Après avoir été renvoyé, Arthur emménagea avec Lollipop et Nova. Il comprit la raison du silence de Nova, sa gynecologue, la docteur Marquise lui avait fait passé beaucoup de test pour éviter les complications de grossesse. Une grossesse non désirée étant un événement inhabituel. Quelques jours passèrent, ils s'habituèrent rapidement à cette nouvelle cohabitation, Lollipop commençait à accepter cette relation car elle voyait Nova heureuse.
Il allèrent dîner ensemble pour la 5e journée. Ils s'installèrent dans un petit restaurant qui avait la particularité d'encore tout préparer sans l'aide de machine. Nova, remarqua qu'Arthur fit une drôle de tête :
- Il y a un problème ?
- J'ai juste mon ex-patron-ex-meilleur-ami qui essaye de m'appeler en appel télépathique.
- Pourquoi tu réponds pas ? Il te rend peut-être ton travail.
- Je veux pas retravailler là bas, il m'a virer lorsqu'il a su que tu es enceinte.
- Si tu le dis ...

Après le repas, ils sortirent du restaurant pour aller à un bar pour boire un verre. Ils remarquèrent une affiche :
- Venez voir ça ! Leur cria Lollipop.
- Qu'est ce que c'est ?
- C'est une invitation à un groupe de soutien pour hétéros ayant souffert d'hétérophobie. C'est demain après-midi. Vous devriez y aller.
- Je peux pas . Déclara Nova, Karine Marquise me fait encore passer des tests, ça frise l'hypocondrie.
- Et toi, Arthur ?
- Pas envie, en plus, c'est l'association "la Voie Originelle"
- Tu connais ?
- Leur chef est lié à "La main de Dieu", qui sont responsables des tentatives terroristes du ministère de la Naissance.

Cela évoqua à Nova l'enfant dans l'incubateur, avec sa grossesse, elle l'avait presque oublié. Elle se promit d'aller voir leur première progéniture tout en souriant tendrement au beau blond.

Malgré ce qu'il avait dit, Arthur alla tout de même à cette réunion. Il alla dans une église où débuta une réunion dont le début lui évoquait les alcooliques anonymes où un de ces pères allait. Parler avec ces personnes qui avaient eux aussi des problèmes lui fit un bien fou et le rassura dans ces convictions que les hétérosexuels étaient comme tout le monde. Une femme enceinte sanglottait tout en racontant la réaction de ses parents lorsqu'ils ont appris sa relation avec son homme assis à ses côtés. Arthur se dit alors que Nova devait y aller aussi pour voir qu'ils n'étaient pas les seuls dans ce cas.
- Bien, déclara le Révérant qui présidait la réunion (il faisait vaguement penser à Arthur à un gourou de secte par son charisme et sa capacité à lire dans l'âme des gens comme un livre ouvert pour trouver les meilleures paroles). Nous allons faire une petite pause, allez grignoter quelque chose dans le buffet. Il y a des gâteaux sucrés et salés. Servez-vous !
Arthur se leva et prit un petit cake à la cerise. Une main plus grande et plus fine saisit la sienne. Il regarda l'agresseur avant de s'apercevoir qui le connaissait.
- Steven ?!
Steven Ace était le seul homme à avoir réussi à attraper le c½ur d'Arthur. Il avait la beauté de corps mais aussi un caractère avenant et très agréable qui plaisait à Arthur. Il était insouciant, ne prenait jamais vraiment rien au sérieux et était un gros dragueur. Il avait mis fin à leur relation dès l'instant où il comprit qu'Arthur voulait une relation sérieuse. Arthur en avait eu le c½ur brisé et le voir en ces lui fit l'effet d'un électrochoc.
- Qu'est ce que tu faisait ici ? DemanDemanda le jeune Appolon, incrédule
- J'allais te poser la même question. Alors, comme ça, on met enceinte les jolies filles ?
- Non, mais je veux dire, je savais pas que tu étais hétéro.
- Bisexuel, nuance.
- Je vois pas la différence... On n'est pas dans la norme.
- Tu vois, pour moi, le monde est comme sce buffet, il y a du sucré et du salé, des hommes et des femmes. De différentes et succulentes saveurs nous attendent des deux côtés mais on te dit que tu ne peux manger que le salé parce que tu es un homme. On est d'accord, c'est d'une débilité. Moi, tu vois, je suis un gourmet, je goûte le meilleur quelque soir le genre, dit il en caressant sa barbe dorée. C'est pour cela que je suis ici, pour consoler les jeunes femmes dont le sort s'acharne sur elles.
- Euh OK... Répond-il, vexé par le fait d'avoir été comparé à de la nourriture.
- D'ailleurs, je tiens à préciser que tu es un des meilleurs plats que j'ai jamais goûté, j'en reprendrai bien une part, lui chuchota-t-il en lui faisant un cl clin d'½il.
- En fait, tu considère tout le monde comme des morceaux de viande.
- C'est pas très poétique, dit comme ça.
- On reprend la réunion, annonça le Reverend.
- Okey, Révérend Lovejoy.
- Attend Révérend qui ?
- Le Révérend Connor Lovejoy, le président de "La voie Originelle".
- Et m****, se dit Arthur, comprenant mieux son impression.