Mal être après chaque plan ...

Anonyme
2010-10-10 14:12:21
Je me doute que certains ne vont pas trouver ca très bien, mais depuis que j'ai découvert ma sexualité j'ai tendance a faire assez fréquement des plans culs.
Seulement, une fois le plan terminé j'ai la plupart du temps pendants quelques heures / jours comme une sensation de dégout et de déception envers moi vis a vis de ce qui vient de ce passer. Pourtant, au bout de quelques jours / semaines, je retombe dans le même shéma et je repart a la recherche d'un plan ...
Qu'en penser ?
Anonyme
2010-10-10 14:17:49
Selon moi, tu cherches à combler un vide/un manque.
Le sexe est la manière la plus naturelle et la plus simple d'éprouver du plaisir... sauf que le plaisir est éphémère et pas suffisamment puissant pour combler un manque.
Penses-tu que ce soit une piste à explorer ?
Anonyme
2010-10-10 14:26:55
Pas mal du tout comme piste Dam2009!
 
Anonyme
2010-10-10 14:32:49
Merci

Et j\'ajouterai aussi que tu retombes dans le même schéma car :
1) tu es un homme et comme tout le monde, tu éprouves fréquemment du désir
2) tu restes intimement (inconsciemment ?) persuadé que coucher avec des mecs résoudra ton problème alors que ce n\'est pas le cas
3) c\'est un schéma primitif, basique, naturel, simple, sans prise de tête

Mais rassure-toi, tu n\'es pas le seul à être dans ce cas, on est assez nombreux, je crois, à être passés par là.
Certes Certes
Zaguien
Inscrit: 2008-08-27 10:08:04
2010-10-10 14:37:43
Mais ce que tu veux c'est arrêter les plans ou arrêter d'éprouver du dégout ?
Anonyme
2010-10-10 14:40:23
J'avoue que la théorie est sans doute loin d'etre fausse !

Et puis ce que je veux c'est évidemment d'arreter d'eprouver du dégout !
Anonyme
2010-10-10 14:44:29
Dans ce cas, interroge-toi sur la nature du manque que tu souhaites combler.
Ce n'est pas évident et tu ne trouveras sûrement pas du jour au lendemain.
Mais il est vraisemblablement essentiel que tu t'interroges longuement sur ces raisons qui te poussent à recommencer.
Anonyme
2010-10-10 15:37:11
Donc tu ne veux pas arrêter les plans .
Il faut "simplement" que tu trouve pourquoi cela te dégoûte et qu'est ce qui te dégoûte dans ceci .

Comme dit plus haut, cela prendra du temps pour comprendre l'origine de ton problème .

Pourquoi tu n'enchaîne que des plans ? Tu veux pas une situation stable avec quelqu'un ?
Anonyme
2010-10-10 15:52:53
Ca dépend avec qui tu fait des plans, si c'est avec des vieux de 60 ans.... eh bien c'est normal.
Xavier Oldboy
Zaguien
Inscrit: 2009-07-03 12:07:18
2010-10-10 15:56:55
J'ai connu ça il y a quelques années, j'imagine que ça peut encore m'arriver mais ça va beaucoup mieux.

Je pense que le dégoût provient du fait que dans ton cas le plan est le résultat d'une pulsion et le fait d'obéir à cette pulsion, t'y sentir obligé te met mal à l'aise. Je suppose que tu fais ça avec des mecs que tu ne connais pas ou très peu, en tout cas des mecs pour qui tu n'a pas d'affinités particulières.

A mon avis, si tu couchais avec un mec que tu connais bien et pour qui tu éprouves un réel désir, tu te sentirais mieux après le rapport.
Thomas Dans-la-lune
Zaguien
Inscrit: 2009-12-08 02:12:40
2010-10-10 16:04:41
Je me reconnais dans ce que tu écris ^^ Lorsqu'on fait des plans on obéit à des besoins physiques irrésistibles. Oldboy résume parfaitement la situation. Je me sentais honteux avant parce que je trouvais ça sale et humiliant mais je me suis rendu compte que pourquoi pas finalement. Si ça t'apporte du plaisir pour le moment et que tu ne veux rien de stable, je ne vois pas où est le problème. Ces jugements permanents m'insupportent : tu es libre de faire ce que tu veux avec ton corps les gens n'ont rien à te dire et tu n'as pas à éprouver de honte. Ce n'est pas parce que tu fais des plans que tu es une salope : tu réponds à des pulsions naturelles ; les humains peuvent difficilement se passer de sexe...
Rudy Blacktender
Zaguien
Inscrit: 2010-08-12 06:08:49
2010-10-10 18:05:51
dans-la-lune: Ce n'est pas parce que tu fais des plans que tu es une salope : tu réponds à des pulsions naturelles ; les humains peuvent difficilement se passer de sexe...


+1000 !
Enfin quelqu'un de vrai , j'avais l'impression d'etre katsumi quand je regardait mon passé rempli de plan x)

Et ton degout je pense que c'est parceque tu '' n'assume '' pas le fait que t'en fais moi c'etait pareil apres j'ai rencontrer un mec qui ( pourtant c'etait juste sexuel ) ma rassuré ..etc apres sa c'est super bien passer ou sinon dis toi : et fuck the world lol

moi j'dis assume tes plan comme t'assumerai une relation serieuse
dit toi que c'est une relation fast food lol

allez bnne continuation
Florian Hod
Zaguien
Inscrit: 2010-05-02 08:05:11
2010-10-10 18:31:54
J'ai jamais fait de plan, le seul que j'ai essayé s'est... Mal passé on va dire. Je parle pas en connaisseur alors.
Si faire des plans juste sexuels avec des inconnus que tu connais ni d'Adam ni d'Eve qui te dégoûte, et pas forcément le sexe (d'après ce que j'ai compris), tu as 3 solutions :

1/ Trouver un/des copains (certaines les enchaînent)
2/ Trouver des "sex friend" au moins ça sera pas un simple inconnu, tu auras un peu de complicité avec.
3/ Arrêter le sexe et utiliser sa main droite.

Bonne chance =)
Anonyme
2010-10-10 21:17:14
il faut que tu parles à ad_92 c'est un spécialiste de la question il écrit une Thèse sur le problème des plans xD
Anonyme
2010-10-10 23:17:05
Trouve toi un copain... ça te comblera le manque que tu as (du moins si ton copain n'habite pas a 500km de chez toi ! x))
Arnaud Cassos
Zaguien
Inscrit: 2007-12-30 02:12:44
2010-10-11 00:22:51
Mathoss:Je me doute que certains ne vont pas trouver ca très bien, mais depuis que j\'ai découvert ma sexualité j\'ai tendance a faire assez fréquement des plans culs.
Seulement, une fois le plan terminé j\'ai la plupart du temps pendants quelques heures / jours comme une sensation de dégout et de déception envers moi vis a vis de ce qui vient de ce passer. Pourtant, au bout de quelques jours / semaines, je retombe dans le même shéma et je repart a la recherche d\'un plan ...
Qu\'en penser ?


Ton mode de fonctionnement est très \"moralisé\" je pense.
Naguère, alors que je commençais tout juste à reconnaitre mon homosexualité, je ne parvenais pas à l\'assumer. Difficile donc de concilier un désir dirigé vers les hommes et une conscience encore marquée par l\'hétérosexualité.
Ainsi, je craignais de passer à l\'acte puis, sitôt l\'éjaculation passée, d\'être envahi d\'une sorte de honte, d\'un dégoût sincère qui m\'aurait conduit à demander au partenaire de s\'en aller vite fait. Un dégoût qui aurait perduré jusqu\'à ce que le désir reprenne une fois de plus le dessus sur la conscience.
Un schéma auto-reproduit en somme.

Alors je ne suis pas en train de dire que tu ne t\'acceptes pas. Ça c\'était mon cas.
Mais tu es probablement marqué par une conception étroite de la relation sexuelle. Une conception presque idyllique faite — par hypothèse — de passion et d\'amour.
En conséquence, en sortant de ce cadre \"idéal\", tu te sens sale, vulgaire, dégradé, \"primitif\" (dans le sens où tu cèdes à tes plus \"bas\" instincts). Ce qui, j\'en suis sûr, ne t\'arriverait pas si tu venais de coucher avec un garçon dont tu étais sincèrement épris.
Je serais donc tenté de dire qu\'il te faudrait démythifier la relation sexuelle. L\'accepter telle qu\'elle est, la détacher de toute autre considération.

Car après tout, le sexe entre personnes consentantes n\'est pas mauvais.
Anonyme
2010-10-11 18:28:30
T'as juste à en penser que t'es bien un mec qui cherche des plans culs et qui en a besoin même si il se sent mal à l'aise d'en faire (cela dit, une petite eja* et ca repart va...)
Anonyme
2010-10-11 20:26:48
Cassos:Ton mode de fonctionnement est très \"moralisé\" je pense. Naguère, alors que je commençais tout juste à reconnaitre mon homosexualité, je ne parvenais pas à l\'assumer. Difficile donc de concilier un désir dirigé vers les hommes et une conscience encore marquée par l\'hétérosexualité. Ainsi, je craignais de passer à l\'acte puis, sitôt l\'éjaculation passée, d\'être envahi d\'une sorte de honte, d\'un dégoût sincère qui m\'aurait conduit à demander au partenaire de s\'en aller vite fait. Un dégoût qui aurait perduré jusqu\'à ce que le désir reprenne une fois de plus le dessus sur la conscience. Un schéma auto-reproduit en somme. Alors je ne suis pas en train de dire que tu ne t\'acceptes pas. Ça c\'était mon cas. Mais tu es probablement marqué par une conception étroite de la relation sexuelle. Une conception presque idyllique faite — par hypothèse — de passion et d\'amour. En conséquence, en sortant de ce cadre \"idéal\", tu te sens sale, vulgaire, dégradé, \"primitif\" (dans le sens où tu cèdes à tes plus \"bas\" instincts). Ce qui, j\'en suis sûr, ne t\'arriverait pas si tu venais de coucher avec un garçon dont tu étais sincèrement épris. Je serais donc tenté de dire qu\'il te faudrait démythifier la relation sexuelle. L\'accepter telle qu\'elle est, la détacher de toute autre considération. Car après tout, le sexe entre personnes consentantes n\'est pas mauvais.


Merci pour vos avis pour la question, je pense que c\'est toi qui est le plus dans le vrai !
Xavier Oldboy
Zaguien
Inscrit: 2009-07-03 12:07:18
2010-10-11 22:01:42
Mathoss:
Merci pour vos avis pour la question, je pense que c\'est toi qui est le plus dans le vrai !


Mais c\'est tellement bien écrit aussi ^^
Anonyme
2010-10-14 00:08:44
Je suis exactement dans le meme cas que toi, et je t'avoue que je ressens de plus en plus l'envie de "me poser" avec quelqu'un. Cette histoire de dégout a évoluer chez moi, au début, apres un plan, je me sentais sale et je me donnais envie de vomir, puis le temps a passé, les plans aussi, et je ressens de moins en moins ce dégout.
Pourquoi j'ai commencé les plans ? Je suis bi et incapable de coucher avec une fille (une histoire qui m'a completement renversé), donc il ne me restait plus que les plans culs avec des mecs car je n'assumait pas assez pour pouvoir tenir une relation stable avec un mec.
L'avantage des plans ? Discret, rapide, pas prise de tete. Sauf que malheuresement ces avantages deviennent finalement des inconvegnants car avec le temps, tu apprends à assumer ta sexualité, tu remets en question ces actes, et tu finis par vouloir autre chose.
Je fais encore aujourd'hui des plans, mais du fait que j'assume ma sexualité, ce dégout que j'avais envers moi s'estompe.
Finalement si tu ressens ce dégout, c'est que tu n'assume peut etre pas assez ta sexualité et ton dégout provient du fait d'avoir couché avec un mec. Ou bien d'avoir fait un plan, dans ces deux cas tu te décois. Autre possibilité comme l'a très bien expliqué *Cassos* (que je félicite pour son très beau texte), tu as une vision de l'acte sexuel comme etant associé à l'amour, aux sentiments, sauf qu'avec un mec que tu ne connais pas ou peu, il n'y en a pas, après l'acte tu es donc forcément décu (il ne faut pas oublié que l'acte sexuel n'a pour but que la reproduction, c'est l'homme qui l'a associé aux sentiments).
Si tu assumes ta sexualité, cherche à revoir ta vision du sexe, en te disant que ce n'est "que du sexe", ou bien cherche peut etre à te poser et a t'attacher à quelqu'un.

Ps : je me rends compte que j'ai répété beaucoup de choses dites précédemment, j'espère quand même t'avoir aidé