Help ! Question sida

Anonyme
2012-08-15 19:16:53
Bonjour tout le monde
Voilà, je discutais avec une amie au sujet des relations sexuelles et j'ai appris de sa bouche qu'apparemment, en cas de contraction du virus du sida après une relation sexuelle non protégée, il existe un traitement trés efficace qui peut s'injecter dans les 6 mois suivants ladite relation sexuelle.

Est-ce vrai ?
Merci d'éclairer ma lanterne 8)
Harfang Harfang
Zaguien
Inscrit: 2007-07-23 08:07:30
2012-08-15 19:20:13
Euh, non.
Il existe le TPE (traitement post-exposition) mais ce dernier doit être appliqué dans les 48 heures suivant l'exposition au risque.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2012-08-15 19:31:41
Outre le TPE rappelé par Romanticide :-)

Il existe des traitements journaliers, généralement appelés trithérapie, lourds à mettre en oeuvre et pas dénués d'effets secondaires, qui permettent d'éviter que le virus circule, et maintiennent le séropo en vie.

Actuellement on ne sait pas éradiquer le virus (ou plutôt les virus, car il y a plusieurs souches), une fois qu'il est rentré dans le corps, sauf cas tres particuliers et tres rares.

On ne sait pas non plus vacciner de façon suffisamment efficace, et on sait faire une prophylaxie journalière, mais tres couteuse et à moitié efficace seulement.

Les labos se réjouissent, ils gagnent beaucoup d'argent.
Les chercheurs espèrent...
 
Anonyme
2012-08-15 19:39:02
D'accord merci pour les infos !

Mais c'est horrible tout de même.... le fait de penser qu'il n'existe aucun traitement connu à ce jour je veux dire.
Les pauvres gens qui ont le sida !
Enfin bon comme tu dis, les laboratoires s'enrichissent...
J'espère tout même que ça s'arrangera !
Florian The-ark
Zaguien
Inscrit: 2007-11-19 07:11:53
2012-08-15 19:45:24
Watzfeuk:D'accord merci pour les infos !

Mais c'est horrible tout de même.... le fait de penser qu'il n'existe aucun traitement connu à ce jour je veux dire.
Les pauvres gens qui ont le sida !
Enfin bon comme tu dis, les laboratoires s'enrichissent...
J'espère tout même que ça s'arrangera !


Et beh punaise, tu te rends compte maintenant que le SIDA c'est pas une maladie sympa, et qu'on n'a toujours pas de traitement curatif? Il est peut-être temps d'atterrir sur Terre, ça fait quand même plus de 30ans que l'épidémie est là...
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2012-08-15 20:11:43
the-ark ,

sur son profil il explique qu'il est un extra-terrestre ^^

Watzfeuk, je plaisante xD
Anonyme
2012-08-15 20:20:49
Cependant, de nouvelles pistes sont en cours d'étude, notamment en rapport avec une "immunité" découverte chez 0.3% de la population, qui est en fait une mutation génétique qui conduit a la synthèse d'un protéine qui empêche le virus de s'exprimer (le virus est présent, mais inactif. Il existe donc des porteurs sains qui sont séronégatifs mais qui peuvent transmettre le virus, mais le cas est très rare). Un homme souffrant d'une leucémie et du sida a été guérri de sa leucémie par une greffe de moelle osseuse. Or, le greffon venait d'une personne "immunisée". Il a donc été aussi guérri du sida.
Tsukicat Tsukicat
Zaguien
Inscrit: 2011-07-16 10:07:39
2012-08-15 20:35:09
Et je crois avoir aussi entendu parler d'une piste avec les cellules souche. Je pense qu'aujourd'hui on n'est pas loin de trouver un remède. Quand on voit qu'en 30 ans on a reussi à inventer la TPE et la trithérapie, c'est assez encourageant pour la suite.
Ah et puis la circulation des infos et la prévention ont pas mal joué dans cette affaire aussi.
Anonyme
2012-08-15 20:51:26
J'avais aussi entendu parler de prostituées en afrique qui étant soumise souvent au virus avaient vu certaines personnes avoir une immunité totale au virus oui, elles auraient été étudiées pour déterminer d'éventuels futurs traitements, mais rien de très nouveau depuis.
Anonyme
2012-08-15 21:52:46
Strangy:J'avais aussi entendu parler de prostituées en afrique qui étant soumise souvent au virus avaient vu certaines personnes avoir une immunité totale au virus oui, elles auraient été étudiées pour déterminer d'éventuels futurs traitements, mais rien de très nouveau depuis.


Il existe des personnes bénéficiant d'immunité naturelles face au Sida et qui même en contact avec le virus n'en developperont aucune consequence. Cela ne concerne cependant quasiment personne ! C'est à partir d'une de ces personnes que la patient de Berlin a été soigné (seul cas de guerison à l'heure actuelle).
Par contre, j'avais cru comprendre que ces immunités naturelles n'avaient pour le moment été rencontrées que chez des sujets de type occidental. Mais j'ai peut etre loupé un morceau.

 

Il doit s'agir de mutations differentes.
Anonyme
2012-08-15 22:20:33
Il ne s'agit pas réellement d'une immunité au sens qu'on le connait puisque le système immunitaire ne joue aucun rôle dans cette protection de l'roganisme.

Enfait, un virus est un bout d'ADN ( ou d'ARN...mais restons dans le simple ) enveloppé dans une membrane.A ce stade le virus ne peut rien faire, pour devenir actif ce dernier doit entrer dans une cellule ''hôte'' qui lui servira de ''machinerie'' pour produire diverses substaces et se multiplier.

Le virus du SIDA ( le VIH ) doit donc entrer dans nos cellules pour commencer à nous rendre malade.Dans le cas du VIH , les cellules hôtes sont les lymphocytes ( cellules du système immunitaire.Or, pour entrer dans un lymphocyte et devenir actif, le virus VIH doit se fixer sur un recepteur qui se trouve sur la surface du lymphocyte, et il existe des personnes qui sont porteuses d'une mutation qui rend ce recepteur un peu différent, ce qui fait que le VIH ne peut pas entrer dans les lymphocyte des personnes qui sont porteuses de cette mutation.

Il ne s'agit donc en aucun cas d'une immunité liée à l'exposition répétée de l'organisme au VIH ( comme c'est le cas par exemple avec le virus de la grippe : si on attrape la grippe une fois, normalement avant l'année suivante on ne l'attrape plus car notre corps produit des anticorps qui vont détruire les virus et les cellules infectées par les virus de la grippe si il y a une nouvelle contamination).

Il semblerait que le gène qui permet de ne pas être contaminé par le VIH soit particulièrement présent chez les populations d'Afrique tropicale parce qu'il protège aussi de la malaria.En Europe, dans les pays scandinaves et Baltes on estime que ce gène est aussi présent et a été selectionné lors des grandes épidémies de Peste du moyen-âge car il protégeait aussi contre cette maladie.

Voilà voilà.
Mais attention, pour bénéficier d'une protection totale contre le VIH il faut être ''homozygote'' de ce gène , c'est à dire le posséder deux fois.Or même dans les pays ou ce gène est très répandu, le pourcentage de population étant homozygote de ce gène tourne autours de 3-5%.
Et surtout il y a plein d'autres maladies sexuellement transmissibles pas très sympas :
-L'herpès génital : dont on ne se sépare plus jamais et qui ressort quand on est affaibli.
-La Syphillis : qui est entrain de refaire une apparition fulgurente, notamment chez les hommes homosexuels, et qui non diagnostiguée à temps peut entraîner des dommages graves au Système nerveux.
-La chaude-pisse : Si vous voulez savoir ce que ça fait de pisser des lames de rasoirs, je vous invite à la contracter au plus vite !
Florian The-ark
Zaguien
Inscrit: 2007-11-19 07:11:53
2012-08-15 22:26:02
Il me semble que pour la protection contre la Malaria dans les populations africaines tu confonds avec le gène de la drépanocytose. C'est un exemple classique qu'on apprend au lycée pour expliquer la sélection naturelle en fonction de l'environnement.
Anonyme
2012-08-15 22:26:26
0,3% de la population mondiale (soit environ 6,5 milliards de personnes), ça fait quand même un paquet de gens pouvant aider la recherche !
Axel Natow
Zaguien
Inscrit: 2012-03-31 09:03:30
2012-08-15 22:27:39
Un traitement définitif pour le sida n'est pas envisageable pour les labos,
Non seulement sa demande de la recherche, mais en plus sa rapporte moins d'argent !
Donc non, c'est pas pour jour'dui.
Anonyme
2012-08-15 22:31:19
En effet il y a un projet de thérapie génique qui permettrait de soigner les personnes porteuses du Virus comme cet homme Berlinois.

Pour se débarasser de tout les virus du VIH présent dans l'organisme d'une personne séropositive il faudrait :
-Suprimmer tout son système immunitaire ( puisque les virus VIH se trouvent dans les cellules de son système immunitaire : pour cela on procède a une radiothérapie ( je crois que ça s'appelle comme ça ), durant laquelle on tue toutes les cellules du système immunitaire du patient.
-Donner un nouveau système immunitaire au patient : mais ATTENTION ! PAS N'IMPORTE LEQUEL ! Parce que si on lui met un système immunitaire tout neuf et qu'il y a dans l'organisme du patient des VIH, alors il se refera infecter on retournera à la case départ...l'idée c'est de transplanter un système immunitaire porteur de la mutation du recepteur au patient.
On va donc chercher un donner qui porte cette mutation et lui extraire un peu de moelle osseuse ( c'est la moelle osseuse qui sert de ''lieu de fabrication'' des cellules sanguines et du système immunitaire).On va ensuite injecter cette moelle osseuse au patient, celle-ci va naturellement migrer dans les os et proliférer,et finallement reconstruire un système immunitaire qui cette fois sera resistant au VIH

Cependant, la probabilité de trouver :
1) un Système immunitaire compatible à soi
2) un système immunitaire résistant
est très faible...donc a vos capotes...
Florian The-ark
Zaguien
Inscrit: 2007-11-19 07:11:53
2012-08-15 22:33:40
Bon faut peut-être pas trop croire en une conspiration mondiale des labos contre un remède au SIDA hein...
Il y a une recherche acharnée dans la lutte contre le SIDA, le labo qui trouvera bénéficiera d'une renommée internationale, d'un bon paquet de fric pour sauver les quelques 33,3 Millions de personnes vivant avec le VIH dans le monde.
Anonyme
2012-08-15 22:37:42
Merci beaucoup Ptitloup1993 pour ces explications très claires et accessibles !
Anonyme
2012-08-15 22:45:29
De rien, comme j'ai expliqué à un autre membre du forum, j'ai fait un travail important de recherche pour l'école ( pour avoir ma Matu, le bac en Suisse ) sur le SIDA.
Je ne fais pas le petit speech sur le VIH/SIDA à tout le monde ,mais c'est vrai que sur un forum d'hommes homosexuels-bisexuels je pense qu'on ne dira jamais assez qu'il faut faire attention et de partager ce que je sais.
Florian The-ark
Zaguien
Inscrit: 2007-11-19 07:11:53
2012-08-15 23:00:32
ptiloup1993:En effet il y a un projet de thérapie génique qui permettrait de soigner les personnes porteuses du Virus comme cet homme Berlinois.

Pour se débarasser de tout les virus du VIH présent dans l'organisme d'une personne séropositive il faudrait :
-Suprimmer tout son système immunitaire ( puisque les virus VIH se trouvent dans les cellules de son système immunitaire : pour cela on procède a une radiothérapie ( je crois que ça s'appelle comme ça ), durant laquelle on tue toutes les cellules du système immunitaire du patient.
-Donner un nouveau système immunitaire au patient : mais ATTENTION ! PAS N'IMPORTE LEQUEL ! Parce que si on lui met un système immunitaire tout neuf et qu'il y a dans l'organisme du patient des VIH, alors il se refera infecter on retournera à la case départ...l'idée c'est de transplanter un système immunitaire porteur de la mutation du recepteur au patient.
On va donc chercher un donner qui porte cette mutation et lui extraire un peu de moelle osseuse ( c'est la moelle osseuse qui sert de ''lieu de fabrication'' des cellules sanguines et du système immunitaire).On va ensuite injecter cette moelle osseuse au patient, celle-ci va naturellement migrer dans les os et proliférer,et finallement reconstruire un système immunitaire qui cette fois sera resistant au VIH

Cependant, la probabilité de trouver :
1) un Système immunitaire compatible à soi
2) un système immunitaire résistant
est très faible...donc a vos capotes...


C'est tout à fait vrai, et c'est bien ce qui c'est passé pour le Berlinois. Mais en réalité, ce n'est pas du tout une piste privilégiée par les chercheurs, tout simplement parce que les risques de mourir per-op ou post-op du greffe de moelle osseuse sont beaucoup trop élevés... Et il vaut mieux vivre avec la trithérapie, une charge virale presque nulle et avoir une expérience de vie légèrement en deçà de l'espérance de vie générale.
Thomas Euskadi
Zaguien
Inscrit: 2010-05-07 04:05:06
2012-08-16 02:05:33
allomat69:Outre le TPE rappelé par Romanticide :-)

Il existe des traitements journaliers, généralement appelés trithérapie, lourds à mettre en oeuvre et pas dénués d'effets secondaires, qui permettent d'éviter que le virus circule, et maintiennent le séropo en vie.


J'comprends pas bien pourquoi tu différencies le TPE de la trithérapie en fait !
Le TPE c'est quoi pour toi ?
Non parce que c'est pas juste un médoc que tu prends comme une pillule du lendemain et hop c'est fini hein ... C'est une trithérapie de un mois tout simplement.

allomat69:Actuellement on ne sait pas éradiquer le virus (ou plutôt les virus, car il y a plusieurs souches), une fois qu'il est rentré dans le corps, sauf cas tres particuliers et tres rares.

On ne sait pas non plus vacciner de façon suffisamment efficace, et on sait faire une prophylaxie journalière, mais tres couteuse et à moitié efficace seulement.

Les labos se réjouissent, ils gagnent beaucoup d'argent.
Les chercheurs espèrent...


C'pas tout à fait vrai non plus ça ...
Reparlons du TPE ... c'est pas justement son but d'éradiquer une potentielle infection du virus ?
Donc si on sait éradiquer le virus dans la mesure ou le traitement est pris rapidement (rappelons quand même que à chaque heure qui passe après la prise de risque, le pourcentage de réussite du traitement diminue ... Il est recommandé de le prendre dans les 4 premières heures !).

Quand a un potentiel vaccin ... si il en existe un a vrai dire ...
Mais que partiellement efficace, qui doit être renouvelé tous les mois et qui coute une blinde ! Toujours est il qu'il a le mérite d'exister et que ça montre bien les avancées scientifiques dans la lutte contre ce fléau qu'est le VIH !
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2012-08-16 09:11:34
euskadi ,

Prophylaxie, TPE, et trithérapie sont sans doute des traitements de même nature, mais la différence réside dans la possibilité du virus d'avoir pu déjà se cacher de façon inaccessible au traitement, et pouvant se re-multiplier à la moindre occasion en l'absence de traitement, ce qui est le cas des séropos.


ptiloup1993 ,

merci pour tes explications :-)