Se tenir la main en public

Anonyme
2010-12-10 22:54:58
Vous faîtes de bien beaux discours, mais au final, vous accepteriez tous de tenir la main de votre aimé(e) en public je parie.
Anonyme
2010-12-16 14:07:36
les français sont trop cons et trop conservateurs pour accepter l'amour tel qu'il se manifeste .. conseil : CHANGER DE PAYS !
 
Anonyme
2010-12-16 14:50:04
moi j'en ai envie mais aprés gros blocage!
Anonyme
2010-12-16 15:09:15
tenir la main, c'est bien je trouve, pas pour la provoque, mais en simple marque d'affection. Puis pourquoi pas tout les autres couples hétéros le font.
Au début de voulais pas, mais mon ex s'était fâché parce qu'il voulait qu'on s'affiche, personne savait que j'étais gays à l'époque, je me suis affiché avec, et j'ai jamais eu (ou presque) de problème, et maintenant je préfère ca a me cacher ou faire semblant qu'on est en bon pot et pas en couple.
Martin Carpe_diem
Zaguien
Inscrit: 2010-09-04 01:09:52
2010-12-16 18:22:20
Je dois avouer qu'au début, je ne m'assumais pas donc on ne se tenait pas la main en public.. Mais maintenant, cela fait quelques mois que j'ai entièrement changé et maintenant il n'y a plus aucuns problèmes.. Le seul hic est lorsqu'il y a de la racaille .. On préfère alors se lacher quelques minutes qu'avoir les emmerdes, même si c'est débile je sais...
Anonyme
2010-12-16 18:51:22
Au début pareil j'avais un peu du mal à m'assumer donc s'afficher en public moyen-moyen. Puis maintenant je m'en branle un peu du regard des autres. Que cela soit de se tenir la main dans la rue ou de se faire des bisous dans le métro, perso j'ai pas trop envie de me priver sous prétexte que cela pourrait choquer la présupposé bienséance de notre merveilleuse societé française.

Et puis mis a part "Han ! Vous êtes trop mignons tout les deux" et compagnie je n'ai jamais eu trop de problème.

Enfin, presque.
Guillaume Boys91
Zaguien
Inscrit: 2009-07-30 05:07:44
2010-12-16 18:59:58
carpe_diem:Je dois avouer qu'au début, je ne m'assumais pas donc on ne se tenait pas la main en public.. Mais maintenant, cela fait quelques mois que j'ai entièrement changé et maintenant il n'y a plus aucuns problèmes.. Le seul hic est lorsqu'il y a de la racaille .. On préfère alors se lacher quelques minutes qu'avoir les emmerdes, même si c'est débile je sais...


Non je suis du même avis ^^
Anonyme
2010-12-16 19:13:18
\"Winston se réveilla le premier. Il s\'assit et regarda le visage couvert de taches, encore calmement endormi, qu\'elle avait appuyé sur la paume de sa main. La bouche mise à part, on ne pouvait dire qu\'elle fût belle. On voyait une ou deux rides autour des yeux quand on la regardait de près. Les courts cheveux noirs étaient extraordinairement épais et doux. Il pensa qu\'il ne savait encore ni son nom, ni son adresse.

Le corps jeune et vigoureux, maintenant abandonné dans le sommeil, éveilla en lui un sentiment de pitié protectrice. Mais la tendresse irréfléchie qu\'il avait ressentie pour elle sous le noisetier pendant que la grive chantait n\'était pas tout à fait revenue. Il repoussa la combinaison et étudia le flanc doux et blanc. Dans les jours d\'antan, pensa-t-il, un homme regardait le corps d\'une fille, voyait qu\'il était désirable, et l\'histoire finissait là. Mais on ne pouvait aujourd\'hui avoir d\'amour ou de plaisir pur. Aucune émotion n\'était pure car elle était mêlée de peur et de haine. Leur embrassement avait été une bataille, leur jouissance une victoire. C\'était un coup porté au Parti. C\'était un acte politique.\"

Extrait du livre 1984 de George Orwell. Je n\'ai rien à ajouter de plus, si ce n\'est que ce débat chronique à propos de notre légitimité à nous montrer tels que nous sommes, à propos du degré d\'égalité vis à vis des hétéros auquel notre condition nous permet de prétendre, à propos de l\'entrave que pose notre société et le regard des autres sur nos démonstrations d\'affection, me fait systématiquement penser à cet extrait.

Bien entendu, avoir lu le livre permet de mieux apprécier mon intervention.
Anonyme
2010-12-16 19:34:24
ruby-throat:\"Winston se réveilla le premier. Il s\'assit et regarda le visage couvert de taches, encore calmement endormi, qu\'elle avait appuyé sur la paume de sa main. La bouche mise à part, on ne pouvait dire qu\'elle fût belle. On voyait une ou deux rides autour des yeux quand on la regardait de près. Les courts cheveux noirs étaient extraordinairement épais et doux. Il pensa qu\'il ne savait encore ni son nom, ni son adresse.

Le corps jeune et vigoureux, maintenant abandonné dans le sommeil, éveilla en lui un sentiment de pitié protectrice. Mais la tendresse irréfléchie qu\'il avait ressentie pour elle sous le noisetier pendant que la grive chantait n\'était pas tout à fait revenue. Il repoussa la combinaison et étudia le flanc doux et blanc. Dans les jours d\'antan, pensa-t-il, un homme regardait le corps d\'une fille, voyait qu\'il était désirable, et l\'histoire finissait là. Mais on ne pouvait aujourd\'hui avoir d\'amour ou de plaisir pur. Aucune émotion n\'était pure car elle était mêlée de peur et de haine. Leur embrassement avait été une bataille, leur jouissance une victoire. C\'était un coup porté au Parti. C\'était un acte politique.\"

Extrait du livre 1984 de George Orwell. Je n\'ai rien à ajouter de plus, si ce n\'est que ce débat chronique à propos de notre légitimité à nous montrer tels que nous sommes, à propos du degré d\'égalité vis à vis des hétéros auquel notre condition nous permet de prétendre, à propos de l\'entrave que pose notre société et le regard des autres sur nos démonstrations d\'affection, me fait systématiquement penser à cet extrait.

Bien entendu, avoir lu le livre permet de mieux apprécier mon intervention.



J'irai meme jusqu'a dire que ceux qui ne l'ont pas lu ne peuvent pas comprendre, at all..
Donc, pour resumer, le narrateur vit dans une société très cadrée, qui possède meme une "police de la pensée" et la fille, avec qui il viens de coucher, fait partie d'une brigade dans laquelle normalement on est pas supposé coucher avec qui que ce soit. Et lui n'a pas vraiment le droit non plus.
Bref, ce qu'il viennent de faire est punis par le Parti.
"Big Brother is watching you"
Anonyme
2010-12-16 19:36:36
Merci d'avoir servi mon insuffisance et ma flemme x)
Anonyme
2010-12-16 19:53:41
Ah, si l'Iran avait les moyens technologiques...
Iwoji Iwoji
Zaguien
Inscrit: 2010-03-04 11:03:57
2010-12-16 20:17:38
ruby-throat:Merci d'avoir servi mon insuffisance et ma flemme x)


Et quel est la portée de ton commentaire au juste ?
Quel est le rapport explicite au sujet ?
Anonyme
2010-12-16 20:50:39
J'ai toujours tenue la main de ma copine, depuis le début, Je ne vois pas en quoi çà gêne, et si c'est le cas, je m'en contre fiche. Un couple et un couple et chacun le fait ( ou non selon les envies de chacun).
Pour moi la pudeur elle devrait plutôt être expliquer aux petites Poufs, à califourchon sur leur mecs, toutes langues dehors, en lieu public. Là oui, pour moi il y à gêne. Mais encore une fois, tout dépend des valeurs et de l'éducation de chaque personnes.
Anonyme
2010-12-16 21:19:41
-Libertin-:Et quel est la portée de ton commentaire au juste ?
Quel est le rapport explicite au sujet ?


ruby-throat:Je n'ai rien à ajouter de plus, si ce n'est que ce débat [...] me fait systématiquement penser à cet extrait.


Je ne peux pas faire plus explicite ^^
Oui, quand on veut jouer au plus rhétorique avec moi, je joue volontiers ;D
Iwoji Iwoji
Zaguien
Inscrit: 2010-03-04 11:03:57
2010-12-16 22:38:13
ruby-throat:
Oui, quand on veut jouer au plus rhétorique avec moi, je joue volontiers ;D


Dans ce dernier cas, tu es le seul a user de rhétorique
Anonyme
2010-12-16 23:18:41
Certes !
Fabien Pinzutiii
Zaguien
Inscrit: 2007-09-12 05:09:26
2010-12-16 23:58:49
Bon j\'ai pas tout lu mais au risque de paraître un peu niais, en public un simple sourire et/ou regard attendrissant de mon copain me suffit amplement.
Mais sinon pour ceux qui est de se tenir la main, se bécoter et tout le tintouin je dirais que personnellement ça dépend de plusieurs petits trucs divers.
En gros tout dépend de l\'envie et de l\'état d\'esprits du moment.
Voilà !