Parmi les travaux humains qui m'ont toujours beaucoup impressionnés, figurent en bonne place les rizières en terrasses d'Asie.

C'est un secret pour personne, les asiatiques mangent du riz.

Le riz est une céréale qui pousse soit les pieds dans l'eau, dans des champs inondés bordés de petits murets de terre, soit au sec sur les pentes des montagnes.

Les rizières inondées ayant de bien meilleurs rendement, certaines populations asiatiques ont été jusqu'à aménager les pentes des vallées en terrasses horizontales, depuis des centaines voire des milliers d'années.

Les terrasses suivent les courbes de niveau, qui ondulent de façon très étonnante, délimitant des bandes colorées.
Elles sont alimentées en eau depuis le haut, le trop-plein de chaque terrasse alimentant celle du dessous.

Les couleurs varient suivant la saison : les plans d'eau nus reflètent la couleur bleu du ciel, égaillés de petits semis verts tendre (la photo), puis les pousses de riz fraîchement repiquées ajoutent des pointes vert pale, le vert devient intense lorsque les pieds serrés atteignent leur croissance maximale sous les pluies de la mousson, enfin les épis dorés ondulent sous le vent chaud d'été.

Ils sont alors coupés à la faucille, et battus à la main sur place pour extraire les précieux grains de riz paddy, le riz entier.

Après avoir été transporté à la maison, et séché à même le sol sous le soleil tropical, le grain est stocké dans des petites maisons appelées "grenier à riz".

Les femmes pileront tous les jours un peu de riz pour le décortiquer, le cuiront à la vapeur, et le cas échéant l'écraseront sous des meules pour faire des galettes avec la pulpe, ou découperont ces galettes en fines pâtes de riz.

Le riz cuit tient lieu de pain pour accompagner les viandes et légumes souvent sautés, les galettes entourent certaines spécialités telles que les nems, les pâtes se mangent dans les soupes de bouillon aux viandes variées...

Mais derrière ce rêve se cache la dure réalité des hommes qui labourent ces parcelles à l'araire tirée par un buffle, des femmes pieds nus dans la boue pour repiquer le riz, des enfants qui dorment dans les champs pour effrayer les oiseaux ravageurs, et de tous les villageois qui moissonnent sous un soleil de plomb... en chantant.

Photo : rizières en terrasses vues du ciel, au sud-ouest de la Chine.