Il était une fois un ange qui ne savait pas volé
C'était l'histoire d'un ange aux ailes froidement brûlées
Je l'ai trouvé cet ange, je l'ai vu se blesser
Ne t'en fais pas mon ange, je saurai te soigner

Il était un trésor dont on m'avait parlé
Bien plus beau que de l'or, c'était un doux baiser
Par malheur ce trésor avait été volé
T'en fais pas mon trésor, je saurai te trouver

Il était un vent frais, comme une douce brise
Cette brise était si douce que je m'en sentais grise
Depuis je la recherche la douce qui m'enivre
Ne t'en fais pas ma douce, je suivrai ta dérive

Il était un c½ur frêle qui battait sa douleur
Tout entouré de gel le triste c½ur se meurt
Je braverai le froid, je combattrai sa peur
Ne t'en fais pas mon c½ur, je repousserai ton heure

Puis y avait cet amour qui était éternel
De pluie, de sang, de flamme, il était immortel
Il m'a frappé si bien que maintenant j'en chancelle
Mon trésor d'ange, ma douce, mon joli c½ur si frêle

Je t'ai aimé alors, je t'aimerai encore
Je t'aimerai si fort que repousseront tes ailes
Je t'embrasserai enfin, ce sera notre trésor
Et t'étreindrai si bien que nous frôlerons le ciel…