J'ai envie que ma vie s'arrête. A cause des études.

Bo09 Bo09
Zaguien
Inscrit: 2010-10-05 02:10:02
2012-06-02 21:11:50
Je poste ce message ici, pour vous dire "ne faites pas comme moi, déconnez pas" !!!
Il faut que mon expérience serve de leçon.

Je fais un seul constat aujourd'hui. Je suis en échec social, sentimental, scolaire.

J'ai eu un parcours étrange :
1ère année de droit : je ne fais rien du tout, je confonds la fac avec Disney, je redouble. OK normal.
Seconde 1ère année de droit : je m'active un peu, j'obtiens quelques bonnes notes mais dans d'autres matières je suis complètement a la ramasse, je ne me suis pas suffisamment sacrifiée... je suis aux rattrapages pour le 1er semestre.
Je passe en 2ème année par chance grâce a mon semestre 2.

2ème année de droit : je crois que ça y est, j'ai fais le plus dur, maintenant la 2ème année ça va aller, c'est l'autoroute... Je me casse la figure. Redoublement obligatoire, malgré les efforts fournis vers la toute fin, mais trop tard...

Seconde 2ème année de droit : ça y est je me motive, c'est très dur parce que je n'ai que 2 matières a repasser, impossible de choisir d'autres matières pour les améliorer parce que, plus globalement j'ai obtenu la moyenne dans le groupe de matière (qu'on appelle UE = Unité d'Enseignement).
Je m'inscris a une option théâtre.
O miracle, je valide en janvier 2012 mon Semestre 3 a 10,16...

ça y est je vais mieux, enfin... plus jamais je déconnerais je le jure...
En février, j'adhère au service juridique d'une association de consommateur en tant que bénévole.

Entre temps celui qui m'avais juré par tous les cieux que jamais il ne m'abandonnerai me lâche... et oui qui a dit que les promesses engageaient ceux qui les prononcent... (enfin ça finirait par arriver, ça faisait 1 an que je luttais pour ne pas perdre notre relation)

Vendredi 1er JUIN 2012 : Alors que j'avais choisie une option de théâtre pour grappiller quelques points, j'apprends 30 min avant ma représentation devant 500 personnes parmi lesquelles quelques "potes/connaissances" de la fac que j'ai loupé mon semestre de 0,04 points.

Je fais la représentation qui se passe merveilleusement bien, mais tous mes camarades sont heureux, joyeux ! Moi je suis triste...

Je n'ai pas 1 seule seconde pour savourer avec notre "troupe" l'incroyable expérience qu'a été ce semestre de théâtre ni l'incroyable expérience qu'a été cette représentation !
Désemparé je contact un de mes professeurs par mail, puis carrément par téléphone pour lui demander de m'aider, de me soutenir pour que me soient accordés les 0,04 points qui me manquent. Je me fais engeuler au téléphone...
Je souligne alors que j'ai eu la moyenne dans tous mes TD preuve que j'ai travaillé, réponse du prof : « Il faut avoir 16 de moyenne en TD pour espérer un ajout des 0,04 points qui me manquent, 12,5 c'est largement insuffisant...»

4 années de droit, je ne sais combien de rattrapages vécus, de souffrance psychologique face a mon échec, de souffrance sentimentale parce qu'abandonné par la personne en qui j'avais placé tant de confiance et d'amour.

Je me suis replié sur moi afin de "mieux travailler" selon moi.

Et voila ou j'en suis bloqué a 9,98 de moyenne annuelle.
C'est le coup le plus dur que je vis aujourd'hui, être bloqué a 20 centimètres, que dis-je 2 millimètres de la porte de sortie... dur...

Mon professeur que j'ai eu au téléphone aujourd'hui m'a enjoint d'aller aux rattrapages. Il suffit de gagner 1 point supplémentaire dans une matière...
Exams les 19 et 22 juin, résultats le 13 juillet : allez + qu'un mois de souffrance psychologique.

J'en suis au point de désirer que ma vie s'arrête parce que je n'en peux plus de subir la honte, l'angoisse, les remises en question, l'attente...

Si c'est pour me juger, ne commentez pas, de grâce ! Je me condamne suffisamment comme cela,et je ne peux remonter le temps pour me prévenir "attention travail, c'est vraiment dur le droit, déconne pas ! "

Une petite explication (que vous prendrez comme vous voudrez : "oh le mec il se cherche des excuses" ou "oh c'est pathétique" c'est selon) s'impose sur le pourquoi je n'ai pas travaillé quand il le fallait :
Je vais essayer de la faire très bref car ce n'est pas l'objet de ce message !

Au collège je vis une adolescence psychologiquement difficile, déprime, des parents qui ne sont pas du genre "oh mon chou qu'est ce que t'as", bref jusqu'en 3ème année je suis dégouté par la vie, elle n'a plus de gout pour moi... D'ailleurs je ne sais même pas pourquoi je travaillerais... quel intérêt si je suis persuadé d'être mort depuis des années, qu'il ne reste plus qu'un fantome de moi même.
Donc de 1er de la classe en 5ème je passe a avant-dernier en 2nde... On m'annonce la couleur "redouble ou STG", moi qui n'en peut plus du lycée je demande STG...
En STG je déteste, et je n'ai tjrs pas récupéré gout a la vie, je suis là parce que j'y suis obligé mais je n'ai pas envie de travailler, a quoi bon...

Je fais la rencontre d'un garçon dans la même classe qui me bouleverse, mais bien entendu il est hétéro, et je suis persuadé que l'amitié que j'ai construite avec lui va se désagréger très rapidement. il va se désinteresser très vite !

A la fin de la première STG je me dis "le redoublement NO WAY !Faut que je m'enfuie au plus vite d'ici". Je vais voir le directeur, on négocie... il me dit "si tu as de bonnes notes au bac de français tu passes".
BAC de Français 15 a l'écrit, 12 a l'oral. 14 points d'avances, OUF me voila sauvé, je passe en Tle.

Terminale STG, je n'obtiens aucun de mes bacs blancs, par contre avec ce garçon, je vis les plus belles choses de ma vie. Notre amitiée (presque "améliorée") dépasse toutes mes espérances, c'est un amour avec moi il me dit des choses que jamais je n'avais entendu.
Bref, malgré son heterosexualité, notre relation est quand même "limite" il en vient a m'appeler "bébé" pendant quelques semaines, a me dire "je t'aime", "jamais je t'abandonnerais je te le jure"... Pourtant nous considérons tjrs officiellement que ce n'est qu'une amitiée, que nous qualifions "d'exceptionnelle, d'incroyable, de magique" bref, malgré que nous soyons quand même à la limite avec une relation de couple, on veut croire aveuglément que "non, nous on est pas comme ça, on est pas des PD".

Moi réaliste, je lui dis et répète "tu sais un jour tu finiras par m'oublier, par m'abandonner, que tu le veuilles ou non la vie nous séparera... (je pensais a la séparation physique qu'allait provoquer nos études)"....

Juin 2008 Bac STG en poche, du premier coup, sans mention certes.

Novembre 2008, mes études en droit on commencé, j'adore la fac, je ne le contact pas parce que c'est mieux ainsi, mieux vaut qu'on ne se contact +, nous nous sommes quittés en juin d'en d'excellentes conditions (malgré quelques légères prises de têtes... normal)
Pourtant il m'appelle sur mon portable pour avoir des nouvelles, je ne peux pas résister et dire "non" on finit par se revoir... c'est cool... et puis de janvier mai 2009 plus de nouvelles, du jour au lendemain... Notre relation change déjà...

toute ma seconde première année, je fais d'innombrables efforts, je veux vraiment sauver notre "amitié". Rien a faire, ça ne va plus, il s'énerve, et je m'énerve aussi... on se dit des choses qui ne se disent pas (enfin surtout lui qui me dit parce que moi j'ai encore trop de sentiments, malgré ma colère je veux éviter de dire certaines choses).

A ma première 2ème année de droit, il revient vers moi sans que je sache pourquoi ni comment, mais trop tard, on sent que l'on ne retrouvera + la relation qu'on avait en terminale...
Le 31 décembre 2010 il 'minvite chez lui pur la dernière fois, mais il est de mauvaise humeur, on passe le pire des réveillons seuls dans sa chambre...

Février a mai 2011 + de nouvelles jusqu'en septembre (un mail dde quelques lignes...).

Septembre 2011 a aujourd'hui plus du tout de nouvelles. Moi bonne poire (et bon con surtout) j'envoie des mails, de la musique par mail, je téléphone le 31 décembre 2011 pour souhaiter bonne année : messagerie, je laisse un gentil message.
Pas de rappel, pas de sms RIEN.

Mi-mai 2011, je téléphone a nouveau, je laisse un message sur la boite vocale pour l'inviter a venir voir ma représentation. Pas de réponse, ni mail, ni sms, téléphone bien sur.
ça y est je suis abandonné, largué comme une vieille chaussette. plus jamais je ferais confiance, plus jamais je donnerais autant à un garçon, le proverbe est vrai "s'attacher c'est prendre le risque de souffrir".

Conclusion de mon explication : je suis entrée en fac, sans savoir pourquoi, sans but, sans me projeter. Après tout, tellement persuadé d'avoir une vie de merde quoi qu'il arrive.
Aujourd'hui je me suis endurci, je me fixe des objectifs, je me bouge le cul (théatre, association de conso pour gagner de lexpérience).
Pour cee été (par chance, et unique petit point lumineux dans ce triste récit) j'ai un boulot... cool...

Sacrés études.
Zaguien
Inscrit: 2010-12-29 04:12:39
2012-06-02 21:29:05
Si tu peux avoir le peu de points qui te manque, continue à te battre ! N'abandonne pas aprés tout ce que tu as fait...
Anonyme
2012-06-03 00:35:36
C'est des gens comme toi avec qui j'aime discuter et soutenir. Lache pas le morceau. Tes études c'est le passe-partout pour une vie la "meilleure possible". Sacrebleu, courage!
 
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2012-06-03 08:10:59
Si je me souviens bien, en relisant tes topics, il y a un an tu etais dans la disposition d'esprit "la vie ne vaut pas la peine d'etre vécue".

Tu as suivi nos conseils de chercher à te remotiver, notamment par des activités comme le theatre, ou le bénévolat, qui te valorisent.

J'ai le sentiment que tu as bien avancé sur ce point.

Mais apparemment tu coinces toujours sur le plat principal, lequel est qu'il faut se battre pour avoir un diplome, et encore plus apres dans la vie active, il faut se battre pour survivre dans un monde concurrentiel (et en trouver la force, je vais y revenir).

Et le copain c'est pareil, si on est pas séduisant tous les jours, il finit par aller voir ailleur si l'herbe est plus verte. S'il a le sentiment d'etre une bouée de survie, un exutoire d'humeurs peut-etre, et s'il est lui-meme perturbé, cela ne peut pas le faire.

Comme les autres mon conseil est de t'accrocher pour sauver ce diplome, qui est essentiel pour te valoriser.


Ceci etant, il n'y a pas que le droit dans la vie, avec de la volonté et des idées on peut réussir à tout moment à partir de rien.

Les idées ne s'inventent pas, mais si on peine soi-meme on peut s'entourer de gens qui en ont, notamment retrouver un copain dynamique, ou faire partie d'une structure collective dynamique.

Reste la volonté, qui apparait largement déficitaire dans tes récits.

Si elle est vraiment absente, ne reste peut-etre que la solution d'en rajouter artificiellement avec un medoc, pendant 6 mois a un an. Certains medecins, dont les medecins psy, sont capables de savoir si cette approche est adaptée, et elle l'est souvent dans un cas comme le tient.

Cela peut sembler peu glorieux, et faudrait commencer tranquilement un mois où tu n'a pas une échéance perturbante a reussir absulument, mais on ne peut pas sans réagir te laisser t'enfoncer lentement dans une dépression.

Et à condition que tu ne profites pas d'aller mieux pour te laisser aller, notre monde n'est pas bisounours ^^
Anonyme
2012-06-03 11:10:30
Putain je t'admire parce que moi je suis à Bac+2 là, et actuellement deux issues se profilent pour moi : soit j'ai mon année de prépa (j'ai passé un an aux USA après le Bac), soit je passe ... en L2 à la Sorbonne en éco -.-'

Franchement j'aurais craqué avant toi. Quel combat, vraiment ! Je t'admire parce que moi rien que pour cette année, J'm'en veux trop quoi. En même temps pour le coup moi j'ai vraiment rien taffé donc je peux m'en vouloir qu'à moi-même...

C'est terrible quand on se rend compte qu'il faut taffer toute l'année sinon il n'y a aucune chance de s'en sortir

CONTINUE A TE BATTRE et dit toi que tu as ta place, toi aussi !
Zaguien
Inscrit: 2010-10-05 02:10:02
2012-06-03 11:56:58
Merci merci beaucoup. Je suis tellement proche de la porte de sortie que je n'ai d'autre choix que me battre.

C'est quand même dur de vous entendre dire "a moins d'avoir 16 de moyenne en td vous ne méritez pas qu'on vous accorde les centièmes de points manquants" tout en sachant qu'à peine 10 % des étudiants atteignent le 16 en TD de droit civil ou même d'administratif...
Anonyme
2012-06-03 12:14:31
Au moins tu te fixe un objectif ^^ tu ne erres plus sans but ^^
Anonyme
2012-06-03 12:35:49
Salut bo09,

Je t'avoue que la chance n'a pas été de ton côté ces derniers temps... Ce fut des temps difficiles mais ne t'arrêtes pas à ça et persévère, tu as en effet un objectif ce qui te permet de ne pas être perdu. Je ne comprends pas la réaction de ton ami, c'est quelque peu malheureux qu'il ait réagi de tel...
Après ne lâche rien, tu m'as l'air motivé et c'est une clé essentielle pour tout.

Courage !
Zaguien
Inscrit: 2010-10-05 02:10:02
2013-06-20 09:38:59
Hola los amigos. Bonjour à tous. Vous vous direz "mais qu'est ce qu'il à up sont topic celui-là?".
Bah c'est simple, je le fais dans en me disant que ça donnera peut-être de l'espoir à d'autres qui pourraient passer par là...
J'ai enfin validé ma licence. Bon c'est peut-être pas le plus dur, ce qui reste à venir me fait un peu peur mais bon, c'est une étape que j'ai longtemps pensé infranchissable... J'espère que la suite va bien se dérouler en tout cas.
Anonyme
2013-08-13 11:23:36
Félicitation bo09 ! ton histoire ma vraiment ému et sa me donne de l'espoir ^^
J'espère que tu trouveras quelqu'un qui en vaille vraiment la peine. Courage
Zaguien
Inscrit: 2011-12-06 07:12:33
2013-08-13 12:14:37
Yusssse! ^^ Félicitations !
Anonyme
2013-08-13 15:00:59
Bravo pour ta licence.

Le reste va suivre.
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2013-08-13 16:20:18
C'est sympa des donner des news, surtout des bonnes :-)
Zaguien
Inscrit: 2010-10-05 02:10:02
2013-08-14 23:58:31
Vous êtes gentils, merci !! Il reste encore beaucoup à faire la licence c'est juste un pas de plus qui a été fait.
J'essaierai de ré-actualiser le topic en cas de nouveauté positive (je veux croire qu'il n'y en aura plus des mauvaises du coté études en tout cas).

EDIT: En fait, y a plusieurs topics reliés à celui-ci donc ce n'est pas forcément le plus approprié pour publier les actus alors que d'autres ont reçus beaucoup plus de réponses mais bon on verra, peut-être je les actualiserais tous et c'est tout lol.
Zaguien
Inscrit: 2013-07-25 11:07:24
2013-08-17 02:18:44
[Contenu modéré]

Modération (Birdy) : Merci de respecter la foi des autres membres.
Zaguien
Inscrit: 2010-08-29 05:08:06
2013-08-17 03:36:20
Moi je t'aurais conseillé de faire autre chose de ta vie, de faire une sorte de folie douce je sais pas genre partir au Pérou tu vois. Arrêter le droit et te dire que si tu es vraiment persuadé d'être voué à être malheureux autant voir des choses vivre des choses. Après si pour toi c'est un peu trop dur d'abandonner le droit après tant d'efforts (qui je tiens à le souligner ne t'on pas forcément rendu heureux jusque là) tu peux toujours prendre une année pour voyager ou faire des trucs fou comme élever des lapins nains en Asie centrale. Bref, je pense (j'espère ne pas me tromper) que tu es un garçon avec beaucoup de rêve dans la tête et une estime de toi assez médiocre pour penser que ta vie n'est pas géniale, dans ce cas là je te conseillerais de vivre tes rêves !
Zaguien
Inscrit: 2010-08-29 05:08:06
2013-08-17 03:38:46
Moi je t'aurais conseillé de faire autre chose de ta vie, de faire une sorte de folie douce je sais pas genre partir au Pérou tu vois. Arrêter le droit et te dire que si tu es vraiment persuadé d'être voué à être malheureux autant voir des choses vivre des choses. Après si pour toi c'est un peu trop dur d'abandonner le droit après tant d'efforts (qui je tiens à le souligner ne t'on pas forcément rendu heureux jusque là) tu peux toujours prendre une année pour voyager ou faire des trucs fou comme élever des lapins nains en Asie centrale. Bref, je pense (j'espère ne pas me tromper) que tu es un garçon avec beaucoup de rêve dans la tête et une estime de toi assez médiocre pour penser que ta vie n'est pas géniale, dans ce cas là je te conseillerais de vivre tes rêves !
Zaguien
Inscrit: 2012-08-12 03:08:50
2013-08-17 20:28:52
Merci pour ton témoignage très constructif, moi qui passe en terminale et qui veut faire du droit je crois qu'il va vraiment me pousser à travailler (moi qui commence à avoir des notes de plus en plus mauvaises depuis le lycée...). Ensuite pour ce qui est de t'aider je pense que c'est trop tard maintenant de toute façon.
Zaguien
Inscrit: 2010-07-18 09:07:09
2013-08-18 00:48:04
Témoignage exceptionnel. Tu as été tres courageux et persévérant face aux aléas de la vie. Je suis content pour toi que ça commence à s'arranger. Il faut etre persévérant. Bon courage pour la suite.
Anonyme
2013-08-18 02:45:42
Heu juste pour savoir je crois que pour passer une licence on ne peut que redoubler deux fois, donc la faire en 5 ans maximum, donc ta troisième année qui sera la plus dur et qui demande bcp d'investissement personnel tu devras absolument la passer du premier coup sinon tu seras viré de la fac et tu auras fait 5 ans d'études pour te retrouver sans diplôme?
Zaguien
Inscrit: 2010-07-18 09:07:09
2013-08-18 02:52:27
Papple:Heu juste pour savoir je crois que pour passer une licence on ne peut que redoubler deux fois, donc la faire en 5 ans maximum, donc ta troisième année qui sera la plus dur et qui demande bcp d'investissement personnel tu devras absolument la passer du premier coup sinon tu seras viré de la fac et tu auras fait 5 ans d'études pour te retrouver sans diplôme?


A mon avis, ça doit dépendre de la fac, chaque fac a son fonctionnement pour certains trucs.
Zaguien
Inscrit: 2010-10-05 02:10:02
2013-08-18 20:44:32
Merci de vos réponses, de vos félicitations... et de vos conseils également !!!
Comme je l'ai écrit dans mon message du 14 août la licence je viens de la valider en juin dernier. Donc là c'est direction Master 1 maintenant !!

Effectivement chaque fac établi ses règles, en matières de limite de redoublement je n'y connais absolument rien.

J'attribue, pour l'heure, mes échecs à un gros manque de maturité au moment de mon entrée en fac. A cela, on peut rajouter que je sortais d'une filière technologique, dans laquelle on met un peu plus l'accent sur des matières professionnelles du style management, marketing que sur les fondamentaux que sont les français, les maths, l'histoire, etc. Donc quand on arrive en fac de droit, la différence de niveau: il y a comme on dit "un cratère" entre les deux.
Sans parler de l'autonomie requise pour étudier en fac. Encore plus requise, sans doute, en fac de droit puisque la filière est hyper prisée et que même les toutes petites universités de province se retrouvent avec un minimum de 500 étudiants en première année - dans ma fac c'était 1500 -. Or, plus on est nombreux plus il faut bosser seul et je tire cela d'une comparaison faite avec un ami de LLCE, ils n'étaient même pas 100 en L1 donc bénéficiaient de plus d'accompagnement.

Et puis ce qui s'est passé dans ma tête au moment de l'adolescence, c'est complexe et long à expliquer. Il y a eu comme une cassure et je me rappelle avoir passer mon bac sans enthousiasme, sans rêves; je n'aimais pas la vie à l'époque.
En terminale j'avais parfois envie d'en rester là avec la vie, de ne pas avancer plus loin. C'est avec toutes ces pensées que je suis entré en fac. Un peu inconscient, très immature, sans projet concret, sans envie concrète. J'avais l'impression d'être comme un robot, ou mieux, comme un train lancer sur les rails de la vie, sans freins. J'avançais dans la vie, mais je savais pas pourquoi. Je me demandais ... "et puis... tout ça à quoi ça sert ?".
Est-ce que c'est à cause de mon égo, de ma personnalité ? Je ne sais pas. Toujours est-il qu'à l'époque ma vie était sans odeur et sans saveur.
Aujourd'hui je vais mieux, comme une fleur, je m'ouvre petit à petit, le chemin a été très très long. Je sais qu'il me reste encore beaucoup à apprendre sur moi, sur la vie, sur les autres...
Mon expérience à l'étranger m'a évidemment beaucoup aidé dans ce chemin.

Alors oui ça pour galérer j'ai galéré, mais le temps passe et quand je revois mon "0" en maths de Terminale STG, je rigole. Personne ne peut prédire l'avenir en fait.
D'un autre coté j'ai toujours su que ne pas bosser à l'école c'était ma façon de protester contre la vie. Je savais que les notes n'étaient pas en rapport avec un quelconque manque intellectuel; j'avais les notes qui correspondaient au travail fourni. Ainsi, mes redoublements en fac ont aussi été une façon de me remettre à niveau puisque je ne faisais rien au lycée, rien lors de ma première L1, et pas assez lors de ma seconde L2.

Je pense que chaque être humain est un ensemble hyper-complexe et je dois dire que même moi je n'ai pas réussi à me comprendre a 100 % lol. Et encore, parmi les êtres humains on en trouve toujours un encore plus complexe que le précédent.
Bref, il n'y a pas de logique "mathématique" dans la vie. La personnalité, le coeur que l'on a joue énormément. J'ai compris maintenant que tout est passager, rien ne dure, on ne fait que vivre des "instants" et chaque instant à autant d' importance que l'instant précédent et que l'instant qui suit...
Zaguien
Inscrit: 2010-10-05 02:10:02
2014-05-29 01:59:13
J'avais promis d'actualiser ce topic; non pas que ma vie soit passionnante (loin s'en faut !) mais je me revois poster mon message de désespoir il y à maintenant deux ans. Et c'est aux personnes qui, aujourd'hui (ou demain), se retrouvent dans une situation similaire à celle qui m'a poussé à écrire ce topic, que je m'adresse.

J'ai validé mes deux semestres de cette année de Master 1 avec mention assez bien. Autant dire que j'ai beaucoup changé depuis la deuxième année de licence. Une fois de plus, malgré les raisons que j'évoquais à l'époque - qui ne sont pas à écarter totalement - je manquais beaucoup de maturité, j'ai suivi le chemin des études "comme tout le monde" mais mentalement je n'étais pas du tout prêt.

D'un autre coté, je m'interroge: qui peut prédire l'avenir pour savoir quand est ce qu'il sera prêt ? J'aurais bien pu attendre toute la vie d'être "prêt" pour les études, et il faut le dire: se casser la figure ça aide ! Seul le choc émotionnel de l'échec pousse à se remettre en question et cette remise en question peut donner l'impulsion pour "repartir à l'assaut".

Maintenant cap sur l'examen du barreau en septembre et en ce-moment je prépare mes dossiers de candidatures pour les masters 2 (grr paperasse à n'en plus finir...).
Zaguien
Inscrit: 2010-10-05 02:10:02
2020-03-26 02:41:45
En 2020, pourquoi ne pas actualiser le topic ?

Le coronavirus a envahi les esprits, nous sommes tous en quarantaine, je vis aux États-Unis, le monde est encore une fois à deux doigts de s'effondrer. Je suis marié à un américain et prof de français, rien à voir avec le droit (mais le droit me manque). Le commentaire le plus pertinent (quoique je remercie bien sûr tous les autre, ce soutien a été précieux !) a été celui de kinofidiots.. qui, je crois, ne fréquente plus le site.

Au moment de mon premier post je ne m'aimais pas. J'avais besoin de folie dans ma vie. J'ai fini par me rendre compte que ma famille en fait était très toxique. Mon voyage à l'étranger m'a permis de m'en apercevoir.

Vivez vos folies ! Parce qu'au moins, alors, vous vivez !

ô toi qui lis ce post, si tu es dans une situation difficile sache que tout dans la vie est temporaire.
Zaguien
Inscrit: 2017-11-13 07:11:46
2020-05-14 23:14:45
C'est super que tu viennes donner des nouvelles. Ton histoire est très inspirante.


Tu as pu prendre des nouvelles de ton ancien ami ces dernières années?
Zaguien
Inscrit: 2007-10-04 05:10:55
2020-05-14 23:52:58
Quelle belle conclusion feel-good !
Tu as l'air heureux et je suis très content pour toi !
Zaguien
Inscrit: 2012-04-16 12:04:40
2020-05-15 01:50:43
bo09:En 2020, pourquoi ne pas actualiser le topic ?

Le coronavirus a envahi les esprits, nous sommes tous en quarantaine, je vis aux États-Unis, le monde est encore une fois à deux doigts de s'effondrer. Je suis marié à un américain et prof de français, rien à voir avec le droit (mais le droit me manque). Le commentaire le plus pertinent (quoique je remercie bien sûr tous les autre, ce soutien a été précieux !) a été celui de kinofidiots.. qui, je crois, ne fréquente plus le site.

Au moment de mon premier post je ne m'aimais pas. J'avais besoin de folie dans ma vie. J'ai fini par me rendre compte que ma famille en fait était très toxique. Mon voyage à l'étranger m'a permis de m'en apercevoir.

Vivez vos folies ! Parce qu'au moins, alors, vous vivez !

ô toi qui lis ce post, si tu es dans une situation difficile sache que tout dans la vie est temporaire.


Ah j’ai pensé au départ que le topique venait d’être crée en le lisant ! Quelle joie de me rendre compte que le désespoir de quelqu’un est alors révolu, et a mue en une formidable résilience. Bravo ! Je sais à quel point c’est destructeur d’avoir eu des parents toxiques. S’en éloigner, c’est ce qui nous permet de nous reconstruire, d’aller de l’avant et croire que la vie n’est pas que la souffrance qu’on nous a infligé en permanence. Que vivre en vaut toujours la peine 🧡