Si tu tombes alors je ne m'en relèverai pas ! Et si c'était (un peu) vrai ? Et toi, « tu tombes » comment ? Réponse 29-a : Tu tombes dans mes bras et immédiatement j'en suis tout retourné ! Non au sens propre parce que tu m'apprendras bientôt que tu me préfère actif ! Non au sens figuré parce que tu m'apprendras bientôt à faire face à l'adversité ! Tu me tombes dans les bras comme un cadeau du ciel ; Oh, je sais, tu as juste trébuché sur une marche du cinéma et nous avons ri ensemble lorsque tu t'es retrouvé à moité affalé dans les bras ! Mais au delà de cette mésaventure, tu es celui qui me surprendra à chaque instant ; Et les bras m'en tombes ! Réponse 29-b : Tu tombes du nid comme une première fois que tu prends un avion ! Tu prends ton envol comme pour mieux jouir de monter au septième ciel ! Tu tombes des nues si je te propose de nous protéger ! Tu tombes de sommeil après que nous ayons joués ! Tu tombes à pic, j'avais besoin de m'assagir ; et dans tes bras tout est à réinventer ! La candeur aussi… …mais surtout le parachute qui amortira notre retour à la réalité ! Les nuages sont confortables mais pas éternels ! Réponse 29-c : Tu tombes sur un os ; je suis plus coriace que tu ne l'imaginais ! Tu pensais à un PC et tu tombes amoureux ! Zut, ce n'était pas prévu ! Et moi de même ! Pas l'un pour rattraper l'autre ! Alors si nous faisions cause commune et sans chercher à nous mentir, simplement chercher à amortir la chute ! Je sais que nous devrons à la fin de l'année nous séparer. Mais d'ici là pourquoi ne pas nous abîmer ensemble dans une douce connivence ? La chute dans l'abîme est plus douce à deux ! Notre courage en serait démultiplié ! Tomber ne serait rien ! Nous relever serait notre histoire ! Réponse 29-x : Ta réponse !