Parvenez-vous à concilier foi et homosexualité ?

Jessie Myside
Zaguien
Inscrit: 2007-06-22 10:06:28
2010-11-06 22:46:26
manafire:

Le lévithique condamne à mort les homos : "Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux.".


Le jour où un homme couche avec un homme comme il couche avec une femme... Ben mon dieu.. j'aimerais bien voir ça... XD
Yako Yako
Zaguien
Inscrit: 2010-10-14 01:10:22
2010-11-07 09:02:23
myside:
manafire: Le lévithique condamne à mort les homos : "Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux.".
Le jour où un homme couche avec un homme comme il couche avec une femme... Ben mon dieu.. j'aimerais bien voir ça... XD


+1 xD Va y avoir comme un petit problème technique !
On remarquera que les femmes par contre ont le droit de coucher avec une autre femme (?)... ou alors la religion les avait pas calculées...
 
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2010-11-07 11:22:45
manafire:...

Le lévithique condamne à mort les homo : \"Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux.\".


Et aussi :

\"Si un homme quelconque maudit son père ou sa mère, il sera puni de mort\"
\"Si un homme commet un adultère avec une femme mariée, s\'il commet un adultère avec la femme de son prochain, l\'homme et la femme adultères seront punis de mort.\"
\"Si un homme couche avec la femme de son père, et découvre ainsi la nudité de son père, cet homme et cette femme seront punis de mort\"
\"Si un homme couche avec sa belle-fille, ils seront tous deux punis de mort\"
\"Si un homme prend pour femmes la fille et la mère, c\'est un crime: on les brûlera au feu, lui et elles\"
\"Si un homme couche avec une bête, il sera puni de mort; et vous tuerez la bête.\"
\"Si une femme s\'approche d\'une bête, pour se prostituer à elle, tu tueras la femme et la bête\"

Il faut se remettre dans le contexte de l\'époque, où avant de se sédentariser les Hébreux étaient des bergers nomades vivant sous des tentes, où la promiscuité était forte, et les séparations sociales n\'étaient pas matérielles mais organisationnelles, avec de tres fortes punitions en cas de transgression des tabous.

De même, si les règles sont sensée être divines, les punitions étaient bien humaines. Ce n\'est que plus tard que les prophetes introduiront l\'idée de punition divine apres la mort.


yako ,

\"On remarquera que les femmes par contre ont le droit de coucher avec une autre femme (?)... ou alors la religion les avait pas calculées\"

Dans le monde patriarcal de l\'antiquité orientale, et encore aujourd\'hui, la sexualité est centrée sur la pénétration sexuelle. Notamment la femme doit être vierge le jour de son mariage.

La sexualité est cachée, plutôt taboue, ou en tout cas tres privée. Mais les contacts physiques chaleureux, entre femmes comme entre mecs, ne sont pas vécus comme de la sexualité. Évidemment ils ne sont pas bêtes, et savent reconnaitre une excitation sexuelle entre femmes, voire entre hommes. Mais une sexualité soft discrete avait plus de chance d\'être vécue dans le monde oriental, que dans le monde occidental plus frustre pendant l\'antiquité. Plus tard, entre ces deux mondes, le monde gréco-romain fut le champion de la liberté sexuelle masculine (mais pas féminine).

La bible n\'avait pas de raison de se poser des questions sans conséquence sociale dans le contexte de l\'époque.
Nivek38 Nivek38
Zaguien
Inscrit: 2010-01-06 04:01:35
2010-11-07 17:29:54
Jean-Paul II en 1992 note les actes homosexuels comme des « dépravations graves », des actes « intrinsèquement désordonnés », « contraires à la loi naturelle ». Ils « ferment l'acte sexuel au don de la vie », « ne procèdent pas d'une complémentarité affective et sexuelle véritable ».

La Bible : "Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme : c'est une abomination".

NO COMMENT !
Harfang Harfang
Zaguien
Inscrit: 2007-07-23 08:07:30
2010-11-07 20:34:47
On ne peut résumer la Religion en général que selon les dires d'un seul homme (même s'il est forcément loin d'être le seul à considérer la chose de cette manière). Et la bible, sachons faire une différence entre l'ancien et le nouveau testament...
La religion doit être avant tout quelque chose de personnel, pour ma part je n'ai jamais lu la bible (ni même un dixième), ce qui ne m'empêche d'avoir la foi en quelque chose. Je ne réduis pas la religion à un livre, ces derniers ont servi pendant des siècles à rappeler les fondamentaux, propager certains messages, et former les civilisation telles que nous les connaissons. Aujourd'hui, on peut avoir un point de vue tout à fait différent.
Anonyme
2010-11-07 22:28:15
J'ai envie de dire (^^ ^^ ^^):

Je pense être très ouvert d'esprit et suis tout à fait d'accord au fait qu'il faut mieux lire la Bible qu'écouter ces merveilleux gens d'églises qui interprètent ces saintes lectures n'importe comment.

Mais ne pouvant pas m'empêcher d'être ironique sur ce sujet, je vous offre ceci:
[video]http://www.youtube.com/watch?v=vKdyQ7gZqf4&feature=fvwhttp://www[/video]
J'ADORE ^^ ^^ ^^!!!
Yako Yako
Zaguien
Inscrit: 2010-10-14 01:10:22
2010-11-07 22:53:20
Fantastique la video pyrotek ^^ et pas fausse !
Anonyme
2010-11-07 22:58:18
Je sais, je sais, merci.
Anonyme
2010-11-07 23:00:32
Et à la place du ? y a : "RELIGION = PIEGES A CONS"
Anonyme
2010-11-07 23:20:36
le nom du topic me fait penser a un groupe Facebook : concilier éducation religieuse et sexuelle avec un prêtre affectueux

xD
Anonyme
2010-11-07 23:22:57
^^
Anonyme
2010-11-07 23:25:33
"Et si vraiment Dieu existait il faudrait s'en débarasser"
"La religion est une folie collective"

Bakounine

et assez d'accord avec Aléveque
Anonyme
2010-11-08 00:37:23
Si t'aime bien, son spectacle "DEBOUT!" est super! il passe en revue notre société actuelle et la tu te rencontre vraiment ds le monde où on vit.

Et puis c'est à se tordre de rire! même si la plupart des trucs sont réalistes.
Yako Yako
Zaguien
Inscrit: 2010-10-14 01:10:22
2010-11-08 08:12:10
Je le regarderai

Moi je peux conseiller les deux derniers livres de Marc Levy, le Premier Jour, et la Première Nuit. L'histoire est pas mal pour commencer. Mais surtout, la fin m'a fait réfléchir sur la religion. J'aime bien quand un livre ou un film nous amène à réfléchir seul.
Anonyme
2010-11-08 10:45:01
Le master-troll qui a lancé le topic, il a abandonné ?
Yako Yako
Zaguien
Inscrit: 2010-10-14 01:10:22
2010-11-08 11:13:14
Apparemment : Dernière Connexion : 05/11/10 (le 8 novembre 2010 :p) Donc plusieurs jours sans se connecter. Peut-être qu'il peut pas se connecter ? Et que quand il se connecte il lit nos réponses ? :p
C'est sympa aussi d'en discuter, même s'il vient pas. Même si je crois qu'on a à peu près fait le tour du sujet, non?
Anonyme
2010-11-08 14:11:15
A moins que soudainement,comme Zorro surgissant du fond de la nuit, IL (^^) se connecte et nous assène une parole d'eclésiastique à la quelle nous n'avions point songé, mes frères! ^^ ^^ ^^
Anonyme
2010-11-08 23:27:32
La meilleure solution c'est de faire avec. Les religions qui visent le salut (christianisme, islam) sont des poisons et ça m'horrifie de savoir que l'on ait tous dans cet horizon là. Comme disait Nietzsche, tout est christianisé, vous avez x années après Jésus Christ.

Pour ceux qui se disent athées, en faculté de philosophie on a une démonstration très simple qui prouve que l'athée conçoit dieu : le croyant dit dieu, l'athée dit "non" dieu, dieu n'existe pas. Il nie dieu. Avant de pouvoir nier quelque chose, un être, il faut qu'il existe. Il est impossible de réfuter, nier quelque chose qui n'existe pas. A méditer !
Anonyme
2010-11-09 00:18:34
L'athéisme même se définit en opposition aux religions. D'un point de vue étymologique "a" de négation et "thée", religion, la même racine que "théologie".

Le mot pour désigner l'individu exempt de religion mais qui croit en l'existence d'un dieu est "déiste". On peut être athée et déiste, tout comme on peut être athée et ne pas croire en dieu.

Pour ce qui est de la conception de dieu pour les athée, c'est juste un concept qui est réfuté, très loin de la définition que pourraient en donner n'importe quel groupuscule religieux. Donc non le fait que les athée ne croient pas en dieu ne prouve pas l'existence de dieu au sens biblique/coranique etc.., mais l'existence d'un concept "dieu" qui serait réfutable.
Yako Yako
Zaguien
Inscrit: 2010-10-14 01:10:22
2010-11-09 09:16:17
Il n'y a aucune preuve que dieu existe, tout comme il n'y en a aucune que dieu n'existe pas. C'est aussi simple que cela pour moi.

Je ne peux pas dire que je sais qu'aucun dieu, ou force supérieure n'existe. Et il y a encore une infinité de choses qu'on ne sait pas... ou qu'on suppose. Qu'y avait-il avant le Big Bang? On pense que l'univers que nous connaissons a des limites, et est en expansion... qu'y a t-il plus loin dans ce cas? Par dela le vide?
Mais je ne peux pas dire que je sais qu'un dieu existe.

Quoi qu'il en soit, l'Eglise a par le passé affirmé des aberrations (terre plate, Terre au centre de l'univers...), et contredit la théorie de l'Evolution, etc. C'est suffisant pour moi pour ne pas gober ce qu'ils avancent sans preuves (je ne m'y oppose pas non plus).

Quant au salut... cesser d'exister complètement n'est pas plus triste. Quand on n'existe pas, on n'est pas triste. Alors ça m'est complètement égal.


(Remarque : Voltaire croyait en dieu sans être catholique, il se disait "agnostique".)
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2010-11-09 12:55:30
yako,

\"Il n\'y a aucune preuve que dieu existe, tout comme il n\'y en a aucune que dieu n\'existe pas. C\'est aussi simple que cela pour moi.\"

Oui et non...

En l\'état actuel des connaissances, de la déontologie humaine, et des projections qu\'on peut en faire sur l\'avenir, on peut s\'attendre à ce qu\'il y ait toujours un gap, une différence, entre la capacité de la science et les espérances humaines.

Notamment, la probabilité est très faible qu\'on puisse décrire un jour l\'univers dans son ensemble (quid de ce qu\'il y a après ou avant ce que l\'on décrit ?), et se passer un jour de la mort.

La notion de dieu immortel est par définition l\'explication et la justification de ce gap, il n\'en existe actuellement pas d\'autre.

A ce stade de la réflexion, il est possible d\'être non croyant, c\'est-à-dire s\'en désintéresser, ou agnostique, c\'est-à-dire reconnaître son ignorance.



Pour les croyants le schéma est plus simple, car Dieu est l\'aboutissement d\'au moins 100000 ans de maturation de cette notion (de dieu immortel), dont on connaît maintenant assez bien les étapes, notamment au cours des 5000 dernières années.

Dieu est par définition immatériel, et matérialisé par des cultures humaines, notamment des croyances et des pratiques.

Cette matérialisation présente l\'avantage de fixer l\'existence de Dieu, mais présente l\'inconvénient de le faire au travers d\'éléments culturels, infiniment trop éloignés de la question initialement posée.

Reste que ses apports moraux sont utiles, et ses apports culturels sont intéressants, et même tout-à-fait passionnants.
Yako Yako
Zaguien
Inscrit: 2010-10-14 01:10:22
2010-11-09 14:52:24
Pourquoi la notion de dieu immortel justifie t-elle le 'gap' "entre la capacité de la science et les espérances humaines" ? (c'est pas plutôt le meilleur exemple?)

Sinon je suis d'accord, on ne peut pas prouver tout ce qu'on veut. Ce n'est ni une preuve que ce qu'on désire prouver ne le sera jamais (sinon on n'aurait rien prouvé, sans ambition).
Ni une raison pour croire quelque chose sans preuves.

On ne saura probablement jamais tout, puisqu'il y a une infinité de choses à savoir. Et aussi car les hypothèses ne sont jamais totalement figées, on peut toujours les réfuter.


Je fais remarquer que j'ai écrit "c'est aussi simple que cela pour moi". Si certains veulent affirmer l'existence ou la non-existence de dieu ou de quoi que ce soit, aucun problème :p Je n'ai absolument pas voulu imposer ma vision, juste la donner (si ça peut intéresser quelqu'un).


Ensuite, je suis d'accord avec toi au sujet des croyants, et de la matérialisation. Pour croire en quelque chose, les humains ont eu besoin de le matérialiser. Pour être sûr de tout comprendre, quelle est "la question initialement posée" ? L'existence de dieu ?


Je ne nie pas que les apports culturels et moraux soient intéressants (passionants? dis m'en plus, sans sarcasmes je suis prêt à m'intéresser à beaucoup de choses).
En ce qui concerne l'utilité, il faut nuancer. Il y a eu des apports utiles, et d'autres inutiles, voire dangereux.
De manière plus prosaïque (un peu d'exemples ne font parfois pas de mal), je pense au fait de ne pas manger de porc. C'était utile dans le sens où les porcs étaient souvent contaminés par le taenia. La religion a probablement crée de l'espoir d'une situation meilleure après la mort... Etre paysan ou esclave dans le passé n'aurait selon moi pas forcément été possible sans religion.

Mais (peut-être que je ne vois pas d'interrêt, mais qu'il y en a), parfois les religions ont mis la femme au second plan, ont imposé des modèles de l'univers qui n'avaient aucune utilité du fait qu'ils étaient faux (il fallait bien cacher l'ignorance de certains faits), ont engendré des guerres, de la souffrance, ont servi de prétexte. Et ce encore aujourd'hui.



En tout cas allomat, sans jeter des fleurs pour te flatter, c'est agréable de réfléchir à ses sujets auxquels on n'a pas forcément l'occasion d'échanger. Tu as étudié la religion? Tu fais de la philosophie peut-être?
Evorest Evorest
Zaguien
Inscrit: 2007-03-30 01:03:31
2010-11-09 17:35:14
En tant que géologue de formation il me serait totalement impossible de croire aux textes d\'une religion qu\'elle quelle soit. Par ailleurs, je ne verrais un intérêt d\'être croyant que si le supposé Dieu se revendiquait d\'une justice réelle. Hors, quelle que soit la religion, tout est hiérarchisé selon des affirmations fausses ou douteuses : la Terre centre de l\'Univers (paye ton melon), l\'Homme supérieur aux autres animaux (gaffe aux chevilles, on frôle la phlébite là), l\'homme supérieur à la femme (qui c\'est qui porte les burnes, connasse ? hein ?!), l\'hétéro supérieur au gay (ces saloperies d\'apostats), ma religion est plus légitime que celle de mon voisin (ce putain d\'hérétique). Bref, de base, les textes et les dogmes eux mêmes sont complètement foireux.

Ce qui me dérange davantage, c\'est que la religion est toujours un outil incontestablement souverain pour ce qui est de la manipulation des masses, allant même jusqu\'à les faire adhérer à des idées qui sont totalement en opposition avec leurs principes fondamentaux. Prenons un représentant politique quelconque, athée, et dont le programme présente de nombreuses avancées sociales, de tolérance, de parité, d\'égalité et de soutien envers les plus fragiles. Face à lui, un autre représentant politique aux idées rétrogrades mais qui se revendique quant à lui ouvertement de telle ou telle religion et pratiquant fervent. La question est : Où vont aller la majorité des voix des membres de la communauté religieuse du second candidat? Vont-ils privilégier le bon-sens et voter en faveur de leurs valeurs? ou se rallier à un représentant éminent de leur communauté religieuse quitte à finalement trouver que l\'abolition de certains principes de liberté et d\'égalité, c\'est pas si mal? C\'est cet aspect croyant-pantin de la religion qui me fait peur aujourd\'hui et dont les dérives sont toujours d\'actualité sur tous les continents.

Les membres pratiquants d\'une même communauté religieuse qui se réunissent régulièrement dans des lieux communs se trompent et se pourrissent allègrement les uns les autres. Si je considère que le principe fondamental du bon samaritain c\'est d\'être équitable et juste tout en s\'évertuant de ne porter préjudice à personne, alors plutôt que d\'adorer un Dieu et de suivre à la lettre des préceptes bancals imposés par des hommes, mieux vaudrait que ces croyants s\'émancipent et laissent s\'exprimer leur libre arbitre dans les limites de ce principe fondamental. Supposons que leur Dieu existe, il n\'en serait selon moi que d\'autant plus fier si ses fidèles s\'expriment et échangent librement selon leurs valeurs sans se risquer à suivre tel des moutons tout un lobby de leaders auto-proclamés et illégitimes représentants que leur Dieu n\'a jamais choisi (et ne choisirait certainement pas dans la plupart des cas).

_______________________________________________
pyrotek: [...]


Oh, quelqu\'un qui cite Alévêque... Je t\'aime toi (m).
Anonyme
2010-11-09 17:38:44
OUAIS!!! Y a quelqu'un qui m'aime!!! ^^ ^^ ^^
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2010-11-09 18:55:57
yako ,

Je ne fais pas de philo, et ne lis pas beaucoup de philo. Mais je m\'intéresse à l\'histoire, l\'archéologie, l\'ethnologie, les religions, les cultures, etc, domaines qui décrivent l\'histoire de l\'homme, et entre lesquels il n\'y a pas de vraie frontière.

Par exemple certaines ethnies, certes de plus en plus rare, peuvent être la mémoire vivante de l\'antiquité, voire même de la préhistoire.
Et les religions sont couramment la mémoire vivante de l\'antiquité (par exemple les religions chrétiennes), ou de l\'antiquité tardive (par exemple les religions musulmanes), et parfois même de la haute antiquité (par exemple les religions juives ou hindous).



\"Pourquoi la notion de dieu immortel justifie t-elle le \'gap\' \"entre la capacité de la science et les espérances humaines\" ? (c\'est pas plutôt le meilleur exemple?)\"

Pour s\'accommoder de sa mortalité, et de sa place modeste dans un univers intemporel et infini, qu\'il ne perçoit et n\'explique qu\'en partie, l\'homme a pu bien sûr s\'appuyer sur des philosophies. Mais il a aussi appelé dieu(x) \"tou(s) puissant(s) et immortel(s)\" ce gigantesque écart, dont il percevait la quasi impossibilité de pouvoir le combler un jour. Par définition, \"dieu(x)\" est à la fois une explication de cet écart, qui répond à la question du \"comment\" quand la science ne le sait pas encore, et une justification qui répond à la question du \"pourquoi\", sachant que la science ne saura sans doute jamais.



\"Ensuite, je suis d\'accord avec toi au sujet des croyants, et de la matérialisation. Pour croire en quelque chose, les humains ont eu besoin de le matérialiser. Pour être sûr de tout comprendre, quelle est \"la question initialement posée\" ? L\'existence de dieu ?\"

Pour moi la vraie question posée est cet écart entre ce qu\'on sait et ce qu\'on ne saura sans doute jamais, qu\'à défaut de mieux on appelle dieu(x), ou rien lol.

Pas mal de scientifiques croyants ou non croyants, dont Einstein par exemple, ont prudemment suggéré que le trop humain Dieu des écritures n\'a pas le profil d\'un dieu capable de régler la complexité et l\'exactitude de l\'univers, et sont restés prudemment agnostiques.

D\'autres scientifiques de vulgarisation arrivent à la conclusion inverse, tels que les freres Bogdanov.

Perso j\'ai peu de doute sur la dimension uniquement culturelle du Dieu des écritures, qui est la copie conforme des peuples qui l\'ont originellement adopté, Hébreux, Arabes, Romains, ou autres, laissant supposer que les pretres, prophetes, et autres moines scribes, ne se soient directement inspirés des coutumes de leur peuple.

Tu rappelles l\'interdiction de manger du porc, qui était une coutume dans tout le proche et moyen orient, des Arabes et Hébreux, et qu\'on retrouve dans les religions juive et musulmane. Mahomet, qui s\'est inspiré de ce qu\'il avait entendu des texte sacrés juifs (lui-même ne lisait pas), les a même plutôt simplifiés, car ce qui est cacher est hallal, mais pas l\'inverse.

On pourrait aussi bien rappeler la coutume de la circoncision, dont l\'origine attestée la plus ancienne au moyen orient est en Egypte antique. Les Hébreux l\'ont inclus dans leurs textes sacrés, les musulmans ne l\'on pas inclus dans le Coran, mais l\'ont propagé en tant que tradition identitaire arabo-musulmane. Les chrétiens, en tant que schisme de la religion juive, se sont alignés sur les coutumes gréco-romaines dans leur véritable berceau d\'origine qui est l\'actuelle Turquie orientale.
On pourrait multiplier les exemples, comme celui de rester la tête couverte dans les lieux de cultes, qu\'on conservé les juifs et musulmans, mais que les hommes chrétiens ont abandonné conformément à la coutume romaine (mais pas de suite les femmes lol). Bref pratiquement toutes les \"lois divines\" ont une origine culturelle ethnique, ce qui n\'empêche en rien l\'universalité et l\'intemporalité de certaines d\'entre elles.


evorest,

\"Ce qui me dérange davantage, c\'est que la religion est toujours un outil incontestablement souverain pour ce qui est de la manipulation des masses, allant même jusqu\'à les faire adhérer à des idées qui sont totalement en opposition avec leurs principes fondamentaux.\"

Et contrairement à ce que beaucoup pensent, en se fiant uniquement à l\'évolution de la religion catholique, on glisse progressivement vers un renforcement du prosélytisme et un recentrement identitaire voire dogmatique, dans la plupart des religions.

Mais ce qui m\'impressionne le plus est la guerre de tranchée que se livrent les religions minoritaires en France, de plus en plus durement ces dernières années, et qui prend des proportions alarmantes.

Tu poses la question du vote religieux.
C\'est encore trop tôt.
Pour l\'instant je ne crois pas qu\'on ait dépassé le stade du vote d\'une communauté religieuse en fonction de ses intérêts sociaux-économiques, en respectant le clivage gauche-droite.
Mais le clivage gauche-droite s\'estompe...
Anonyme
2010-11-09 19:16:21
Il devient chiant ce topic *baille* j'ai pas tout lu...
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2010-11-09 19:23:37
une fois qu\'on a dit que la condamnation de l\'homosexualité était une habitude de tribus nomades du proche orient, qui est passée dans les textes sacrés, et qui a été parfois peu respectée, parfois tres respectée depuis, et selon les lieux, yaurait plus grand chose à dire lol ^^

Chacun fait ce qu\'il peut...
Anonyme
2010-11-09 19:57:51
Pierre-Jean:Bonsoir tous et toutes, Ce post pour savoir comment vous, homosexuels, parvenez à concilier votre choix de vie et un -éventuel- aspect chrétien, philosophique, ou autre, quel(lles) que soi(en)t votre orientation athée ou religieuse(s) ? Comment percevez-vous les messages de la bible et des différents textes sacrés concernant l\'homosexualité?


Oui, je suis gay, marié religieusement selon les rites indhus. Rien dans nos textes sacrés ne comdamne l\'homosexualité. Mon compagnon est orthodoxe mais ne pratique pas donc ça ne lui pose aucun souci.

Par contre, j\'ai lu la bible, c\'est une très belle histoire, mais remplit de meurtres (Cain et Abel) , d\'incestes (Loth avec ses filles) et je crois sans vouloir faire offense à qui que ce soit que l\'homosexualité est un moindre mal...

Toutefoisn, n\'étant pas chrétien, je suis sans doute malvenu de poster ici ? enfin peut être ?
Stan10 Stan10
Zaguien
Inscrit: 2009-10-17 03:10:08
2010-11-09 22:18:12
Aravan:
Toutefoisn, n\'étant pas chrétien, je suis sans doute malvenu de poster ici ? enfin peut être ?


Je ne pense pas.... pourquoi serais tu malvenu.
Surtout que ce que tu dis est juste...

La Bible n'est pas "l'exemple" mais de belles paraboles qu'il faut savoir lire... et garder que ce qui est bien pour soi et autrui.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2010-11-09 23:13:04
Aravan ,

\"Par contre, j\'ai lu la bible, c\'est une très belle histoire, mais remplit de meurtres (Cain et Abel) , d\'incestes (Loth avec ses filles) et je crois sans vouloir faire offense à qui que ce soit que l\'homosexualité est un moindre mal... \"

c\'est toujours extra de te lire

Dieu a eu bien du mal avec un peuple passablement turbulent, mais qui n\'est probablement pas tres différent des autres peuples de l\'antiquité.

Il est intéressant que tu sois surpris par toutes les affaires de m½urs de la Bible, notamment de l\'ancien testament. On est dans le monde proche et moyen oriental, où la sexualité est tabou, ce qui entraine évidemment tous les excès.

Si tu ouvres actuellement la TV le soir, et que tu zappes sur les fictions, tu retrouveras à peu pres le même éventail de crimes, viols, incestes, etc. On est dans la description des interdits et de leurs punitions. Les gens en raffolent, et en même temps se rassurent de la morale finale, garante du bon ordre de la société.


La mythologie du monde indien est tres différente, notamment parce que la reproduction sexuelle n\'est pas jugée \"sale\" comme dans le monde judéo-islamo-chrétien, mais esthétique et \"sacrée\", tout en restant pudique.

Mais que de trahisons, de batailles, de sang, et même d\'actes barbares dans la mythologie indienne ! ^^
Yako Yako
Zaguien
Inscrit: 2010-10-14 01:10:22
2010-11-09 23:43:43
evorest : +1 pour les textes de religion, à partir du moment où on a eu des preuves les 'réfutant' (peut-on réfuter quelque chose qui n'a jamais été prouvé?).
Sinon, la religion a aussi des valeurs utiles, comme aimer son prochain, aider les pauvres, le partage...


Par contre, à mon avis tu as mis le doigt en plein sur un point essentiel. La religion est parfois un moyen de manipuler les masses. D'ailleurs, en France et avant le siècle des Lumières, c'était l'Eglise qui expliquait tout. Et les gens étaient d'accord.
Aujourd'hui encore, dans une moindre mesure, des gens suivent la religion (en général cette fois) sans sens critique. Et les représentants des religions sont ainsi capables de peser dans des choix politiques. Je pense notamment (mais pas seulement) au mariage gay et au Pape, qui a beaucoup d'influence sur beaucoup de pratiquants.
Au nom de la religion, on a aussi droit au terrorisme, on a eu droit à des guerres de religion par le passé, où des discriminations envers une communauté religieuse toute entière... Encore il y a peu de temps, des catholiques ont été tués dans une Eglise à Bagdad.

La religion est donc influente. Et tu soulèves le problème de la politique. Je pense que les personnes qui voteront pour un candidat pour ses croyances sont encore peu. Mais certains candidats de 2012 sont déjà portés sur la religion, dans leurs programmes (valeurs de la famille chrétienne entre autres).
De plus, le président français actuel fait régulièrement référence à l'Eglise, alors que celle-ci et l'Etat ont été clairement séparés depuis 1905. Comme quoi il faut rester vigilant, car si la religion a encore une grande influence aujourd'hui, elle serait plus importante encore en étant reliée à l'Etat.


allomat : c'est très intéressant de comprendre comment la société s'est construite pour en arriver là.

Il est vrai que la science pourra probablement expliquer beaucoup de comment" dans le futur. Mais pas les "pourquoi", puisque les choses n'ont pas nécessairement besoin de but. "Dieu(x)" expliquerait donc ces choses aux gens qui en ont besoin, mais sans preuves. Donc en inventant.
On dit que l'Homme a peur de l'inconnu, et c'est bien que se trouve la cause du problème. Etre obligé de comprendre, de savoir, pour maitriser ce qui l'entoure. Comprendre est louable, mais s'il y a des choses qui restent inexpliquées, pourquoi inventer des réponses ?


Quand ensuite tu parles de prosélytisme, à quoi penses-tu plus précisément? De la part de qui, et envers qui?
Et je n'ai pas entendu parler des religions minoritaires en France, et de leurs tensions.
Anonyme
2010-11-12 22:29:41
Je citerais un grand homme qu'est un de mes amis: "Le Seigneur ne touche plus personne ,les prêtres font ça pour lui" hahahhahahahahaha (humour noir désolé ^^'). (Sans méchanceté aucune à bon entendeur =)