Texte N°2/7 : Naufrage du Titanic

Rémi Mystick
Zaguien
Inscrit: 2012-02-11 08:02:30
2012-04-08 20:59:22
J'attends vos remarques et vos avis ( Négatifs ou non ) sur ce deuxième texte que j'ai écris à l'occasion des cent ans du naufrage qui auront lieu samedi. Bonne lecture

Je suis parti en voyage le 12 avril 1912 de Cherbourg, il y a un siècle maintenant. J'étais censée arriver à New-York, à 9 ans mon rêve de fouler un jour le sol Américain était en train de se concrétiser. Je ne suis pas une petite fille riche mais mes parents ont suffisamment d'argent pour que l'ont puisse se payer la traversée. Nous nous sommes contentés de voyager en troisième classe car nous n'avons besoin que du strict minimum et j'étais à cette époque sur ce paquebot que pour une seule et unique raison : observer les gratte-ciel tenter chacun d'atteindre le plus haut des nuages. Deux jours se sont écoulés sur ce navire avant que tout ne s'arrête. Le 14 avril j'avais entendu mes parents parler d'un certain Bruce Ismay. En 1907, il décide avec William James Pirrie de la construction de trois paquebots géants, l'Olympic, le Titanic et le Gigantic. Le 15 avril 1912 survient le naufrage du second navire au cours de son voyage inaugural. Ismay est parvenus à quitter le navire, mais est considéré comme le principal responsable de la catastrophe. La presse américaine le conspue, et il doit renoncer en 1913 à ses deux présidences. Mes parents racontaient qu'il avait donné l'ordre d'accélérer les machines pour créer la surprise à l'arrivée au port de New Work. Pendant ce temps le capitaine tenait entre ses mains un signal d'iceberg qui s'est avéré par la suite être inutile. Et moi j'étais en bas, au pont E, en troisième classe à jouer dans les couloirs avec le garçon de la cabine d'en face. Je ne me doutais pas que le crépuscule de cette journée allait pour moi être le dernier. Dans la nuit j'ai été réveillée par une secousse, je n'étais pas la seule manifestement. Lorsque tout le navire fut au courant qu'un iceberg venait de transpercer la coque, il commença à y avoir agitation dans les couloirs et surtout dans les escaliers. Les grilles pour lesquelles je n'avait vu d'utilité jusqu'à lors étaient à présent fermées. Et là j'ai compris. J'ai compris que moi, ma famille et mon amis d'en face étions en troisième classe. Autrement dit, pas assez riche pour continuer à vivre alors que la mort nous courrait après. Cette faucheuse que quelqu'un avait appelé, avait provoqué. Sans s'en rendre compte ? Oui peut-être. Ou peut-être pas. Dans tous les cas mon père avait beau donner de la voix, il n'y avait aucun moyen de faire ouvrir ces grilles. Aucun moyen qui puisse nous faire continuer d'espérer tandis que d'autres à côté de moi pensaient que dès l'instant où l'iceberg avait heurté le bateau, la moitié des passagers allait mourir.

Aujourd'hui j'aurais eu cent huit ans, même si je doute avoir pu les atteindre. Je suis peut-être morte mais je dirais à qui veut bien l'entendre que non, ce n'est pas la faute de Bruce Ismay si tout ces gens sont morts, ce n'est pas non plus la faute du charpentier qui avait donné l'accord pour construire la moitié des canaux de sauvetages - lesquels auraient permis à tous les passagers de survivre – et ce n'était pas la faute de la White Star Line qui avait utilisé une coque et des rivets insuffisamment solides. Ce n'était pas la faute de l'un d'entre eux, non, c'était la faute de chacun d'entre eux, réunis en un tout. Ce n'est pas l'iceberg qui a percuté le navire, c'est le navire qui a percuté l'iceberg, une raison pour affirmer que l'horreur est humaine.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2012-04-09 09:35:38
Le Titanic a coulé ? On ne nous dit pas tout ! ^^

Les grandes catastrophes se produisent TOUJOURS dans des circonstances comparables, il n'y a que le scénario qui change. C'est plutot rassurant sur la nature humaine lol.

Le Titanic a éperonné un iceberg parce qu'il vogait en situation degradée, coulé parce qu'on avait fait gobé aux gens qu'il etait insubmersible, et ce naufrage a ete meurtrier parce que les mesures de sécurité en cas d'accident etaient defaillantes.

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que les conditions de securité etaient degradées avant l'accident, il ne manquait que l'evenement declencheur, ici le frottement lateral du bateau contre l'iceberg, qui a ouvert le bateau comme une boite de conserve sur toute sa longueur.

Le naufrage du Concordia en mars de
cette année est tres comparable, le bateau voguait dans des conditions de "gouvernance" et d'equipage degradées, il ne manquait qu'un evenement declencheur, ici une erreur de navigation que n'aurait pas faite un debutant.

Et on pourrait aussi bien citer la perte du vol Air France Rio-Paris.

L'important n'est d'ailleur pas là, mais que les gens ouvrent leur porte monnaie pour voyager, et aller voir les films en 3D qui mettent en scene les grandes catastrophes. Toute ressemblance avec un film recent ne serait que pure coincidence ^^
Rémi Mystick
Zaguien
Inscrit: 2012-02-11 08:02:30
2012-04-09 10:14:21
Ouuuh.. Quelle réponse pertinente ! Tu as tout a fait raison
 
Clara Anavaress
Zaguien
Inscrit: 2012-02-18 09:02:15
2012-04-15 18:20:40
Waou j'avais jamais pensé au Titanic comme ça... D'abord je viens de comprend pourquoi il s'appelait le Titanic (comique puisque les Titans sont eux aussi enfermer dans les profondeurs de la terre...). Je savait qu le bateaux avait coulé mais j'avais jamais vraiment pensé au passager.
Si non c'est bien écrit. Tu nous prend pas la tête avec une similitude de détail sensé faire réaliste. "L''horreur est humaine" cela dit ça fait un peut trop cliché pour moi.
Merci d'avoir partagé.
Moriarty59 Moriarty59
Zaguien
Inscrit: 2015-01-24 11:01:05
2015-08-30 00:07:32
Je découvre ce texte (légèrement) à la bourre... Déjà trois ans que l'on a commémoré le centenaire du naufrage, ça ne me rajeunit pas (je n'aime pas vieillir)...

C'est sympathique (le texte, pas le naufrage). Je veux dire : l'anniversaire d'un tel événement, qu'on aurait pu oublier (je me demande si quelqu'un ici a déjà entendu parler de celui de l'Empress of Ireland...), pousse encore des gens à écrire sur cet événement 100 ans après les faits. Et ça, c'est génial. Et pour ça, je te remercie.

J'apporterai juste quelques précisions, en tant que passionné du Titanic, qui intéresseront peut-être les néophytes, car un grand nombre de clichés circule sur cette catastrophe :
- Aujourd'hui, les rivets de la coque nous paraissent carrément pourris... mais à l'époque, c'était de loin les meilleurs.
- Ismay a été conspué... pour que dalle. Il n'avait rien fait pour mériter ça... mais bon, bouc-émissaire, tout ça. (il suffit de voir le Concordia, le Thalys, etc.)
- Ce qui nous parait aujourd'hui aberrant était tout à fait logique à l'époque : tu reçois un signalement d'entrée dans une zone d'icebergs? Ben va le plus vite possible pour en sortir.
- Les canots étaient... supérieurs au nombre requis par la loi. Une loi qui datait de l'époque des voiliers, soit dit en passant...
- Finalement, les Troisième Classe n'ont pas été enfermés car ils étaient pauvres (et il n'y avait quasiment pas de grilles, c'était plutôt des portes). La vérité serait de dire qu'on leur a ouvert, et qu'on les a, pour beaucoup, laissés se démerder tous seuls... alors que les hommes (avant) et les femmes (arrière) étaient séparés s'ils n'étaient pas de la même famille... Le temps de se retrouver (sans guide), plus de canots. Un passager de Première Classe, pour l'anecdote, venait de faire partir le dernier canot en se satisfaisant d'avoir aidé à embarquer toutes les femmes... quand une flopée de femmes de Troisième a envahi le pont : il en a été mortifié...