Je suis très amoureux de toi.» C'est pour avoir envoyé ce simple texto à un homme que Roger Jean-Claude Mbédé a été condamné à trois ans de prison. Ce jeune gay camerounais, qui a décidé de ne pas cacher son identité, «doit faire face à d'extrêmes violences et des menaces de mort», explique son avocate, Alice N'Kom.
TumblR
Aujourd'hui, Roger doit comparaître en appel de sa condamnation. C'est pourquoi des associations des droits de l'homme, épaulées par AllOut.org, ont lancé ces derniers jours un appel à soutien: plus de 92.000 personnes ont déjà signé une pétition appelant à annuler sa condamnation.
En geste symbolique, une poignée de LGBT et de personnes gay-friendly a contribué à alimenter le TumblR de AllOut. Elles arborent tout simplement le texte du SMS envoyé par Roger à son ami. Parce que eux, qui habitent pour la plupart des pays occidentaux, sont encore libres de le faire. Et pour indiquer à l'Etat camerounais qu'ils espèrent que ses habitants pourront un jour en faire autant.