L'univers Star Trek (avec un titre trop court)

Philippe Black_fox
Zaguien
Inscrit: 2008-03-11 02:03:31
2010-08-21 14:58:46
En consultant le moteur de recherche du site, j\'ai pu constater avec horreur qu\'il n\'y avait aucun sujet sur Star Trek. Voilà qui est réparé.



Star Trek, qu\'est-ce que c\'est ? C\'est d\'abord 5 séries, plus de 600 épisodes, 11 films, de mauvais romans en pagaille, des jeux vidéos souvent ratés. Mais surtout des séries, en fait.



Au commencement, il y avait <strong>Star Trek, Patrouille du cosmos</strong>, renommée fort heureusement Star Trek The original series par la suite, par les fans. C\'est une série très années 60, western très bagarreur (il n\'y a presque pas un épisode sans baston), avec quelques pauses réflexives, souvent entre Spock et le Capitaine, histoire de faire de la SF au-dessus du lot de l\'époque.

Pitch typique : L\'USS Enterprise arrive dans une contrée hostile, rencontre une force qui lui est très supérieure en un ou plusieurs points, se fait dézinguer pendant la moitié de l\'épisode, l\'équipage trouvant la solution éthique, technique ou diplomatique aux deux tiers de l\'épisode. Typique donc des problématiques de l\'époque (affrontement de l\'URSS, puissance démoniaque souvent incarnée par ces forces alien supérieures). Je n\'ai pas tout regardé, donc je ne peux en parler plus, c\'est loin d\'être ma préférée.



20 ans plus tard, on remet ça avec <strong>Star Trek, La nouvelle génération</strong> (Star Trek TNG). On change complètement de registre. Si la première saison est assez mauvaise, les suivantes mettront pleinement le concept en ½uvre, à savoir une réflexion globale sur l\'humanité, son devenir, son passé, ses démons. C\'est la série la plus humaniste et la plus intellectuelle de la franchise. Au 24e siècle, l\'homme ayant abandonné ses passions destructrices (dont l\'argent) se retrouve sans cesse en devoir de se dépasser, au sens littéral du terme, dans des défis éthiques toujours plus grands. Cette série fait en outre appel à de vastes références à la culture classique : Le capitaine Picard aime Berlioz, Chopin, lit Shakespeare, et est une sorte d\'intellectuel-explorateur, l\'androïde joue du violon, et de nombreux épisodes contiennent des références qu\'il faut parfois saisir.

Pitch typique : Plusieurs types d\'épisodes coexistent. Soit le récit d\'une élévation par une rencontre inattendue (un invité sur le vaisseau, un phénomène étranger, une nouvelle race), soit le récit d\'un dépassement éthique qui aura nécessité la résolution de problématiques mettant parfois en jeu le destin de plusieurs races, soit le plus classique affrontement d\'un adversaire barbare qui met en jeu la survie de toute la civilisation.

Épisodes représentatifs : Hiérarche 1 & 2, toutes les bonnes choses ont une fin, Lumière intérieure (le plus beau de la série, le plus shakespearien aussi).



<strong>Star Trek deep space nine</strong>. Fin des années 90, on change complètement d\'ambiance. Ici il ne s\'agira plus d\'un capitaine qui prend toujours la décision juste, mais de la confrontation entre nature humaine et moralité, aux frontières d\'un monde quasi barbare. Il n\'y a donc en général pas de \"bon choix\" au cours de ces épisodes, qui se concentrent bien plus sur l\'humain que toute autre série Star Trek. Donc en fait Star Trek mais en conditions plus proches de la réalité. Les épisodes ont été écrits par une partie de l\'équipe scénaristique de <em>Battlestar Galactica</em>, dont ils pourraient apparaître comme le coup d\'essai. Il s\'agit donc de la série la plus sombre, la plus profonde, la plus spirituelle de la franchise.

Pitch typique : Pas de vrai motif ici.

Épisodes typiques : sous la lune pâle, le siège d\'AR-558.



<strong>Star Trek Voyager</strong>. Fin des années 90-début 2000. Là on sombre dans le vulgaire, pas d\'autre mot. Je ne peux pas être objectif, vu que je n\'aime pas du tout cette série, mais voir une bonne femme autoritaire jouer les saintes pour faire survivre son équipage à 90 ans de sa base de départ a comme quelque chose de légèrement dépassé. Dans voyager, on ne commet pas d\'erreur, c\'est toujours réparé dans le happy end final, avec en outre l\'usage du vieux modèle du standalone dépassé.

Pitch typique. Un nouveau problème, le plus souvent sur une nouvelle planète. On va chercher un truc en navette, elle se crashe, on ne peut évidemment pas téléporter en raison \"d\'interférences\", donc le chef ingénieur va passer les deux tiers de l\'épisode à \"régler le téléporteur\" ou \"régler les détecteurs\" pendant que l\'équipe au sol s\'éclate un peu sur place. Tout le monde est ramené à bord, et si le vaisseau a été endommagé, il est miraculeusement réparé en 24h chrono par la super équipe, quand ça n\'est pas fait par une faille temporelle.



Star <strong>Trek Enterprise</strong>. La dernière en date. Il s\'agit d\'une sorte de prequel à la première série, donc avant la création de la fameuse Fédération des planètes unies (que vous devez connaître désormais !), reprenant quelque peu le concept de la série originale, plus aventurière, avec ses pauses intellos à l\'occasion. Beaucoup plus axée sur les problématiques contemporaines (racisme, exclusion, intervention militaire, sexualité). C\'est euh, mignon, pas indispensable mais ça se regarde sans déplaisir.

Pitch typique : Voir pitch de TOS, sauf qu\'on remplace les russes par les terroristes.



Les films sont quant à eux plus ou moins réussis, plus ou moins ratés, avec quelques belles bouses (le 3, le 5, le 7 et surtout le 10), une belle réussite, le 8, et d\'autres plutôt pour les fans. Quant au dernier (star trek 2009), c\'est un bon film certes mais ce n\'est <strong>pas</strong> du Star Trek, justement parce qu\'il manque les pauses de réflexion éthique et qu\'on ne fait pas de scènes-blagues vaseuses frôlant le ridicule dans la franchise.



Avis aux geeks et non-geeks : connaissez vous Star Trek, aimez vous, détestez vous, est-ce que ça vous a emmerdé, quelles séries, quels épisodes, sont vos préférés ? ^^
Anonyme
2010-08-21 19:14:29
j'adore Star Trek


oohh!!!! Il n'y a pas non plus de sujet sur cosmos 1999 !!!!