J"aime les cuisines du monde, mais s"il y en a une que j"adore particulièrement c"est bien la cuisine vietnamienne.
Il y a un vrai goût vietnamien, inimitable, comme il y a un goût chinois, japonais ou français.

J"ai toujours voulu comprendre cette cuisine, par curiosité, même si je ne suis pas toujours assez courageux pour cuisiner.
J"ai cru en percer quelques secrets le week-end dernier, et suis ravi de pouvoir vous en faire profiter.

Ben nous étions invité chez les amis vietnamiens de mon copain, dont 3 s½urs adorables (tous hétéros). Pour préserver leur anonymat je les appellerai grande s½ur, troisième s½ur, et petite s½ur.

J"étais placé à une position stratégique, proche de la cuisine, et accessoirement avec vue sur mon copain, particulièrement volubile dans ces occasions là, comme d"habitude (mais c"est hors sujet).

Les 3 s½urs s"affairaient autour de la cuisine à préparer une salade de poulet, des brochettes de porc mariné grillées, un poisson au gingembre, des fruits, etc...

Je me suis plus particulièrement intéressé à la salade de poulet, et sa sauce.

Une poule est cuite dans un délicieux bouillon, sa chair est déchirée, et mélangée avec des feuilles odorantes et de l"échalote, à la façon typiquement vietnamienne.
Les plats vietnamiens sont toujours accompagnés de sauces dans lesquelles les invités trempent délicatement les morceaux de viande du bout des baguettes.

C"est là que commence véritablement l"histoire.

Grande s½ur venait de terminer la sauce pour la salade de poulet, à base de nuoc mam (sauce de poisson) et de gingembre, à la façon du nord du viêtnam.
Petite s½ur arrive, goutte la sauce, déclare qu"elle est dégueulasse, et y ajoute de l"ail écrasé et du citron pressé, à la façon du sud.
Alors qu"elles ont le dos tourné, troisième s½ur la goûte à son tour, fait la moue, la déclare trop acide et ajoute du sucre.

Grande s½ur repasse, la trouve trop sucrée, "on se croirait au Laos ! " dit-elle, et rajoute de la sauce de poisson pour corser et saler le goût.
Quelque minutes après petite s½ur repasse, s"étonne de ne plus sentir le goût de citron, et en remet...lol

Cela dure un certain temps comme ça, je suis mort de rire ...

Et puis c"est le drame. Elles arrivent en piaillant comme une nuée de moineaux sur ce pauvre bol, sont toutes d"accord pour dire que quelque chose ne va pas, mais n"ont pas le même avis sur ce qu"il faudrait faire.
Finalement elles décident de diluer la sauce, et d"y ajouter quelques petits piments...

Seulement voilà, le bol est déjà plein à ras bord à force de rajouter des trucs... !
Finalement elles versent une partie de la sauce dans l"évier, transvasent le reste dans un grand bol, ajoute de l"eau et du piment...

J"ai mal au ventre à force de m"éclater les cotes...

Heureusement il est temps de passer à table.
Alors, miraculeusement, comme d"habitude, la sauce, la salade de poulet, et les plats qui suivront, ont l"inimitable, délicatement parfumé .... goût vietnamien.

Allez comprendre...