Je ne peux plus aimer et je ne veux plus plaire
Mon cerveau est celé, personne n'y entrera
Je t'ai déjà quitté, je ne me laisserai plus faire
Allez-y circulez, mes organes sont à moi

J'écris, je jette, j'efface, j'écris
Rien n'est correct, faut tout jeter
En quelques lettres j'exprime un cri
C'est le squelette de mes papiers

Je suis brisée, je suis en miettes
Mais qui donc les ramasseras
Toute affolée, je suis inquiète
Et puis c'est pour qui que je me bats

Tu m'as volé ma raison d'être
Et quelque part tu l'as enfoui
Je ne fouillerai pas la planète
Car malgré moi je te survis

Tu n'es qu'un grain de sable
Dans le sablier de mes souffrances
Je ne suis, je ne suis plus joignable
Je t'ai donné trop d'importance

Mon premier Amour
Mon amour, la dernière
Se solde par un toujours
Pour toujours aux enfers

Et la magie du temps me fera t'oublier
Ton visage et ta verve se dissiperont
Au tout début peut être tu vas me manquer
Mais à la fin d'un jour tu partiras, dit-on...