Lesbianisme et sexe hétéro

Anonyme
2012-08-25 17:17:24
Bonjour à toutes et à tous,

Je m'adresse à vous, les lesbiennes en particulier, pour vous demander votre vécu s'il y a/ce que vous ressentez vis-à-vis du sexe hétéro. Je ne parle pas là de simple pénétration par gode ou autre (vous pouvez donner votre avis là-dessus si vous le voulez), mais je parle tout simplement du fait de le faire avec un homme.

Est-ce un de vos fantasmes ? Avez-vous déjà tenté, et si oui, avez-vous apprécié ? Dans le cas contraire, pouvez-vous dire pourquoi ça vous rebute ?
Anonyme
2012-08-25 19:01:24
Ce n'est pas un de mes fantasmes, je n'ai jamais tenté et je n'en ai absolument pas envie, je suis lesbienne, pas bi, donc voilà. ^^
Anonyme
2012-08-25 19:24:17
Avoir envie de coucher avec un mec (et le faire) ne fait pas de toi une bi ou une hétéro ; l'orientation sexuelle concerne l'affectivité, non le sexe. Ce n'est pas parce qu'une fille est lesbienne qu'elle doit s'interdire d'expérimenter d'autres formes de sexualité. ^.^'
 
Rhythm Rhythm
Zaguien
Inscrit: 2011-07-04 08:07:18
2012-08-25 19:39:09
J'avoue avoir fantasmé plusieurs fois sur un mec.
Anonyme
2012-08-25 19:50:29
Lynn:Avoir envie de coucher avec un mec (et le faire) ne fait pas de toi une bi ou une hétéro ; l'orientation sexuelle concerne l'affectivité, non le sexe. Ce n'est pas parce qu'une fille est lesbienne qu'elle doit s'interdire d'expérimenter d'autres formes de sexualité. ^.^'


Je suis d'accord avec toi, cependant, dans l'orientation sexuelle, d'un point vu purement personnel hein, je pense que le sexe a quelque chose à voir dedans, moins important que l'affectivité, certes, mais quand même.
J. Joker
Zaguien
Inscrit: 2007-07-06 08:07:56
2012-08-25 23:31:00
C'est cool.
Anonyme
2012-08-25 23:49:43
Moi j'ai jamais essayé, ça ne m'a pas tenté jusque là. Je me "définis" comme lesbienne mais je pense que je tenterai un jour. Je suis assez curieuse par nature et je me demande s'il y a un grosse différence finalement. Le problème pour moi c'est le mec en lui même: pas forcément son physique, mais j'ai une image tellement négative des mecs hétéros que ça me freine pas mal. Ca doit être dû au fait que je rencontre pas mal de gros lourds qui me donnent envie de leur coller ma main sur la figure dès qu'ils parlent.
... Allias Mélinzo. Melinzo
Zaguien
Inscrit: 2012-08-25 08:08:50
2012-08-26 02:28:21
j'ai jamais essayer avec un mec, et sa me tente pas pour le moment, mais plus tard, ce nest pas impossible que jai envie d'essayer!
comme sa a était deja dit, jai une assez mauvaise image des hommes, donc cest pour sa que jen ai pas vraiment envie!
Anonyme
2012-08-26 12:58:01
Je rejoint les deux commentaires précedent.
Même si je sais que je peux sortir aussi bien avec un homme un jour si j'en tombe amoureuse, seulement pour le moment je craque plus sur des filles donc pourquoi me forcer à allé voir ce qui se passe chez les hétéros.
Je sors avec la personne qui m'interesse pas avec un sexe!
Anonyme
2012-08-26 16:44:30
Je pense (d'un point de vue où tu es "clitoridienne" et que tu n'essayeras qu'une fois) qu'il te manquera ce que tu préfères.. les "préliminaires".
Anonyme
2012-08-26 17:05:11
J'ai toujours regardé les filles mais dans ma famille il fallait que jee sois la parfaite future fmme au foyer avec un mari des enfants. Quand j'ai voulu avoir mes premières relations sexuelles il me paraissait normal de le faire avec un garçon. Je regardais l'heure et je me demandais dans combien de temps il me lacherait. Jusqu'à ce que je rencontre cette fille qui m'a fait vibrer. J'ai découvert le plaisir et le dési. Aujourd'hui je trouve que la meilleure chose qui soit est bien le corps dune femme entre mes mains !
Anonyme
2012-08-26 17:31:14
pour moi là vie de femme au foyer c'est tout sauf parfait, lol, à chacun sa vision de la perfection
Anonyme
2012-08-26 17:32:51
Moi j'ai tenté avec un homme, je ne savait pas encore que j'aimé les femmes a cette époque, j'avais beaucoup d'affection pour lui et il était très beau. Il en est résulté que je me suis ennuyé ferme et le jour ou j'ai eu ma première fois avec une femme la je me suis rendu compte que non les hommes c'était pas du tout mon truc.

Aujourd'hui comme j'en est eu la preuve encore y'a quelques jours , le simple fait qu'un homme essaye de me touché ou de tenté quelques chose sa me rebute.
Et comme le dit norapinephrine je préférai les préliminaire avec le jeune homme avec qui j'ai essayé et le reste nan vraiment je m'ennuyé et puis il n'y a pas que le sexe, le physique c'est pas la même chose, des seins, des fesses, des courbes de femme c'est bien plus agréable au touché et au regard.

Oui décidément je suis bien lesbienne =)
Anonyme
2012-08-26 17:35:26
Il n'est question dans ce sujet que de sexe, pas de relations amoureuses (je m'adresse en particulier à tissermetisse). Donc de plan cul, de sex friend, tout ce que vous voulez. Ne vous inquiétiez pas... Je sais que si vous êtes là pour la plupart c'est parce que vous êtes homos.
Anonyme
2012-08-26 18:14:00
Xanaa116, depuis tout à l'heure tu envois le même message;

Lynn heu... en quoi ais je parlé d'affection là? je faisais une parnthèse sur la position des parents de Xana seulement
Anonyme
2012-08-26 18:34:11
Mon tél bug ... --'

Modération (Fruit) : Les messages doublés ont été supprimés. Cette opération peut cependant être effectuée par l'auteur des posts.
Anonyme
2012-08-26 21:00:36
Lynn:Bonjour à toutes et à tous,

Je m'adresse à vous, les lesbiennes en particulier, pour vous demander votre vécu s'il y a/ce que vous ressentez vis-à-vis du sexe hétéro. Je ne parle pas là de simple pénétration par gode ou autre (vous pouvez donner votre avis là-dessus si vous le voulez), mais je parle tout simplement du fait de le faire avec un homme.

Est-ce un de vos fantasmes ? Avez-vous déjà tenté, et si oui, avez-vous apprécié ? Dans le cas contraire, pouvez-vous dire pourquoi ça vous rebute ?


Je te retournes la question.

Pour ma part je ne suis pas tentée, il y a un truc qui me bloque avec le zizi
Anonyme
2012-08-26 21:10:36
Je suis ouverte à la sexualité, donc si j'en ai envie et que j'en ai l'occasion, je le ferais.
Anonyme
2012-08-26 21:39:07
j'aimerais etre aussi ouvert que toi xD
Anonyme
2012-08-27 02:43:24
J'ai, a l'aube de ma découverte de la sexualité, essayé avec un mec. A l'époque, je me pensai plutot bi. Or, je me suis fait chier comme un rat mort, et commencé a ressentir quelque sensation agréable en fermant bien les yeux et en pensant a... des filles.

C'est la qu'a commencé ma vie de lesbienne, je n'ai depuis plus eu de relation avec un mec. Je me suis souvent posé la question. Si un jour j'avais une attirance quelconque pour un mec, (jsais pas, imaginons qu'il ressemble vachement a une fille!) serai-je tout simplement "capable" de coucher avec (sans lui vomir dessus)? Est il vraiment, physiquement possible de coucher avec un mec quand on ne sait que faire l'amour a des fille? Car oui, le fait d'être nulle au pieu avec un mec me semble évident, meme en étant la bete de sexe que je suis avec les filles ( -_-').

Je ne sais pas comment je pourrai assumer en plus, il me faudrait faire un second coming-out a mon entourage. J'aurai peur qu'ils me jugent. C'est une question qui me perturbe énormément. J'ai peur, qu'un jour, je me retrouve dans une situation d'hétéro refoulée, refusant de m'avouer mon désir pour un mec en m'enfermant dans mon homosexualité.
Iusidjai Iusidjai
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2012-08-27 06:50:22
Ben, ayant connu le viol correctif, je doute de pouvoir un jour apprécier la pénétration masculine. (d'autant qu'étant moi même un mec assez dominant inside mais une meuf dehors; j'ai un fort sentiment de complexe avec les hommes).

Mais bon, sensuellement un homme peut être attirant. Pour ma part le seul émoi sensuel que j'éprouve à leur endroit est l'envie de les caresser SANS qu'ils me touchent autrement que par câlin et bisous (ça a toujours été comme ça). Un ou deux me donnent des envies récurrentes de câlins crapuleux. (y'en a d'ailleurs un à qui je fais des papouilles depuis bien cinq ans). C'est juste qu'il a qu'à garder son zizi ailleurs que dans ma personne.

Nuance à apporter toutefois : la vraie passion physique ne m'est venue que des femmes jusqu'ici (alors qu'aucune ne m'a jamais touché, cherchez l'erreur), tandis que ce que me donne un mec...Pfouh, Autant me faire des trucs tout seul hein...


*Oui je me considère comme FtX pansexuel tendance lesbien ^.^ : vu mes organes et la sensibilité que j'ai (éducation et physique) je pourrais jamais me voir comme un "tendance hétéro"...*
Charlène Cha09
Zaguien
Inscrit: 2009-10-08 05:10:05
2012-08-27 11:08:00
Avant de savoir que j'etais lesbienne, je pensais être hétéro, je l'ai fait avec plusieurs mecs, mais à part le plaisir de la pénétration, j'ai trouvé le reste ennuyant ! Enfin à partir du moment ou tu n'aimes pas touché la personne qui est en face de toi, c'est dur d'y trouver du plaisir !
J. Joker
Zaguien
Inscrit: 2007-07-06 08:07:56
2012-08-27 15:19:53
Iusidjai:je me considère comme FtX pansexuel tendance lesbien

Ce n'est peut-être pas le lieu mais j'ai beau réfléchir, je comprends pas le X ni comment on peut quitter un F pour rester dans une tendance lesbienne. Des explications...?
Iusidjai Iusidjai
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2012-08-27 18:38:03
C'est étrange, et j'en conviens clairement.

Mais quand on s'est vécu lesbien pendant un moment, on a du mal à se dire qu'on est en fait plutôt hétéro (pour faire simple). Le terme hétéro s'appliquant à moi me laisse un goût de nawak dans la bouche. Cela est dû entre autre à mon corps, qui aura toujours une sensualité féminine (je serais sous hormones mâles pendant moins d'un an) et un sexe...euh..entre les deux...(les hormones font pousser des choses mais n'en referment pas d'autres...)
Pis bon, même si je compte cacher ma poitrine, je ne compte pas tout enlever...

Sinon pour le X, c'est juste que comme je vais échouer entre deux morphes...De dehors et socialement ouais, je serais un mec mais une fois à poil -_-'...ben...Moins.(c'est pareil, dans ma tête, j'ai jamais réussi à m'identifier à un genre nommé)


EDIT : Forever alone. XD
J. Joker
Zaguien
Inscrit: 2007-07-06 08:07:56
2012-08-27 19:57:27
C'est dommage de parler "d'échouer". Je trouve pas que ce soit particulièrement un échec, ou alors je comprends vraiment pas le but, ce serait troquer un mal pour un autre. De mon point de vue, c'est un gros combat pour une petite victoire, mais une victoire quand même.

Enfin bref, peu importe, ça c'est une histoire entre toi et toi, et je serais bien mal élevée de m'en mêler. Surtout que je changerais, encore une fois, le sujet du topic (amis anglophones, excusez la redondance). Merci de ton explication en tout cas.
Anonyme
2012-08-27 21:49:14
Djow tu as peut être un peu fait dévier le sujet, n'empêche que j'avais très envie de poser les mêmes questions.
Anonyme
2012-08-28 02:31:32
OC-ANN:Je rejoint les deux commentaires précedent.
Même si je sais que je peux sortir aussi bien avec un homme un jour si j'en tombe amoureuse, seulement pour le moment je craque plus sur des filles donc pourquoi me forcer à allé voir ce qui se passe chez les hétéros.
Je sors avec la personne qui m'interesse pas avec un sexe!


C'est exactement pareil pour moi. Enfin avant comme certaines j'avais une très mauvaise image des hommes, surtout que les deux expériences que j'aie eu dans ma vie c'était 8 mois quasi platonique en 4e avec un mec assez lent (j'entend par là un petit retard mental, qui savait juste dire oui/non/peut-être/je sais pas/comme tu veux, qui embrassait comme une machine à laver et qui prévoyait ça la veille limite... Et qui n'avait pas la moindre idée de ce que j'entendais par "tu veux pas qu'on aille plus loin?", j'allais pas lui faire un dessin. Et le deuxième boulet c'était un mec qui dansait collé-serré avec moi et qui m'a tellement harcelé à roder près de ma bouche que j'ai du me laisser embrasser pour qu'il me foute la paix (j'ai appris le lendemain que ce mec était un gros queutard et qu'il avait tenté de violer une nana dans les douche du gymnase quelques temps avant... Classe.) Malgré tout je ne pense pas que ce soit pour ça que je suis lesbienne.
Mais depuis peu j'ai découvert 3 4 mecs vraiment adorables, des types que mes amies connaissent et que je voyais surtout en soirée. On est devenus super potes et je me suis dit " Miracle! Les mecs bien ça existe!!". à partir de la 5e, j'ai commencé à me poser des questions, j'ai eu une période bi jusqu'en seconde ou j'ai totalement flash sur une fille de ma classe (on s'est à peine parlé à l'époque mais j'ai mis trois ans à passer à autre chose, je l'aimais vraiment). Depuis ça je suis sûre d'être lesbienne, mais les mecs ayant remonté dans mon estime je me dis qu'il n'est pas du tout impossible que je tombe amoureuse d'un mec un jour. Je ne veux plus me poser la question de "hétéro? bi? homo?", j'aime une personne pour la personne qu'elle est avant de me soucier de son sexe. Mais c'est clair que je préfère les filles. Dans la rue je me retourne sur des filles, très rarement sur des mecs. Et même en me faisant draguer super galamment par deux dieux absolument gentils, ils avaient beau être (presque?) parfait je ne ressentais rien d'autre que le l'absence totale de désir. Alors qu'une fille, il suffit parfois d'un mot ou d'un geste que je me sente toute excitée ^^
Sexuellement parlant maintenant, le sexe d'un homme m'a toujours à la fois attirée et horrifiée. Je pense que si je me retrouvait devant un pénis en érection ben ça me choquerait, pour moi rattacher cette chose à ce mec que je trouve pourtant (lol) si gentil, si adorable, c'est presque "blasphématoire". Je trouve cet objet ultra violent. Je sais pas pourquoi.
Iusidjai Iusidjai
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2012-08-28 06:23:42
Djow:C'est dommage de parler "d'échouer". Je trouve pas que ce soit particulièrement un échec, ou alors je comprends vraiment pas le but, ce serait troquer un mal pour un autre. De mon point de vue, c'est un gros combat pour une petite victoire, mais une victoire quand même.

Enfin bref, peu importe, ça c'est une histoire entre toi et toi, et je serais bien mal élevée de m'en mêler. Surtout que je changerais, encore une fois, le sujet du topic (amis anglophones, excusez la redondance). Merci de ton explication en tout cas.


Ben je serais content d'échouer, dans le sens cétacé sur la plage. XD (comme le premier amphibien sorti des eaux, d'un coup c'est plus poétique). Pis la victoire, je t'assure qu'elle sera pas petite ^.^

Parenthèse refermée.
Anonyme
2012-08-28 11:10:19
Lynn:Bonjour à toutes et à tous,


Est-ce un de vos fantasmes ? Avez-vous déjà tenté, et si oui, avez-vous apprécié ? Dans le cas contraire, pouvez-vous dire pourquoi ça vous rebute ?


On ne peut pas dire que c'est un fantasme , mais si j'en ai l'occasion ( même si la vu d'un pénis me fait aucun effets et le physique d'un Homme en général même ) Ce serait juste par simple curiosité le temps d'une nuit quoi. Rien de sérieux.
Branc Branc
Zaguien
Inscrit: 2012-07-14 07:07:53
2012-08-28 12:29:03
Avant, quand je pensais être bi, j'ai uniquement fait les préliminaires avec des mecs, et je m'arrêtais à chaque fois parce que je m'ennuyais toujours. J'ai découvert les filles, et c'était génial.
Mais parfois c'est vrai, et je devrais même dire souvent, mes rêves érotiques se passent avec un mec, et je me pose toujours des questions au réveil. Après ce ne sont que des rêves. Mais parfois je me demande si ça ne me plairais pas de recommencer avec des hommes, alors que je ne les trouve ni attirants ni excitants. Mais souvent je me l'imagine, c'est bizarre.. je ne considère quand même pas ça comme un fantasme, parce que ce n'est pas une envie, juste une idée, des images qui me traversent l'esprit.

Je rejoins assez Nyliram sur la question en fait..

Modération (Fruit) : On ne double-poste pas, on édite, merci.
Mulch Mulch
Zaguien
Inscrit: 2008-06-26 04:06:51
2012-08-29 14:30:03
Nyliram:
Je ne sais pas comment je pourrai assumer en plus, il me faudrait faire un second coming-out a mon entourage. J'aurai peur qu'ils me jugent. C'est une question qui me perturbe énormément. J'ai peur, qu'un jour, je me retrouve dans une situation d'hétéro refoulée, refusant de m'avouer mon désir pour un mec en m'enfermant dans mon homosexualité.


Ah ah, tu as exprimé exactement ce que j'ai déjà pensé. Ca me ferait trop peur (enfin, pas genre trop non plus) de tomber un jour amoureuse d'un mec.

Sinon, je sais que j'ai essayé dans ma prime jeunesse et que j'ai oublié quasiment. J'en conclue que ce ne devait pas être à retenir.
Anonyme
2012-08-29 18:08:04
Merci Mulch, ça fait plaisir de voir que je suis pas la seule que ça travaille vraiment.

Se construire une identité c'est difficile. Tomber amoureuse d'un mec, ou meme ressentir un désir quelconque remettrais en cause l'intégralité de mon identité en fait. Ce serai... dévastateur.
Iusidjai Iusidjai
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2012-08-29 18:27:35
C'est déjà tellement prise de tête de base de se dire "j'en suis", alors quand on se dit," ah bah c'était pas tout à fait ça"...Quel bordel...
Too-much-love Too-much-love
Zaguien
Inscrit: 2009-12-09 06:12:14
2012-08-29 18:37:14
A vrai dire j'ai des passes pendant lesquelles je fantasme plus sur les mecs et des passes pendant lesquelles je fantasme plus sur les filles... Des passes plus ou moins étendues mais assez chiantes si je veux avoir une relation longue durée. Donc pour répondre, le sexe avec un homme ne m'a jamais repoussée (selon l'homme j'entends bien), voilà.
Branc Branc
Zaguien
Inscrit: 2012-07-14 07:07:53
2012-08-29 18:56:20
Alors c'est quoi la solution..? Se voiler la face si ça nous arrive, nous dire que non, que ce n'est pas indispensable et qu'au contraire ça serait dévastateur comme le dit Nyliram (j'adhère totalement au terme)? Ou bien suivre ces "envies" qui sont peut-être uniquement des idées..?
C'est une question que je me pose vraiment.. Je remercie ce topic d'ailleurs, ça fait du bien de voir qu'on n'est pas seul avec ses "peurs", avec ses "doutes", et sa peur d'appeler ça doutes.
Anonyme
2012-08-29 19:08:23
Je pense que si ça arrive, il faut pas se priver. Même si c'est juste pour une passade. Comme une fille hétéro qui se taperai une nana dans un élan d'égarement.
Il faut éviter de dramatiser a fond. C'est flippant, oui, mais en meme temps dans le domaine du sexe et des sentiments, y'a pas grand chose qui ne l'est pas (du moins au début).

Et puis si ça continue.. Profiter de sa bisexualité pour sauter tout ce qui bouge. Ou pas hein. M'enfin moi c'est ce que je ferais je pense.
Je deviendrais la pire des trainée. L'éclate totale!
Iusidjai Iusidjai
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2012-08-29 19:55:10
Faut s'écouter. Même à oualpé, si brusquement on a envie de remballer vite fait, et même avec encore l'envie, faut se barrer. Faut vraiment le faire que si on se sent de le faire. Les femmes ont trop tendance à ne pas savoir provoquer de situations vexantes ou embarrassantes (involontairement) pour se préserver.
Mulch Mulch
Zaguien
Inscrit: 2008-06-26 04:06:51
2012-08-29 20:00:32
J'avoue que j'aurais vachement de mal à dire "Ah ben non en fait" au dernier moment. Même avec une fille j'veux dire. La situation me semble ... J'sais pas ... A la limite du gênant et du burlesque.
Amande-Sucree Amande-Sucree
Zaguien
Inscrit: 2012-01-14 07:01:50
2012-08-29 20:39:43
L'homme me rebute, ses poils, ses mains, son corps, tout, tout, tout !!
Coucher avec un homme c'est un supplice, j'ai du ressentir 1% de plaisir avec chaque partenaire que j'ai eu.

Je suis lesbienne, j'aime les femmes, leur caractère mais aussi leurs corps et je suis désolé pour moi c'est aussi une question de sexe !
Anonyme
2012-08-29 20:46:57
Je suis d'accord avec vous, se rendre compte un jour qu'on peut aimer un homme alors qu'on s'est cru lesbienne depuis des années moi ça me ferais chier. ça m'est arrivé il y a quelques années, enfin j'étais au collège et à l'époque j'étais plus bi que lesbienne et mon identité était encore plus vacillante. Mais même à l'époque ça m'avait fait chier et limite je me voilait la face en essayant d'oublier vite fait ce chemin déviant, je m'interdisait de penser aux mecs parce-que je cherchais à tout prix à me ranger dans une case bien définie et pas dans une zone floue pleine d'exception genre "lesbienne avec option n'importe quoi".
Aujourd'hui j'ai l'impression d'être capable d'être avec un mec mais je ne ressent rien pour eux même si y'en a que j'adore. Parfois j'ai des réflexe de meuf hétéro vis à vis des mecs et après avec un peu de recul je me dit "eh mais attend t'es lesbienne". C'est chaud, pourtant je ne suis pas spécialement attirée par eux. Enfin de toute façon j'y ai réfléchi et à vingt ans je n'ai plus envie de me poser des questions de pré-ado qui se cherche, je pense qu'il vaut mieux ne pas trop se poser de questions, se laisser guider par son instinct et si on se plante ben on reprend un autre chemin.
Anonyme
2012-08-29 20:49:40
Quant à dire non au dernier moment... Je pense qu'il vaut mieux, parce-que faire quelque chose qu'on est pas prêt à faire ou qui nous rebute je pense que c'est le genre d'expérience pas sympa (ni pour soi ni pour l'autre d'ailleurs) qui risque de laisser des petits traumatismes ou des blocages.
Il faut savoir dire non et ne pas perte trop gentille, c'est bien de vouloir être polie mais pas à ce prix-là.