec une jeune personne séduite « au lycée », on l'aime, on l'initie, puis on ne comprend pas sa jeunesse au-delà de celle de son corps, et on la largue. Je ne connais pas la BD de Julie Maroh qui a inspiré le film, et suis au courant des reproches faits aux méthodes de Abdellatif Kechiche.

C'est un bon film. Je ne suis pas sur qu'il vaille une palme d'or, mais c'est un bon film. Surtout à cause de Adèle Exarchopoulos d'ailleurs, qui « crève l'écran » pendant trois heures !


Modération (Naze) : attention, spoil qui suit.

Les scènes de c** ne m'ont pas gêné, même si elles sont un peu longues (comme tous les plans du reste), et très bruyantes : deux filles qui font l'amour crient deux fois plus qu'une, en tout cas dans le scénario lol. Les plans bien explicites dérangent les pudibonds, tant mieux. C'est esthétique, à conseiller aux ados plutôt que les pornos dégueux du web. ^^

Abdellatif Kechiche verrait une lutte des classes dans son film, la rupture amoureuse serait due à la différence sociale qu'il s'attache à montrer. Dans ce cas son film l'aurait dépassé, et de façon très positive, car que ce soit pour une raison ou une autre ces passions pures ont un destin tragique, au sens du théatre grec.

Donc on retrouve la petite Adèle devenue grande à faire la cuisine et la vaisselle, à sa copine qui évolue dans un monde artistique parisien montré comme un peu idiot (les filles habitent Lille si j'ai bien compris).

Classique scène de la gifle, suivi de la répudiation sur le champs la petite devenue grande. Pour une fois la scène ne traine pas en longueur, c'est de la violence conjugale. Mais qui tutoie une domination [mot édité] qui trouve ses racines plusieurs années avant. De ce point de vue là le film ne me déçoit pas, et serait presque caricatural d'une malédiction gay qu'on préférerait révolue.

Comment pourrais-je ne pas aimer un film que je trouve juste, même si son scénario me gêne un peu...

Et c'est presque sans surprise qu'on apprend que le tournage aurait utilisé des méthodes abusives, issues de la dictature de l'image que le metteur en scène dit critiquer.

Les plus grands metteurs en scènes furent parfois des tirants, mais c'était dans un autre temps...
Emiliane EmilianeL
Zaguien
Inscrit: 2012-03-19 11:03:10
2013-10-11 09:24:47
Allomat tu spoil !
Anonyme
2013-10-11 12:38:02
Popourri:Trop tard ! Vu hier soir. GROS MALAISE. Mais je veux pas en parler ici.

il t a pas plu ?
Anonyme
2013-10-11 20:35:27
Le (faux) procès contre Kechiche manque tellement de mésure à mon sens. Il faudrait arrêter le Kechiche bashing un instant ! Le cinéma français devrait plutôt se prosterner à ses pieds car il est un des rares qui lui redonne de sa noblesse d'antan (avec Bonello peut-être).

Hakadoch tu devrais acheté les Inrocks de cette semaine et tu verras à quel point cette fausse polémique est une "légende" pour reprendre ses propre mots. Il y répond point par point de manière claire et précise sur les fameuses heures supp / les prétendus techniciens sous payés / la non-existante méthode Kechiche tant décriée dans les médias etc.

Des metteurs en scène passionnés comme lui on en trouve plus des masses dans le cinéma français contemporain peut être encore dans le monde du théâtre. Le mec il n'est pas là pour s'enrichir ni faire tourner un système, il est là parce qu'il a des choses à dire, à faire ou à montrer.
Anonyme
2013-10-15 00:48:26
 

et aussi

 

Deux raisons pour préférer la BD à son adaptation : )
Anonyme
2013-10-15 19:28:43
Le film n'est pas une adaptation au sens strict du terme de la BD, mais il s'en 'inspire librement'. Il reprend donc certainement des éléments de la BD, puisqu'il y a effectivement l'histoire avec la couleur bleue, l'histoire d'amour homosexuelle, etc.
D'ailleurs, à la base, Kechiche n'est pas du tout parti sur la BD, il avait imaginé l'histoire à partir du personnage de l'institutrice, et, de là, a voulu parler de son passé. Il a ensuite du faire un lien avec la BD.
Concernant les conditions de travail des techniciens, 'La vie d'Adèle' n'est certainement pas le seul film français qui a connu ce souci, c'est d'ailleurs précisé dans beaucoup d'articles sur le net. Mais le fait que le film ait remporté une palme d'or a certainement été un prétexte pour dénoncer ces conditions assez sinistres.
Tu as peut-être détesté le film en lui-même, mais dans ce cas-là les conditions dans lesquelles le film a été tourné n'ont rien à voir avec la qualité de l'oeuvre.
Anonyme
2013-10-17 12:29:41
PAr rapport au film,  
Une vision juste et touchante du film, elle pese ses mots et nous fait comprendre comment l'histoire de l'ouvrage "Le bleu est une couleur chaude" s'est transformée.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2013-10-17 14:38:16
Spo0n:PAr rapport au film,  
Une vision juste et touchante du film, elle pese ses mots et nous fait comprendre comment l'histoire de l'ouvrage "Le bleu est une couleur chaude" s'est transformée.


Merci de ton lien, j'aurais au moins appris quelque chose, les scènes de cul ne sont pas lesbiennes, mais sorties de l'imaginaire hétéro ou du visionnage de pornos.

Je suis un peu déçu tout de meme, tous ces léchages de creux et ces cris à tenir en éveil tout un quartier, avaient la beauté et l'intensité d'un reportage animalier... ^^
Anonyme
2013-10-17 20:21:36
En fait ce que vous avez retenu du film vous ce sont les 15 minutes de sexe? Puis il n'y a qu'une seule façon de faire l'amour entre lesbiennes si l'on s'en tient à vos propos? Ou je ne saisis pas?
Gabby Gabiche
Zaguien
Inscrit: 2013-09-29 11:09:14
2013-10-17 21:02:35
J'ai vu La vie d'Adèle mercredi. J'avoue qu'initialement je ne comptais pas le voir au cinéma, il y a eu ces histoires avec les techniciens lors du tournage, ça m'avait un peu dérangé. Plus d'ailleurs que les chamailleries entre Léa Seydoux et Kéchiche qu'on nous a copieusement servi tout l'été.
Je n'avais pas vraiment d'attente, depuis près d'un mois je regarde quatre ou cinq films lesbiens par semaines, alors je n'y allais même pas pour voir du lesbien au cinéma. Il y a quelques jours j'avais écouté la rencontre entre Pascale Clark et Adèle Exarchopoulos sur FI, et j'avais trouvé en Adèle une personne tout à fait admirable, malgré quelques remarques qui m'avaient semblées caricaturales sur le couple qu'elle a incarné avec Léa Seydoux ("Léa c'était l'homme" avait-t-elle dit), sur ce point j'avais été quelque peu refroidie.
J'ai vu La Vie d'Adèle et je n'ai absolument pas aimé la prestation de Léa Seydoux, je ne l'avais pas aimée dans La Belle Personne non plus, ça ne tient donc pas seulement à mon aversion pour le type de lesbienne qu'elle était amenée à incarner. J'ai vu La Vie d'Adèle et je n'ai pas approuvé le schéma que suit le film, des détails qui ne collent pas, des scènes de sexe qui à première vue semblent n'être qu'une simple projection d'un fantasme avoué de Kéchiche. J'ai vu La Vie d'Adèle et j'ai adoré Adèle Exarchopoulos, elle m'a littéralement envoûtée, et par elle c'est tout le film, malgré mes désaprobations initiales, qui m'a envoûtée.
Je crois que Kéchiche a réussi un coup de maître avec ce film parce qu'il ne m'a pas embarquée dans son histoire pendant le film comme d'autres films ont pu le faire, mais après le film. L'histoire a continué à se faire, à se vivre, dans ma tête, sans même que j'y pense. Et j'ai accepté après coup ce que je n'avais pas aimé dans le film : la longueur des scènes, les parti-pris du réalisateur (notamment cette élipse monumentale de presque 6 ans entre un plan et un autre, les fessées nombreuses que j'avais trouvé en trop, trop significative d'un fantasme de l'homme, cette écart persistant entre Emma et Adèle et qui justifie tout à fait cette phrase d'Adèle Exarchopoulos : "Léa c'était l'homme", parce qu'Emma est orgueuilleuse et dominatrice, parce qu'elle prend le pouvoir tandis qu'Adèle, avec ce que l'on comprend du milieu dont elle est issue, n'est même pas caricaturale dans son rôle de femme aux fourneaux). Kéchiche m'a embarquée dans son histoire, dans la vie d'Adèle alors que la séance était terminée, justement parce que le film, lui, n'est pas fini. Il reste ouvert, par ce qu'il ne montre pas et parce qu'il suggère de possibles, pour que chacun sans même s'en rendre compte continue cette histoire.
Je ne connais pas les autres films de Kéchiche, son cinéma ne m'attire pas. Mais je peux dire me dire d'accord avec l'auteur de ce topic : pour moi la Vie d'Adèle c'est du cinéma absolu en ce sens que c'est du cinéma qui continue et qui existe le mieux hors du cinéma, qui semble tellement faux et vrai à la fois qu'il trouve en nous-même ses propres justifications. Et si ce film est bel est bien du cinéma absolu, Adèle Exarchopoulos en est l'interprête absolue.
Anonyme
2013-10-17 22:01:52
J'ose croire l'objectivité de certains et je pose  . On est bien de l'image de diva qu'on veut lui collé.

Je ne m'attarderais même pas sur les opinions de Julie Maroh car pour moi elle reste une téléspectatrice comme les autres. Rien de plus ! Il n'y a pas UNE manière de baiser ni chez les lesbiennes, ni chez les gays et encore moins chez les hétéros. Ses plaintes ne sont donc que pure subjectivité.
Gabby Gabiche
Zaguien
Inscrit: 2013-09-29 11:09:14
2013-10-17 22:19:54
Mais il ne m'a pas semblé que Julie Maroh revendiquait autre chose que son simple avis de téléspectatrice comme une autre. Et elle ne dit pas non plus détenir la vérité sur les rapports entre deux femmes. Je la rejoins néanmoins sur cette impression qui émane du film par moment : il a sns nul manqué de lesbiennes sur le tournage.
Erebus Erebus
Zaguien
Inscrit: 2009-03-03 01:03:12
2013-10-23 00:25:59
millage:En fait ce que vous avez retenu du film vous ce sont les 15 minutes de sexe?

Oui. L'interdiction aux moins de 12 ans me laisse d'ailleurs perplexe.

C'est drôle au début puis long, très long, lorsqu'on n'est pas soi-même lesbien. La performance des actrices est à saluer, cela dit. Elle méritait sans doute une récompense... mais pas la Palme.

Le scénario est banal pour ne pas dire plat et prévisible, Adèle est incapable de fermer sa bouche pour empêcher la morve d'y pénétrer.
Keepsmiling16 Keepsmiling16
Zaguien
Inscrit: 2013-10-24 06:10:28
2013-10-24 22:09:53
Personnellement je ne sais pas si je l'ai aimé ou non, les scènes sexuelles sont assez trash je trouve ( oh la coincée ! ), enfin c'est un peu trop quoi, j'y allais pas pour voir un porno et là par moment c'etait un peu ça, ça m'a pas spécialement choquée mais bon, kechiche a un peu abusé et puis cimer l'image stéréotypée renvoyée ! Ce qui me gêne c'est qu'il a vraiment appuyé sur ça et moins sur les sentiments (bien qu'ils soient aussi montrés) , après c'est son choix.
Mis à part ça, Adele Exarchopoulos est incroyable je trouve, on s'attache vraiment a son personnage et elle joue merveilleusement bien. En fait je pense qu'il faut que je retourne le voir pour savoir si je l'ai aimé ou non!
Anonyme
2013-10-28 21:09:20
Bon, bah moi je suis allée le voir il y a une semaine. Je n'avais lu aucun article dessus, donc tout les problemes de tournage ou autre je ne les connais pas (et je m'en fiche un peu). J'avais lu la BD qui m'avait vraimé touché. Mais le film... Comment dire... Je ne conseil meme pas d'aller le voir. Je parle pour des personnes qui vont au cinema pour se divertir (apres y'a surement des trucs qui m'ont echappé ou dont je ne me rends pas bien compte ...).
Les scènes de sexe sont longues et même derangeantes. La fin est nulle selon moi... Et il y a certains passages qui sont assez "crade", comme par exemple lorsqu'elle mange les spaghettis, on s'en serait bien passé quoi.
Anonyme
2013-11-01 21:46:29
Perso, j'ai vraiment adoré le film. Malgré que je n'ai pas du tout aimé le jeu de Lea Seydoux et que je regrette la longueur des scenes de sexe : beaucoup trop longues.
Apres le jeu de camera est non derangeant, agreable meme (sauf lorsqu'on voit la morve...)
Mais la fin m'a legerement decue, j'aurai attendu quelque chose de plus fort de la part de Kechiche.
J'espere que dans la version DVD, les scenes ajoutées sauront apporter le petit plus (tout tout petit) qui manque encore au film qui est sublime!
Alexandre Alexandregos
Zaguien
Inscrit: 2013-10-21 08:10:14
2013-11-07 19:05:22
Si pas faire changer la pensser des gens sa serait bien , mais j'ai les bandes anonces et c'estma toucher!
Anonyme
2013-11-11 16:45:50
Bon, je vais quand même finir par donner mon avis sur ce film...Depuis le temps que ça me titille...
Par où commencer ?
Déjà, je pense que le fait d'avoir lu "Le bleu est une couleur chaude" au préalable m'a plus desservi qu'autre chose, et ôté toute objectivité sur l'½uvre cinématographique en elle-même.
J'ai lu "libre adaptation" par-ci par là, et c'est sûr que c'est indéniable... Mais dans ce cas j'aurais préféré que ce soit une libre adaptation de bout en bout.
Jusqu'à la scène de cul (Plus que discutable d'ailleurs. A quel moment est-ce que de l'amour en transparaît ? Je ne l'ai en tout cas pas perçu. Ca m'a juste semblé...cru, et tellement longuet. Je me disais juste "C'est bon on a compris, ça s'arrête quand ?" Mais je me délectais néanmoins des rires gênés des gens venus accompagnés qui s'élevaient peu à peu derrière moi.), j'ai eu la sensation que le réalisateur cherchait à suivre quasiment trame par trame le scénar de la BD... La première rencontre où leurs regards se croisent... La seconde qui concrétise tout au comptoir d'un bar, avec l'apparition de Sabine...(Parlons-en d'ailleurs de Sabine, qui se volatilise comme par magie après cette fameuse scène !)Le moment où elle vient la chercher devant le lycée...La rixe avec les camarades de classe...L'instant passé à se prélasser sur l'herbe...
Et après franchement... Mais QUE s'est-il passé dans la tête du réalisateur ?
Il manque une âme à ce film... Il manque les interrogations, les doutes, les déchirements de la bande dessinée... Des émotions bordel !
A mes yeux tout sonnait faux.
On en parle de la scène de quasi fin dans le bar ? Sérieux, on en parle ? Son manque de crédibilité n'a choqué que moi ?
Vous avez déjà vu des gens se jeter littéralement dessus pour se rouler des grosses galoches et se doigter devant tout le monde dans un bar en plein jour ?
Je sais que je ne connais pas grand-chose à la vie, mais quand même...
Bref. Pour moi ce film raconte une passion charnelle brute, mais certainement pas une belle histoire d'amour.
Déception donc.
Je n'ai pas vu les 3h passer, certes.
Mais je ne suis certainement pas ressortie en me disant que je venais de voir un vrai BON film.

La palme ils peuvent se la fourrer profond (vu que ça a l'air d'être le genre de la maison.)
Anonyme
2013-11-11 22:47:09
eden-is-close:Mais QUE s'est-il passé dans la tête du réalisateur ?

Ben il a insisté sur le côté sexuel de l'homoSEXUALITE. J'ai été également impressionné par la durée des scènes de sexe, et leur détail. J'ai vraiment eu l'impression de regarder un porno. La salle était remplie de personnes retraitées et personne n'a dit un mot pendant ces scènes, ni un rire, ni personne qui se lève, rien. Les papys se sont rincé l'oeil, autorisés par mamie Huguette sous prétexte de la grandeur et du prestige de cet art qu'est le cinéma. Moi j'ai trouvé ça gênant. J'étais pas venu pour regarder un porno avec 50 retraités.

eden-is-close, pas mieux pour la scène du bar. C'est la plus irréelle des scènes. Quand vous revoyez un ex, après les questions banales de ce qu'il devient dans la vie vous lui demandez s'il kiffe ses orgasmes avec son nouveau partenaire, vous ? Sans compter le summum : le doigtage en plein bar oui =)

Par contre je suis pas d'accord sur le fait que le film ne raconte pas une belle histoire d'amour. Il en raconte une, si. Et je trouve que de ce point de vue là, il la raconte bien, le premier regard, l'un qui cherche l'autre, les débuts timides, le sexe, la vie à deux, les tentations, et la vérité. On est d'accord sur le fait que ça se termine sur une rupture sous couvert d'adultère, et certains critiquent à pleines dents. Mais même si ce n'est pas celle dont vous rêvez, c'est une histoire d'amour.

Les gros plans sur la morve d'Adèle en pleurs (un peu celles d'Emma aussi mais elle est moins visible) et ceux sur la bouche des protagonistes qui bouffent des pâtes comme des porcs j'ai pas spécialement kiffé non plus. Je trouve ça dégradant pour les lesbiennes, même, en poussant un peu le vice. Mais si ce n'est pas pour dégrader les lesbiennes je vois pas l'intérêt de montrer des gros plans comme ça ? Il doit bien y en avoir un.

Mais globalement j'ai plus aimé le film que pas aimé. Je trouve les dialogues très vrais et bien joués. Le scénario, qu'il déforme ou non le bouquin je m'en fout, mais il me plait. Les scènes entre les ados c'est effectivement digne des ados, et également les discours un peu gênés avec les parents du style "Mon père boit du vin pendant les repas - Noooon c'est vrai ??". Sauf que le même film en un peu plus court avec des scènes chiantes voire gênantes en moins j'aurais pas dit non.
Lucie Lucy
Zaguien
Inscrit: 2013-11-23 11:11:10
2013-12-28 17:20:41
J'ai détesté ce film, il est plein de cliché et d'un chiant. Franchement, je vous jure que d'habitude je ne jure jamais mais ce film m'a mise hors de moi, ça se vois que c'est un homme qui a fais ce... truc. C'est vulgaire, chiant, les personnages discutant autours de philosophie de comptoir et les scènes de sexe me font penser à un film porno. J'ai l'impression d'avoir une attitude d'hétéro tellement ce film m'a gêné. Mais merde, même brokeback mountain était moins vulgaire, et c'est deux mecs. L'amour lesbien c'est censé être moins cru. Et même les personnages ne sont pas attachants, en fait j'ai eut la même réflexion que quand je regarde tellement vrai: On s'en fou! Dans brokeback mountain au moins y'avait de la tragédie et il se passait des trucs, là c'est juste chiant. Ils ont enlevé à la BD le seul point qui, à mon avis, aurait pût sauver le film: la mort d'Adèle. Au début, Adèle est morte et c'est à sa petite amie d'aller chercher les journaux intimes où elle avait écrit l'histoire de son amour, ça a quand même plus de gueule! Dès le début, on sait que l'histoire est vouée à mal finir et c'est quand même bien meilleur qu'une simple histoire d'amour banale digne d'un téléfilm allemand sur M6 le mercredi après midi! Bref, ce film m'a beaucoup énervé alors je vais aller prendre une douche et avaler un pot de nutella. Oui, un pot, avec le pot en verre qui va avec!
Anonyme
2014-03-06 01:36:23
Débat assez tendu sur ce film assez controversé de 2013...
Pour ma part, je suis sur un 5/10. Les deux premières heures sont plutôt réussies, parce que le film parvient à capter la puissance des détails, et justement de l'amour qui naît entre nos protagonistes. En cela, le film est plutôt fidèle à l'esprit original de la bande dessinée. Sa spontanéité touche, le ressenti passe comme une authentique expérience, en cela, le film est vivant. Mais sur la dernière heure, ça devient redoutablement chiant. L'alchimie du réel se casse la gueule, les comédiennes commencent à vraiment mal jouer (la scène d'engueulade et de rupture... mais comme on tombe bas...). Il aurait tout simplement fallu la supprimer.
Sur la question du sexe, c'est porno, clair et net. L'interdiction aux moins de 12 ans est choquante à ce sujet, je crois que le comité de censure a abaissé la limite d'âge pour "ne pas avoir l'air de censurer un film homo dans notre beau pays ayant autorisé le mariage". des circonstances qui ont joué sur la polémique. Pour ma part, j'ai du mal à comprendre l'utilité de ces scènes porno. Dans la bande dessinée, le sexe était représenté, mais il était stylisé par des dessins plus... oniriques. Là, c'est du youporn. Ma vie avec Liberace ou Mixed Kebab sont des films qui ont fait le choix de ne pas montrer (au grand max, suggérer), et ça ne nuit pas à leur histoire. Alors pourquoi ? Choquer l'homophobe ? Histoire qu'il soit bien dégoûté et conforté dans sa phobie ? Que les ingénus dans la salle soient écoeurés (et culpabilisent en pensant avoir des pensées homophobes) ? Que ces images reviennent en tête si on croise un couple de lesbiennes dans la rue ? C'est à l'évidence un choix délibéré (qui revient de temps à autre dans le cinéma LGBT), mais qui me semble peu judicieux quand rien d'explicite ne le nécessitait... (quelqu'en soit la raison, voyeurisme, envie de choquer, réalisme cru...). Ca et les statues de femmes dans la galerie d'art cadrées au niveau de la poitrine et du bassin, de la belle faute de goût.