Alors déjà, il ne faut pas confondre le SIDA, qui est un stade de la maladie, et le VIH, qui est un le virus de l'immunodéficience humaine. C'est donc le VIH qui est une infection virale que l'on soigne et non le SIDA.

Pour le moment, il n’existe pas de traitement qui guérisse et élimine totalement le virus du corps, mais maintenant, on peut bloquer l'évolution de l'infection grâce à des traitements. Le virus étant contrôlé, la personne ne présente alors plus de symptôme ni de risque.

Ces traitements empêchent le virus de se multiplier dans le corps, une personne traité et suivie correctement ne représente pas plus de danger qu'une personne dite séronégative.

C'est même le contraire, car quelqu'un de séropositif fait plus de contrôle que quelqu'un qui se croit séronegatif. Si sa charge virale est dite "indétectable" depuis plus de 6 mois, le risque de contamination est nul. Au final, les personnes séropositives qui suivent correctement leur traitement protègent les personnes séronégatives.

Les médicaments utilisés dans le traitement du VIH sont le plus souvent donnés en multithérapie. Il s’agit de l’association de plusieurs médicaments différents. Les évolutions de ces dernières années ont permis de rassembler plusieurs molécules dans un même comprimé. La plupart du temps, lorsque le médecin est sûr que le traitement est efficace, il baisse la prise du médicament, parfois, il suffit de le prendre 4 jours sur 7.

Ces traitements, bien que beaucoup moins contraignants maintenant, restent des traitements chimiques puissants qui dans certains cas peuvent avoir des effets secondaires (troubles du sommeil, de la digestion, ...). Cependant, une personne séropositive qui prend son traitement aura sensiblement la même espérance de vie qu’une personne séronégative.

En France, toute personne atteinte par le VIH peut bénéficier d’une prise en charge sociale et médicale (avec la mise en place d'une ALD, les soins sont entièrement gratuits).

Si le préservatif reste le meilleur moyen de se protéger du VIH, il existe aujourd’hui aussi des traitements prophylactiques efficaces. La PreP (prophylaxie préexposition), c'est un médicament qui fait office de "vaccin temporaire". La PreP est efficace à près de 100 % si la personne prend le traitement avant tout risque de contamination. ELLE est prescrite dans les centres spécialisés des hôpitaux et dans les Ceggid (centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic).