Religion et homosexualité? Incompatibles?

Anonyme
2010-09-24 23:10:56
Alors pour vous un petit instant de réflexion:
A votre avis est-ce que la religion (toutes en général: chrétienne, musulmane, juive...) est radicalement incompatible avec l'homosexualité ou non? Est-ce que catho=forcément homophobe? Y'en a t-il parmi vous qui sont croyants ou pratiquants tout en assumant votre orientation sexuelle? Si votre famille est croyante, comment ont-ils réagi à votre homosexualité? Qu'en pensez-vous?

Voilà donnez tous/toutes votre avis!!
Anonyme
2010-09-24 23:15:51
Oh ça commence à bien faire !!!!!!! ça me soule ce genre de sujet ^^ ^^

Mon avis : vas sur le moteur de recherche du forum et regarde par toi même, je me suis suffisamment pris le choux avec ça pour y répondre une énième fois
Anonyme
2010-09-25 00:08:36
Saint Synepse est courroucé !

Moi je trouve que c'est comme si un raciste était en couple avec un juif .
 
Anonyme
2010-09-25 00:40:15
Si ton juif est raciste y a pas de problème.
Anonyme
2010-09-25 01:05:03
sujet déjà fait de nombreuses fois...
Johan Aidimiante
Zaguien
Inscrit: 2008-07-12 08:07:45
2010-09-25 01:57:08
bon:Si ton juif est raciste.
Cas quasiment non hypothétique. (J'ai le droit, cherchez pas.)
Anonyme
2010-09-25 03:06:59
En fait je voulais dire "si ton raciste est juif il y a pas de probleme" mais bon ca revient au meme.
Anonyme
2010-09-25 09:36:32
Il t'aurait suffit d'utiliser la section " Recherche " pour trouver des dizaines voir centaines de réponses à ce sujet ...

Non honnêtement je crois voir ce sujet une fois par semaine !

Quoi qu'il en soit, il est évident que face à des fanatiques ou face à de vrais dévots, tu pourras difficilement assumer ton homosexualité ...

" Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination. (Lévitique 18.22)

Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux. (Lévitique 20, 13) "

Je pourrai continuer à citer de nombreux passages, aussi bien de la Bible que du Coran.
Enfin cette question me paraît sans intérêt car face à de vrais croyants, il sera difficile d'aller à l'encontre de leur interprétation de la Bible etc ...
Anonyme
2010-09-25 10:56:40
Désolé pour le multiple post je n'ai pas eu l'idée de rechercher avant..en tous cas merci pour vos réponses!!
Anonyme
2010-09-25 11:37:29
Le garçon rentra. David se leva du côté du midi. Il se jeta la face contre terre, et se prosterna trois fois. Puis ils s\'embrassèrent et pleurèrent ensemble jusqu\'à ce que David eût pris le dessus. (Samuel 1.41)

Je connais des passages de la Bible beaucoup plus ambigu au sujet de l\'homosexualité ♥
ErE ErE
Zaguien
Inscrit: 2009-11-15 02:11:00
2010-09-25 12:08:29
La vie est la religion sont incompatible.
A nous de passer au dessus de tout ça.
Mickaël Kourai
Zaguien
Inscrit: 2010-07-26 09:07:15
2010-09-25 14:05:14
En même temps concernant le Lévitique il y a quelques passages très "intéressants".

Lévitique 11 : "Vous ne mangerez pas le lièvre, qui rumine, mais qui n'a pas la corne fendue : vous le regarderez comme impur."
"Vous aurez en abomination tous ceux qui, dans les eaux, n'ont pas des nageoires et des écailles."
"Voici ceux que vous mangerez : la sauterelle, le solam, le hargol et le hagab, selon leurs espèces."
"Vous aurez en abomination tous les autres reptiles qui volent et qui ont quatre pieds."
"Voici, parmi les animaux qui rampent sur la terre, ceux que vous regarderez comme impurs : la taupe, la souris et le lézard, selon leurs espèces"

Bref un listing de tout les animaux pures que l'on peut manger et toucher et ceux qu'on ne peut ni manger ni toucher...pas sur que tout les catholiques obéissent à ces versets.

"Vous ne mangerez rien avec du sang. Vous n'observerez ni les serpents ni les nuages pour en tirer des pronostics." Lévitique 19 (pauvres météorologues qui finiront en enfers Oo)
"Si un étranger vient séjourner avec vous dans votre pays, vous ne l'opprimerez point." Lévitique 19 (sans commentaire vu l'actualité)
"Si un homme couche avec une bête, il sera puni de mort ; et vous tuerez la bête." Lévitique 19 (pauvre bête qui n'a rien demandé à personne).

Bref il y a donc des versets tombés totalement tombés en désuétude.
Anonyme
2010-09-25 15:10:00
Vous généralisez toujours beaucoup trop sur le terme "religion".
Et en plus la plupart d'entre vous l'associe au clergé.
Bref, think.
Anonyme
2010-09-25 19:26:52
Bonjour,

Je n\'ai pas pour habitude de participer à ce genre de débats sur Internet tant la discussion semble impossible. Après avoir parcouru un peu l\'ensemble des différents points de vues sur ce sujet j\'ai constaté que les propos tenus étaient pour la plus part extrêmement réducteur voire caricaturaux. Il y a vraisemblablement une grande méconnaissance à la fois de la religion catholique et surtout du message de l\'Eglise. Je remarque aussi que la plus part de ceux qui se targuent d\'être ouvert d\'esprit sont souvent ceux qui le sont le moins et ils se révèlent tout particulièrement une fois ce sujet abordé.
Je profite de l\'énième ouverture de ce débat pour vous proposer mon point de vue de Catholique pratiquant, suivant l\'enseignement de l\'Eglise et fier de ce qu\'il est (c\'est à dire croyant et homosexuel entre autre). Je ne me sens ni brimé ni rejeté et encore moins refoulé.
Je ne vais pas trop m\'avancer pour le moment tant le sujet est vaste et nécessite d\'être traité avec beaucoup de précautions (il est plus facile de répondre à certains propos que de tout exposer d\'un coup ce qui est quasi impossible). Le but étant que le message soit bien compris, sans interprétations douteuses. Cependant si certains, qui ne seraient pas encore lassé par cette grande question, veulent bien en discuter, ce sera avec plaisir. Entendons bien qu\'il s\'agit d\'une discussion, c\'est à dire abordée avec bonne foi et sans a priori. Je ne cherche pas à imposer mon point de vue, ni à juger qui que ce soit. Je ne fais qu\'avancer le message de l\'Eglise que j\'essaie de vivre. Chacun bien entendu est libre de vivre sa vie comme il l\'entends.
Je sens bien que je m\'engage dans une discussion interminable mais bon je tente, on verra bien.

Je vais simplement commencer en précisant que Dieu, et l\'Eglise, ne rejettent absolument personne, quelle que soit leurs orientations sexuelles. Comme j\'ai pu le lire ici ou là, nous parlons effectivement d\'un Dieu d\'Amour c\'est à dire qui aime chacun dans son intégralité. Toutefois aimer ne veut pas dire tout accepter.
Si Dieu aime tout le monde il n\'accepte pas tous les actes que l\'homme pose.
La morale sexuelle de l\'Eglise n\'est pas une morale négative, c\'est à dire basée simplement sur des interdits qui pourraient paraître arbitraires. Elle s\'appuie sur une connaissance de l\'homme dans sa plus intime profondeur et dans ses véritables aspirations. Or ce qu\'on croit être bon pour nous ne l\'est pas forcément ou ne correspond pas à ce qu\'il peut y avoir de meilleur.
L\'Eglise en appelant les homosexuels à la prudence vis à vis de leur désir et en les invitant à la chasteté et l\'abstinence (deux termes différents) propose un chemin vers un bonheur plus sûr et surtout durable, qui ne serait pas soumis à l\'unique force des passions.
Bien entendu la route est semée d\'embûches (aucune vie n\'est facile) mais l\'exigence de ce message est aussi une source immense de bonheur. Ce n\'est pas parce que c\'est dur que c\'est mauvais.
Il ne faut pas, par ailleurs, s\'enfermer dans son orientation sexuelle. Je ne suis pas qu\'homosexuel, cela ne détermine pas toute ma vie (même si cela a un poids évident, car la sexualité renvoie à quelque chose de très intime dans l\'homme). Or l\'Eglise nous invite à nous ouvrir sur toute notre humanité.
Enfin renoncer à la sexualité ne veut pas dire renoncer à l\'amour, ni à une certaine forme de tendresse. Car l\'amour homosexuel doit être pris au sérieux et il existe de nombreuses manières de vivre son affectivité.
Je sais aussi que l\'Eglise manque peut être parfois d\'humanité en avançant son message (qui cependant est juste à mon avis) et qu\'elle est souvent maladroite. Mais l\'essentiel est bien son enseignement pour nous. Si certains prêtre condamnent ou jugent il faut comprendre que le problème n\'est pas ce que dit l\'Eglise mais comment certains l\'accueillent. Je reconnais que des membres du clergés font souvent des erreurs sur ce sujet. Mais l\'Eglise est faite d\'hommes et personne n\'est parfait.

Voilà, j\'ai bien conscience de ne pas dire grand chose pour le moment. Mais peut être qu\'en confrontant réellement nos points de vues je pourrai m\'avancer un peu plus.
Si je n\'ai pas de réponses à certaines questions je promet de toujours prendre le temps de les chercher.
ErE ErE
Zaguien
Inscrit: 2009-11-15 02:11:00
2010-09-25 19:45:32
nepomucene, je vais sortir un tantinet du sujet mais tant pis. Dnc pour commencer, il ya des points que jai apprécié sur ton point de vue et ta facon de narrer. Mais ce qui me gène terriblement, c'est que tout ce que tu dis ce n'est pas toi qui le dit, c'est l'Eglise. L'Eglise ta donnée son message, et toi tu le suis et le comprend comme tu le sens (car tu le dis toi meme dune certaine facon, tout le monde interprête différement). (Désolé si jai un vocabulaire peux clair, mais jai du mal a mexprimer). Tu n'es pas toi meme, tu es ce qu'on t'as imposé d'être, meme si cest de facon inconsciente...
Anonyme
2010-09-26 01:16:32
Merci ErE de ta réponse (qui d\'ailleurs ne sort pas totalement du sujet).
Je répondrai simplement ainsi: ce n\'est pas parce que l\'on adhère à la manière de penser de quelqu\'un que l\'on renie sa propre liberté et que l\'on va vivre bêtement sans jamais penser par soi même. Je suis d\'accord avec le message de l\'Eglise mais je ne suis pas forcé à le vivre. D\'ailleurs ça ne regarde personne et personne ne me l\'impose.

Seulement je reconnais en l\'Eglise une sagesse que je n\'ai pas (encore ^^), car depuis des siècles elle réfléchit aux grandes questions que se pose l\'homme.
Par exemple tu peux reconnaître qu\'un prix Nobel de science en sait un peu plus que toi en physique et accepter les théories qu\'il propose sans aller forcément vérifier chacune de ses propositions. Tu admets qu\'il a sûrement passé plus de temps que toi sur la question. La société se construit ainsi dans un effort collectif où chacun propose le résultat de ses recherches et on essaie un minimum de se faire confiance les uns les autres. Il en va de même dans mon rapport à l\'Eglise.
Et puis je n\'applique pas bêtement ce qu\'on me dit (tout du moins je l\'espère). L\'Eglise nous invite à toujours comprendre son message et ne jamais l\'appliquer sans l\'avoir réfléchit.
Je pourrais la comparer à une mère ou un père qui en sait un peu plus que moi sur la vie et qui m\'invite à prendre le chemin le plus court vers le bonheur. Après rien ne m\'empêche de prendre mes propres décisions ou d\'expérimenter par moi même (ce que j\'ai fait crois moi!). Mais toujours, souvent après coup, j\'ai reconnu que j\'aurai bien plus gagné à écouter tout de suite l\'enseignement de l\'Eglise. Parfois certaines expériences laissent des traces profondes...

Enfin peut être que dans ton refus de la religion tu vis aussi inconsciemment ce qu\'on t\'impose d\'être, tout du moins ce que notre société et toute une tradition philosophique t\'impose d\'être
HighwayStar HighwayStar
Zaguien
Inscrit: 2010-04-12 07:04:17
2010-09-26 01:31:32
Strasykur:Le garçon rentra. David se leva du côté du midi. Il se jeta la face contre terre, et se prosterna trois fois. Puis ils s\'embrassèrent et pleurèrent ensemble jusqu\'à ce que David eût pris le dessus. (Samuel 1.41)

Je connais des passages de la Bible beaucoup plus ambigu au sujet de l\'homosexualité ♥


SERIEUX?????

Putain ça me donne envie d'aller a l'eglise demain matin ça^^
Romain Romin
Zaguien
Inscrit: 2008-09-30 10:09:09
2010-09-27 10:25:26
je n'ai que une chose a dire =O

Voila en aout j'ai visité en plein après midi une eglise de monaco. Bizarement il y avait une office. Bon je ne suis pas croyant mais je suis resté un peu pour voir comment cela ce passé et . . . 2 ou trois minute après mon arrivé le "fidele" entame un couplé sur les filles de joie, meurtrier, voleur et . . . les pederastres et les homosexuel dit avec le mepris qui leurs est dût. enfin ><

Strasykur parle nous de sodome dans le levethique aussi =D XD
20ce 20ce
Zaguien
Inscrit: 2008-07-01 01:07:59
2010-09-27 11:37:55
nepomucene:Par exemple tu peux reconnaître qu\'un prix Nobel de science en sait un peu plus que toi en physique et accepter les théories qu\'il propose sans aller forcément vérifier chacune de ses propositions. Tu admets qu\'il a sûrement passé plus de temps que toi sur la question.


On va pas s\'éterniser là-dessus, mais c\'est incomparable! Le prix Nobel utilise une méthode (méthode scientifique), qui permet vérification et critique, par n\'importe qui, quelle que soit sa culture. Les religions millénaires sont légion dans le monde entier et fortement différentes entre elles, il n\'y a pas, en religion, de progrès des savoirs...

Mais ne nous attardons pas là dessus.

Le problème des religions du livre, c\'est qu\'elles se basent sur l\'interprétation. On ne peut donc pas parler de \"religion\" homophobe ou pas, mais de lecture (comme on l\'a vu plus haut, on peut s\'attarder sur l\'un ou l\'autre passage!
Il me semble que ta lecture est ouverte et tolérance, entre autres parce qu\'elle ne limite pas l\'homosexualité à ses stéréotypes. Mais il faut bien constater qu\'elle n\'est pas celle de l\'Eglise catholique, dont l\'avis est celui de ses représentants! (cf. caractère dogmatique des déclarations du Pape) On peut simplement citer en exemple les propos du cardinal Bertone liant homosexualité et pédophilie, les discours de Joseph Ratzinger au Vatican, Léonard en Belgique,... qui sont une compilation d\'ignorance, voire de haine!

La notion d\'interprétation est valable pour nombre d\'autres religions. --> Oui, la religion peut être un vecteur d\'homophobie, mais pas nécessairement
Anonyme
2010-09-28 12:51:30
bon:En fait je voulais dire "si ton raciste est juif il y a pas de probleme" mais bon ca revient au meme.


^^
Anonyme
2010-09-28 13:28:45
J'admets que mon exemple concernant le prix Nobel n'était peut être pas le plus approprié et je reconnais qu'il s'agit de méthodes différentes (à travers ce point je voulais surtout montrer que l'on peut faire confiance à quelqu'un sans pour autant n'être plus soi même ou ne penser que par un autre).

Cependant, sans chercher à me rattraper, et sans m'étendre non plus sur ce sujet, car il s'agit là d'un autre débat, j'ajouterai que le message de l'Église appelle à l'universalité. Or on ne peut prétendre à cette universalité sans, justement, proposer un message qui puisse se prêter à une vérification critique, quelle que soit la culture. La dimension philosophique du discours de l'Église suppose que tout homme puisse connaître Dieu par l'exercice de sa raison. Il existe, d'après ce que dit le Catéchisme de l'Église catholique, des preuves de l'existence de Dieu qui résolvent le conflit entre foi et raison.
Il ne s'agit pas de preuves scientifiques (qui nécessiteraient une connaissance certaine par les causes, ce qui est impossible étant donné la Nature de Dieu) mais il s'agit d'une connaissance par l'effet qui est tout aussi valide et vérifiable.
En reconnaissant en l'Église une autorité en matière de morale notamment, je me positionne face à un discours qui s'adresse à ma raison et auquel je peux confronter les outils "scientifiques" que nous donne la philosophie. L'enseignement moral de l'Église s'adresse d'ailleurs à tous, indépendamment de leur croyance, parce qu'il pense l'homme de manière ontologique.

Je ne m'étendrai pas, mais c'est un débat passionnant (et, je crains, éternel...).

Ma lecture est celle de l'Église Catholique et j'insiste lourdement là dessus
En ce qui concerne le cardinal Bertone, j'avais moi même été choqué mais je ne me suis pas assez documenté sur cette affaire pour donner un avis constructif. Je ne sais que ce qui a été rapporté dans la presse alors je suis prudent. Cependant (et c'est valable pour tous les autres exemples dont tu parles) il faut faire très attention aux propos tirés de leur contexte et rapporté par des médias souvent anticléricaux qui véhiculent des idées toute faites sur l'Église, laissant penser à une compilation d'ignorance voire de haine de la part des autorités ecclésiale.
Peux-tu par exemple retrouver le discours de Ratzinger dont tu parles (normalement toutes ses allocutions sont disponibles sur le site du Vatican)? L'as-tu lu dans son intégralité ? As-tu cherché à comprendre le fond de son message par exemple en le confrontant au catéchisme de l'Église Catholique (disponible lui aussi sur le site du Vatican) qui explicite les positions du Saint-Siège et de l'Église Catholique? Si tu le retrouve je suis bien entendu prêt à en discuter point par point s'il le faut!
Je n'ai, personnellement, à ce jour, rien à reprocher au pape Benoit XVI. Mais bien entendu des avis contraires m'intéressent et je suis prêt à essayer de les comprendre!

(Je reviendrai plus tard sur les différents passages de la Bible que vous citez)
Anonyme
2010-09-28 17:09:15
Heyyy j'ai dis quoi ....... Un peu de recherches et vous avez les réponses ! Pourquoi toujouuuuurs rabâcher --"

^^
20ce 20ce
Zaguien
Inscrit: 2008-07-01 01:07:59
2010-09-28 18:46:46
un homme en robe, qui n\'a rien d\'un homo:
Catéchisme de l\'Église Catholique, 2357 - 2359 :

L\'homosexualité désigne les relations entre des hommes ou des femmes qui éprouvent une attirance sexuelle, exclusive ou prédominante, envers des personnes du même sexe. Elle revêt des formes très variables à travers les siècles et les cultures. Sa genèse psychique reste largement inexpliquée. S\'appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves (cf. Gn 19, 1-29 ; Rm 1, 24-27 ; 1 Co 6, 10 ; 1 Tm 1, 10), la Tradition a toujours déclaré que « les actes d\'homosexualité sont intrinsèquement désordonnés » (CDF, décl. « Persona humana » 8). Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l\'acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d\'une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d\'approbation en aucun cas.

2358 Un nombre non négligeable d\'hommes et de femmes présente des tendances homosexuelles foncières. Cette propension, objectivement désordonnée, constitue pour la plupart d\'entre eux une épreuve. Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste. Ces personnes sont appelées à réaliser la volonté de Dieu dans leur vie, et si elles sont chrétiennes, à unir au sacrifice de la croix du Seigneur les difficultés qu\'elles peuvent rencontrer du fait de leur condition.


LETTER TO THE BISHOPS OF THE CATHOLIC CHURCH
ON THE PASTORAL CARE OF HOMOSEXUAL PERSONS:

« Mais en réagissant aux crimes commis contre les personnes homosexuelles, il n\'est pas convenable d\'affirmer que la condition homosexuelle n\'est pas un désordre. Quand une telle affirmation se produit [...], ni l\'Église ni la société ne devraient être étonnées quand les réactions irrationnelles et violentes augmentent »


Hate the sin, love the sinner...
Comment ces gens qui, pour la majorité ont vécu toute leur vie dans la chasteté (en principe...), peuvent-ils parler de sexualité? Qu\'en est-il d\'un certain devoir d\'humilité?

L\'homosexualité (et il est bien ici question de tendance et non d\'actes!!) est citée ici comme \"objectivement et intrinsèquement désordonnée\", des mots relativement violents (ces gens sont des littéraires avec des services de communication modernes, on ne pourra pas dire qu\'ils n\'ont pas fait fait exprès!), une lecture qui semble donc très claire et homophobe. Cela ne me semblait pas être ton avis (je devrais plutôt dire : ta lecture), c\'est cela que j\'avais relevé!

J\'espère que, en tant qu\'homme libre et responsable, il t\'arrive encore de remettre en question et de, parfois, arriver à certains désaccords avec ton clergé (qui, sur ces questions est franchement puérile et loin de toute réalité) et que tu ne te bornes pas à faire concorder ta lecture et la sienne.
Anonyme
2010-10-01 22:49:23
Juste un lien :  

Sujet qui traite de l\'homosexualité et de la religion, écrit par le grand rabbin Haïm Corsia,

Journée contre les discriminations contre les homosexuels : Motion de Haïm Korsia

Aucune religion ne peut justifier d\'un comportement discriminatoire contre quiconque.

Ni pour des raisons d\'origine, de couleur, de foi ou d\'orientation sexuelle car c\'est contraire à la vocation même des religions qui est de relier les hommes et les femmes entre eux.


Il est donc inadmissible qu\'il puisse exister la moindre discrimination contre les homosexuels sur une base religieuse.

Et si l\'homosexualité est, selon le texte biblique, une abomination (Lévitique, XVIII, 22), c\'est plutôt parce que si l\'homosexualité était érigée en système, il n\'y aurait plus de suite à l\'histoire du monde.

Cependant, jamais il n\'est dit dans la Bible que les homosexuels eux-mêmes sont abominables, et c\'est plutôt le projet de société induit par une généralisation de l\'homosexualité que dénonce la Bible.

Comme beaucoup de chose, c\'est entre chacun et Dieu, dans le secret de l\'intimité de la foi que cela se passe sans que nul humain n\'ait le droit de juger, et donc personne ne peut condamner et exclure un homosexuel de notre humanité sous un prétexte religieux.

C\'est peut être l\'histoire de Sodome et Ghommore qui nourrit la confusion. En effet, tout le monde sait que ce sont les m½urs des habitants de ces deux villes qui causent leur destruction, mais personne ne précise quels sont ces m½urs. Alors que d\'aucuns pensent qu\'il s\'agit d\'une question de sexualité, la Bible n\'en parle pas.

Et mieux, le texte raconte que la population veut molester et exclure les étrangers invités chez Loth, et c\'est cela qui est condamné par la Bible. Le rejet du faible, de l\'étranger, du pauvre et plus largement de celui que l\'on juge différent est bien pire que tous les comportements déviants imaginables.

Même si la population de ces deux villes se livrait à l\'homosexualité, elle était dans le même monde que ses contemporains, mais dès que les habitants se mettent à exclure quelqu\'un, ils ne sont plus dans la dynamique de vie parce qu\'ils ne partagent plus rien.

La destruction de ces deux villes n\'est que la concrétisation de ce constat, la vision concrète que les habitants de Sodome et Ghommore ne sont déjà plus dans notre monde.

Ne serions nous pas proches du comportement de ces habitants si nous-mêmes excluions quelqu\'un de la société sous prétexte de son homosexualité ? Personne ne peut discriminer un homosexuel sous quelque prétexte que ce soit.

Les religions peuvent ne pas encourager et cautionner l\'homosexualité mais cela ne doit jamais permettre de valider des comportements de mépris ou de négation.

Il y a une voie d\'équilibre qui s\'interdit tout rejet de quiconque, et entre autre des homosexuels, mais qui n\'encourage pas pour autant ce choix de vie.

En cette journée mondiale de lutte contre toutes les discriminations que peuvent subir les homosexuels, les religions doivent rappeler le respect que l\'on doit à chacune et chacun car chaque humain est porteur d\'une étincelle divine qui en fait mon frère ou ma soeur.
Anonyme
2010-10-02 00:46:39
Déjà, la religion et l'homosexualité sont des sujets bien vastes.
En les liant entre-eux, nous avons tous pu constater(Voir msg d'avant) que chacun interprète à sa manière.
La religion(selon moi), est surtout une histoire d'interprétation.
En effet, un homophobe trouvera beaucoup plus de textes bibliques négatifs alors qu'un gay,lui, favorisera les textes positifs.(Je ne sais pas si vous me comprenez et me suivez toujours.)
Donc, si nous savons ça,maintenant, nous pouvons développer :

La religion, quel quelle soit, contient une base.
Autour de cette "base", se situent des textes que j'appellerai "textes de fonds" ( Je ne cherche pas à vexer mais je ne trouve pas de nom pour les décrire ).
Ces dit,textes, peuvent être interpréter différemment selon la personne.
En somme, cette notion d'incompatibilité varie selon une personne à l'autre.

Personnellement, je tiens à préciser que je crois en Dieu mais que je ne suis pas particulièrement d'accord avec toute la Bible. Je ne m'étendrais pas plus la dessus.
Donc, ce que la Bible veut dire en simplifié ca donnerais un peu ceci :
Si tout le monde devenait gay alors (ce qui est parfaitement logique) les générations futures ne seront plus.
Jusque la, ca reste parfaitement logique non ?

Dans des textes,nous découvrons des textes qui paraissent homophobes.
Je suis d'accord avec vous mais n'oubliez pas un détail, nous sommes gay(ou du moins en partie), nous sommes donc plus "sensibles" aux propos concernant ce sujet, ce qui est normal.
Cependant, certains textes, laissent à réfléchir ... même pour un hétéro.
Encore une fois, c'est l'interprétation qui aggrave ou minimalise ce dit texte.
Autre chose, ce sont des hommes qui ont écrit la Bible.
Qui a dit que les hommes ne se trompaient jamais ?

En clair: Que la Religion et l'homosexualité soient incompatibles dépends de la personne qui va réfléchir sur le sujet. ( Enfin, ce n'est jamais que mon avis .)
Voila, je développerais peut-être un peu plus selon vos réponses.
Je ne crois pas avoir été d'une grande utilité mais bon

Bonne soirée, enfin ... Bonne nuit
Anonyme
2010-10-02 00:59:25
en gros : ca fout la merde et on s'en passerait bien :p
Anonyme
2010-10-02 01:07:28
Ce n'est pas qu'on s'en passerais bien.(Enfin, pas vraiment.)
La Religion apporte de l'espoir pour beaucoup.
Enfin, la nous dévions.
Oui, ca fout un peu la merde comme tu dis car cette façon de penser crée énormément de divergences d'opinions et est en continuelle effervescence .
Ceci de dit, je ne réfute pas le fait que dans certains cas ... Oui, on préfèrerai parfois ne plus toujours devoir tenir compte de la Religion et de tous ce qui va avec.

Personnellement, ce qui m'irrite le plus reste le clergé qui interprète de façon trop catégorique et surtout fermée aux commentaires les différents textes bibliques(et autres évidemment.).

Voila,j'arrête pour ce soir car mon mini-cerveau me dit ZUT :p

Bonne nuit à tous, zaguiens insomniaques et autres
Anonyme
2010-10-03 18:25:31
Du moment qu'on arrive à concilier les deux perso ça me pose aucun problème après le reste, les textes etc etc....pfiouuu j'men fou ^^
Anonyme
2010-10-03 19:16:43
Je ne comprends pas pourquoi ce que pense les religieux a une telle importance dans la communauté gay...

Après tout:

on s'en fout de ce que disent les prêtres, les rabbins ou les imams...

Qui est empêché de vivre son homosexualité parce que dans la Bible, il y a un commandement qui dit tu ne dormiras pas avec avec une personne du même sexe ou parce que Tariq Ramadan considère les homosexuels comme des "déséquilibrés"...

Si on devait faire le compte des incohérences de la religion avec le mode de vie de chacun, on en aurait pour des années...