La nuit tu dors, la nuit tu rêves
La nuit, je me donne aux ténèbres
Lorsqu'elles sont blanches elles sont plus belles
Mais toi la nuit tu dors, la nuit tu rêves

Je ne vois ni la lune, ni les étoiles
Le ciel et noir, je suis si pâle
Je pense trop mais ne réfléchi point
Je veux mourir, ça c'est certain

Ma chair fermée m'enrage
Mes cicatrices, elles prennent de l'âge
Peut être que je suis trop sévère :
Le corps doit-en être recouvert

La nuit j'ai mal mais souffre le jour
Quand toi tu rêves de ton bonheur
Quand moi j'espère un peu d'amour
Et que je pense « Mais vas-y meurs »