Fière d'avoir un fils Homosexuel :D

Anonyme
2009-06-25 11:31:26
rha... bon ok je l'admet j'aime ma maman... Mais une mère qui réagit comme ça je vote pour son clonage et sa distribution partout dans le monde (c'est pas éthique et la femme n'est pas un objet?)

:$ oui, dans ce cas c'est pas terrible...
Anonyme
2009-06-25 12:24:59
Je vote aussi le clonage d'un mère comme celle-ci !
Et moi, ma mère ne me comprend pas... Donc je ne peux pas faire mon CO u.u
 
Anonyme
2009-06-26 20:40:24
Vraiment touchant !
Vive toi petitelouve
Anonyme
2009-06-27 00:04:54
J'aurais tendance à verser dans la mièvrerie ambiante au premier abord quitte à bien faire pleurer dans les chaumières.

Mais je trouve en fait que non, ça n'a rien d'héroïque, ou d'exceptionnel. En tout cas, cette fierté est aussi déplacée que la honte que peuvent avoir d'autres personnes. Mais tant qu'on glorifiera ce genre de comportement, tant qu'on se vautrera autant dans cette fange d'auto-congratulations satisfaite, on soulignera l'anormalité de ce type de comportement.
Et encore... il est vrai qu'ici, un risque énorme a été pris : afficher sa fierté d'être la mère d'un jeune homosexuel sur un site réservé aux homosexuels, j'applaudis ! Je suis en extase devant une telle affirmation de sa position, non dénuée de poésie d'ailleurs. Si on veut des émotions dans le genre, on peut aussi aller hurler qu'il faut sauver les pandas à GreenPeace, à moindre frais, on est sûr de ce qu'on va avoir.

Alors d'accord, l'intention était bonne. Au moins, ça aura servi d'objet transitionnel à bon nombre de personnes qui visiblement ne peuvent pas être autonome spirituellement. Mais tant qu'on se dira gay, qu'on se félicitera d'avoir un proche gay, il y aura nécessairement des homophobes ou des comportements de rejet. Chaque chose sous-entend son contraire, c'est ce qui fait la dynamique même de la vie.

Je m'arrête là, je ne serai pas compris.
Anonyme
2009-06-27 02:56:23
Merci. Même si je ne pense pas avoir de parents homophobes (enfin, mon père si), je tombe en larmes en lisant ce que vous écrivez ! Ce n'est pas seulement une ouverture d'esprit, c'est vraiment (car souvent on accepte, mais avec au coin de la lèvre "s'il avé été hétéro, ça aurait quand même été mieux") une preuve d'amour qui ne se mesure pas. J'imagine sans aucun doute que vous devez avoir une relation très fusionnelle avec votre fils (et vos autres enfants), bref que du bonheur ! On doit vous le dire sur le forum 50000fois mais bravo !

Ps : vous êtes très jolie ^^ et ne faites pas votre âge ! =)
Anonyme
2009-06-27 02:58:55
CodeBarre:J'aurais tendance à verser dans la mièvrerie ambiante au premier abord quitte à bien faire pleurer dans les chaumières. Mais je trouve en fait que non, ça n'a rien d'héroïque, ou d'exceptionnel. En tout cas, cette fierté est aussi déplacée que la honte que peuvent avoir d'autres personnes. Mais tant qu'on glorifiera ce genre de comportement, tant qu'on se vautrera autant dans cette fange d'auto-congratulations satisfaite, on soulignera l'anormalité de ce type de comportement. Et encore... il est vrai qu'ici, un risque énorme a été pris : afficher sa fierté d'être la mère d'un jeune homosexuel sur un site réservé aux homosexuels, j'applaudis ! Je suis en extase devant une telle affirmation de sa position, non dénuée de poésie d'ailleurs. Si on veut des émotions dans le genre, on peut aussi aller hurler qu'il faut sauver les pandas à GreenPeace, à moindre frais, on est sûr de ce qu'on va avoir. Alors d'accord, l'intention était bonne. Au moins, ça aura servi d'objet transitionnel à bon nombre de personnes qui visiblement ne peuvent pas être autonome spirituellement. Mais tant qu'on se dira gay, qu'on se félicitera d'avoir un proche gay, il y aura nécessairement des homophobes ou des comportements de rejet. Chaque chose sous-entend son contraire, c'est ce qui fait la dynamique même de la vie. Je m'arrête là, je ne serai pas compris.


Ouah bravo ! A te lire on croirait qu'elle ne cherche que des félicitations et que c'est une lâche... Pitoyable. Arrête ton lyrisme. Elle donne courage à ceux qui n'ont pas la chance d'avoir des parents aussi ouverts
Jordan Jo42
Zaguien
Inscrit: 2008-04-06 07:04:11
2009-06-29 00:55:00
Parsimon:Le fond est bon mais alors la forme...

ça a rien d'exceptionnel, la tolérance, justement, c'est normal. C'est le contraire qui est pas normal...

On va pas féliciter chaque personne qui renie pas ses gosses parce qu'il aime la bite quoi.


Je suis à fond d'accord avec toi ! Mais il faut dire que des gens comme elle ça se fait rare de nos jours !

Sinon j'adore la façon dont tu nous sors ça ! xD
Anonyme
2009-06-29 01:15:56
heureusement kil y a des personne comme vous, c vraiment simpa, aimerai avoir mère come sa ^^;
Anonyme
2009-06-29 01:30:42
tom751:
Ouah bravo ! A te lire on croirait qu'elle ne cherche que des félicitations et que c'est une lâche... Pitoyable. Arrête ton lyrisme. Elle donne courage à ceux qui n'ont pas la chance d'avoir des parents aussi ouverts


(Je passerai outre un tutoiement déplacé.)
J'insinue, tu conclues. Je n'ai pas dit qu'elle était lâche, j'ai dit ce que nous ne devrions pas tomber en extase devant un comportement qui moralement devrait d'ores et déjà être banalisé. Mais on lit bien ce qu'on veut.
J'ajouterai que le courage est une force intérieure que l'on trouve par soi-même. Soit on est fort, soit on est faible. On peut devenir fort, tout est possible, tout est une question de volonté. Il faudrait savoir se prendre en main, savoir comment ne pas se laisser faire par sa vie ou par ses proches.
Alors je suis pitoyable ? Pitoyable de croire qu'on peut être courageux utilement, et fermement ? Peut-être bien. Mais lequel est le plus pitoyable, de celui qui croit et qui s'avance et de celui qui suit le mouvement, se donne bonne conscience en congratulant ce que tout le monde adule, et, peut-être malgré lui, contribue à ce qu'il dénonce ?
Voilà ce que j'ai voulu montrer, un appel à l'esprit critique.

Ah, et ne prenons pas un message construit et un minimum de rhétorique pour du lyrisme. Mais pardon, excuse-moi de savoir m'exprimer.
Anonyme
2009-06-29 10:13:00
CodeBarre:J'aurais tendance à verser dans la mièvrerie ambiante au premier abord quitte à bien faire pleurer dans les chaumières.

Mais je trouve en fait que non, ça n'a rien d'héroïque, ou d'exceptionnel. En tout cas, cette fierté est aussi déplacée que la honte que peuvent avoir d'autres personnes. Mais tant qu'on glorifiera ce genre de comportement, tant qu'on se vautrera autant dans cette fange d'auto-congratulations satisfaite, on soulignera l'anormalité de ce type de comportement.
Et encore... il est vrai qu'ici, un risque énorme a été pris : afficher sa fierté d'être la mère d'un jeune homosexuel sur un site réservé aux homosexuels, j'applaudis ! Je suis en extase devant une telle affirmation de sa position, non dénuée de poésie d'ailleurs. Si on veut des émotions dans le genre, on peut aussi aller hurler qu'il faut sauver les pandas à GreenPeace, à moindre frais, on est sûr de ce qu'on va avoir.

Alors d'accord, l'intention était bonne. Au moins, ça aura servi d'objet transitionnel à bon nombre de personnes qui visiblement ne peuvent pas être autonome spirituellement. Mais tant qu'on se dira gay, qu'on se félicitera d'avoir un proche gay, il y aura nécessairement des homophobes ou des comportements de rejet. Chaque chose sous-entend son contraire, c'est ce qui fait la dynamique même de la vie.

Je m'arrête là, je ne serai pas compris.


Permettez moi d'abonder dans votre sens ! C'est le message que j'ai tenté moi aussi de faire passer dans ma réponse précédente, certes avec un verbe moins recherché, plus spontané et plus percutant aussi ^^
Anonyme
2009-06-29 13:31:02
Parsimon:
Permettez moi d'abonder dans votre sens ! C'est le message que j'ai tenté moi aussi de faire passer dans ma réponse précédente, certes avec un verbe moins recherché, plus spontané et plus percutant aussi ^^


Voilà qui est rassurant.
Plus percutant, peut-être, mais nous ne visons pas le même public je crois. Et même s'il n'en a pas l'air, mon verbe est spontané.
Enfin j'apprécie votre message.
Jean Michel JMR77
Zaguien
Inscrit: 2009-06-29 05:06:56
2009-07-03 17:18:30
petitelouve:Je suis fière d'avoir un fils Homosexuel...

Non, non, c'est pas une maladie, c'est ni contagieux ou autre....

C'est juste une facons d'aimer autrement, enfin pas si differament....
c'est juste aimer une personne du même Sexe....

Je ne comprend pas la réaction de certaines personnes :

- Les parents qui nie leurs enfants parcequ'ils sont Homosexuels ???

- La famille qui prétends que c'est une Honte pour eux ???

- Les ami(e)s, qui lorsqu'ils apprennet, laisse tombé leur ami parcqe qu'il (ou elle) est Homosexuel ???

- Les personnes qui me parle plus à l'annonce de l'Homosexualité de mon enfants ???

Franchement c'est d'un Ridicule !!!

Les Homosexuels (fille ou garcon) sont des personnes comme nous, ils s'aiment comme nous, ils on un coeur comme nous, c'est des être humains comme nous...

J'en ai entendu des vertes et des pas murs sur l'homosexualité ...

- Un jour j'ai entendu une mère dire à ses enfants, de ne pas s'approché de mon fils, car pour elle les Homosexuels sont des Pédophiles...

C'est du n'importe quoi !!!!
Ca me met la Rage des gens ainsi....

Mon fils je l'adore + que tout, je l'aime pour ce qu'il est, pour le courage qu'il a de s'assumé en tant qu'Homo... parcequ'il et un être à part avec tellement d'amour et de compréhension...

Maintenant,
si apres avoir lu ceci, vous decider de ne plus être mon ami(e) parceque mon fils est Homo... Ben je m'en fou royalement !!! et je vous Enmerde !!!

Moi je suis fière de mon fils....
*IN LOVE*

Bonjour FreeBoy,
Vous avez entièrement raison, ne vous occuper pas des personne qui n'accepte pas votre fils comme il est, votre rôle de mère vous le faite très bien, trop de jeune sont rejeter par leurs parents, il sont mal dans leurs peau, rejeter aussi par les ami/es, trop seul/e, dépression etc. etc.

Je ne suis pas gay, seulement un homme comme beaucoup d'autre hétéros(je suis tétraplégique à la suite d'un accident de voiture) être rejeter je connais très bien sous un autre angle.

Bonne continuation et plein de moments agréable avec votre fils.

Amicalement,

Jean Michel
Anonyme
2009-07-03 18:03:25
Moi si mon père sait que je suis Bi, sa va un peu gueuler a la maison
Esty Estwald
Zaguien
Inscrit: 2007-10-04 05:10:55
2009-07-04 19:05:47
CodeBarre:(Je passerai outre un tutoiement déplacé.)

Non ce n'est pas déplacé, je n'ai jamais vu personne se vouvoyer sur un forum Internet.
Anonyme
2009-07-04 23:32:27
Estwald:
CodeBarre:(Je passerai outre un tutoiement déplacé.)
Non ce n'est pas déplacé, je n'ai jamais vu personne se vouvoyer sur un forum Internet.


Hélas.
Mais peut-être aimes-tu qu'un inconnu vienne te cracher au visage avec pour seul argument sa vulgarité, en réponse à une position que tu as prise et, visiblement en vain, tenté d'expliquer ? Moi pas.
Je tolère le tutoiement dans certains cas ; qu'il ne devienne pas la clé de voûte d'un discours infantile qui ne sait trouver un seul autre moyen pour atteindre celui qu'il veut détruire.
Je tolère la critique, quand elle est formulée raisonnablement, et qu'elle s'appuie sur des arguments solides. A ce moment-là, un vrai débat constructif peut commencer.
Faut-il alors qu'on me tutoie ? Cela n'est pas nécessaire, et les discussions de poissonniers ne m'intéressent pas plus que ça.
Alors tant que les choses continueront dans ce sens, mon ami Tom751 trouvera certainement en lui la politesse suffisante pour me vouvoyer.

(Et je n'ai rien contre les poissonniers. Je le dis, au cas où je froisse encore par mes propos quelque âme sensible.)
Anonyme
2009-07-05 15:24:53
si seulement ma mère pouvait etre comme sa...
Anonyme
2009-07-05 15:59:50
si seulement plus de gens étaient comme vous..
bis! vous éte une personne normale comme nous présenter nous votre fils ! si il et comme vous je veux bien le conaitre
Anonyme
2009-07-05 16:46:55
aurelliieen:si seulement plus de gens étaient comme vous.. bis! vous éte une personne normale comme nous présenter nous votre fils ! si il et comme vous je veux bien le conaitre


totalment d'accord avec lui ^^
Esty Estwald
Zaguien
Inscrit: 2007-10-04 05:10:55
2009-07-05 17:11:31
CodeBarre, ma remarque n'avait aucun rapport avec ton différend avec Tom751. Je n'ai jamais dit que j'acceptais les insultes, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit.
De plus, je n'ai pas donné mon avis sur votre conflit.

Je pense aussi qu'à un moment il faut accepter la critique et voir que le tutoiement n'avait rien de voulu et de méprisant.
Anonyme
2009-07-05 19:31:38
Estwald, lisons correctement.

CodeBarre:Mais peut-être aimes-tu qu'un inconnu vienne te cracher au visage avec pour seul argument sa vulgarité, en réponse à une position que tu as prise et, visiblement en vain, tenté d'expliquer ?
[...]
Je tolère la critique, quand elle est formulée raisonnablement, et qu'elle s'appuie sur des arguments solides. A ce moment-là, un vrai débat constructif peut commencer.


Estwald:CodeBarre, ma remarque n'avait aucun rapport avec ton différend avec Tom751. Je n'ai jamais dit que j'acceptais les insultes, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. De plus, je n'ai pas donné mon avis sur votre conflit. Je pense aussi qu'à un moment il faut accepter la critique et voir que le tutoiement n'avait rien de voulu et de méprisant.


Je pense que j'ai déjà répondu à quelques-unes de tes remarques, mais apparemment il faut tout expliquer ici.
Je n'ai pas dit que tu acceptais les insultes à proprement parler ; et ce que tu as pu interprêter ainsi n'était qu'un moyen pour te faire comprendre ma position, et pourquoi j'avais écrit ces mots.
Tu n'as jamais donné ton avis sur le "conflit" (pour un conflit, il faut être deux, il me semble). Fort bien, qui a dit le contraire ?
Quant à accepter la critique, la citation est assez éloquente. Mais peut-être que nuancer ses propos et user de son droit de réponse est toujours vu comme étant un refus catégorique de toute critique, au dépend du fond ?

Mais il reste la question du tutoiement :

tom751:Pitoyable. Arrête ton lyrisme.


Qu'il n'ait rien de voulu, je serais prêt à l'admettre, étant donner l'atavisme qui semble régir les forums. Mais qu'on me dise qu'il n'y a rien de méprisant... Ne savez-vous donc pas lire ? Dans ce cas-là, je n'accepte pas le tutoiement. Dans d'autres, cela ne me dérange pas.
Tout est dit, et j'aimerais qu'on lise attentivement ce que j'écris avant de venir s'en plaindre.
Anonyme
2009-07-06 11:24:01
Quel pompeux verbiage... un étal de vocabulaire comme il ne m'a jamais été offert d'en voir.

Prière de revenir au sujet initial plutôt que de détourner la conversation autour de l'égo surdimensionné de CodeBarre.
Anonyme
2009-07-06 16:13:47
Si mes parents réagissaient comme vous sa serais SUPER mais j'ai tellement peur que je ne leurs dit rien... Je me suis créée une carapace ou personne ne rentre... Et je me met à part de moimême :s
Anonyme
2009-07-09 00:13:53
Parsimon, merci, mon ego surdimensionné et moi-même aimons rire.
Mais quel(s) mot(s) ne comprenez-vous pas ?

Mill0w, je pense que tôt ou tard la carapace se fissurera, et il y a de fortes chances pour que vous vous aperceviez, peut-être pas immédiatement, que ce n'était pas si difficile, que cela résout un bon nombre de problèmes, et que, finalement, vous n'auriez pas regretté de le faire plus tôt.
En tout cas, les gens à qui vous vous adressez réagiront toujours selon la manière dont vous leur parlez. Il faut oser annoncer l'impensable sur le ton d'une discussion banale pour que la banalité soit possible. Au contraire, des tremblements, des larmes, et tout autre signe de tension ou de crainte risquent de vous nuire plus que de vous servir.
Vivre "à part de soi-même" est une expérience intéressante, mais si elle dure trop, on passe à côté de sa vie, et tôt ou tard on regrette.
Alors courage, même si le temps n'est pas forcément encore venu, il faudra un jour tenter le saut !
Anonyme
2009-07-09 19:00:43
Comme beaucoup on déjà pu le dire,
ça fait chaud au c½ur de voir qu'il existe des gens et qui plus est, des mamans qui ont ce discours là.
Vous êtes ouverte d'esprit et je vous en remercie, si plus de gens étaient comme vous ce serait génial.
Félicitations, votre fils a bien de la chance !
Soto Soto
Zaguien
Inscrit: 2007-11-15 06:11:36
2009-07-09 19:25:54
CodeBarre:les gens à qui vous vous adressez réagiront toujours selon la manière dont vous leur parlez.


Tu sais, tu ne dois pas non plus négliger les différences de situation d'énonciation (rappel pour tout le monde : "La situation d'énonciation est la situation dans laquelle a été émise une parole, ou dans laquelle a été produit un texte. Celle-ci permet, grosso modo, de déterminer qui parle à qui (ou : qui écrit à qui), et dans quelles circonstances." source wiki, mais la définition est acceptable). C'est particulièrement important pour des questions comme celle du tutoiement où le statut des interlocuteurs est directement concerné.

Ce qu'Estwald essayait juste de te faire remarquer, c'est que tu te montrais un peu aveugle à l'usage très répandu (tu n'avais pas vraiment besoin de parler d'atavisme, cela rendrait ton discours fallacieux et ridicule d'exagération) du tutoiement dans les forums de discussion.
Ainsi tu choisis pour en parler des comparaisons plus que douteuses, où tu fais l'amalgame entre le tutoiement et la vulgarité ou l'agressivité. Bien sûr ton échange avec tom751 n'était pas une partie de politesse, mais après tout le tutoiement n'y est que pour une part. Je rappelle qu'il est précédé par le mot "pitoyable", isolé, faisant phrase à lui seul. Ca aussi c'est violent. Et encore je vais pas chercher dans les phrases que tu ne cites pas.
Mais l'usage et la valeur du tutoiement sont de toute façon bien plus ambigus que ce que tu essaies d'en faire.

Par ailleurs essaie de t'apercevoir que le ton polémique (euphémisme) avec lequel tu as lancé la discussion était au moins un aussi beau glaviot facial que les tutus qui t'ont affriolé en premier lieu.
Anonyme
2009-07-10 00:39:01
quote]
Soto:Tu sais, tu ne dois pas non plus négliger les différences de situation d'énonciation ([...] situation dans laquelle a été émise une parole, ou dans laquelle a été produit un texte. Celle-ci permet [...] de déterminer qui parle à qui [...] et dans quelles circonstances." [...] C'est particulièrement important pour des questions comme celle du tutoiement où le statut des interlocuteurs est directement concerné.
Ce qu'Estwald essayait juste de te faire remarquer, c'est que tu te montrais un peu aveugle à l'usage très répandu (tu n'avais pas vraiment besoin de parler d'atavisme, cela rendrait ton discours fallacieux et ridicule d'exagération) du tutoiement dans les forums de discussion. Ainsi tu choisis pour en parler des comparaisons plus que douteuses, où tu fais l'amalgame entre le tutoiement et la vulgarité ou l'agressivité. Bien sûr ton échange avec tom751 n'était pas une partie de politesse, mais après tout le tutoiement n'y est que pour une part. Je rappelle qu'il est précédé par le mot "pitoyable", isolé, faisant phrase à lui seul. Ca aussi c'est violent. Et encore je vais pas chercher dans les phrases que tu ne cites pas. Mais l'usage et la valeur du tutoiement sont de toute façon bien plus ambigus que ce que tu essaies d'en faire. Par ailleurs essaie de t'apercevoir que le ton polémique (euphémisme) avec lequel tu as lancé la discussion était au moins un aussi beau glaviot facial que les tutus qui t'ont affriolé en premier lieu.


(J'admire l'audace de ce "Tu sais" initial. Chapeau melon.)
(Parsimon, si tu nous lis, ferme les yeux.)
A présent, commençons par le début. Je crois que la majorité des propos que j'ai pu écrire ont été mal interprétés, ce qui, malheureusement, a provoqué de nombreux messages à l'utilité réduite, je le reconnais. Mais s'il ne fallait pas toujours éclaircir les quiproquos...
Enfin je le redis, je n'ai rien contre le tutoiement. Ce qu'Estwald voulait me faire comprendre n'avait pas lieu d'être, puisque justement, et comme tu l'as remarqué par toi même, il n'a jamais s'agit que d'une situation d'énonciation particulière, dussé-je la préciser : un bref échange entre Tom751 et ma personne. (Pas de commentaire pour l'atavisme, tu reliras. Et je le maintiens.)

Le ton polémique... Comment ne pas s'en être aperçu ? Je pense ce que j'écris. Je l'ai choisi, pour plusieurs raisons : j'étais agacé par un certain nombre de choses, et il fallait réveiller les consciences. Quoi de plus efficace comme réveil qu'une grande giffle ?

Bien à toi.

CodeBarre: Je m'arrête là, je ne serai pas compris.
Soto Soto
Zaguien
Inscrit: 2007-11-15 06:11:36
2009-07-10 00:46:02
Tu es un drôle, en tout cas.
Anonyme
2009-07-10 01:14:08
Soto:Tu es un drôle, en tout cas.


Ha ! tu vois ^^
Soto Soto
Zaguien
Inscrit: 2007-11-15 06:11:36
2009-07-10 01:24:44
Académie, parce que c\'est plus rigolo:★ II. N. m.
☆ 1. Mauvais sujet, coquin. Vous êtes un drôle, un mauvais drôle, un méchant drôle. Au féminin. Une drôlesse.
☆ 2. Par affaibl., surtout en parlant d\'un enfant. Personne dont il faut surveiller la conduite. Ce drôle n\'a pas froid aux yeux.


Voilà. Dans ce sens-là. Tss ces physiciens.

Message édité par : Soto

Erebus Erebus
Zaguien
Inscrit: 2009-03-03 01:03:12
2009-07-10 01:39:41
CodeBarre:afficher sa fierté d'être la mère d'un jeune homosexuel sur un site réservé aux homosexuels, j'applaudis !

Un site de jeunes homosexuels.

Souvent assez jeunes pour pouvoir effectivement trouver du réconfort au témoignage d'un parent qui aime son enfant tel qu'il est.
Anonyme
2009-07-10 02:24:40
Soto:Tu es un drôle, en tout cas.


Eh bien.

Erebus:Un site de jeunes homosexuels. Souvent assez jeunes pour pouvoir effectivement trouver du réconfort au témoignage d'un parent qui aime son enfant tel qu'il est.


Absolument.
Seulement, l'idée de réconfort me gène. Pourquoi faudrait-il en trouver, à fortiori en chercher ? Le/la jeune homosexuel(le) est-il/elle donc sensé(e) se sentir en faute ? Je critique une attitude, pas Petitelouve en elle-même.
Le principe même du coming out me semble aberrant, il faut, je pense, dépasser ces frontières hétéro-homo etc. Or le jeune inverti, s'il s'est "déclaré" à ses parents, et que ceux-ci ne l'ont pas "accepté", en cherchant du réconfort donne raison quelque part à ses parents. Et j'ajouterai que se morfondre sur son malheur (qui tôt ou tard, paraîtra dérisoire), ce n'est pas agir. Au lieu de se réconforter, ne vaudrait-il pas mieux vivre sa vie, aller de l'avant et chercher à faire changer les mentalités dans le bon sens ? C'est se donner les moyens de réussir à vivre, et non plus survivre ou vivoter dans la médiocrité de la frustration et de la honte.
Un parent qui aime son enfant tel qu'il est n'est pas un parent exceptionnel. Un parent qui n'aime pas son enfant tel qu'il est n'est pas un parent digne de ce nom.
Bien sûr, le jeune peut faiblir, avoir un coup au moral momentané, mais ce sera toujours en lui qu'il y trouvera le remède, et tous les réconforts du monde comme celui-ci s'avèreront insuffisants tôt ou tard, et le problème prendra encore plus d'importance.
Est-il si difficile de faire face à sa vie sans aide ?

Merci pour cette intervention intéressante, Erebus.
Esty Estwald
Zaguien
Inscrit: 2007-10-04 05:10:55
2009-07-10 16:35:30
CodeBarre:Est-il si difficile de faire face à sa vie sans aide ?

Pour un certain nombre, oui.
Tu es peut-être suffisamment costaud psychologiquement parlant pour rester sur tes pieds, mais un certain nombres sont relativement fragiles, surtout à ces âges là, et ont besoin d'assistance, ou ne serais-ce que d'une écoute attentive.

Je te rappelle aussi que la dépression est une maladie qui touche 19% de la population, et qu'il s'agit d'une maladie dont on guérit avec un accompagnement.
Erebus Erebus
Zaguien
Inscrit: 2009-03-03 01:03:12
2009-07-10 23:32:23
Il me paraît plus juste de se demander s'il est seulement possible de faire face à sa vie sans aide, CodeBarre.

Se réconforter n'est pas se morfondre sur son malheur, au contraire. Trouver du réconfort est un préalable pour aller de l'avant.

En revanche, se morfondre sur l'inexistence de ce monde idéal où le touchant témoignage de petitelouve n'aurait rien d'exceptionnel n'a pas grand intérêt.
Teiresias Teiresias
Zaguien
Inscrit: 2009-03-21 01:03:30
2009-07-11 15:09:32
« J'aurais tendance à verser dans la mièvrerie ambiante au premier abord quitte à bien faire pleurer dans les chaumières. (...) Mais tant qu'on glorifiera ce genre de comportement, tant qu'on se vautrera autant dans cette fange d'auto-congratulations satisfaite, (...) Au moins, ça aura servi d'objet transitionnel à bon nombre de personnes qui visiblement ne peuvent pas être autonome spirituellement. (...) (Je passerai outre un tutoiement déplacé.) (...) mais nous ne visons pas le même public je crois. Et même s'il n'en a pas l'air, mon verbe est spontané. (...) Vite, voiturez-nous ici les commodités de la conversation. (...) Mais peut-être aimes-tu qu'un inconnu vienne te cracher au visage avec pour seul argument sa vulgarité (...) clé de voûte d'un discours infantile qui ne sait trouver un seul autre moyen pour atteindre celui qu'il veut détruire. (...) Et je n'ai rien contre les poissonniers. Je le dis, au cas où je froisse encore par mes propos quelque âme sensible.) (...) l'atavisme qui semble régir les forums (...) Il faut oser annoncer l'impensable sur le ton d'une discussion banale pour que la banalité soit possible. (...) C'est se donner les moyens de réussir à vivre, et non plus survivre ou vivoter dans la médiocrité de la frustration et de la honte. »

Anonyme
2009-07-18 22:40:59
Erebus:Il me paraît plus juste de se demander s'il est seulement possible de faire face à sa vie sans aide, CodeBarre. Se réconforter n'est pas se morfondre sur son malheur, au contraire. Trouver du réconfort est un préalable pour aller de l'avant. En revanche, se morfondre sur l'inexistence de ce monde idéal où le touchant témoignage de petitelouve n'aurait rien d'exceptionnel n'a pas grand intérêt.

Alors réconfortez-vous, quant à moi ma voie est tracée, et il est possible d'aller de l'avant sans ce préalable.
Je ne me morfonds pas sur "l'inexistence de ce monde idéal où le touchant témoignage de petitelouve n'aurait rien d'exceptionnel". Qu'il existe ou non m'indiffère. Pourquoi alors mon intervention, "sans grand intérêt" ? Tout simplement pour montrer que si l'inconnu existe, l'inconnu est aussi pensable et envisageable. Ce n'est pas seulement du réconfort, c'est aussi une invitation à aller de l'avant. Pourquoi gratterais-je le vernis si ce n'est pour restaurer la peinture ? Mettre à nu la misère n'a de sens que si on la veut rectifier ; alors on se réconforte, ou on agit ?
Ah, mais pardon, les dépressifs... J'en fais partie, et je me porte bien. Il suffit de savoir s'accommoder de sa dépression.


Teiresias... J'admire votre grande culture littéraire, et votre sens inné de la rédaction. Dommage cependant que vous n'ayez pas su citer plus qu'un seul malheureux vers, que n'importe quel élève de CM2 connaît, et que votre florilège ne parvienne pas à constituer un nouveau sens. J'aurais ri, et je le regrette amèrement. Je compte sur vous pour rectifier tout cela.
Anonyme
2009-07-19 00:26:40
CodeBarre:Je m'arrête là, je ne serai pas compris.

Pauvre Tristan Corbière des forums, cachez votre ½il de lumière sous votre pierre et mourrez vite, ainsi la reconnaissance que vous méritez arrivera.


Pas de commentaire sur le post de départ, tout a été dit, on pourrait même renommer le sujet "CodeBarre, un contre trois"
Anonyme
2009-07-20 01:30:30
Je ne cherche pas la reconnaissance, je me suffis moi-même.
En deux lettres ? Fi.

Au vu de cette participation ô combien brillante, effectivement, on peut conclure que tout a été dit, Haerthil.
... A moins que, contrairement à vous, certains comme Erebus aient encore des réflexions intéressantes et sensées à nous proposer ?


PS: Je mourrais certainement plus vite si ce n'était au futur. Avec toute mon affection.
Kevin Nuiton
Zaguien
Inscrit: 2009-07-22 11:07:01
2009-07-28 17:21:45
moi je vous dit bravo chere madame si seulement toute les mama pourai etre comme vous vous nenvoulez pas madoptez par hassard merci a vous et jespere ke votre fils se rend compte de la channce davoir une mere comme vous
Anonyme
2009-07-29 14:58:17
Si ma mere pouvais avoir le meme discours ...
Nicolas Chicken
Zaguien
Inscrit: 2009-07-21 07:07:30
2009-07-31 13:51:37
Et bien ma chère, si je t'avais en mère je serai le plus heureux du monde.

Etant dans une voire toutes les situations citées x] je ne peux que répondre à çà.

J'ai effectivement été en quelques sortes ignoré et dévisagé par mon propre père car il a enfin compris aprés 45 tentatives de mon coming-out que j'étais donc gay.

J'ai aussi eu des accrochages avec mes copains à cause de çà, je vous jure que quand tu vois que ta famille se mêle de ton couple, alors que tout été pour le meilleur des mondes, la seule envie que tu as, c'est de hurler de leur balancer clairement une fois pour tout que t'es gay en plein repas dans un resto avec leurs amis; mais malheureusement, la pitié de ces derniers te retient jusqu'à la fin...


Il est temps d'évoluer, on a bien eu un président black à la tête de la puissance économique mondiale, et un maire gay à la tête de la plus grande ville de France... Pourquoi les proches sont toujours aussi obsédés sur le sujet qu'être normal c'est entretenir des relations garçon/fille... Bref