Témoignages, aider les autres sur leur homosexualité

Anonyme
2012-08-23 14:00:07
Bonjour à tous,

Cela fait plusieurs années que je suis dans le même bahut, j'ai passé mon bac, mon BTS, et aujourd'hui je me rend compte que pour mon lycée et pour les jeunes homos, je suis resté "caché", passif devant la journée contre l'homophobie.

Que pensez vous du "risque" de s'initier dans un projet comme celui-ci? Faire du coup son coming-out à tous pour pouvoir mieux aider les autres qui souffrent en silence (comme nous avons pu souffrir peut-être), et donc de témoigner?

Merci pour vos réponses..
:idea:
Chopi Chopi
Zaguien
Inscrit: 2012-08-20 10:08:44
2012-08-23 15:02:01
T'as pas forcément à faire ton coming-out devant tout ton lycée.. Assume juste ce que t'es aux yeux de tous et si on viens te voir et on te dit : "T'as pas de copine ?" bah tu lui répond : "Non j'ai un copain". Et pis voilà, au bout d'un moment ça va se répandre et ça va se savoir.. tu pourras alors le jour de la joournée contre l'homophobie faire un ptit truc.. Mais faire son coming out c'est pas faire une grande réunion où on rassemble tout le monde et où on l'annonce comme si on annonçait qu'on allait être père.. mais après c'est mon point de vue et c'est comme ça que je l'ai fait
Anonyme
2012-08-23 22:17:00
Pour moi, ça dépend de l'établissement et la classe que tu fréquentes.

Effectivement, si t'es en BTS dans un lycée pas trop craignos et que tu t'assumes entièrement sans subir de moqueries ou autres, ça peut fortement aider les plus jeunes en doute sur leur sexualité à s'assumer sans craintes.

Perso, à la rentrée, je passerai ma 5ème année dans le même lycée en prépa ATS (prépa post BTS), lycée qu'on pourrait qualifier de ZEP, et je me suis toujours assumé en tant que gay. Je ne le criais pas sur tout les toits mais l'information a pas mal circulé je crois, et on ne m'a jamais fait chier avec ça. Et d'ailleurs, cette année se fera avec une classe entièrement nouvelle et je n'ai pas du tout l'intention de me défiler si on me pose des questions à ce sujet. Mais bon, les gens ne remarquent jamais que je suis gay si on ne leur dit pas...

Le problème dans ce genre d'établissement, c'est que la journée contre l'homophobie passe totalement inaperçue et beaucoup d'étudiants rechigneront à y prêter attention car "lé paydays c trop sal trololol", alors pour rassurer les élèves de seconde / première, qui n'ont pas le courage d'assumer leur sexualité, c'est pas vraiment évident.

Donc si un projet de sensibilisation le jour de lutte contre l'homophobie existait dans mon lycée, je pense que j'y participerais, quitte à subir quelques réflexions de bas étages typiques des jeunes banlieusards.
 
Anonyme
2012-08-27 16:25:31
Ouaip! Vos réponses se complètent et vont dans le sens que j'attendais, merci bien les mecs, je pense que je n'avais pas penser à juste "assumer si on me pose la question", pour moi tout était dans le même paquet. Dans un lycée il y en toujours qui ne seront pas prêts ou débiles, mais franchement je m'en tape des remarques, du moment que ça ne devient pas violent, ça me passe largement au dessus de la tête. C'est sympa des réponses comme celles là merci
Anonyme
2012-09-25 18:35:30
moi jai dit a mon pote il a reppetera tout le monde il me traitre de pdes tout se il vaut dire psersome quon na convainse .plus jaime mon ami