Le Test du SIDA à quoi sert-il ?

******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2009-04-16 19:45:48
On ne répètera jamais assez que le préservatif est le moyen de prévention du SIDA par excellence.



Toutefois excellent ne signifie pas 100%, une étude récente annonce une efficacité moyenne de 97%, s\'il est utilisé dans de bonnes conditions.



J\'ai expliqué dans plusieurs topics qu\'il est relativement facile de se protéger à 100% du SIDA par des précautions complémentaires, mais ce n\'est pas l\'objet de ce topic.



<strong>Ce topic vise à rappeler que le test de dépistage du SIDA est un des moyens majeurs de lutte contre le SIDA.</strong> Il s\'agit bien d\'un moyen de lutte, car on vérifie par une prise de sang si on est déjà infecté.



<strong>Comme d\'habitude, j\'enrichirai ce topic de vos remarques.</strong>







<strong>A quoi sert le test de dépistage du SIDA ?</strong>



# dans les dizaines d\'heures qui suivent une prise de risque avérée (par exemple un viol, ou une rupture ou glissement de capote avec un inconnu), une consultation aux urgences de l\'hôpital peut décider un traitement d\'urgence qui durera un mois, et sera efficace à 100% ;



# 8 jours à 3-4 semaines après une prise de risque, en cas de syndrome \"pseudo grippal\" (qui ressemble donc à une grippe), genre fièvre supérieure à 38°C souvent accompagnée d\'une grosse angine et de ganglions, penser à parler de la prise de risque à son médecin, de façon à ce qu\'il évalue la nécessiter de faire un test. ATTENTION ces symptômes ne sont pas spécifiques au SIDA (des tas d\'infections donnent les mêmes), ni systématiques en cas de contamination du SIDA.



# plus de 3 semaines à 3 mois après une prise de risque (à voir avec le médecin), après que les anticorps se soient développés, le test sert à rassurer s\'il est négatif, ou à commencer la surveillance de l\'évolution de la maladie et le début du traitement s\'il est positif ;



# pratiqué périodiquement, par exemple tous les ans, le test sert à avoir une attitude responsable vis-à-vis de soi-même (se soigner si séropositif) et vis-à-vis des autres (ne pas risquer de contaminer ses partenaires).







<strong>Comment faire un test :</strong>



# de préférence dans le Centres de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG) de la ville la plus proche de chez vous (Google est votre ami), qui présente en outre l\'avantage d\'un entretient avant la prise de sang, et un autre lors de la remise des résultats une semaine après ;



# dans un Laboratoire d\'Analyse de Biologie Médicale, avec ou sans ordonnance du médecin, le LABM se chargeant de vous commenter en premier le résultat (plus rapide que le CDAG mais angoissant) ;



# test rapide en 30 mn, dans un centre AIDES, dans 5 villes pilotes pour l\'instant ;



# certains centres, ainsi que les médecins, peuvent proposer de tester d\'autres maladies sexuellement transmissibles (hépatites,...)





<strong>Que faire après un test positif ? (vous être infecté)</strong>



# toujours interpréter les résultats d\'examen avec un médecin (HIV positif, VIH positif,..) ;



# prévenir vos partenaires précédents ;



# se faire suivre par un médecin spécialiste, pour la surveillance et le traitement de la maladie (à voir avec son médecin traitant) ;



# la loi vous interdit de contaminer vos partenaires suivants après les avoir délibérément mis en danger (par cette formulation j\'essaie de respecter l\'esprit de la loi et les recommandations actuelles).





<strong>Questions sensibles...</strong>



# certains ados hésitent à faire des tests, même en CDAG, car ils ne savent pas comment gérer vis-à-vis de leurs parents la découverte d\'une séropositivité.

<em>Perso je pense que l\'entretient initial dans un CDAG est indispensable, ou au moins un topic sur zag, car trop souvent les ados évaluent mal le risque pris</em>



# on entend parfois \"pourquoi faire un test, il faut bien mourir de quelque chose\"

<em>Perso je recommande de laisser la providence trouver autre chose, car le SIDA est une terrible maladie lorsqu\'elle n\'est pas soignée</em>



# la loi de pénalisation de la transmission du SIDA serait défavorable au dépistage, puisque jusqu\'à présent les gens punis étaient des séropos dépistés.

<em>Perso je pense qu\'inévitablement la jurisprudence ira vers la pénalisation de la transmission après une mise en danger manifeste, qu\'il y ait connaissance ou non du SIDA, mais ce n\'est qu\'un conseil que je lis dans ma boule de cristal</em>





<strong>Vos avis sont les bien venus</strong>



:-)

Message édité par : allomat69

Anonyme
2009-04-16 19:51:58
J\'ai une question. Les parents sont-ils contraints de connaître la nouvelle vis à vis de leur fils ? L\'équipe médicale est-elle forcée d\'annoncer le résultat aux parents ?

Puisque si ce n\'est pas le cas, ta première \"question sensible\" tombe à l\'eau, non ?

*

\"# on entend parfois \"pourquoi faire un test, il faut bien mourir de quelque chose\"\"

Je n\'ai entendu cet argument que pour la clope ou les drogues (licites ou illicites). Après, il est vrai que je n\'ai pas beaucoup d\'avis...

Message édité par : Popaou

Anonyme
2009-04-16 19:55:29
Popaou:J'ai une question. Les parents sont-ils contraints de connaître la nouvelle vis à vis de leur fils ? L'équipe médicale est-elle forcée d'annoncer le résultat aux parents ?
Si tu l'apprends par un CDAG, étant donné que c'est anonyme, ils n'informent pas les parents. Après, ils te conseillent en fonction pour ton suivi, et j'imagine donc qu'il y a moyen de faire en sorte que les parents ne soient pas informés ?
 
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2009-04-16 19:57:57
Avant 15 ans, je crains que les professionnels de santés ne soient contraints de transmettre les résultats aux parents s'ils sont positifs.

Pour les ados de plus de 15 ans, les résultats resteront confidentiels.
Mais compte tenu de la lourdeur du suivi médical qui en résulte, qui passe nécessairement par les assurance complémentaires des parents, je ne vois pas comment ils ne pourraient pas être un jour ou l'autre au courant...
Anonyme
2009-04-16 20:00:18
fuma:Si tu l\'apprends par un CDAG, étant donné que c\'est anonyme, ils n\'informent pas les parents. Après, ils te conseillent en fonction pour ton suivi, et j\'imagine donc qu\'il y a moyen de faire en sorte que les parents ne soient pas informés ?


Dans ce cas, le fait que les ados aient peur des réactions des parents n\'est pas un facteur explicatif concernant les ados n\'ayant pas la volonté de subir des tests de dépistage.

Allo:Mais compte tenu de la lourdeur du suivi médical qui en résulte, qui passe nécessairement par les assurance complémentaires des parents, je ne vois pas comment ils ne pourraient pas être un jour ou l\'autre au courant...


Ah... En effet, ça cause plus de soucis...

Message édité par : Popaou

Anonyme
2009-04-16 20:13:13
allomat69:# la loi de pénalisation de la transmission du SIDA serait défavorable au dépistage, puisque jusqu'à présent les gens punis étaient des séropos dépistés.



J'ai cru m'étouffer en lisant cette ligne.

Cela ne vas pas du tout à l'encontre des dépistages.. Un séropo qui le sait n'as pas à transmettre le SIDA à quelqu'un, c'est tout, faut pas chercher plus loin..!
Anonyme
2009-04-16 20:13:42
Bon après c'est vrai qu'il faut voir ce que l'on appelle "ados". Comme le dit Allomat, si c'est 13-14 ans, je ne sais pas... Enfin dans tous les cas, le CDAG (Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit) ne pourra jamais prévenir les parents étant donné qu'il n'a aucune information sur la personne (il ne connaît ni l'adresse, ni le numéro de téléphone, ni même le nom.)

Maintenant, si le test est positif, la personne doit avoir un suivi régulier. Et là je ne sais pas du tout comment ça se passe ?

Je pense que si les personnes ne se font pas dépister c'est déjà parce qu'il faut avoir un centre prés de chez soi, et pouvoir facilement y aller. Quand on habite à la campagne, il faut aller dans la ville la plus proche ; et dans les petites villes, on a parfois des centre qui ne sont ouverts que le mardi après-midi par exemple (pas évident quand on est au collège ou au lycée.)
Après, peut-être que la peur du résultat incite parfois à la politique de l'autruche...
Anonyme
2009-04-16 20:33:09
allomat ou l art de faire passer un topic informatif (bienvenue) en y lâchant ses idées ... perso

bel amalgame
Anonyme
2009-04-16 20:38:16
plus simplement beaucoup ne se depistent pas simplement ne se sentant pas concernés

simplification des tests (messieurs les chercheurs) et reduction des delais d attente des resultats, c est l unique solution

bel image pour des pd fuma, de l autruche la tete dans le sable et le cul offert ^^
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2009-04-16 22:20:01
Petite précision...

Mes topics n'arrivent jamais par hasard.

Quand un cher et tendre zaguien me fait avaler un problème indémerdable, je le digère... et le restitue sur le forum de façon synthétique xD


Fuma,

"peut-être que la peur du résultat incite parfois à la politique de l'autruche..."

C'est clair qu'il faut avoir une idée de la façon dont on gérera le résultat, sinon c'est pas facile...

C'est pourquoi pour moi il ne fait pas de doute que pour les mineurs il faut viser le "zéro contamination", en renforçant la prévention/protection.


Maximal,

"simplification des tests (messieurs les chercheurs) et reduction des delais d attente des resultats, c est l unique solution"

C'est une voie, que le gouvernement est en train d'explorer.

Mais ce ne sera pas suffisant.

Une maladie où on prend pour 20-30 ans de galère, ne peut pas être révélée en quelques minutes.


"bel image pour des pd fuma, de l autruche la tete dans le sable et le cul offert"

Ce n'est pas ça le problème, si ce qui pénètre dans le cul est protégé...
David Narbo11
Zaguien
Inscrit: 2008-02-16 11:02:35
2009-04-16 22:47:57
D'habitude, les topics de prévention, je les trouve gavant au possible, mais je dois admettre que là, il est bien fait

J'aimerais juste ajouter un "complément" :

allomat69:

Comment faire un test :

# de préférence dans le Centres de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG) de la ville la plus proche de chez vous (Google est votre ami), qui présente en outre l\'avantage d\'un entretient avant la prise de sang, et un autre lors de la remise des résultats une semaine après ;

# dans un Laboratoire d\'Analyse de Biologie Médicale, avec une ordonnance du médecin, le LABM se chargeant de vous commenter en premier le résultat (chaud !)



Les CDAG, c'est évidemment le must, mais suivant le centre (je pense... enfin c'était mon cas), ce n'est pas ouvert tous les jours, donc pour les gens qui s'angoissent vite, c'est un peu embêtant. Puis les résultats ne sont pas immédiats non plus. Mais c'est vrai que l'entretien est un avantage énorme !

Dans un laboratoire d'analyse par contre, pas d'entretien. Mais l'avantage, c'est que si on y va le matin, genre 8-9h, on a les résultats en début d'après-midi, c'est très rapide. Et on peut même y aller sans ordonnance du médecin, mais là bien sûr, c'est payant (une vingtaine d'euros environ).
Et donc (ordonnance ou pas), ce n'est pas anonyme (il faut la carte vitale pour le remboursement et l'enregistrement dans leur dossier), enfin ils vont pas le crier sur tout les toits, c'est juste administratif ^^.
Par contre, je ne sais pas si tu peut y aller en étant mineur. A-t-on le droit? Puis comme on dépends de la sécu de nos parents, c'est par contre pas anonyme je crois...
Anonyme
2009-04-16 23:34:39
allomat69:C'est pourquoi pour moi il ne fait pas de doute que pour les mineurs il faut viser le "zéro contamination", en renforçant la prévention/protection.
Ah parce que pour les majeurs ce n'est pas le cas ? ô_O
Micka Mikl78
Zaguien
Inscrit: 2007-04-04 07:04:25
2009-04-16 23:35:59
Allomat , à quand un topic qui ne dépassera pas les 20 lignes ?
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2009-04-17 00:26:51
fuma ,

"Ah parce que pour les majeurs ce n'est pas le cas ? ô_O"

si bien sur, mais je trouve que les majeurs, ou en tout cas les jeunes adultes, ont toute liberté pour gérer leur sexualité et ses conséquences.

Alors que les mineurs ont des contraintes parentales indémerdables, et ne peuvent pas en gérer les conséquences (j'ai encore passé la soirée d'hier sur un souci de cet ordre)

Il vaut donc mieux éviter que le SIDA pénètre cette tranche d'age.
******* Allomat69
Zaguien
Inscrit: 2007-04-09 05:04:11
2009-04-17 00:29:19
mikl78:Allomat , à quand un topic qui ne dépassera pas les 20 lignes ?


J'essaie généralement de concentre l'essentiel sur le premières lignes, ou de le mettre en gras ^^
Peaksoul Peaksoul
Zaguien
Inscrit: 2004-01-06 12:01:00
2009-04-18 01:16:44
florian95:
allomat69:# la loi de pénalisation de la transmission du SIDA serait défavorable au dépistage, puisque jusqu'à présent les gens punis étaient des séropos dépistés.



J'ai cru m'étouffer en lisant cette ligne.

Cela ne vas pas du tout à l'encontre des dépistages.. Un séropo qui le sait n'as pas à transmettre le SIDA à quelqu'un, c'est tout, faut pas chercher plus loin..!


Au contraire, ya pas besoin d'aller très loin pour être confronté à de nombreux problèmes...
Long débat aux avis très diversifiés ici, mais perso, je penses en avoir dit suffisamment dessus 'u_u.