(J'ai décidé de compléter ce chapitre que j'avais un peu bâcler je promet de publier le chapitre suivant, en espérant que vous prendrez plaisir à connaître la suiteVictor Losse ouvrit les yeux et tourna sa tête pour contempler le visage de son mari, le jeune rouquin, affalé dans ses bras dormait paisiblement. Quelqu'un sonna à la porte de leur appartement, il regarda l'heure : midi. Il se rappela que Juanita et Matthew devait venir manger au restaurant avec eux. Un grand coup se fit entendre, Juanita insistait. Il se dit, qu'elle avait un caractère trop fort pour une vie à deux, elle n'acceptait pas les compromis. Il réveilla Esteban et alla leur ouvrir.
Juanita entra accompagnée d'une silhouette africaine frêle se tenant maladroitement sur des talons et glissant dans une robe non adaptée à ses formes. Il ne reconnut pourtant pas ce visage familier caché par des cheveux longs lissés. L'intrus avait l'air hésitant, tétanisé par la peur de quelque chose, son regard probablement.
- Bonjour ? Vous êtes ?
- Mathilde ...

Arthur quant à lui tenta debquitter la paroisse pour éviter le Révérend Connor Lovejoy, un danger public capable de probablement manipuler les foules et les opinions. Steven Ace lui bloqua le passage et, d'un air étrangement sérieux, lui dit :
- Écoute ce qu'il a à dire c'est important.
Bien qu'Arthur ait du mal à l'accepter, le charismatique religieux était vraiment doué dans l'art oratoire. Il se sentit convaincu par les arguments et fut bientôt persuadé que la société était la cause de leur discrimination et qu'il fallait changer les choses. Ils devaient modifier les aspects de la société. Malgré cela, son esprit critique lui fait réaliser que c'était exactement ce qu'il voulait mais voilà il avait l'âme d'un leader et le charisme suffisant pour manipuler une population isolée par cette société.

Esteban,entra dans la pièce et reconnu la personne de Matthew dans les vetements et les cheveux féminins. Surpris, il ne peut que dire :
- WHAT THE F*** !?!!
Esteban contrairement à Connor Lovejoy, ne possède pas la capacité de pouvoir parler efficacement aux gens.
- Qu'est ce que c'est que cette tenue ? C'est une blague ?
- Non, ce n'est pas une blague ! Rétorqua Juanita, Matthew va changer de sexe, il faut accepter ça. Elle s'appelle Mathilde
- Hein !? Quoi ?! Pourquoi ?! Qu'est ce que vous avez tous à faire des trucs bizarre ?
- Ce n'est pas bizarre ... Murmura Mathilde, peu sûr de lui...

Nova était dans le bureau du docteur Marquise, elle n'en pouvait plus de tout ces examens inutile à la recherche de complications inexistantes. Elle voulait juste rentrer chez elle et ne pas avoir à revenir faire des analyses le lendemain. La gynécologue la regarda avec son regard méprisant habituel et lui dit :
- Nous avons réalisé les derniers tests. Il semblerait que la méthode archaïque a donné un embryon viable. Qui l'eût cru ? J'ai envoyé un rapport au ministère de la naissance, votre médecin spécialisé sera prévenu et la garde de l'enfant normal reviendra donc à votre partenaire de gestation.
- Très bien, dit Nova, tout en se disant que ce n'était absolument pas un problème ... Après tout, ils avaient l'intention de vivre ensemble.

Après la réunion, Arthur quitta la pièce, il avait encore en tête ce que le Révérend avait dit. En y repensant, ce qu'il disait faisait froid dans le dos, on avait l'impression qu'il voulait démanteler la société et interdire l'homosexualité. Steven Ace le suivait,
- Pourquoi tu me suis ?
- Juste pour parler, pour voir ce que tu deviens.
- Comme je l'ai déjà dit, j'ai perdu mon travail à l'Hologramme et je suis en couple avec une jeune femme du nom de Nova.
- Et tu l'aimes autant que tu m'as aimé ?
- Encore plus, mentit Arthur
En vérité, avant Nova, Arthur ne pensait pas pouvoir aimer quelqu'un d'autre. Il avait un vague souvenir de ce qu'il avait ressenti envers cet autre homme et n'arrive pas à déterminer s'il aimait Nova encore plus.
Steven sourit :
- Tu as hésité, dit-il en se rapprochant de lui
- Tu fais quoi, là ?
- Je veux juste re-goûter un plat que j'ai adoré
Il l'embrassa, le blondinet le repoussa,
- Non ! , dit-il, l'image apaisante de Nova apparaissant dans son imagination
- Tant pis, répondit le carnassier comme si ça n'avait aucune importance.

Le révérend Lovejoy assistait à la scène de loin, il savait que Steven Ace, n'était pas prêt, un bon leader sait jauger ses troupes. Il avait senti dès qu'il avait vu Arthur qu'il avait trouvé le soldat qu'il cherchait...