Le 10 mai 2012, le Président américain Barak Obama se prononçait en annonçant médiatiquement qu'il était pour le mariage des homosexuels. Un candidat aux élections présidentielles a suivi le mouvement en annonçant lors de sa campagne présidentielle, que s'il était élu président de la République, les couples homosexuels auraient une ouverture sur l'adoption des enfants et pourraient se marier. On parle bien entendu du candidat socialiste : François Hollande.Élu président de la France depuis le 15 mai 2012, va-t-il tenir sa promesse et faire basculer les mœurs en permettant aux couples de s'unir pour le meilleur comme pour le pire ? Un engagement que les homosexuels attendent avec impatience...leur donnant ainsi la liberté de s'aimer comme tout couple hétérosexuel et de fonder une famille...Et surtout, mettre un frein à l'homophobie. Comme tout le monde le sait, la date du 17 mai est devenue une journée internationale symbolique de lutte contre l'homophobie. En ce jour exceptionnel, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, a annoncé publiquement qu'il mettrait tout en œuvre pour pouvoir tenir les engagements du Président de la République. Par ailleurs, il a affirmé que cette promesse permettait de lutter efficacement contre les violences et les discriminations commises en  raison de l'orientation ou de l'identité de l'être humain. Un discours et des propos qui tendent à croire que d'ici les prochains mois une nouvelle réforme devrait voir le jour. L'ouverture des droits à l'adoption d'enfants et au mariage de couple homosexuel est, par conséquent, une valeur toujours d'actualité avec un projet de loi dès l'année 2013. Dans le monde, une dizaine de pays démocratiques ont légalisé l'union entre deux personnes de même sexe. Il n'existe pas, à l'heure actuelle, de raisons valables pour interdire cette alliance. Affaire à suivre...